1

J’ai bien noté le nom des 214 députés qui veulent me piquer de force

Après le cinéma qui a entouré les déclarations de Macron au Parisien, où il se vantait de vouloir emmerder jusqu’au bout les non-vaccinés, 214 députés ont donc voté en première lecture le projet de loi du passe vaccinal. Parmi eux, les LREM, les LR (à quelques exceptions près), les socialauds, les écolos et Emmanuelle Ménard.

Ces criminels savent ce qu’ils font. Ils ne font que franchir une nouvelle étape dans la remise en cause de nos libertés fondamentales, qui se fait depuis deux ans, contre l’ensemble des Français. Et depuis le 12 juillet contre une partie d’entre eux, les non-vaccinés. Ils ne peuvent pas ne pas connaître l’ampleur de la manipulation, décrite ci-dessous dans cette remarquable vidéo.

Ils savent que ce n’est qu’une étape, et que cela se terminera par la vaccination obligatoire, avec une répression féroce contre ceux qui la refuseront (lourdes amendes, enfermement…). En toute connaissance, ils ont voté un texte qui va transformer les non-vaccinés en noir sud-africain sous l’apartheid, ou en juif sous le régime de Vichy. Ils veulent diviser les Français entre vaccinés et non-vaccinés, et encourager les premiers à organiser des pogroms contre les seconds, c’est la logique de leur discours. Ce n’est pas de la paranoia, c’est juste la logique des discours de Macron, Castex et Attal.

Rappelons enfin une chose essentielle : tous les arguments mis en avant pour justifier ce coup de force sanitaire sont faux, comme le démontrait Martine Wonner, seule députée qui assume le fait de ne pas être vaccinée, dans cette exceptionnelle intervention, à l’Assemblée.