1

Ivan Rioufol : le coup de la fachosphère, cela ne marche plus !

 

Ivan Rioufol en a assez des tricheurs et des agents d’influence, des bisounours allumeurs de bougies et des tireurs de ficelles qui les transforment en zombies décérébrés.

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2017/10/la-fachosphere-produit-de-la-g.html

Il en a marre des crétins inutiles et des idiots utiles, des vrais traîtres et des serpillières consentantes, des commanditaires et des exécutants.

Ras-le-bol des pervers et des salauds, des incultes et des incompétents, des hyènes dévoreuses d’antilopes et des folles à lier hystériques pas-couchées avant la dernière ligne de coke.

Plein le dos des casseurs et des politiques qui les protègent, des moralistes en peau de zobi et des religieux mentalement défroqués.

Il n’en peut plus d’entendre la volaille « experte » et de visiter jour après jour, soir après soir, le zoo « spécialiste ». Il craque devant  l’incommensurable stupidité de la voix médiatique lorsqu’elle prétend au pouvoir sur les gens.

Il rugit au spectacle des faiseurs d’opinion en costard-djellaba réversible, des vendeurs de loukoums au kérosène et de leur clientèle pédophile vautrée à Marrakech.

Il ne supporte plus la pensée conforme et sa génuflexion aux chevilles des nouveaux Barbares.

Il éprouve la sainte colère de la France humiliée par ses pairs, « partitionnée » sur fond de non-Droit, vendue par ses gérants à qui veut la prendre, niée jusque dans sa mémoire de pays, de nation, de peuple, de destinée possible par les renforts migratoires de ses ennemis intérieurs, guerriers sortis quant à eux de sa matrice, couteau en main, bave aux lèvres, pour en entreprendre la destruction.

Il est en grande colère, de cette mienne colère qui monte aussi du fond du pays, assez longtemps contenue, matée, matraquée, pour tout emporter le jour où elle explosera.

Ce jour viendra, Monsieur Rioufol, soyez en certain.

Jean Sobieski