J’ai voté contre les protections périodiques gratuites dans les lycées

Publié le 25 mars 2021 - par - 32 commentaires - 1 066 vues
Traduire la page en :

SÉANCE PLÉNIERE DU JEUDI 25 MARS 2021

DÉLIBERATION N° 2021.00760

Mise à disposition gratuite de protections périodiques dans les lycées

Monsieur le Président, Chers Collègues,

Cette délibération nous propose de mettre à disposition dans les lycées des protections périodiques gratuites. Rarement on a vu un exposé des motifs aussi succinct. Apparemment, l’exécutif régional a découvert, quasiment au terme de notre mandat, que la précarité menstruelle concerne un nombre important de lycéennes, et que certaines familles n’ont pas toujours les moyens d’acheter des protections à leurs enfants. Voilà une prise de conscience aussi tardive que curieuse.

Curieuse, car cette générosité régionale toute neuve appelle quelques questions. En effet, divers dispositifs existent déjà au sein des lycées pour venir en aide aux familles qui rencontrent des difficultés financières. Plus particulièrement, le cas que vous évoquez relève d’une aide des fonds sociaux qui peuvent être mobilisés à cette fin, y compris en urgence et sur simple décision des chefs d’établissement. Pourquoi donc cette soudaine gratuité, et pourquoi la Région intervient-elle ?

L’affaire remonte au 23 février. Ce jour-là, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, a annoncé la mise à disposition gratuite de protections hygiéniques pour les étudiantes. Cette décision procède de travaux parlementaires initiés par une proposition de loi du 20 mars 2019, présentée par 25 députés parmi lesquels 16 participent à La France Insoumise, 2 au Parti communiste français, 2 à divers partis d’extrême gauche, 3 à des partis centristes et, cerise sur le gâteau, 2 adhérents à un parti militant en faveur de l’indépendance de la Polynésie française ! Rien que du beau monde !

Le 17 octobre 2019, c’est la sénatrice LREM Patricia Schillinger qui a remis au gouvernement un rapport parlementaire qui n’a toutefois pas été publié. Enfin et par démonstration d’une belle opiniâtreté, un rapport d’information sur les menstruations a été enregistré à la présidence de l’Assemblée nationale le 13 février 2020. Il était cosigné par les députées Laëtitia Romeiro (LREM) et Bénédicte Taurine (La France Insoumise). Dix jours plus tard, l’affaire était entendue et le ministre faisait son annonce.

L’État a donc dégagé 288 000 euros alloués par le ministère chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes. La Région devait-elle suivre cette initiative sachant les dispositifs existant déjà dans les lycées ? Une note conjointe des ministères de l’Éducation nationale et du ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes est à cet égard révélatrice. Il s’agit de permettre aux lycéennes d’éviter un recours à l’infirmière scolaire ou à l’assistante sociale et donc, par un effet pervers, de distendre la relation de confiance existant entre les élèves et les adultes dans les établissements d’enseignement. Pour cela, il est recommandé d’installer des distributeurs, notamment dans les gymnases et dans les sanitaires dont on sait combien le contrôle est délicat.

Il est vrai que le processus doit s’inscrire dans un ensemble plus vaste, procédant de la lutte contre les stéréotypes sexistes réels ou imaginaires, ainsi que d’une éducation à la sexualité envisagée sous le triple aspect social, biologique et psycho-émotionnel. On passe donc d’un dispositif de redistribution à une éducation à la sexualité nettement orientée, qui donnera la priorité à la lutte contre les tabous sociétaux, à un abord essentiellement biologique de l’acte sexuel et à la recherche d’une confiance et d’une estime de soi excluant toute morale et toute analyse du sentiment amoureux.

 Le projet, on le voit, est loin d’être neutre, et la lutte contre l’absentéisme scolaire n’est qu’un prétexte. Le projet de loi que j’ai évoqué mentionnait explicitement les hommes transgenre, et préconisait des actions de sensibilisation nationales annuelles pour l’ensemble de la population. On discerne parfaitement le lavage de cerveau collectif, le renversement des valeurs et la démarche totalitaire sous-entendus.

