Israël sous le feu du Hamas: quid du plan Ronces dans nos banlieues?

Entre le lundi 10 mai au soir et ce jeudi matin, plus de 1 500 roquettes et obus de mortier ont été tirés sur Israël à partir de la bande de Gaza.

Selon le porte-parole de l’armée israélienne, entre 85 et 90% des tirs qui ont franchi la frontière et se dirigeaient vers des zones peuplées ont été interceptés par le Dôme de Fer, le bouclier antimissile israélien.

La branche armée du Hamas confirme l’utilisation de missiles A-120 et SH85, d’une portée respective de 120 km et 85 km, sur la banlieue de Tel Aviv et l’aéroport Ben Gourion, ainsi que l’utilisation de missiles de portée moindre, visant entre autres un pipeline au sud d’Ashkelon. Tous ces missiles sont de fabrication « locale ».

Le Hamas précise qu’il a également utilisé des missiles iraniens Sejil, d’une portée et d’une puissance qui excèdent largement celles des missiles « maison ».

La réaction de l’armée israélienne ne s’est pas fait attendre.

***

Ces événements, ainsi que les deux tribunes des généraux publiées sur le blog Place d’Armes (la première le 14 avril, la seconde le 11 mai) constatant le « délitement de la France » sous le poids d’une immigration devenant hors du contrôle des forces de police et de gendarmerie, vont-ils précipiter le déclenchement d’une opération de reconquête des territoires perdus de la République ?

Dans son livre Un quinquennat pour rien paru en 2016, Eric Zemmour révélait l’existence d’un plan d’intervention de l’armée française dans les banlieues de l’immigration : « l’Etat-major de l’armée sait qu’un jour viendra où il devra reconquérir ces terres devenues étrangères sur notre propre sol. Le plan est déjà dans les cartons. Il a pour nom “opération Ronces”. Il a été mis au point avec l’aide des spécialistes de l’armée israélienne qui ont transmis à leurs collègues français leur expérience de Gaza. »

Lors de la sortie de son livre, Zemmour précise sur RTL : « Je le tiens de sources sûres, de gens très proches de l’état-major. Je n’ai pas donné ce nom – “Ronces” – en vain. Ils sont allés voir les spécialistes de l’armée israélienne. Et les Français qui m’ont expliqué ça m’ont dit que, comme ils avaient fait à Gaza, ils leur ont conseillé de faire la même chose. Ils leur ont expliqué comment il fallait faire, parce que les Israéliens sont des spécialistes. Le plan français est prêt »

Si le porte-parole de l’Etat-major des armées de l’époque, ainsi que président de la République François Hollande, ont rapidement démenti l’existence d’un tel « plan », il convient de remarquer que le CEMA (chef d’Etat-major des armées) Pierre de Villiers avait à titre personnel préféré garder le silence…

***

L’article L.1321-1 du code de la défense énonce qu’ « Aucune force armée ne peut agir sur le territoire de la République pour les besoins de la défense et de la sécurité civiles sans une réquisition légale », précisant que cette disposition « ne s’applique pas à la gendarmerie ».

Par ailleurs, l’article L.214-1 précise que « Lorsque le maintien de l’ordre public nécessite le recours aux moyens militaires spécifiques de la gendarmerie nationale, leur utilisation est soumise à autorisation dans des conditions définies par décret en Conseil d’Etat. »

Une intervention militaire dans les banlieues ne se fera que si la police et la gendarmerie sont débordées et n’ont plus les moyens et la capacité d’intervenir, en hommes ou en matériel.

Pour le syndicat France Police-Policiers en colère, ce « point de bascule » est en vue. Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, après l’assassinat d’un policier en Avignon, son président Michel Thooris précise : « Dans le cadre de l’état d’urgence, il faut procéder au bouclage des 600 territoires perdus de la République, y compris avec le renfort de l’Armée, en contrôlant et en limitant les entrées et sorties de ces zones par des checkpoints sur le modèle israélien de séparation mis en place avec les territoires palestiniens. »

L’intervention de l’armée dans les banlieues n’est pas, on s’en doute, l’option privilégiée par le pouvoir macronien qui redoute des émeutes largement pires que celles de 2005.

En la matière, la politique du régime est plutôt celle du chien crevé au fil de l’eau : il est urgent d’attendre qu’on en arrive à une situation comparable à celle d’Israël face au Hamas, en espérant refiler la patate chaude à d’autres décideurs, au fil des élections qui ponctuent la vie politique française…

Pour l’instant, le pouvoir doute que les territoires perdus de la République aient avant longtemps les moyens, comme l’ont actuellement les Gazaouis, de fabriquer des missiles capables d’atteindre Paris et les centres névralgiques du pouvoir.

Ce n’est semble-t-il pas à l’éventualité d’un conflit interne que se prépare le pouvoir, mais à des guerres « de haute intensité » sur des théâtres extérieurs. Cet article évoque ainsi comme ennemi potentiel « non seulement la Russie, mais aussi la Turquie ou un pays d’Afrique du Nord (la Libye par exemple) ».

Quant à la « violence à bas bruit » (un flic descendu est un non-événement pour le régime) que connaissent les quartiers de l’immigration, et dorénavant la France entière avec la politique d’essaimage des migrants sur l’ensemble du territoire national, elle fait désormais partie du paysage : le régime invite les Français à s’y habituer, comme ils doivent s’habituer à vivre avec le terrorisme, ainsi  que le leur recommandait Manuel Valls dès 2015.

