1

J’ai lancé cet appel du Bataclan pour secouer le cocotier !

Je dois ici tout d’abord remercier tous ces gens qui me soutiennent dans l’appel que j’ai lancé ; comme vous le savez tous, ma fille a été assassinée il va bientôt y avoir 5 ans, le 13 novembre 2015 au Bataclan, et depuis je n’ai de cesse de me battre avec plus ou moins de succès, il faut l’avouer, contre l’islamisation de mon pays afin qu’il n’y ait plus d’autres Nathalie. Merci aux vingt-cinq patriotes qui ont accepté de soutenir mon appel, et à ceux qui, depuis ce matin, me contactent pour signer. Je vais, dès demain, envoyer cet appel au président de la République, à tous les députés, tous les sénateurs. Et j’encourage ceux qui se reconnaissent dans ce texte à l’envoyer à leur maire, à leurs conseillers municipaux, aux conseillers régionaux, départementaux, et surtout à tous leurs amis. Il faut secouer le cocotier !

https://resistancerepublicaine.com/2020/11/08/patrick-jardin-lance-lappel-du-bataclan/

Bien entendu, je me bats avec de très faibles moyens, n’étant pas du tout relayé par les médias sauf – et qu’ils en soient ici remerciés : Martial Bild de TV Libertés, Radio Courtoisie, André Bercoff sur Sud Radio, ainsi que Riposte Laïque et Résistance Républicaine, mais ni TF1, ni FR2, ni CNews, ni RTL, ni RMC, ni Europe 1 ne m’ont approché. Au contraire, ils se sont tous dépêchés d’inviter sur leurs plateaux le personnage qui a écrit un bouquin avec le père de l’assassin de sa fille ; mon bouquin « Pas devant les caméras » n’a pas bénéficié de la même promotion. C’est dommage, mais c’est comme ça, il faut s’y faire, moi je ne suis JAMAIS INVITÉ mais TOUJOURS ÉVITÉ ! C’est très injuste pour tous ceux, et ils sont nombreux, qui me soutiennent, mais il faut que je fasse avec. Mais surtout qu’ils ne se leurrent pas, cela ne me décourage aucunement, au contraire. En agissant de la sorte, c’est que quelque part je les inquiète et donc que j’ai raison !

Mon livre « Pas devant les caméras » remporte un succès inespéré et c’est tant mieux, mais cela n’était qu’une étape, certes importante. La recrudescence des meurtres commis par les islamistes m’a conduit à lancer cet appel !

Je sais dans quel état on sort d’un meurtre, je connais les dégâts que cela produit au sein d’une famille et j’aimerais que cela ne se produise plus jamais, et que les Français d’abord prennent tous conscience de la situation extrêmement grave dans laquelle se trouve notre pays. J’aimerais qu’en en prenant conscience, ils forcent les politiques à prendre des mesures extrêmement fortes, à la fois pour nous protéger et pour éradiquer cette menace que font peser les islamistes sur notre pays.

En ce qui me concerne, je ne supporte plus que chaque jour un ou plusieurs de mes compatriotes tombent sous les coups de couteaux, les kalachnikovs ou soient écrasés par des véhicules fous ! Je pense qu’il est plus que temps de stopper cette hécatombe, on ne peut plus se contenter de mesurettes ou de promesses non tenues faites uniquement dans le seul but d’essayer de calmer le peuple justement en colère ! Si nos dirigeants n’interviennent pas rapidement, ils prennent le risque que le peuple prenne les armes contre l’assaillant et ils perdront très rapidement le contrôle de la situation.

Il ne s’agit pas ici de prendre parti pour tel ou tel parti politique mais de prendre parti pour la France et les Français.

Nous n’allons pas devenir les champions du monde des hommages nationaux sans réagir, les bouquets de fleurs, les nounours, les dessins, les bougies n’empêchent RIEN, au contraire, ils se moquent de nous. Ces gens ne connaissent que la violence, c’est leur seul moyen d’expression, alors il faut que nos pouvoirs politiques aient le courage de leur répondre sur le même terrain, sinon le peuple ayant délégué sa propre sécurité aux instances de l’État, devra constater qu’en fait l’État ne respectant pas ce pacte, il est de son devoir de reprendre sa propre sécurité à son compte et se défendre lui-même. Car il est impossible qu’on laisse nos femmes, nos enfants, nos parents se laisser massacrer sans mot dire.

Bien sûr, vendredi, on va voir tous les politiques défiler sur les plateaux télé avec des mines d’enterrement pour les commémorations de l’attentat le plus meurtrier depuis la Seconde Guerre mondiale sur le sol français, mais aucun ne pensera à ce qu’il a fait depuis le 13 novembre 2015 pour lutter contre cet islamisme meurtrier.

Aucun n’osera faire une rétrospection sur lui-même et aucun n’aura honte de N’AVOIR RIEN FAIT. C’est toute la différence entre un politique et un Français patriote car « en cherchant la gloire, ils ont souvent perdu  l’honneur ».

Patrick Jardin