Je continuerai le combat social et souverainiste au sein des Patriotes

Suite de la première partie :

http://ripostelaique.com/je-ne-me-retrouve-pas-dans-un-fn-sans-florian-philippot.html

Beaucoup attendent de voir quelle sera la tournure des événements, notamment ce qui sortira du congrès. Pour ma part je connais déjà la réponse, c’est pourquoi je rejoins donc Les Patriotes comme l’homme va à la fontaine.
Le manque de cohérence idéologique, l’absence de démocratie politique en interne, l’indiscipline manifeste sont les éléments objectifs qui m’ont fait adhérer au nouveau mouvement Les Patriotes qui veut largement rassembler tous les patriotes sur une ligne politique rigoureuse et enthousiasmante.

La ligne sociale qui est mienne, l’ouverture à tous les champs disciplinaires et sociétaux furent incarnées dans le Front national pendant 7 ans par Florian Philippot et tous ceux qui partageaient ses convictions : des cadres comme Sophie Montel, Joffrey Bollé, Bertrand de La Rochère, Philippe Murer, Mickaël Sala, de nombreux militants du Front, parmi les plus conscients. C’est dans ce cadre que furent développés les collectifs du Rassemblement Bleu Marine. Justement pour brasser des idées et faire adhérer ou simplement voter des citoyens intéressés par une thématique particulière mais par ailleurs assez éloignés de la vie politique. Il s’agissait de faire tomber les murs, notamment médiatiques, qui nous enserraient diaboliquement dans un passé révolu que la bien-pensance de tous les renoncements convoquait à intervalles réguliers pour jeter sur nous le discrédit. Bien au-delà du cercle étroit des identitaires et des questions fondamentales de l’immigration et du souverainisme – même si ces dernières sont plus que légitimes. Mais à l’heure d’Internet et des réseaux sociaux, il ne faut s’interdire aucun sujet, rien n’est tabou et un mouvement politique doit permettre, s’il ambitionne d’arriver aux affaires, d’ouvrir les vastes champs de la modernité.

Un départ du Front national sans invectives, sans aigreurs ni regrets mais sans vergogne aucune

Je suis injurié sur les réseaux sociaux par 5/6 personnages du 94, ceux-là mêmes que j’avais évincés à cause de leur paresse, incompétence, déloyauté ou fractionnisme caractérisés. J’ai pour principe de ne pas répondre à ces insultes, pour ne pas descendre au niveau de ceux qui les profèrent. Mais je ne ressens absolument aucune honte concernant mon comportement. J’ai d’ailleurs reçu beaucoup de témoignages très positifs à l’annonce de mon éviction intempestive. Aucune honte ou culpabilité car le travail militant fut toujours l’unique monnaie d’échange des quelques responsabilités reçues depuis mon adhésion en 2012, rédacteur en chef de la Lettre en Capitale, secrétaire départemental du 94, rédacteur et coordinateur du programme Front national aux élections régionales et élu au conseil régional en décembre 2015. J’ai créé en 2014 le Cercle Front syndical, souhaitant porter la voix des syndicalistes patriotes et de tous les salariés au sein du Front national, peut-être rétrospectivement non sans une certaine naïveté. Ceci s’est révélé impossible, malgré deux tentatives de Florian Philippot et alors que l’espace politique existait indiscutablement pour que des syndicalistes membres du Front national s’adressent au monde des salariés par la voix des leurs, relayant et développant ainsi la ligne macro-sociale de Florian et Marine dans les médias. D’abord une certaine ouverture – de La Tocnay m’ invita à m’exprimer à l’université d’été de Marseille et à 2/3 colloques traitant du syndicalisme courant 2015 – mais ce n’était qu’une parenthèse, ce que je compris bien vite, lorsqu’un silence pesant accompagnait toujours mes demandes pour marquer dans les faits la prise en compte politique de cette volonté timidement affichée. Le dernier communiqué du cercle Front syndical est passé sur le site de Les Patriotes (avant le 21 Septembre, date où Florian Philippot quitte le FN), alors que pas un seul de mes communiqués n’a été diffusés sur un seul site national du FN, et ce, depuis la création du cercle Front syndical il y a 3 ans.