La Région doit-elle s’embarquer dans cette galère ? Je ne le crois pas et c’est la raison pour laquelle je voterai contre cette délibération.

André Murawski

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Nadia Furlan

Vous avez voté contre… mais je parie que la mesure est passée, et que vous, vous êtes passé pour un affreux réactionnaire patriarcal antédiluvien…

MURAWSKI

Si vous saviez comme je suis satisfait d’avoir porté la contradiction à la majorité. Evidemment que la mesure est passée car le fait majoritaire transforme les membres des groupes politiques en élus godillots. Quant à ma réputation de défenseur des valeurs de notre civilisation, j’en suis plutôt fier !

Carole

Après leur clito , les néo-féministes mettent leurs ragnagnas sur la place publique. Elles ridiculisent les femmes. Tout cela est très sexiste et très en-dessous de la ceinture, comme beaucoup de concepts progressistes d’ailleurs.

Paoli

N’importe quoi !!!! Les culottes et les préservatifs aussi …pauvre pays ,,,,nous sommes tombés bien bas ,,c’est le coup de le dire .

Olivia

Et pourquoi mettre un terme à cette surenchère ? Pourquoi pas la gratuité des rouleaux de papier hygiénique pour tous ? Ces questions relèvent de l’intime et devraient rester “tabou”. Nos ancêtres étaient, pour la plupart, bien moins argentées que nous et ces questions n’étaient même pas évoquées. Les femmes se débrouillaient… En outre, j’ai constaté maintes fois que ce qui est gratuit n’a pas de valeur au yeux de certains bénéficiaires… Ainsi, la générosité publique (du contribuable) se solde par un énorme gaspillage…. Je pense, effectivement, qu’il y a suffisamment d’aides en faveur des familles défavorisées et que ce cadeau est de trop.

Laure

Chouinerie perpétuelle. En évitant de changer son dernier iPhone , elle pourra se payer des protections durant des mois.

Monique

C ‘ est de la connerie , une aberration .On peut acheter des fringues de marque , le dernier iPhone mais des choses aussi indispensables, on a pas les moyens. Des bandes hygieniques ne coutent pas le prix d ‘ un abonnement téléphonique à ce que je sache.

Interrogation

J’attends que le gouvernement mette aussi à disposition des rasoirs, blaireaux et savon à barbe.

Interrogation

SÉANCE PLÉNIERE DU JEUDI 25 MARS 2021
Assemblée nationale, sénat, conseil économique et social, .. ????

MURAWSKI

Conseil régional des Hauts-de-France

PANZER FÜHRER

Notre lutte à mort contre le féminisme doit être impitoyable. Les grognasses qui n’ont pas les moyens de se payer des tampax n’ont qu’à se prostituer. Ce n’est pas au Mâle viril de droite à payer des impôts pour leur confort.

Miryna

C’est sûr qu’avec un inachevé du ciboulot comme vous on va faire avancer les choses. Quant à votre “virilité” j’en doute profondément.

MURAWSKI

Je suis d’accord avec la réaction de Miryna. La liberté d’expression, oui. La vulgarité, non !

Révolutionem

Si vous le permettez, je vais vous donner un autre éclairage de ce problème féminin
Cela se passe il y a environ 2 mois, c’est à dire avant que les politicos maffieux et autres merdias s’en fasse échos
Ma femme travaille au sein d’une pharmacie d’une ville importante de Provence, Aix quelque chose…
Une très jeune fille (Gauloise) entre, s’adresse à ma femme pour savoir s’il y aurait un fabricant de serviettes hygiéniques qui leur procurerait ce type “d’équipement” en échantillon…
Bien entendu la réponse est non et ma femme lui en fait part
Cette petite jeune qui lui explique qu’elle est étudiante en Fac, qu’elle ne mange pas tous les jours, et qu’elle n’a pas les moyens de s’acheter les dites protections
Bien entendu ma femme “la dépanne”
Cette situation est-elle normale ?……..

