1

J’ai été au concert de mon frère gauchiste : de la masturbation !

Je me dis qu’à chaque fois que j’ai la visite de mon frère et autres membres de ma famille, je vais éviter d’en faire un article tant les comportements de gauchistes m’exaspèrent.
C’était la consécration de mon frangin. Il a fait son « premier » concert dans la ville.
Mais avant son concert, il y a eu son arrivée. Et il y a déjà une première chose qui m’énerve et que j’ai déjà dite à mon beau-père : « Arrêtez de croire que R se soucie des autres. J’ai compris ces dernières années que la seule personne qui l’intéresse, c’est lui-même. »
Le premier soir, il isole bien ma maman et insiste bien sur le fait qu’il est venu pour elle !
Mon beau-père et moi ne sommes que spectateurs. Cela ne s’arrête pas là puisqu’il va toujours plus loin dans son délire narcissique.

Il tient désormais à montrer que lui seul sait s’occuper de Maman et bien faire comprendre que « je suis le méchant ».
C’est simple, chaque action que je fais, désormais, il va ajouter son grain de sel.
Ce qui est énervant, c’est déjà qu’il ne s’est jamais soucié réellement de la santé de Maman.
La seconde chose, que sa reconnaissance à mon égard était du pipeau.
Il m’a d’ailleurs confié lui-même qu’il ne pourrait pas reconnaître ce que j’ai fait pour notre maman devant personne, y compris notre mère.
Mais ce soir, c’était le jackpot ! Le concert du grand R ! R qui a emménagé chez son copain mais qui n’a pas de réel boulot.
Il ne se consacre qu’à la chanson pendant que mon beau-père s’épuise à l’hôpital.

Mon frangin était si sûr de son concert, sa réussite, que la majorité des personnes présentes étaient les frangins, oncles, sœurs les plus lécheurs de c*ls.
Le culot vient de ma grande demi-sœur qui me reproche d’être (trop) discret quand je parle de la santé de ma maman.
Désolé de faire preuve de décence mais au moins je ne crie pas devant tout le monde que je me suis fait vacciner ou que j’ai fait une vasectomie.
Dans le léchage, ma demi-sœur a fait très fort, allant jusqu’à dire que « grâce à R, la famille était enfin réunie ».
Ce qui est un énorme mensonge ! C’était tout sauf une authentique réunion de famille.
Il y avait des « clans », chacun à sa table. Ma demi-sœur, qui était si féminine, ressemble à je ne sais plus trop quoi, habillée comme une ado alors qu’elle a 40 ans.

Ce concert n’était qu’une masturbation pour mon frangin. Dans son ego, alors que ma mère était à côté de moi et que je lui tenais la main,  il a osé dire que ce concert était dédié à notre mère. D’ailleurs, maintenant, il se soucie d’elle et sait tout mieux que personne.
Je vois ce que l’on va me dire dans les commentaires. J’en ai parlé à mon beau-père.
Depuis l’arrivée de Macron en 2017, les crises qui s’enchaînent, le Covid en 2020, je ne me reconnais plus en ma famille.
Je m’accroche tant que je peux car Maman m’a confié un jour qu’elle avait besoin de moi, ce qui est une lourde responsabilité.

J’en reviens presque à regretter les confinements où, finalement, on ne voyait plus cette bande d’hypocrites.
J’attends vraiment le jour où je pourrai me libérer et prendre mon envol freiné par les ratages à répétition de mon frangin.
D’ailleurs ce concert est vu comme une réussite. Sa présentation n’a été qu’un mensonge.
Il a osé, avec son ego énorme, dire qu’il faisait beaucoup de concerts alors qu’il nous a livré, il y a quelques mois, qu’il n’a trouvé personne pour se produire sur scène.
Pour le coup, la Gauche et la Droite ont leur importance car il a toujours très mal vu d’être de droite dans la famille.
Mon seul problème est que bien que je me revendique patriote de droite, je ne le crie pas par les fenêtres comme un gauchiste qui précise toujours qu’il est de gauche.

Je me dis toujours que finalement c’est moi le problème ou que cette société n’est pas faite pour moi !

Quentin Journeaux