J’ai l’impression que la lettre publique d’Hervé Boyer sert à le dédouaner par rapport à Mélenchon

Publié le 25 juillet 2011 - par - 427 vues
Share

Ca fait longtemps que je n’ai pas écrit à Riposte Laïque. C’est la lettre de Herve Boyer qui me fait réagir, article du numéro 208. Je le comprends, j’ai moi aussi eu mes périodes d’interrogations en ce qui concerne RL et RR. Il a raison de dire (je le cite) : Mais la somme de mes désaccords étaient, alors, moins importante que la somme de mes accords.
Et c’est bien en fonction de ces deux éléments que l’on quitte ou pas une organisation.

Je n’ai pas eu un parcours identique à Hervé Bover. Je milite syndicalement depuis 1967.
En premier à la CGT avant d’en être viré pour ultragauche. Ensuite en 1973 à la CFDT que j’ai quitte dans les années 2000 car les nouvelles orientations de la CFDT étaient devenues trop éloignées des miennes et pro patronale. Depuis à la CGT-FO.

Sur le plan politique, dans mes premières années dans une organisation d’extrême gauche trotskiste (ce n’était pas la LCR) que j’ai quitté rapidement mais qui m’a beaucoup guidé.
Sur le plan de mes engagements politiques, je n’ai eu que celui-là. C’est vraisemblablement pour ça que je n’ai pas coupé les ponts, au début, avec RL.

Hervé Bover, lui a un parcours riche de diversité quand il dit : globalement, et ce depuis la fin des années 1980, je viens de la lutte pour la défense des droits de l’Homme (adhésion pendant de nombreuses années à Amnesty International et revendiquant pour moi-même l’appellation de « droit de l’hommiste »), du syndicalisme (adhésions à la CFDT, puis à la CGT) et du politique (adhésion chez les Verts et maintenant au Parti de Gauche), sans parler de tous mes engagements associatifs divers et variés, anciens ou actuels.

Il est clair qu’avec autant d’engagements qui s’empilent les uns sur les autres, des contradictions, des oppositions, se font jour et donc que certains liens doivent être coupés et quand on voit la somme des engagements de Hervé Bover, le lien prioritaire qui devait être coupé était celui avec RL. A un moment donné, il lui faudra sans doute aussi faire un choix entre Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon surtout que 2012 n’est pas loin.
L’autre point qu’il souligne est que RL n’est plus spécifiquement laïque avec des prises de positions de plus en plus marquées sur des sujets divers et varies. C’est une évolution qui au début m’a gêné, je l’avais d’ailleurs dit dans un de mes courriers a RL.

Le problème est que la défense de la laïcité nécessite des prises de positions sur des sujets divers et variés, c’est avec le recul ce que j’ai admis ce fait même si parfois je ne suis pas en phase.

L’IMMIGRATION EST L’ARME DU CAPITAL, historiquement c’est une phrase de gauche, c’est la droite populiste qui la reprise récemment alors que la gauche l’a abandonnée depuis des années.
http://fr.internationalism.org/ri410/l_immigration_et_le_mouvement_ouvrier_1.html

http://www.marianne2.fr/Immigration-pourquoi-le-patronat-en-veut-toujours-plus_a192252.html?com

http://fr.altermedia.info/politique/1981-georges-marchais-demande-l%e2%80%99arret-de-l%e2%80%99immigration_33324.html

J’ai le souvenir d’une époque pas si lointaine (avant l’effondrement de l’URSS) des connivences de l’extrême droite avec le patronat et du soutien à l’Algérie française par cette même extrême droite. Aujourd’hui ce sont les anciens porteurs de valises ainsi que la néo-gauche qui se revendiquent de ces mêmes positions en les habillant dans le cadre de la mondialisation. Et depuis peu, c’est l’extrême droite, les populistes, les identitaires, les laicards qui ont a contrario repris, continué ce mot d’ordre de l’ancienne gauche revendicative.

Sur l’apéro saucisson pinard, je partage la forme de ce qu’il dit, pas le fond. Le mot de saucisson me met mal a l’aise, non pas parce que je suis végétarien. Mais on ne vérifie pas la laïcité d’une personne au fait qu’elle mange ou pas du saucisson, des revendications claires comme celles des assises du 18 juin me conviennent beaucoup plus.

Sur Fanny Truchelut et l’avocat Brochen, on ne peut pas décemment y mettre sur le même niveau. Fanny Truchelut a été confronté à une situation inattendue et involontaire.
Brochen l’avocat des islamistes a fait un choix volontaire non pas parce que il aime ou pas les islamistes mais parce que il lui fallait faire ses entrées dans la mouvance islamistes pour permettre a Martine Aubry d’y être introduite.

Sur les immigrés et leurs descendants, ils ne sont pas liés à l’islam ni à aucune autre des religions du livre. Le combat pour la laïcité est aussi le leur et peut être plus qu’on ne le pense. Si l’islam gagne, ils seront dans la même situation de perdant que nous.
Si l’islam perd mais que ce ne soit pas les laicards qui fassent tomber l’islam, ils seront également les perdants.

Pour finir, j’ai relu certaines des interventions qu’Hervé BOYER (que je ne connais pas) a faites dans RL. Au vu de ce qu’il a écrit, combien de temps tiendra-il chez Mélenchon ou les Verts ? Personnellement je lui souhaite la meilleure insertion possible et qu’il puisse trouver chaussure à son pied mais j’ai le sentiment qu’il lui faudra encore en changer.

Ce qui me chagrine aussi dans sa rupture avec RL, c’est le fait qu’il le fasse dans une lettre publique comme si, en tant que nouveau représentant de Jean-Luc Mélenchon il prenait ses précautions par rapport aux élections de 2012, car je ne pense pas qu’il a fait une lettre publique quand il a quitté les Verts ou Amnesty International.

Bonne réception

Alte

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.