Italie : énorme scandale raciste, pas un Noir dans l’équipe de foot !

Publié le 3 juin 2021 - par - 33 commentaires - 2 563 vues
Traduire la page en :

Ça y est : les patrons du foot italien ont annoncé la liste des vingt-trois compétiteurs retenus pour le très prochain championnat d’Europe.
Et le croirez-vous ? PAS UN SEUL NOIR !!!
Bon, il y en a bien deux ou trois assez basanés pour laisser supposer une ascendance sud-américaine, mais aucun VRAI Noir, du genre qui peut rester hors-jeu dans les matchs en nocturne sur un stade mal éclairé. Sans attendre le Noir caricatural genre le boss de la LDNA, même pas un petit Noir discret comme le (au demeurant remarquable) gentil N’Golo Kanté.
En deux mots : AU-CUN !!!

Comment est-ce possible ? Et surtout : autorisé ?
Ils n’ont pas de quotas à respecter, les Ritals ?
D’autant qu’avec le centre de formation de Lampedusa, qui accueille quotidiennement quelques centaines de jeunes sportifs de haut niveau, cette sélection reste parfaitement incompréhensible.
Heureusement, une partie vaillante de la jeunesse française monte au créneau et twitte à tout-va pour dénoncer ce scandale. Et en termes parfaitement adaptés : « Racistes », « « Ku Klux Klan », « Mussolini », et jusqu’à un paradoxal « Chemises noires ».

Au vu de leur avatar, ces fiers résistants paraissent eux-mêmes appartenir à ce qu’il est désormais convenu d’appeler « une minorité visible », ce qui bien sûr ne saurait en aucun cas laisser planer le moindre doute quant à leur objectivité.
Si on ajoute que l’équipementier de ladite formation n’est autre que Emporio Armani, alors là, ça déborde.
Et s’il vous plaît, pas de mauvais esprit à venir nous raconter qu’il n’y a pas de Blancs dans les sélections congolaise, ivoirienne ou camerounaise.
Et tant pis si lors de la dernière finale de la Coupe d’Afrique des Nations Algérie-Sénégal, les joueurs auraient pu se différencier même en officiant torse nu.
Très bien, tout ça, mais…
En se faisant l’avocat du diable et par pure perversité, tâchons de dégoter quelques explications.

Car il est vrai que regarder l’ « Autre » à travers le prisme de l’Hexagone peut donner une image déformée de la réalité chez nos voisins.

Il y a effectivement beaucoup d’Africains en Italie, mais les Transalpins ayant une conception beaucoup plus restrictive de la citoyenneté (entre autres, le droit du sol est très limité), naître ou avoir longtemps vécu à Palerme ou Milan ne confère pas automatiquement le statut d’ « Azzurro » potentiel.

Et, parmi les – donc peu nombreux – Italiens noirs, qui serait sélectionnable ?
– Mario Balotelli ? Joueur énorme, auteur de deux buts hors classe contre l’Allemagne en 2012. Mais parfaitement imprévisible, et vieillissant. Joue en ligue 2 italienne ;
– Moïse Kean ? Certes, il aurait pu éventuellement être retenu… mais l’Italo-Ivoirien fait le plus souvent banquette au PSG, manque donc de temps de jeu, et son style « bourrin » n’est guère dans l’esprit du foot italien, pas plus qu’espagnol d’ailleurs.

Bon ben voilà. On ne voit pas trop quel(s) Noir(s) on aurait pu mettre dans l’équipe, mais c’est pas une raison.

Les Italiens sont racistes.

Jacques Vinent

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi