Jamais l’alliance UMP et PS n’aura été si visible

Publié le 22 mars 2015 - par - 1 132 vues
Share

hollande-sarkozy-677x450Jamais l’alliance entre l’UMP et le PS n’aura été aussi flagrante qu’aujourd’hui. Pour l’UMPS, ce néologisme décidément fort bien venu, un seul mot d’ordre, attaquer Marine Le Pen par tous les moyens, y compris les plus inavouables, comme la désinformation, les violences verbales, les enquêtes fouillées sur le passé des candidats FN, les comparaisons historiques ignobles ou les prophéties de fin du monde en cas d’abandon de l’euro. Le terrorisme intellectuel est en pleine action, avec son cortège de mensonges, d’amalgames et de menaces en tout genre. Peu importe que les socialistes enfoncent le pays dans un bourbier inextricable et refusent toute réforme, peu importe le bilan calamiteux de Nicolas Sarkozy qui nous a ruinés, peu importe que tout empire de jour en jour. Pour toute la classe politique, ainsi que pour la plupart des médias et la majorité des élites autoproclamées de ce pays, le véritable danger qui menace la France c’est d’abord le Front National. Curieuse conception de la démocratie !

Ce n’est ni le terrorisme, ni l’échec de l’intégration, ni la montée des communautarismes, ni l’islam radical conquérant, ni la faillite de notre modèle social qu’il est vital de combattre, mais Marine Le Pen, le nouvel Hitler en jupons. Difficile de faire plus grotesque. Quel mépris envers le peuple, quelle arrogance ! Et on prétend donner des leçons de démocratie à la terre entière !

Mais plus personne n’est dupe et les efforts désespérés des intervenants, de gauche comme de droite, deviennent de plus en plus pitoyables, tant ils sont vains et contre productifs. Que ce soit Nicolas Sarkozy qui mouline dans le vide à chaque meeting en nous resservant son programme de 2007 qu’il n’a jamais eu le courage d’appliquer, que ce soit Manuel Valls qui vocifère l’écume aux lèvres et les mains tremblantes dès qu’il parle du FN, le résultat reste le même : de plus en plus de Français se précipitent dans les bras de celle qui entend redonner la parole au peuple et lui restituer le droit de décider lui même de son propre avenir.

Car tout le problème est là. Ce n’est pas la crise qui envoie Marine Le Pen au sommet des sondages. Si c’était le cas, les électeurs se tourneraient vers Mélenchon, comme les Grecs l’ont fait vers l’extrême gauche. Ce qui porte Marine Le Pen, c’est son patriotisme, son amour de la France, son attachement à nos racines judéo-chrétiennes, à notre culture gréco-latine, à notre histoire, à nos symboles républicains, à notre identité, en un mot tout ce qui fait la grandeur et la force d’une nation millénaire et que nos élus n’ont cessé de brader au nom de la mondialisation et de l’anti racisme à sens unique. On nous a confisqué notre “non” à la Constitution européenne, on nous a imposé l’immigration et la mondialisation, on nous a supprimé la liberté d’expression en votant des lois iniques qui musellent les citoyens. On a bradé la laïcité et la nationalité française, on a abandonné la Marseillaise et notre drapeau à la haine de ceux qui n’aiment pas la France. En une génération nos dirigeants ont fait le lit d’une grave crise identitaire et semé les germes d’un climat quasi insurrectionnel. C’est criminel.

Est-ce donc là l’héritage que nous voulons léguer à nos enfants ? Voilà pourquoi Marine Le Pen est si populaire. Elle aime la France et les Français et ces derniers le savent….Et tous les discours annonçant l’apocalypse n’y changeront rien.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.