J’ai tourné les pages et les vérités sont apparues : l’UE va mourir

Publié le 19 mai 2019 - par - 32 commentaires - 2 040 vues
Share

L’UE va mourir ! Vive l’Europe et vive la France !
S’il est une doxa bien établie, c’est à dire fortement ancrée dans les esprits, c’est bien celle de l’indispensable existence de l’Union européenne.
En France, pour ne parler que de notre pays, y sont fortement attachés, malgré des évolutions significatives intervenues au cours des trois décennies passées, le PS (initiateur de la monnaie unique sous l’égide de Mitterrand), l’UMP ou RPR (instigatrice de l’accord définitif de Schengen et de celui de Maastricht modifié par le traité d’Amsterdam) et les Verts (toutes tendances confondues). C’est dire si la plus grande partie de l’échiquier politique se trouve réunie sous cette bannière pro-unioniste. Certains, comme Chirac, fortement opposés à l’abandon de la souveraineté au cours des années 80, sont devenus par la suite de furieux adeptes de l’adhésion puis de l’élargissement. Certains autres comme Sarkozy, qui a renversé le sens du référendum de 2005 sur les institutions, ont bafoué le suffrage universel, la voix du peuple et le sens même de la démocratie. Comme quoi le virus a pu agir de manière ample, sournoise et frapper les plus opposés résistants à ce mouvement de renoncement.

Certes, le patchwork constitutif de la représentation nationale a changé. Aujourd’hui, le PS est moribond, l’UMP, dont les rangs se sont aussi clairsemés, a laissé la place à LR. À l’endroit de ces entités déchues, on retrouve principalement la LREM qui a recueilli l’ensemble des fuyards des anciens partis, tous heureux de trouver un toit où s’abriter des vents mauvais, tout en continuant à recevoir les subsides publics. Ce regroupement prouve en passant que la dichotomie entre droite et gauche a bel et bien disparu, ce que certains (dont ma modeste personne) savaient depuis déjà longtemps.
La LREM est donc LE parti de l’UE en France et tous ceux qui, comme le RN, rejettent cet ectoplasme qui étouffe notre nation sont convaincus d’être, au choix, des malades mentaux, au moins, ou des traîtres factieux au pire.

Alors qu’en est-il réellement de cette UE ? Comment a-t-elle été construite ? À quoi sert-elle ? Comment fonctionne-t-elle ?
Au cours des siècles, depuis la chute du Saint-Empire romain germanique, espèce d’Europe de Charlemagne, de nombreuses tentatives de reconstitutions ont vu le jour. Entre autres, Napoléon 1er et Hitler, l’un portant l’étendard des lumières de la démocratie sauvegardée et l’autre une idéologie de domination, ont essayé sans grand succès de mettre en place ce projet.

Durant la Seconde Guerre mondiale, et après leur entrée dans le conflit, les États-Unis d’Amérique, craignant de voir, à terme, le continent sous l’hégémonie de l’URSS, imaginèrent d’unifier les pays démocratiques, de l’Atlantique à l’Oural. Cependant cette union, dans leur esprit, ne devait pas avoir de réelle consistance politique pour ne pas entraver leur leadership occidental. Cette « Europe » ne devait être qu’un large espace de libre échange, sans frontière, sans histoire, sans culture et sans identité, celles-ci devant être niées, effacées. Ce continent, sécurisé par l’Otan et donc les USA, aurait eu pour statut celui de quasi-vassal de leur protecteur et celui d’espace sans autres règles qu’économiques où les surproductions de l’oncle Sam auraient trouvé un débouché privilégié… Et c’est bien cela que nous constatons aujourd’hui, même si l’emprise américaine n’est plus tout à fait aussi évidente.

