Italie : Conte Premier ministre, Salvini à l’Intérieur, Di Maio au Travail !

Publié le 31 mai 2018 - par - 42 commentaires - 2 222 vues
Share

Après une journée harassante et confuse, emplie de petites phrases cajoleuses ou assassines, de confidences de seconds couteaux, et de fuites journalistiques, la nouvelle est tombée à 18 h 58 : dans une note conjointe Salvini et Di Maio déclaraient que les conditions politiques d’un accord étaient réunies. A 19 h 40 Cottarelli remettait son mandat entre les mains du président Mattarella, qui aussitôt convoquait Giuseppe Conte à 21 heures. Ce soir nous savons que les ministres prêteront serment à 16 heures le 1er Juin.

Alors qu’hier en fin de journée Di Maio semblait en perte de vitesse, contesté dans son parti, accumulant les gaffes, Salvini au contraire, avec calme et joliesse, tissait sa toile et paraissait proche d’emporter toute la mise. Aujourd’hui, même si le Partito Democratico estime que le pire populisme de droite arrive au pouvoir, le gain de Salvini est moins éclatant et celui de Movimento Cinque Stelle plus affirmé. Que s’est-il passé ?

La Lega est en hausse, beaucoup au détriment de Forza Italia, d’où la main tendue de Berlusconi, M5S aussi progresse, les sondages récent indiquaient, en cas de vote le 29 juillet, une plus forte abstention des classes les plus pauvres et des jeunes, donc de l’électorat M5S, soumis en plus à une remontée du Parti Démocratique (Renzi étant sur la touche) ; mais un autre est venu bouleverser les conclusions que l’on pouvait en tirer : si les électeurs de La Lega sont les plus fidèles ils sont aussi nombreux parmi la petite moitié d’Italiens qui partent en vacances. Matteo n’a pas voulu relancer et à abattu son jeu.

Voici donc la liste des ministres et chargés d’affaires, car en Italie la création d’un ministère est une affaire compliquée.

Pour la Lega :

Matteo Salvini, vice-premier ministre, ministre de l’intérieur (sans le tourisme qu’il revendiquait)

Giancarlo Giorgetti (bras droit de Salvini) sous-secrétaire à la présidence ; c’est un poste clef

Giovanni Tria, économie (nettement moins anti-euro que Paolo Savona)

Giulia Bongiorno, administration publique (en Italie ce n’est pas rien !)

Erica Stefani , affaires régionales et autonomie (le dada de la Lega)

Lorenzo Fontana (vice-secrétaire générale de La Lega), familles et handicapés

Gian Marco Centinaio, politique agricole et alimentation (dada de Salvini)

Marco Bussetti, instruction publique

Pour le Movimento Cinque Stelle :

Di Maio, vice-premier ministre, développement économique et Travail (risque maximum pour lui)

Riccardo Fraccaro rapport avec le parlement et démocratie directe (fond de commerce de M5S)

Barbara Lezzi (pour contrebalence Erica Stefani)  Sud (au début n’était pas prévu, tristement célèbre et fantomatique !)

Alfonso Bonafede, Justice (désastreux pour les centristes et la droite libérale)

Danilo Toninelli infrastructures et transport (et pas Mauro Coltorti plus radical)

Alberto Bonisoli culture et tourisme (une nouveauté en Italie où il n’y avait qu’un ministre des « biens culturels »)

Elisabetta Trenta défense (genre bisounours)

Giulia Grillo santé (compromis sur la vaccination)

Pas affiliés :

Paolo Savona, celui qui était refusé par le président, aux affaires européennes (une semi-provocation)

Enzo Moavero Milanesi affaires étrangères, et non pas le francophile Luca Giansanti (une espèce de technicien centriste ! ancien ministre de Monti)

Général Sergio Costa, environnement et protection du territoire ( en Italie les tremblements de terre, incendies, et glissements de terrains sont fréquent)

Demain Salvini sera le ministre de l’intérieur qui à promis aux Italiens de régler le problème de l’invasion africaine, et Di Maio celui du travail dans un pays ou un jeune sur trois est au chômage.

Dans les mois qui viennent, il sera passionnant de voir lequel des deux populistes, parvient le mieux à suivre ce conseil de Machiavel « Chi viene eletto principe col favore popolare deve conservare il popolo come amico », l’autre méditera ce proverbe latin « il n’y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne ».

Gérard Couvert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
jirel

si le spread italien s’envole, que feront les ménages italiens qui ont emprunté à taux variable ? alors que le chômage est déjà haut et que les futurs dirigeants ont promis des lendemains qui chantent.