Mon départ n’est donc en rien une trahison mais la conséquence d’efforts répétés sans le moindre résultat tangible

Plusieurs tentatives ont été faites pour essayer de faire évoluer Le Cercle Front syndical en véritable collectif national : Le Collectif des Salariés de France. Sans succès. Pourtant Laurent Bras, quelques militants et moi-même étions prêts. Le siège n’a toujours laissé qu’un espace a minima, et jamais national. Pas d’expression et relais nationaux pour le Cercle Front syndical. Les seuls espaces existants étaient ceux du Loir-et-Cher, qui a servi de laboratoire concluant, parce que Laurent Bras, secrétaire général du Cercle Front syndical y était SD adjoint ; un peu dans le 94, grâce à mon poste de SD du 94 ; un peu à Saint-Nazaire, et par-ci par-là dans certains départements. Un relais a été possible sur un site national comme Riposte Laïque (non sans quelques commentaires désobligeants). Sans plus, autant dire un écho dérisoire des problèmes sociaux du monde du travail.

Ainsi, j’ai toujours dû compter sur nos propres forces à l’intérieur du Cercle Front syndical pour exister, en témoigne le tract du 8 mars 2016 pendant la campagne présidentielle, « Marine, la voix des femmes tout naturellement ». Tract qui devait être relayé nationalement mais qui ne l’a pas été. Pire, un cadre national du FN a bloqué sa diffusion dans un département. On peut aussi remarquer la quasi-inexistence de relais nationaux de nos actions sur le terrain, tant en 2016 contre la Loi El-Khomri, que sur la Loi Travail XXL en ce moment, allant jusqu’à condamner la participation de Florian Philippot à la manif parisienne contre la Loi Travail XXL, le 12 Septembre. A ce stade, il est évident que les éléments les plus néolibéraux ont pris ou renforcé leur main sur la direction et donc sur la ligne du FN. Marine n’a rien fait pour équilibrer les pouvoirs, elle qui se présente volontiers comme rassembleuse, femme de dialogue et de synthèse. Les libéraux conservateurs hégémoniques dans les structures du parti ne veulent pas qu’une expression de syndicalistes patriotes portant la question sociale à son juste niveau puisse s’exprimer. Ils courent toujours après l’union des droites car ils se sentent profondément de droite. Quant à moi je ne me sens pas de gauche, je me sens patriote et je souhaite le meilleur pour la France, peu importe que cela vienne de la droite ou de la gauche dans la mesure où le cap de mes convictions est maintenu.

Ainsi, les faits têtus me firent comprendre courant 2016, par la force des choses, que ceux qui tiennent l’appareil n’avaient pas changé, ils avaient juste plié sous le vent, mais ils aspiraient au retour à l’ordre et aux délices de l’entre-soi, loin du syndicalisme, rien de nouveau pour eux depuis Pierre Poujade… A la différence de la position concernant l’avortement – bien que très récemment encore une musique bien rétrograde s’est fait entendre sur ce point-là aussi ! A l’évidence aussi bien que l’on ne donne pas à boire à un âne qui n’a pas soif, on ne réalise pas une révolution culturelle dans un parti qui structure son encadrement à partir d’une résistance aux changements. Donc intransigeance sur les conceptions sociétales, morales et syndicales mais géométrie variable sur l’économie, l’U.E. et la sortie de l’Euro… Vaste programme dont on peine à voir l’épine dorsale comme la logique interne. Une dérive idéologique qui ressemble par ses contradictions à la France Insoumise, dont le FN nous accuse d’être proches idéologiquement. Ce qui est totalement faux mais favorise la confusion chez les militants frontistes. Ce qui intéresse Les Patriotes ce sont les militants égarés dans des partis pro-Union européenne à droite comme à gauche et dont beaucoup sont comme nous authentiquement souverainistes et sociaux.

Fidèle à mes principes et ma ligne politique, tout entière dans la question sociale pour plus de justice sociale et de développement économique, je m’engage dans le nouveau parti Les Patriotes aux côtés de Florian Philippot, car il m’apparaît le plus à même aujourd’hui de faire passer nos idées et notre combat. Ce faisant, je ne trahis personne car je ne suis pas fidèle à un acteur politique ni même à un parti mais à une ligne idéologique et politique qui fait de la puissance le meilleur outil de la politique sociale de la Nation, et de la cohérence programmatique la meilleure arme à terme de conquête du pouvoir.
Aujourd’hui, l’association « Les Patriotes » transforme ses statuts en mouvement politique. Il s’agit de continuer le combat hors du Front national puisqu’il n’est plus possible de le poursuivre au sein du Front national. En 2012, j’ai rejoint un parti qui affichait une belle cohérence idéologique, un parti encore un peu sulfureux certes mais qui était sur une vraie dynamique avec l’ambition affichée de gérer les affaires de la France. C’est dans ce contexte que, le 1er mai 2014, j’ai créé le Cercle Front syndical au sein de la fédération de Paris du Front national. Je fus très vite rejoint par Laurent Bras, dont la détermination n’a jamais faibli depuis lors. J’ai ensuite adhéré à l’association « Les Patriotes » et appelé dans un communiqué officiel de la fédération du 94 tous les militants à faire de même pour peser dans la refondation appelée par Marine. Il s’agissait à la base d’un lieu d’échanges et de débats pour aider à la refondation du Front national et pour moi de faire entendre la voix, inaudible jusqu’à présent, du Cercle Front Syndical et  faire également des propositions concernant l’organisation, la discipline et l’émergence d’une démocratie interne du parti.

Ce combat pour constituer un véritable mouvement social, populaire, souverainiste, laïque, rassembleur n’est malheureusement plus possible au sein du Front national. C’est pourquoi, fidèle à mes convictions, en particulier sociales, j’ai décidé de maintenir mon adhésion au nouveau parti de Les Patriotes et, par conséquent, d’être exclu du Front national pour double appartenance politique.
Une division n’est une victoire pour personne et les souverainistes majoritaires dans le pays depuis le premier tour des élections présidentielles sortent affaiblis de ce nouvel état politique des choses.

Mais le combat doit continuer désormais au sein de Les Patriotes. Il nous échoit de rassembler autour de notre cohérence idéologique toutes celles et ceux qui ne sont pas décidés à voir la France et les Français sombrer dans un mondialisme mortifère avec une Union européenne hégémonique et totalitaire. Notre mouvement Les Patriotes n’est pas de droite ou de gauche. Il est de France, créatrice historique de ces deux grands courants – droite et gauche – que nous devons aujourd’hui transcender – après plus de deux siècles d’existence et que l’UMPS a trahis – afin d’en extraire le meilleur de la droite et le meilleur de la gauche pour le renouveau patriotique, républicain et démocratique que nous appelons de nos vœux les plus ardents. Je vous engage à me rejoindre pour qu’ensemble nous donnions mieux vie à ce beau projet pour les générations futures.

Cet appel s’adresse d’abord aux militants Val-de-Marnais du Front national bien sûr, mais aussi aux sympathisants nombreux qui nourrissaient quelques réticences à franchir le pas d’un parti peu attractif à certains égards. Mais également à tous ceux qui mettent la question sociale au cœur de leurs priorités et qui considèrent que la souveraineté nationale et le combat contre l’Union européenne sont indissociables de la préservation du modèle social français que nous tenons de nos aînés et que nous devons, dans ses grands principes, remettre, comme un trésor vivant, à la génération de nos enfants.

Dominique Bourse-Provence, membre de Les Patriotes, Président du Cercle Front syndical, élu groupe Les Patriotes Région IDF.

image_pdfimage_print

45 Commentaires

  1. Il est assez croustillant de remarquer que Bourse Provence signe, en grand amnésique » :élu groupe Les Patriotes Région IDF.En quoi ce Monsieur se permet de changer d’étiquettes à sa guise .Il oublie que c’est l’appareil du FN qu’il l’a fait élire et qu’il touche un salaire de 2661 euros grâce au FN ,et à ses électeurs. En résumé, en le paraphrasent ,un fidèle au principe du porte-monnaie et à sa ligne politique d’opportuniste.

  2. Vous avez bien raison de quitter le FN, ah que c’est beau d’être patriote !
    « La République nous appelle
    Sachons vaincre ou sachons périr
    Un Français doit vivre pour elle
    Pour elle un Français doit mourir. »
    Taratata-tsoin-tsoin….
    Quel courage d’être prêt à donner sa vie pour la république et ses valeurs, et de vous jeter dans la bataille pour sauver la France….
    Bravo, bravo, mille bravos… et bon débarras.

  3. J’ai pas lu, trop lourd, trop chiant, trop long ! Juste au début où vous parlez d’absence de démocratie. Faut oser quand-même, sous la philipette, y’a jamais eu autant d’épuration alors la démocratie hein !

    Je regrette sincèrement que mon pote Romanin qui venait ici et qui s’est cassé après s’être fait insulter par une contributrice (ce que je déplore des 2 côtés) ne soit pas là passque lui il a bossé sous votre commandement et il ne pense pas grand-chose de bien de vous, il vous aurait causé du pays le gars !

    En ce qui me concerne, je me fous totalement que vous alliez faire votre pute chez phillippot, vous ne changerez pas et vous aimerez toujours autant prendre les gens pour des cons. En attendant, estimez-vous heureux que RL vous laisse causer, ça sera pas partout pareil…

  4. Les patriotes comme les melanchonostes sont des cretins qui nous font l apologie de la coree du nord. Qu ils disparaissent

  5. après L. Bras M. Bourse-Provence vient faire de la retape sur le site R.L
    vous ne valez vous et votre équipe de (faux patriotes) pas plus que méCHANCON
    vous êtes vous et votre Philippot des ambitieux carriéristes avec un égo surdimensionné seul votre plan de carrière compte , LES VRAIS PATRIOTES (dont je fais
    partie) Mr , vous n’en avez cure ils peuvent bien crever
    je n’apprécie pas les langues de putes qui viennent cracher sur le parti qui leur a permis d’arriver là ou ils sont , donc ne comptez surtout pas que je rejoigne votre équipe de faux cul

  6. Ce monsieur inconnu va rejoindre le sous-Mégret Philippot : non événement ! Bon vent. Mais ce n’est pas ainsi que la France sera sauvée.

  7. Salutaire décision!
    On assiste à la déliquescence de ce parti FN, comme ce fut pour le PC.
    Jeunes, nous avons tous été cocos, un an, un jour, une heure, par indignation… et nous voyons aujourd’hui les dérives antilaïques du PC, livré à lui-même, sans adhérents pour contrôler ses obscurantismes communautaires. Le FN s’effondre pour les mêmes raisons.
    Une « marchais » de droate maintenue, qui va continuer à décider seule de ce qui est bon
    pour elle et pour son parti… c’est la fin! Les Français qui ont voté M Lepen ne se laisseront plus prendre. ET les Patriotes de F Philippot constituent une bonne relève. Encore faudra-t-il qu’il fasse alliance avec les autres composantes des Patriotes qui se cherchent encore un nom, un parti, une doctrine républicaine et laïque, un programme…

    • André Léo le parallèle avec le PC est ridicule et sans fondement .Effondrement du FN par le départ de Philippot est comique, vous prenez vos désirs pour des réalités. Renseignez-vous sur les parcours de ceux qui ont suivis Philippot

      • Vous avez été, comme nous tous, témoin de la débâcle de M Lepen devant Macron. Les 11 millions de suffrages au 2nd tour ne témoignaient pas d’un engagement, mais d’une réaction d’indignation de plus de la moitié de ces électeurs. Le PC avait eu plus de 25% il me semble, avec J Duclos, mais ce fut, là aussi, son chant du cygne. Pas de « doctrine », au sens politique du terme, pas de ligne de conduite, pas de projet de société discuté et partagé…et des dirigeants discrédités, les slogans ne suffisent plus, au FN comme au PC.
        Le bobo urbain, celui qui pèse le plus dans les urnes, est communautariste, pire, individualiste à en tuer la Liberté et la démocratie. C’est lui, le CSP+ qui ne pense qu’à ses loisirs RTT qu’il faut convaincre. Et ni le PC ni le FN ne le feront.

        • André Léo concernant la débâcle comme vous dites, vous écoutez et lisez trop les journaux aux ordres de l’oligarchie.Votre maturité politique est à raz des pâquerettes .

    • la caravane passe,les chiens abois, 11 millions au 2 tour pour marine le pen, de 2 deputes a 8 deputes malgres la loi majoritaire a 2tour,le fn n’a jamais ete aussi fort,allez dans les mairie du fn et poser la question au habitants,72% ne regrettent ps d’avoir elu un maire FN, arretez d’avoir le cerveau laver par les mediats, vous etes un troupeau de moutons qu’on amene a l’abattoir et vous ne vous en apercevez meme pas, plus de 30 ans que UMPS VOUS TRAHISSENT,le fn est le seul parti,non responsable de l’etat de la france,n’ayant jamais ete au pouvoir,le seul qui vous a avertit sur l’islam et ses consequences, alors continuez a vous detruire,vos petits enfants vous maudiront

  8. IL faut savoir que Philippot est un fervent admirateur de son mentor Alain Soral. Alain Avello l’un des lieutenants de Philippot, a milité pour Egalité et Réconciliation, l’association d’Alain Soral.Ah! le discours social mis à toutes les sauces par philippot et leurs complices comme Bourse Provence.Et cerise sur le gâteau ,faire passer leurs anciens partis pour des racistes! Se faire passé pour des victimes de l’aile droitière et réactionnaire du FN ! Oui philippot est ses complices ont créé les conclusions de leurs exclusions et,ce Philippot est antidémocrate car il n’a pas supporté la remise en cause de son leadership que lui avait concédé Marine.

  9. Je me force généralement à tout lire mais là je trouvai le texte un peu long quand même. Heureusement la deuxième phrase m’a dissuadé de lire le reste…

  10. Les traîtres et les renégats n’ont jamais eu un grand avenir post-FN…

  11. merci à ces gens qui désertent pour aller se réunir entre eux dans la cabine téléphonique de Mégret

  12. Philippot est un chevènementiste socialiste et pro-musulman. L’auteur de cet article également. Beurk !

  13. « ligne politique rigoureuse et enthousiasmante », je me demande quelle pathologie il faut véhiculer pour s’enthousiasmer pour des thèses marxistes cent ans après 1917.
    Mes amis polonais n’en croient pas leurs yeux !

    • Cette pathologie est le marxisme, qui a encore plein d’adeptes en France, beaucoup plus qu’ailleurs en Europe. La France a comme spécificité unique au monde la gloire d’avoir encore plein « d’intellectuels de gôôche tous marxistes » pour qui le Marxisme reste l’Opium préféré. C’est le regretté Raymond Aron qui disait que le Marxisme était l’opium des intellectuels. 40 ans après ça reste d’actualité. La France est restée à l’heure de Staline, Mao et Pol-Pot. On comprend l’étonnement des Polonais et même des Russes. J’en ai parlé avec des Russes lors d’un voyage en Russie. Ils ne comprennent plus la France que pourtant ils aimaient beaucoup.

  14. Visiblement, certaines vérités ont bien du mal à passer au Front National. Que signifie en fait le limogeage de F. Philipot ? : la victoire du « Front du sud » national-euro-libéral face au « Front du nord » national-social-souverainiste. Quelles perspectives cette rupture induit-elle pour l’avenir du Front ? : le retour de Marion Maréchal Le Pen ; le rapprochement avec Ménard, l’euro-libéral bittérois ; la constitution d’une « union des droites » susceptible d’amener Wauquiez à la tête de ce rassemblement ; la mise sur la touche de Marine coupable d’avoir soutenu la ligne sociale-souverainiste de FP. La voie est donc grande ouverte pour une Europe ordo-libérale renforcée ; le maintien de la monnaie unique (si chère aux français) ; la poursuite inexorable de la montée du chômage, de la précarité

    • 100% d’accord. On a une vague euro-libérale déguisée en mouvement souverainiste, mais qui accepte la domination allemande totale sur l’Europe et donc la France qui lui est 100% soumise. Donc pour le contrôle des frontières et l’arrêt de l’invasion migratoire et de la conquête islamique, on sera prié d’attendre un certain temps et un temps certain et surtout de la fermer. Migrants und Islam sind gut fur sie. Afez-fous envin kombris, bedits kons de vranzais?

    • Maintenant, il faut dire aussi que Phillipot soutenait un programme économique socialiste totalement suicidaire si mis en route en même temps qu’une sortie de l’UE. Donc impasse totale et mort du mouvement souverainiste. Plus de solution en vue pour la Nation France. Quelqu’un peut-il allumer la lumière s’il vous plait?

  15. et de la pauvreté. Alors, certes, pour tous ceux et celles attachés à l’idée de la souveraineté comme seule valeur susceptible de rompre avec le déclin de la France, le Front National, quelle que soit sa dénomination future, n’incarne plus grand chose. Et Marine Le Pen, affaiblie par son échec à la présidentielle, n’aura rien à gagner à renier des convictions qui lui avaient permis de porter haut et fort la voix de la France indépendante et souveraine. Ne pouvant plus rien incarner ni représenter au sein d’un parti dont l’ultime ambition semble désormais de rejoindre la droite euro-libérale, Marine Le Pen doit renoncer à toute ambition personnelle, reconnaître et accepter son échec, en tirer les conséquences, et décider, dans l’intérêt supérieur du Pays, de rejoindre Florian Philippot

  16. pour faire bénéficier « Les patriotes » de son expérience, de son charisme et de l’image positive dont elle a su faire bénéficier le « Front National » nonobstant la permanence de vieilles obsessions poujadistes qui menacent ce parti d’un retour dans le néant politique.

    • J’ai dû mal lire, Marine aurait du charisme? Ah bon! Et aurait une image positive? Ah bon! On en apprend des choses avec vous.

  17. Perdre des élections alors qu’il y a des attentats islamiques en FRANCE c’est navrant pour ne pas dire nul!!
    *sous Jean Marie le Pen le FN est passé de 0,5% en 1972 à 20% en 2002 (x 40)
    * sous Philippot 20% à 35% (x 1.75 ) avec en toile de fond des attentats.
    J’ai un doute sur l’efficacité de Philippot !
    Mélenchon et les insoumis sont les marionnettes de l’Elysée.
    Philippot la marionnette des merdias.
    Je préfère les identitaires…..mais je voterai par défaut pour le FN.

    • le programme du FN était tout à fait adapté, le reste était querelle de mots, d’images et débats secondaires. Au Auchan de Poitiers, ce matin comme à chaque visite, je vois des personnes habillées comme dans une mosquée des pieds à la tête, si Marine avait été élue fini tout ça.
      Au lieu de ça, on continue à se faire narguer, on se sent impuissant…

      • Fini tout ca… si tu le dis… Narine aurait fermee sa gueule et aurait appliqué un programme encore plus totalitaire envers les patriotes, et aurait sucé la pine des imams… Narine est une incompetente folle dangereuse qui n’est non seulement aucunement patriote, mais aucunement pour le peuple francais.

        Le reste est du pipi de piaf!!!!

        • Peux-tu nous dire pour qui tu votes, ex. Mélenchon, parce que tes insultes envers Marine Le Pen sont vraiment indignes. Seul ton qualificatif ‘incompétente’ est proche de la vérité. Marine est loin d’être parfaite et tous nous cherchons son remplaçant.

      • «si Marine avait été élue fini tout ça» Pas si vite jeune homme! Si un jour le FN est au pouvoir, ne pensez pas que du jour au lendemain, les musulmans vont disparaître du décor. Les musulmans qui sont là, vont y rester. Ou dites-nous comment vous pensez les expulser de France. À part ça, n’est-ce pas Marine qui a dit: l’islam est compatible avec la République.
        «On se fait narguer, on se sent impuissant» Je vous comprends, mais il faut passer au travers de leur mépris, ne pas se laisser affecter. Et si vous vous sentez impuissant, c’est que vous leur donnez trop d’importance ou de pouvoir. Élevez-vous, édifiez votre conscience. La Vie n’est-elle pas un état de conscience?