Pour réussir cette tentative il fallait beaucoup d’argent…vraiment beaucoup d’argent… Cela ne fut pas un problème car les États-Unis sont riches, même les plus riches à l’époque. Non, le problème était celui des réseaux, des liens avec des collaborateurs du projet, en Europe même. Qu’à cela ne tienne ! Il existait dans le panel des moyens institutionnels et administratifs de ce grand pays, d’une part la CIA dont la main armée peut atteindre les centres nerveux des organisations étatiques les plus hermétiques, et par ailleurs des entités financières opaques aux moyens les plus amples, par exemple la Ford Foundation dont la vocation officielle est la philanthropie (un peu comme celle de Bill Gate ou celle de Arnault, Pinault ou Betancourt) mais qui peut éventuellement servir à autre chose, notamment à déstabiliser ou imposer.

Ne manquait plus pour faire fonctionner ce système qu’à trouver sur place les hommes au profil adapté et prêts à agir de concert. Ce fut chose faite avec ceux qui bientôt seraient appelés « les pères fondateurs » de l’Europe : Robert Schuman, Jean Monnet et Jean Hallstein.
Jean Hallstein est connu pour avoir été le premier président de la commission, c’est à dire le capitaine du navire, celui qui donne les impulsions et la direction du navire européen, le premier « Premier ministre » de l’UE comme il se qualifiait lui-même. Ce que beaucoup ignorent, c’est que ce monsieur, avant 1945, avait été un personnage actif et complaisant sinon déterminant de l’appareil nazi avec lequel il collabora étroitement sans pourtant en avoir la carte (par mesure de prudence sans doute !). Chacun aura le loisir de trouver en cherchant sans difficultés tout ce qui concerne son passé lourd et indigne de membre éminent de la structure universitaire du IIIe Reich et du parti nazi.

Robert Schuman est né en 1886 au Luxembourg. Vivant en Lorraine, alors sous la botte du Kaiser ; à l’âge de sa majorité, il opta pour la nationalité allemande et porta donc l’uniforme et le casque à pointe contre la France durant la Première Guerre mondiale. Opportunément, la défaite de son pays lui donna l’occasion de choisir une nationalité plus digne, il devint alors français à part entière et même plus tard député. En 1940, il signa les pleins pouvoir au maréchal Pétain puis fit partie du gouvernement de Vichy. Ce comportement délibéré lui valut d’être frappé d’indignité nationale, mesure généreusement levée quelques mois après la fin de la guerre. J’en connais qui ont eu à subir les avanies et les injures pendant plus longtemps et pour beaucoup moins que cela. Le pedigree de « père fondateur », celui de la déclaration du 9 mai 1950 (acte de naissance de l’UE) ne me paraît pas des plus reluisants.

Le troisième lascar, Jean Monnet, est à la fois le plus important du dispositif, le plus actif et en même temps le plus discret. Originaire du Sud- Ouest, il était l’héritier d’une famille terrienne détenant la marque de cognac éponyme de son patronyme. Mais le bonhomme s’imagina un autre destin porté vers la haute finance et les ors des palais obscurs où se trame la politique de l’économie plutôt que l’économie de la politique, c’est à dire la banque et non l’engagement civique. À ce titre et grâce à ses relations outre-atlantique, il devint la véritable cheville ouvrière du système.
Ces trois-là, au moyen de la politique des « petits pas », avec l’argent américain sur un continent dévasté où tout était à refaire, réussirent à mettre en place cette UE qui, de proche en proche, est devenue cette chimère qui étouffe aujourd’hui les peuples d’Europe ou du moins certains d’entre eux comme la France ou l’Italie.

La commission est devenue le promoteur de toutes les initiatives politiques qui s’imposent à notre pays, étouffant et niant par là même ses institutions et l’esprit de ses lois. Les contributions financières énormes qui ponctionnent notre économie servent tout autre chose que l’intérêt national. La France contribue chaque année pour 16 milliards d’euros au budget de l’UE et ne reçoit en retour que 13 milliards d’aides, principalement par le biais de la Pac (politique agricole commune) qui est la cause principale des difficultés de nos agriculteurs devenus totalement dépendant de ces subsides. Notre tissu industriel, autrefois fer de lance de la puissance économique de la France, est devenu une peau de chagrin. Nous devons importer la plupart de nos besoins en machines-outils et nous ne produisons pratiquement plus aucun des ustensiles de la vie quotidienne. Il n’y a guère que dans le luxe que notre pays continue à surnager et cela atténue un peu le déséquilibre déjà abyssal de notre déficit commercial.

Enfin, et c’est là que le bât blesse le plus, cette UE adepte d’une politique ultralibertaire impose, par le biais de la libre circulation des personnes, l’acceptation de mouvements migratoires intérieurs et extérieurs insupportables. Ils contribuent chacun à l’accroissement du chômage et impose une mixité ou l’Islam est en train de se tailler la part du roi. Elle organise sciemment l’islamisation du continent sous le regard benêt de sa population qui ne sent pas venir la perte de son identité, la mort de sa culture, c’est à dire tout ce qui fait que ce pays est ce qu’il est.

On nous dit que l’UE est ce qui a fait la paix du continent. Cela est une contrevérité éhontée. Si la paix a prévalu depuis 1945 sur l’Europe de l’ouest, c’est pour deux raisons principales : d’abord la guerre froide, entre les USA et l’URSS, a en quelque sorte anesthésié toute velléité de conflit. En second lieu la force de frappe nucléaire française fut la garante du statu quo. Par ailleurs, l’Europe n’a pas été en mesure de circonscrire les conflits ethniques dans les Balkans. Elle est même coresponsable d’un démantèlement contre nature dans cette partie du monde. Cette Europe demeure un nain militaire et diplomatique incapable de peser sur les conflits au Moyen-Orient ou en Afrique du Nord et partout ailleurs.

Il paraît urgent de mettre un terme à l’autodestruction de nos démocraties européennes que l’UE organise désormais de sa seule initiative, dégagée des contraintes imposées par l’Amérique. La première étape de ce désengagement réclame un vote sanction pour notre Président fossoyeur de notre pays. Emmanuel Macron doit comprendre, dès le 26 mai 2019, que la culture française existe bien. Il doit entendre que les Français entendent ne pas disparaître en tant que peuple historique. Il doit savoir enfin que nous désapprouvons tout ce qu’il a fait depuis 2 ans.
Nous devons retrouver notre souveraineté garante de nos intérêts que nul ne préservera si nous le faisons pas nous-mêmes.

Jean-Jacques FIFRE

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Alain Carrasco

Je ne sais pas comment on peut lire un tissu de conneries pareilles. En plus, avec la gueule à de Villiers, franchement, en ce qui me concerne, c’ est juste même pas possible.

lucide

Merci pour cet article clair, précis qui ne lassera pas ceux à qui nous le destinerons : ceux qui ne suivent que les médias traditionnels et bien pensants. Et hélas ils sont nombreux et difficiles à convaincre. Ils sont consciemment ou inconsciemment par leurs différents votes, les saboteurs des nations.

Lotus bleu

Un dernier mot, si les Européens avaient connu Dieu, ils auraient compris que sa Parole ou sa Volonté c’est: Aimez-vous les uns les autres. Respectez vos voisins. Vous-mêmes, respectez-vous. Faites le bien et non le mal. Faites l’amour et non la guerre. Votre liberté s’arrête là où celle de votre voisin commence. Et gare à ceux qui transgresseront mes Commandements, car mon châtiment sera sans faille.
Le bonheur ne coûte pas cher (l’amour est gratuit), tandis que nos erreurs nous coûtent très cher.
Tout ce qu’un Homme sèmera, il le récoltera.

Lotus bleu

Bon, voyez-vous un peu plus clair? Maintenant, relevez vos manches, crachez-vous dans les mains et débarrassez-vous de l’UE et faites que la France retrouve sa souveraineté, sa monnaie, sa fierté, sa force mentale et sa force spirituelle (mais l’a-t-elle déjà acquise? J’en doute)

Aux Armes Citoyens

La force spirituelle, elle la retrouvera, elle en sera le phare mondial (voir la prophétie de M. ROBIN).
Avant ça, elle doit passer par la « purge »… et l’Eglise aussi purgera.
Il faudra bien faire table rase de toutes ces souillures pour recommencer sainement.