Le pouvoir ne prendra la mesure de l’urgence de la situation qu’en cas de « gazaouisation » des banlieues françaises. Une « gazaouisation » qui pourrait arriver beaucoup plus vite que prévu…

Henri Dubost

image_pdf
0
0

21 Commentaires

  1. Y-a-t-il des neuneus dans la salle ? Qui peut croire que les tribunes de généraux, majoritairement franc-maçons, soient sincères ? Tout ça se fait sous le contrôle discret de la dictature. Continuez à roupiller devant BFM et surtout attendez bien sagement une intervention qui ne viendra jamais !

    • Pouvez-vous nous expliquer quel est l’intérêt de la dictature à la publication de cette tribune ???

  2. trop tard le grand remplacement a déja commençait il faudrait qu’israél et palistinien se mettent a table pour négocier la paix autre-dit dans 20 ans la communauté musulmans seront dans toute les spheres médiatiques administratives politiques et se sera la valise ou le cercueil

  3. Combien de frères 3 points parmi les militaires et forces du flash-ball signataires ?

  4. roquette, roquette … ce projectile de 1,5 ou 2 kg maxi lancé par un LRAC (lance roquette anti char) ????
    soyez précis, et dites MISSILE, précis mais non islamo-correct
    c’est quand même autre chose

    • Si demain notre pays était sous un bombardement de 1500 missiles d’après Carrasco nous ne devrions pas répondre mais nous soumettre à l’ennemi ?

      • Antidote…tu t’attendais à quoi de la part d’une soumises comme tarasdecon !….cher lui le côté éfféminé domine tout…..🤗🤭

    • La bande de Gaza eh alors….nous onts bien régler le compte de la bande a bonnot 🤭

  5. Certains ne sont pas dans les banlieues mais dans les centres villes! Exemple Nice quartier notre dame!

  6. L’état major a réformé l’OTIAD (Organisation Territoriale Inter Armes de Défense) en 2012, qui a ensuite été ajusté en 2019. S’y est ajouté le plan « Au contact » du Gal Bosser, qui consistait à rapatrier les OPEX fissa en cas de grabuge. Très récemment le gal DESPORTES préconisait un retour de la DOT, que j’ai pratiqué personnellement dans un régiment dérivé de réserve. Je suis persuadé que l’existence de ces dispositifs est une des raison du limogeage déguisé du Gal De Villiers. Il y a forcément un plan qu’il s’appelle Ronces ou autrement. La doctrine existe, c’est celle des Galula, Trinquier, Hogard, Lacheroy et consorts.
    Voir http://www.guerredefrance.fr/armee_sur_le_tn.htm

  7. la seule différence entre israél et la france c’est qu’eux osent répliquer

  8. Efficacité ??
    Quand on constate qu’une centaine de gendarmes + hélicos sont incapable de trouver un Rambo dans la forêt après plusieurs jours , j’ai comme un doute sur une quelconque efficacité pour la reprise des territoires occupés, en face de hordes sauvages soumises à allah, camés au haschich et prêts à se sacrifier en gueulant allah a-que bar à bière.

    .. Le fugitif me semble quand même très fort !

    • Je vois la un spécialiste !! les cevennes se sont des foret sur des centaines de km2,impénétrables, le tueur était chasseur et connaît par cœur ces endroits , les caméras thermiques ne servent a rien car le gibier est nombreux donc impossible de loger cet homme !! je vis dans le morvan , j’ai parcouru ces forêts depuis 60 ans , a 5 ans mon grand père m’emmenait en forêt passer 2 ou 3 jours nuit comprise , j’ai appris à me repérer, me debrouiller , cette forêt commence aux portes d’autun et vas jusqu’à Nevers !! Soi des centaines de km , impossible a déloger un fugitif ,,

      • Exact ! Je suis par contre surpris par son profil…
        Mec « incognito », fluet…pas le type Rambo !
        Par contre, un tireur…Je suis : flics/gign/etc…attention !
        le mec n’a rien à perdre : déjà 2 morts à son actif…donc…méfiance !
        Ce mec a pété un cable…il portait un gilet pare-balle depuis quelques jours…Donc ce mec est Dangereux !!!
        Je précise que je ne cautionne pas ces meurtres…
        Mais en tant que tireur…avec le « matériel adapté »…on atteint sa cible facilement a plus de 200m….

    • Vous devriez aller faire un tour dans les vallées Cévenoles pour comprendre que le terrain est propice à ce genre de  »planque » .

  9. Je connais des braves gens qui ne se laisseront pas égorger sans rien faire…

  10. effectivement si notre ami Zémmour connait le nom du plan ( plan ronce) c’est qu’il est bien au courant et qu’il y a bien quelque préparer en cas ou,la question c’est est-ce que macron est au courant et/ou est-ce lui qui donnera le top départ de ce plan si la situation s’aggrave ?

    • Ils ne feront rien… Car ils ne peuvent déjà plus rien faire ! Ce pays complètement à la ramasse dans tous les domaines n’a plus du tout les moyens de ses ambitions, déjà pour la covid, on a vu les résultats. C’est mort !
      D’ailleurs il est même possible que la crise santitaire essayait maladroitement de cacher ou retarder désespérement le conflit « civil » qui va poindre à terme.

    • J’espère que la RONCE a des épines et des solides .
      Je me permets de souffler dans l’oreille des stratèges que la ronce peut donner de belles roses et qu’en pareil cas la rose c’est de BROUILLER TOUS LES PORTABLES , accessoirement couper l’lectricité le gaz et l’eau pour faire sortir les rats!

  11. Les israéliens peuvent compter sur la forfaiture de leurs Cousins US qui ont voté à 75% pour Biden et sont taillés sur le même modèle islamo marxiste que nos haineux du CRIF et de la LICRA

Les commentaires sont fermés.