Economie de guerre

Ce basculement me paraît maintenant impossible en France tout simplement parce que les institutions françaises de la 5e république ne le permettent plus: la défaite de Madame Marine Le Pen sur ce sujet patente alors qu’en Italie l’institution fonctionne encore sur le modèle de la 4e République en France les élections sont je crois si je ne me trompe pas à un tour. Le président de la République en Italie c’est une sorte de Vincent Auriol ou de René Coty il a pu nuire quelques temps mets la pression a quand même été assez fort pour que la Victoire de… lire la suite

Nomen Omen

Tenter d’mposer un gouvernement d’experts techniques guidés par Cottarelli (homme du FMI) alors qu’il y en avait un déjà pret (Lega- M5S) ayant la majorité au parlement a été très mal percu par les italiens qui souhaitent un vrai changement. Le PdR Mattarella est donc revenu sur ses pas et a préféré imposer des limites et des conditions au nouveau gouvernement plutot que de refaire les élections qui auraient favorisé la Lega souverainiste de Salvini. Ca va etre dur, Salvini, nouveau ministre de l’intérieur a tous les yeux sur lui. Il joue sa carrière politique et la crédibilité de la… lire la suite

dufaitrez

Ne vous réjouissez pas trop vite… S’ils réussissent en immigration (?) ils se planteront en économie. Leur programme est dévastateur. (Déjà détaillé ici).

didile

C’est sûrement parce leurs prédécesseurs ne s’étaient pas plantés en économie et avaient un programme florissant que les Italiens en sont arrivés à leur montrer la porte .
(vous ne trouverez pas les détails ici).

Gérard Couvert

Belle et saine réponse.

Economie de guerre

Ne les jugeons pas trop vite après tout, États-Unis,Trump est toujours aux affaires quoi qu’on en dise et les chiffres de l’économie ne sont pas si mauvais, pour le moment.

dufaitrez

G.C. que vous soyez ici en long ou sur BV en court, révisez l’économie…

Gérard Couvert

Et vous cessez de croire aux lorgnettes libérales ; regardez les courbes élémentaires depuis 1999 et 2001, vous verrez ce que coute l’euro. Sinon personne ne vous oblige à lire ce que j’écris.

Economie de guerre

Ce n’est peut-être pas faux on dirait un mélange de programme de Marine Le Pen et de Mélenchon.
À moins qu’ils aient des experts extrêmement solides.
Du coup l’Italie ferais mieux de se rapprocher des BRICS et de s’éloigner de l’UE, pour oser une boutade.

Simone GUTIERREZ

à Dufaitrez Car rien vaut les économistes de Bruxelles . On peut leur faire confiance . Spéculation , délocalisation d’ entreprises , évasion fiscale , blanchiment … Sans oublier les magouilles avec ces multinationales qui pourrissent la Planète avec leurs pesticides cancérigènes . Un certain Jean – Claude Juncker , eurocrate et dirigeant d’ un pays ( le Luxembourg ) vivant de  » l’ optimisation fiscale  » ( = blanchiment du fric pourri ) se permet même de sanctionner les pays de l’ UE dont le déficit dépasse les 3 % !! Le programme de ces salauds n’ est pas… lire la suite

Laurance

Attendez de voir avant d’abattre! Les Pauvres bon courage avec Bruxelles contre eux. Ils vont leur mettre les bâtons dans les roues. Bon courage les italiens vous avez plus de co….. que les français.

Yes ESSYLU

pour la remigration prendre modèle sur le Portugal avec quasi aucune assistance financière aux criquets d’Azouz

bipbip60

Une Reconquista italienne ? Chiche ?

patphil

si le vieux président (potiche) italien s’est résolu à respecter le vote populaire, je suppose que c’est suite à des sondages qui prédisaient une vague de fond pour les deux partis de la coalition des plèbes

Dunois

Si cet événement est le 1er jalon d’une lutte contre la dictature de cette putain de commission européenne composée d’ivrognes et d’assassins, alors, il y a tout lieu de penser que cette dictature est à l’agonie et qu’elle va disparaître pour laisser la place à une union des peuples libres d’Europe. C’est tout ce qu’on souhaite ! L’islam foutu dehors de l’Europe et des dirigeants intègres et intelligents (ça n’est jamais arrivé en France !)…

Neffie

Que le ciel vous entende…

Ducon macrondelle

Achtung minen ! Salvini tient des propos durs à l’ endroit des immigrés/grants mais appliquera -t-il sa politique en Italie ?
Espérons que ceci ne sera pas une encul.. ie de plus .
S’ il applique sa politique , il devra ferrailler avec la grosse commission , le poivrot Juncker et l’ infâme Tusk ainsi que les journaputes du système !
Pour la méthode à suivre , il peut s’ adresser à Orban ou au PM Polonais .