Lotus bleu

Être positif, c’est bien; être optimiste, c’est bien, mais dans le cas qui nous préoccupe (la France en voie progressive de disparition, de délitement, de déliquescence) je t’annonce que ce ne sera pas suffisant, mais alors pas du tout. Là, la situation de notre pays est vraiment grave, même si on voit des zones calmes et fleuries.
Et là, toi et moi, on parle de Dieu, on ne rigole plus. Tu devrais savoir que Dieu a commencé, il y a bien longtemps, à séparer les brebis des boucs. Et tu devrais aussi savoir que Dieu cherche à sauver ses brebis perdues et elles sont nombreuses et il veut les voir toutes dans sa bergerie.

Lotus bleu

Toi, tu parles comme un débutant, un disciple de Jésus qui n’a toujours pas trouvé la Porte. Au lieu de t’écouter parler, écoute-le! Au lieu d’écouter tes voisins, écoute-le! Qui y a-t-il d’écrit dans l’évangile? Faites attention à comment vous écoutez. À qui cet avertissement est-il adressé? Aux disciples et non aux autres, ceux qui sont à l’extérieur. Et pour nous seulement, qu’est-ce qu’il nous est dit? Vous-mêmes (les disciples), soyez sur vos gardes! Pourquoi? Parce qu’on peut commettre des erreurs.
Et de repos pour nos âmes, on en aura peu. Pourquoi? Parce que pour former un disciple de Jésus ou un serviteur de Dieu ça prend beaucoup d’années.

Lotus bleu

Les puissants européens seront tombés dans tous les pièges à cons que Dieu leur a tendus. Le piège à cons de l’église catholique, le piège à cons de l’athéisme (et ses innombrables malheurs), le piège à cons de l’Union Européenne et le tout dernier, le piège à cons de l’islam. Plus cons et aveugles que les Européens, impossible!

Aux Armes Citoyens

Ce n’est pas Dieu qui piège, c’est Satan qui se fait passer pour inexistant.
Il s’est insinué partout.
Mais il n’aura jamais le dernier mot, il ne sera jamais le gagnant final, ce, à cause de son orgueil/vanité, de sa noirceur et de sa perversité.
Seule la Lumière émerge toujours des ténèbres parce qu’à un moment, les Européens se rendront compte qu’ils se sont détournés, appâtés par les beaux discours, les belles promesses et là, ils reviendront au Père, quoiqu’en dise une bonne partie qui se prétend athée, agnostique, ou autre…
Ca se fera, c’est la seule certitude à avoir.

Lotus bleu

Satan n’existant pas, il n’a pas besoin de se faire passer pour inexistant. Qui est Satan? Tous les Hommes qui ont rejeté Dieu, notre Créateur, celui qui sait tout, qui voit tout et qui rend sa Justice à tout moment.
Qui sont pleins d’orgueil et de vanité? De pensées ténébreuses et de perversité? De haine de soi et des autres? De rancune et de vengeance? D’injustice et de vols? De mensonges et d’hypocrisie?
Tous les antéchrists, tous les Hommes impurs en esprit. Tous les traîtres à la nation, tous les collabos. Tous des fossoyeurs, ils veulent notre perte.

Lotus bleu

Et en France, il y en a beaucoup, mais ailleurs en Europe aussi et ailleurs dans le monde aussi, mais nous, ce qui nous intéresse c’est notre pays et nos compatriotes, donc avant de sauver le monde, sauvons-nous d’abord. Moi, je suis sauvé et je suis entré dans le royaume, maintenant mon travail c’est de sauver mes compatriotes tout comme les Patriotes cherchent à sauver leurs compatriotes du chaos voulu par les fossoyeurs. Ce sont des fous, des esprits sataniques (c.-à-d. intelligents, mais corrompus, tordus, vicieux, le mal est en eux). La bataille va être rude.

