J’ai 26 ans, j’aime la France, je vais avoir mon premier enfant, je suis chauffeur de bus, et je remercie RL d’exister

Publié le 5 décembre 2011 - par - 2 500 vues
Share

A l’attention de Pierre Cassen, Christine Tasin et tous, membres opérants ou consultants de Riposte Laïque

J’ai l’honneur de vous écrire cette présente afin, dans un premier temps, de commander deux exemplaires du dernier ouvrage que vous avez publié : La faute du bobo Jocelyn.

Je profite de cette occasion pour vous transmettre tout mon soutien et toute ma gratitude eût égard au temps et à l’énergie que vous fournissez dans ce dur combat que nous menons tous afin que la culture, le savoir, la langue, l’histoire, la démocratie et la laïcité de notre pays ne tombent en ruines. Vous  combattez très justement, mais très difficilement et je vous félicite de votre courage, de votre patience et de la résistance dont vous faîtes preuve.

Il est en effet, aujourd’hui, difficile d’avoir un esprit objectif et personnel tant le lavage de cerveau est assidûment mené depuis tant d’années par les médias et les politiques, et parvenir à penser comme on l’entend est chose quasi-impossible lorsque nous sommes entourés de « Jocelyn » bien-pensants nous martelant que critiquer l’Islam c’est mal. (certains de ces « bien-pensants » en question appellent même cela de l’antisémitisme, c’est dire le niveau de connaissance sur le sujet, et c’est dire à quel point l’affirmation de bêtises sans vérification aucune des informations, sans recherche, sans savoir, est présente dans notre société.)

L’Islam et la place qu’il prend et tend à prendre en France et en Europe est un des premiers combats de Riposte Laïque, mais l’inculture et le maintien de l’ignorance ambiants appellent forcément à démontrer comment et pourquoi la dangereuse montée de l’Islam n’est que la conséquence d’actions menées par nos dirigeants.

Je conçois tristement, du haut de mes petits 26ans, que 2012 s’avère être une année cruciale si je veux que mon premier enfant en cours apprenne bien le français, les mathématiques, l’histoire (la vraie), la géographie, les sciences de la vie et de la terre, la musique, etc. Car j’ai l’impression que tout se perd et que moi-même, déjà, je n’ai reçu que le strict minimum nécessaire en matière de culture et d’objectivité.

Actuellement, je parle avec des professeurs de collège qui m’expliquent qu’il est presque normal qu’un élève de 6ème ne parvienne pas à écrire une phrase sans y transcrire de verbe, de sujet ou de complément. Actuellement, et parallèlement, j’entends de plus en plus parler arabe dans les bus que je conduis tous les jours. Et paradoxalement, les problèmes que je vis (et pas des moindres : agressions, physiques et verbales, menaces, crachats, etc.) viennent principalement de la population arabo-musulmane. Certains considèrent que dire cela c’est du racisme, mais il n’y a rien de cette idéologie dans ce que j’essaie d’exprimer par différents biais possible. Le fait est que l’Islam provient du monde arabe et que l’arabisation de notre pays amène inévitablement à son islamisation. Pour autant, considérer que ceux qui aujourd’hui osent critiquer une religion sont des racistes est particulièrement incohérent. Ce serait même plutôt insultant envers nos ancêtres, ces bienfaisants, qui se sont sacrifiés pour nous libérer du poids des croyances commandées et ordonnées.

Aujourd’hui, ce que j’essaie d’exprimer sur l’Islam par différents biais possible n’est que l’établissement d’un constat qui dérange, certes, mais que nombres de français vivent sans pouvoir l’exprimer. Un voyage au cœur du Maroc, la lecture du Coran et un regard aiguisé sur l’actualité de notre continent ont créé chez moi le lien entre délinquance, déculture, désharmonie et islamisation. Ce lien, il est évident pour quiconque s’y accroche un temps soit peu, mais il fait mal aux yeux alors on éteint ce qui vient de s’illuminer et on replonge dans notre douce quiétude rassurante et tranquillisante.

Mais plus je m’intéresse au fonctionnement politique et aux problèmes de société, plus je constate un décalage important entre ceux qui vivent ces ‘problèmes‘ et ceux qui les traitent (presse, médias, justice, politique…)

Aussi, je trouve une aide, une compréhension, une solution dans les nombreux articles que vous publiez sur ce site que vous avez parfaitement mis en page.

Je ne sais ce qu’il adviendra de tout ceci, mais aujourd’hui je manifeste pourquoi je crois en ce combat et pourquoi je crois en cette résistance. Je les estime nécessaires pour la survie de la civilisation et de la culture française.

Je vous remercie de les mener de si belle façon et je souhaite que vous parveniez à vous faire entendre jusqu’à ce que le peuple n’ait plus besoin de vous pour regarder les choses en face.

Solidairement.

Thiery Ogannon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.