Jamais de la vie je ne dirai “Nique Obono”, ce serait dégradant

Publié le 8 septembre 2020 - par - 23 commentaires - 1 270 vues

Madame Obono,

Vous êtes en train de faire un cirque incroyable avec l’affaire de la fiction de Valeurs Actuelles, vous imaginant dans la vie de sainte Joséphine Bakhita, une esclave nubienne, devenue religieuse et sainte catholique.
Vous prétendez que c’est une insulte pour vous de donner à cette esclave un visage qui vous ressemble.
Je trouve que c’est plutôt une insulte pour elle.
Une insulte d’être représentée par une femme qui se goberge avec des rétributions versées par la République dont elle se réclame lorsque ça l’intéresse (au sens propre et surtout financier) de passer pour une « républicaine » mais qui se vante de ne pas chanter la Marseillaise ou de dire « vive la France » et plus encore, de trouver admissible qu’on « nique la France », c’est-à-dire de « niquer » la population qu’elle est censée représenter.

Vous êtes née au Gabon, où vos parents sont proches du pouvoir, et avez obtenu la nationalité française – on se demande pourquoi vous l’avez demandée – en 2011 seulement. Je doute que quelque jeune Française ait les mêmes possibilités au Gabon, même sans les blocages imposés par votre démocratique dirigeant Bongo.
Vous êtes parvenue au siège de député en godillant dans des mouvements comme ATTAC et divers groupuscules trotskistes qui sont des bienfaiteurs de l’Humanité, avec leur fondateur Trotski et ses compères Djerzinski et autres membres de la Tchéka, artisans de la Terreur rouge, ce qui vous donne des médailles estimables en tant que républicaine respectueuse de la démocratie française.
Et vous autorise à vous glorifier d‘une insoumission de carnaval avec votre gourou qui prend le train en 1re classe, comme Trotski, qui faisait croire, pour les gogos, qu’il voyageait en 3e

Vous prétendez être insultée en étant représentée en esclave… sans doute parce que dans l’histoire de votre famille, on n’était pas esclave, mais esclavagiste. Jamais les Européens – qui au demeurant n’étaient que quelques dizaines – n’auraient été en mesure de s’emparer d’Africains, si d’autres Africains ne les avaient razziés au préalable pour les vendre et se faire du fric… Ceux qui se livraient à ces activités étaient les habitants des côtes du Sénégal et du Golfe de Guinée… En aucun cas les 99,99999 % de la population française, qui vivait du travail de la terre, pauvrement pour la plupart.
On comprend bien que vous cherchiez à éviter de faire remonter ce passé pénible au grand jour en jouant et surjouant la grande scène de la vertu outragée et souffrante.

Il ne vous suffit donc pas de vous goinfrer en tant que députée, élue par quelques milliers de personnes, 19 % de votants de votre circonscription, et d’insulter ouvertement le peuple dont vous êtes censée être une représentante, il faut en plus que vous vous livriez à cette méprisable comédie. Il est vrai qu’il faut jouer la pièce entièrement…

Mais, après un moment de stupéfaction, il semble bien que le vent tourne.
Même sur des sites qui sont acquis au multiculturalisme, l’indignation est générale.
C’est pourquoi, au lieu de vous adresser des reproches, je vous adresse mes remerciements, Madame Obono, ainsi qu’au type de la LDNA qui est allé faire une violation de domicile à Valeurs Actuelles, et qui a tweeté « pourquoi vous ne nous mettez pas dehors ? ».
Grâce à vous deux, le bouchon est allé au-delà de la limite, et a fait basculer suffisamment d’indécis, d’hésitants, d’inconditionnels de l’antiracisme…
C’est le début de la chute des dominos…

Et le début de la fin, car tout a une fin…

Adiusias, Madame Obono !
Je ne vais pas finasser avec des formules de politesse françaises… et, ayant encore une forte empreinte, je ne vous dirai pas « nique Obono », quoique, selon vos critères, cela pût correspondre à de la liberté d’expression. Jamais de la vie, je ne dirai « nique Obono », ce serait dégradant à mes yeux, de m’abaisser à de tels propos.
Donc, je ne dirai rien.