Lotus bleu

Et n’est-ce pas eux, les premiers, à avoir rejeté Dieu? Ben oui! bien sûr! Ils disaient et disent toujours: Dieu? quelle rigolade, c’est nous les plus forts et pour preuve, nous ferons notre justice et nos propres lois et comment Dieu pourrait-il nous en empêcher?
Et n’est-ce pas eux, les premiers, à avoir rejeté le christianisme? Très bien dit Je suis, ils auront l’islam, encore bien fait pour leur gueule. Et à ceux qui me répondront qu’ils sont catholiques, je leur répondrai que le catholicisme n’a rien à voir avec le christianisme. Et qu’est-ce que le catholicisme a apporté aux Européens?

Lotus bleu

Et voilà, les puissants européens avec leur passé dégueulasse ont perdu leur souveraineté et leur monnaie nationale, l’UE les humilia, les abaissa, les écoeura, les mirent en état de soumission. L’UE musela les peuples européens.
En punition de tous leurs méfaits passés, les peuples européens subiront une nouvelle dictature et celle-ci sera politique et économique. Le nom de la nouvelle bête immonde? UE.
Ces petits cons d’Européens n’ont que ce qu’ils méritent, une dictature politique et économique, bien fait pour leur gueule.

Lotus bleu

De 1789 à 1945, les Européens se sont combattus, se sont tapés dessus, se sont entre-tués et ont causé des souffrances inimaginables à leurs populations mais aussi à des populations ailleurs qu’en Europe. Un jour ou l’autre ça devait cesser et ça a cessé en 45, seuls les tarés de socialistes et de communistes Français ont continué à vouloir faire la guerre ailleurs et vous savez où.
Puis, des Français se sont réveillés et ont dit: Putain la merde qu’on a créée en Europe et ailleurs. Plus jamais ça! Et ils sont allés voir les hommes politiques Allemands et ils leur ont vendu leurs idées, leur plan. Top là l’ami, marché conclu!

Lotus bleu

Et nos fêlés, nos puissants révolutionnaires, abreuvés des Lumières, qu’ont-ils fait? Putain la merde qu’ils ont mis en France et ensuite en Europe et le petit con de Bonaparte a continué la guerre et à cause d’eux la France devint un pays guerrier, militarisé et les Français devinrent des soldats, des combattants, des guerriers, prêts à tuer automatiquement et sans état d’âme des innocents, des peuples étrangers pratiquants une autre culture et possédant une autre mentalité.

Lotus bleu

Et la 1ère guerre mondiale, qui en sont les auteurs? Encore les Européens. Putains les cons, des vrais tarés, des malades mentaux. Et la guerre de 1870-71, qui la voulut? Napoléon III, d’autres disent que c’est Eugénie qui le poussa, comme son invasion manquée au Mexique. Et lui et d’autres nations européennes exportèrent la guerre un peu partout sur la planète.

Lotus bleu

Toujours aussi aveugles ces Patriotes et totalement amnésiques. L’UE n’est pas arrivée par hasard, rentrez-vous ça dans le coco. Qui voulut une 2e guerre mondiale avec ses destructions massives, ses haines et ses millions de morts? Les Allemands nazis (pas tous), mais pourquoi? Suffit de lire les livres d’Histoire. Mais qu’on fait les Français, les Anglais, les Grecs, les Italiens, les Espagnols pour arrêter Hitler? Pas grand chose, en conséquence Hitler continua à avancer ses pions. Et ça a fini par un immense chaos européen, une destruction d’une grande ampleur et d’un autre énorme gâchis.

Parlervrai

Si l’ue meurt ça ne sera que pour devenir eurabia.

Pierre COMET

Si vous scannez en haute définition un chèque de n’importe quelle banque « française », ou si vous le regardez avec un compte-fils ou une loupe puissante, vous constaterez que les lignes du document sont en réalité une phrase écrite en minuscules caractères, répétée jusqu’à la nausée: « l’europe ne se fera pas d’un seul coup dans une construction d’ensemble, elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait ». C’est une phrase de jean Monet ( http://www.europe.gouv.fr/europe_7/identite_europeenne_16/journee_europe_23.html ).
Comme le serial-killer ne peut s’empêcher de signer son forfait en collant un poil du cul ou autre babiole sur la scène de crime, les puissances d’argent qui nous dirigent ont cédé à l’enivrant besoin de se vanter de leur nuisance.

roux!

un mec qui se pretend laique ,ose faire l eloge du plus calotin des royalistes, du plus reac des fins de race!!!

