J’ai fait passer la lecture du Bobo Jocelyn avant mon travail !

Publié le 24 octobre 2011 - par - 779 vues
Share

Tout d’abord merci à Christine et Pierre pour le Bobo Jocelyn. J’avoue et ce, sans me sentir coupable une demie seconde, avoir fait passer la lecture de ce livre, avant mon travail. Une fois n’est pas coutume, cela en valait la peine. Si seulement on pouvait le transformer en vaccin… et pas seulement pour les Français mais pour toute l’Europe, pour toute la civilisation occidentale, tous ces lobotomisés qui ne voient rien ou ne veulent rien voir!

Bravo, bien écrit, bien pensé, parfois drôle et porteur d’espoir, nous en avons bien besoin, tous. Je me sentais si seule et si désespérée de l’aveuglement de mes frères gaulois, wisigoths, saxons, vikings, latins, celtiques etc. (je ne vais pas faire défiler l’Europe). Merci à Henry, animateur parisien de Résistance Républicaine, de cet après-midi d’échange, tout aussi porteur d’espoir et de bons conseils.

J’ai cru comprendre que nous avions tous des passés différents, des parcours politiques divergents, des croyances diverses, toutes sortes de « valeurs » ou « principes » qui nous auraient opposés en d’autres temps. Mais j’ai perçu aussi, au fond de tous, un profond amour de la « Terre de France » et de ce qui en faisait le charme, l’attrait, la séduction et que ce n’était pas du « bidon ».

Nous sommes tous des « amoureux fous » de notre sol, de notre passé (avec son bien et son mal), de notre culture, littéraire, artistique, philosophique, etc. Les clivages politiques ne sont rien devant le danger auquel nous devons résister et je peux vous assurer que mes antécédents de droite défunte, ma profonde croyance chrétienne mais divorcée de l’ Église catholique depuis 40 ans (je n’accepte pas le non mariage des prêtres et autres choses), donc je suis en relation directe avec qui de Droit, ne seront pas des obstacles à un engagement sincère et actif, dans la mesure de mes possibilités familiales (actuellement fort contraignantes du fait d’une Maman âgée et d’un enfant en pleine étude supérieure, qui me prend pour une dingue). J’ai l’intention de distribuer les tracts remis par Henri dans les jours qui viennent (je suis éveillée souvent vers 5h30).

J’ai commandé et reçu 6 Bobo Jocelyn et m’apprête à les « offrir » aux aveugles familiaux (en souhaitant qu’ils ne vont pas me faire enfermer).

Merci à vous tous de m’avoir donner une petite étincelle d’espoir.

Aziliz Ty Kern

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.