IVG et cannabis : le double discours de la LDH sur le respect des lois

La LDH (Ligue des droits de l’Homme) semble avoir quelques problèmes avec « les lois de la République »…

Quiconque peut critiquer une loi, la juger mauvaise, mais tout le monde doit s’y soumettre, sauf contestation auprès du Conseil constitutionnel ou de la Cour européenne.

C’est ainsi qu’il est étrange de trouver que la LDH conteste une « marche pour la vie » anti-IVG à Lyon qui a eu lieu dimanche dernier, en ces termes : La Ligue des droits de l’homme s’est aussi étonnée, dans un communiqué, du soutien du cardinal de Lyon « à une manifestation qui s’oppose à une loi de la République et à un droit et une liberté acquise par les femmes ».

http://www.20minutes.fr/article/932409/marche-vie-indigne

Or le samedi précédent cette marche anti-IVG, et toujours dans la même bonne ville de Lyon, la LDH soutenait une « marche mondiale pour la libération du cannabis », ce qui est manifestement une « manifestation qui s’oppose à une loi de la République » qui interdit cette drogue… Ce « soutien » apparaît clairement dans cette affiche :

Il faudrait savoir ! A-t-on le droit ou non de « s’opposer à une loi de la République » pour la LDH ?

Et que dire du soutien de la LDH aux clandestins en situation irrégulière, qui là n’est plus seulement une opposition qu’on peut penser légitime de lois de la République, mais carrément une violation de ces lois…

Roger Heurtebise

image_pdf
0
0