Miryna

Et cette “jeune fille” est orpheline elle n’a pas de parents qui touchent des allocations etc…. En quoi la société doit-elle se substituer aux devoirs des parents envers leurs enfants ? On marche sur la tête dans ce pays ou l’assistanat se faufile dans les moindres recoins de la vie courante.

wika

Et ce sont ces mêmes personnes qui réclament toujours plus d’assistanat et qui hurlent ensuite à la privatisation de leurs libertes.

ravachol

Alors là vous avez-mis le doigt dessus si je puis m’exprimer ainsi ! vous avez tout dit en une seule phrase Merci .

MURAWSKI

La réponse est dans mon intervention. Il existe suffisamment de moyens pour venir en aide à une famille impécunieuse pour les lycéennes.

babe

il ne faut pas s’arrêter la il faut distribuer des brosses a dents du dentifrice, du maquillage, des préservatifs et des rasoirs jusqu’à qu’en va t-on assister les gens ça suffit on est tous subvenus a nos besoins jusqu’à ce jour on avait pas besoin de distribution absurde

Anne

Là,, je trouve que c’est bien de permettre à des jeunes filles d’avoir des protections gratuites.

Anne

Je rajoute la fin que je ne vois plus :
Oui, parce que faire un dossier d’aide pour 10 serviettes, ce serait ridicule !

MURAWSKI

Au lycée, il n’est pas nécessaire de monter un dossier dans ce cas de figure. Les fonds sociaux peuvent être mobilisés en urgence sur simple intervention de l’infirmière ou de l’assistante sociale.
Le problème n’est pas là.
Le problème est l’idéologie sous-tendue par cette action généreuse en apparence, mais fondée sur une volonté de déconstruction des valeurs humaines : l’acte sexuel chasse le sentiment amoureux, l’orgueil et l’individualisme évacuent la morale et l’éducation.
Le gauchisme libertaire est à la manoeuvre !

patphil

tout cela est bien négatif!
moi j’aurais voté pour la boite de viagra gratuite aux vieux et pour un rasoir gratuit aux jeunes hommes

joseph d arimathie

les musulmanes vont etre tentees d utiliser les COMPAK de TAMPAX ce qui risque de porter atteinte a leur virginite … non je rigole ! c est l extreme bassesse du pouvoir aux abois a la derive totalitaire certaine qui le pousse a imaginer toutes LES CONNERIES POSSIBLES ET IMAGINABLES ! c est un nonosse de plus a faire ronger par le peuple pour le detourner de la reflexion sur les tres gros problemes de la FRANCE ..comme l augmentation de la dette par exemple .

EPONINE

Toutes ces pauvres filles ont le dernier smartphone, mais les Tampax (publicité gratuite) c’est un budget franchement somptuaire… elles n’ont pas honte… “précarité menstruelle ” il fallait le trouver !
Au pire, nos aïeules, qui ne connaissaient pas les serviettes périodiques jetables, se mettaient des sortes de langes et ne laissaient pas de traces sanguinolentes derrière elles, que je sache ! D’ailleurs les excitées du réchauffement climatique devraient y penser, ça polluait moins…

a.hourquette d'are

Cela revient sous forme de culottes lavables et c’est très bien. Car comment sont traités ces déchets, si l’on ajoute les protections bébés et celles des personnes incontinentes cela fait des tonnes.

wika

Et les cups menstruels sont réutilisables.
Ah oui, mais il faut les nettoyer et ça c’est du travail, c’est du temps pris sur les chats Facebook, instagram et autres.

PANZER FÜHRER

Non seulement elles ont des SMARTPHONES mais aussi des écrans PLATS! Financés avec les impôts des petits commerçants BLANCS qui se lèvent tôt !

Pierre Labbé

D’accord…mais il risque d’y avoir des fuites. Ça serait peut-être bon pour Plenel ou le canard.

Sei

C’est beau de voir les immenses projets de nos sénateurs.

D. Lajoie

De quelle région s’agit-il ?
Non au tampax ! Du sang à la une .

MURAWSKI

Région Hauts-de-France.

Lire Aussi