Larapède

Excellent article qui résume bien le livre de Philippe de Villers  » J’ai tiré sur le fil… » et indique notre devoir de voter pour le RN afin de désavouer Macron.

Georges S

Tiiens j’ai ecrit la meme chose en beaucoup moins de mots bien sur dans l’article sur Steve Bannon par Jacques Guillemain

patphil

que cette ue crève, tant mieux avant que nous ne soyons suicidés…

Jeanpeuplus

C’est quoi, alors, ce livre de de Villiers?

Larapède

Lis-le et tu comprendras.

Jonathan

On a essayé de vous expliquer (comme De Villiers avec son livre) que cette union européenne n’a pas été créée pour faire joli ou pour passer le temps, mais qu’elle n’a été rien d’autre, depuis le début, que le projet supra-national mené anti-démocratiquement par une petite poignée d’invididus utopistes et fanatiques tels ces Monnet, Hallstein ou Schuman (mais il y en a d’autres, comme Kalergi) pour effacer les vieilles nations européennes, en attendant d’arriver à la mondialisation et au gouvernement mondial.

Nuch

Il faut le lire criant de vérité profonde qui s’appuie sur des faits réels puisque sortis d’archives déclassés !!!!

Nuch

Vous oubliez de dire que la mère Merkel dans un discours à Bruxelles a remercié vivement chaleureusement et pendant de longues minutes voir un quart d’heure le hallstein en question qui en fait a été rééduqué sur une île au USA puis mis en place par les USA pour faire profiter les USA comme beaucoup d’autres haut dignitaires du Reich qui ont été au gouvernement allemand
Je ne renie rien si les GI’S n’avaient pas été là on parlerait peut être le boche aujourd’hui, mais le plan Marchal après 45 et la mise en place de l’UE ont été fait par eux et surtout pour eux et on peut ajouter sans trembler que Monnet et Schuman ont été deux traîtres à la Nation pôvre UE

job

On peut rajouter que le premier président de la Kommission européenne , Walter Hallstein , avait déjà élaboré et promu le premier projet de « .neue Europa  » sous la férule des nazis , projet qu’il avait présenté en 1941 à Paris , au grand palais . C’est donc un récidiviste remis en selle par les américains pour la défense de leurs intérêts .
La construction de cette « .europe  » est donc d’essence nazie , construite par la volonté américaine , et non pas suite aux souhaits des nations européennes ; l’OTAN , belliqueux , étant l’organisme officiel pour le contrôle discret ( politique et militaire ) de cet assemblage contre nature . De Gaulle avait bien compris cette emprise en s’éloignant de cette entité , Sarkozy – l’américain ! – a replongé dedans à pieds joints .

. Dupond 1

Ce qu’il y a de grotesque de leur part c’est de voir les nationneaux se faire traiter de fachistes et de nazis …..!!!!
https://www.youtube.com/watch?v=nwS0E1N1OCg

Vincent L.

Oui il faut remercier les GI’S mais il ne faut oublier pas les Anglais qui ont été, plus ou moins à nos côtés, dès 1939. Ne pas oublier les Russes, qui, malgré de pacte germano-russe, ont supporté dix fois plus de divisions allemandes que les alliés occidentaux.

kabout

l’ UE va mourir….enfin il est grand temps ! je parle de cette UE actuelle,celle ou un de ces nombreux pouilleux de migrant agresse et tue en Allemagnepar exemple et peut venir se refugier en France et meme recommenceré ,donc vite l’europe,la vraie avec ses frontieres et chacun ses propres lois.Il est temps qu’un/une nouveau président francais arrive et envoi chier ces trous d’balles de politiciens de Bruxelles.