Yes ESSYLU

Ce que je crains et que les ritals ne fassent filer leurs immigrants vers « y’a bon la France »

bipbip60

Il y a des  » chances ? « , en effet ! C’est Macron et Mélenchon qui seraient content !

Economie de guerre

???

Neffie

Et si après l’Italie, les autres pays européens suivent le même chemin ,il y a fort à parier que la France récupérera tous ces magnifiques travailleurs si sympathiques et si facilement intégrables.

Joël(1)

Une angoisse m’étreint: Marine Le Pen félicite le GVT Italien!!! C’est pas très bon pour la suite! Cela dit nous verrons très rapidement de l’efficacité de ce GVT souhaité par la population si ce dernier n’a pas été briefé par l’oligarchie. Il est fort à penser que l’UE se savait en grand danger quant à l’avenir en cas de vote au vue de la frustration par les Italiens de non reconnaissance des résultats de l’élection, et d’un GVT technique impacté par l’UE au détriment des souhaits du Peuple! L’UE fait ce quelle peut pour sa pérennité: Changer pour que rien… lire la suite

Economie de guerre

Il faut être extrêmement prudent le gouvernement gauchiste grec a été très très vite maté par l’UE.
Ce que l’UE va tenter c’est probablement d’enfoncer un coin dans cette coalition.

Markorix

C’est déjà très bon signe que le revirement que voulaient imposer les amebes eurocratoc se soit lui-même retourné…

JC.P.

C’est plutot une bonne nouvelle après le cirque de ces derniers jours surement provoqué par les DICTATEURS DE L’UE . J’imagine ce matin les tronches de la grasse makrel, de junker Et du petit, squatteur de l’Elysée avec sa couguar. Tout ça n’arrange pas les projets du nouvel ordre mondial.
A quand en France?

Dupond

Tous les journalopes prédisaient l’effondrement des bourses europeennes ( meme slogan que pour trump) ….manque de bol pour nos propagandistes la bourse ferme ce soir a +1,24% apres la nomination définitive du nouveau gouvernement italien ,comme quoi les nationalistes ne font plus peur a grand monde

Michel

Bref, on ne sait toujours pas ce qui va sortir de tous ces « arrangements » successifs caractéristiques de la démocrassie – c’est-à-dire d’un régime où les ministres ne sont pas ministres de l’économie ou de l’intérieur comme on nous le dit, mais juste ministres de leur gueule.
Ce n’est pas de cette manière-là qu’un vrai changement peut se produire.
Je reste très circonspect sur ce qui se passe en Italie et j’attends de voir ce qui va se passer concrètement.

Joël(1)

Tout à fait!!! La dictature UE n’a pas l’intention de laisser l’affaire en l’état bien sûr et hélas!!! Nous saurons très très vite de ce qu’il sera des lignes politiques des « radicaux de ce GVT » L’OTAN… La Remigration… La ligne économique avec la Russie… La Justice…

Laurance

Voilà Attendez! Pourquoi pas une bonne surprise ! Personne n’avait essayé auparavant. Mais les pauvres ! Bruxelles va les emm…… au possible. Courage. Courage !

Albert Schumann

Il ont une année pour faire leur preuve et les Européennes seront dans la poche des souverainistes Européen……..

a.picadestats

C’est compliqué…et pourtant, je les envie beaucoup!

jacksoul

Dans ce gouvernement, beaucoup de « mâles blancs » et peu de « femelles noires ».
En espérant qu’ils ne suivent pas leur programme économique suicidaire, qui les mettrait sur la touche pour des décennies.

RICHARD

Contrairement à vous, moi je sais que leur programme est le bon et l’avenir va vous le démonter !

Joël(1)

Faut voir dans les résultats à venir… Les « mâles blancs » souhaitons que ce ne soient pas des femelles noir ou grise à l’intérieur de leur têtes!

Laurance

Qui tente rien n’a rien. Bon courage. Beaucoup vous soutiennent !

BERNARD

Je souhaite bonne chance à l’Italie avec ce nouveau gouvernement, Qu’il nous montre l’exemple avant les élection Européennes dans un an, mais l’UE ne va sûrement pas leur faciliter la tâche… j’entends déjà la presse mainstream.

Jean des Entommeures

Il faut absolument que ça marche…

Gérard Couvert

Une erreur m’apparait : j’ai confondu E. Trenta avec une homonyme, Elisabetta n’est pas une bisounours mais une spécialiste de la défense, capitaine de réserve !

Joël(1)

Une femme……………………………………………………………………………..

victor Hallidée

Pour ce poste clé, une spécialiste de la défense ! OUF !!!

Laurance

Capitaine de réserve. Une vraie nana courageuse pour en arriver là. …