Nadia Furlan

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
jeannot lapin

Obono utilise la banane pour se faire un immense plaisir !

Gigi

Attac lol
Mais attention j’ai lu que dans sa jeunesse mr Cassen en était. De la gauche pure et dure qui a mené la France dans le mur.
A moins que j’ai mal lu.

philibert

lFI est devenu un refuge animalier🐒🦍

nevada

Mais comment voulez vous qu’une limitée du bulbe comme cette Bonobono puisse comprendre toute la merdicité gauchiste. Déjà que les gauchistes ne comprennent pas!…???

Blind

Merveilleusement bien écrit ! 👍👍👍 et pourtant, nombreux sont les articles sur le sujet ! ❤

Edmond Richter

ET BIEN MOI JE LE DIS:PAS QUESTION DE NIQUER OBONOBO. PLUTOT NIQUER UNE BONOBO FEMELLE QUE CETTE OBONOBO DEGUEULASSE!!!

jjq

Le Gabon aux Gabonais!

Eric Hartley-VI Fletcher

Pauvre Obono ! Déportée en France, contre son gré, éduquée, soignée et élevée socialement par cette République râciste, elle à été privée de ses droits à l’excision, à l’analphabêtisme , au mariage (polygame ) forcé….C’est intolérable !!!

Olivia

La vraie raison de votre belle lettre serait que la destinataire la lise vraiment.

nevada

Ha, franchement, ce serait super. Mais je ne suis pas sûr qu’elle compwenne. Mawie théwèse!!!!!…

Nadia Furlan

Mais,… c’est à elle que je l’ai envoyée, à l’AN., avant de l’envoyer à Riposte.

Decu de tout

Faut vraiment etre en manque pour niquer une guenon.

Marcus

Ces gens là (Obono, mais aussi des milliers d’autres) n’ont que ça, la victimisation, pour exister. Pas d’argument concret à opposer, pas de développement, pas de discours cohérent ou structuré. La victimisation, c’est facile, spectaculaire et ça fonctionne sur un grand nombre de crétins qui composent notre population. C’est pareil dans l’entreprise où je travaille. Un employé passe son temps à pleurnicher et à se victimiser du fait que les autres (moi notamment) lui “parlent mal” et lui “font des reproches sur son travail”. Cela permet de ne pas évoquer son incompétence et sa médiocrité. Et le pire, c’est que ça fonctionne auprès de la hiérarchie. Voilà donc ce qu’est la France d’aujourd’hui.

a.hourquetted'are

Oui, Nadia Furlan, restons courtois.

zéphyrin

joli papier…on ne peut être qu’étonné de l’urgence qu’il y avait à nommer de tels “trolls” dans les ministères. La seule raison qui me vienne à l’esprit c’est la volonté de certains de briller à côté de cet astre moins lumineux qu’eux….enfin le croient ils.

Tripes aviseur

Il ne faut pas descendre aussi bas !!!

pauledesbaux

niquer obono ? non seulement ce serait dégradant mais encore il faudrait vraiment en avoir envie…mais avec ses” frères de sang “eux qui violent et niquent “peut-être aurait-elle ses chances ?

Eric Hartley-VI Fletcher

La niquer ? Seulement si elle est “pure”, donc excisée !!!

Urbain

“Niquer Obono” ??
Non merci, je ne suis pas amateur d’eskimos a la fraise.

patphil

merci nadia dӎcrire (en mieux) ce que je pense

BERNARD

Passer du temps à écrire cette lettre comme vous, et pour moi à la lire en l’adressant à obonobo est une insulte à l’intelligence…Les esclaves ne savaient pas lire, leurs descendants n’ont toujours pas appris… le retour à la case s’impose.

Michel

Quand cet immonde détritus sera crévé, on dira : Yesssss, la grosse truie est dead ! (pardon pour les porcs et leurs compagnes, qui sont nettement au-dessus de cette chose ignoble).

BALTO

De toute façon la bonobo est déjà niquée de la tête.

Lire Aussi