  18. 2° partie ? Bientôt une 3° ? Un régal de concision !
    Une seule réponse : Pour le « Social », allez voir Mélenchon !
    Comme annoncé depuis des mois, votre ami Raspoutine est mort, Marine aussi !
    Marion, au prochain Congrès ? 95% des voix !
    Elle est intelligente, Elle, et attend sagement.
    Bonne route !!!!

  19. Toutes ces chikayas , égotisme , hybris … et la France et les français dans tout ça ? ces français de la France « priphérique », ils ne sont « rien » ? restés sur le quai de la gare à voir passer les salauds de collabo de la Banque mondialiste ? continuez tous comme ça et vous finirez sodomisés par les afro-islamistes, les couilles en brochettes ! On n’est même pas foutu d’ avoir un PARTI puissant, attaché au combat indispensable : indépendance nationale ! notre survie! celle de nos enfants! raz-le-bol !

    • Tu n’es pas à la bonne place pour déverser ta colère, ici, ce sont presque tous des patriotes qui cherchent des solutions à notre problème national.
      «On n’est même pas foutu d’avoir un PARTI puissant» Eh bien lance-toi en politique, crée-le ton parti PUISSANT!

  20. Le mouvement les patriotes sera donc un parti souverainiste voulant préserver le modèle français. Mais sur ce créneau, nous avons déjà NDA qui à défaut d’un grand charisme n’a pas l’image glaciale et techno de Philippot. En outre, ce nouveau parti(cule) va jouer la division et semer la confusion dans les esprits en assimilant critique de l’immigration avec « régression terrifiante ». Vos chances sont quasi nulles et en plus vous ne répondez pas à l’inquiétude des autochtones qui les fait se tourner vers le FN et dans une moindre mesure DLF.

  21. Lotus bleu encore un personnage qui manie le verbe ,en cherchant un remplaçant de Marine .Heureusement que le ridicule ne tue pas.IL serait dommage de ne plus lire ces commentaires de haute volées

  22. Qui l’eût cru qu’un jour le FN allait se scinder? Quelle en est la cause? Élection de Marine, suite au départ de son père. Elle fut élue, mais elle n’avait pas le niveau et pour compenser ses lacunes politiques et économiques, elle prit comme bras droit Philippot, puis elle suivit ces idées. Ce n’était plus elle la cheffe, mais lui. Arrive les élections, tout allait pas trop mal jusqu’au jour où, entre 2 tours, changement de cap, l’euro on le garde, l’euro c’est bien, l’euro c’est bon. Et l’Europe? Un jour c’est mal, un autre jour c’est bien ou ça peut attendre ou on peut négocier, bref du cafouillage à un très mauvais moment. Les patriotes sont dans l’expectative.

  23. (suite) Puis arrive le débat, Marine se ridiculise totalement, Macron n’a rien à faire de spécial, car son adversaire perd les pédales, panique, perd le contrôle d’elle-même, s’écroule. Horrible à voir et à entendre. Après ça, elle aurait dû céder sa place et une primaire FN aurait eu lieu, mais madame décida de rester. Finalement, on lui dit, ton problème c’est Philippot, écarte-le et tu retrouveras ta superbe, sauf que Philippot, orgueilleux créa son parti. Avec tout ça, sommes-nous (les patriotes) plus avancés? Non et en plus les querelles se multiplient.

    • « Non et en plus les querelles se multiplient »décidément vous êtes un récidiviste Sachez que je suis bien placé pour vous dire que vous fantasmez, vous aurez l’occasion, mais est- ce le but de vos commentaires? de constater lors du congrès que les personnes qui ont des sensibilités différentes pourront s’exprimer sans plus ,c’est cela la démocratie .Lotus bleu ayez le courage de nous dire pour qui vous roulez au lieu de baver et vous vous dites patriotes ? laissez- moi rire.

      • J’ai donné mon opinion, on aime ou on n’aime pas. Et je ne suis pas le seul à dire qu’avec Marine on n’y arrivera pas. Je roule pour le Front National, je me souviens de Jean-Marie Le Pen et de ses discours, il était vraiment bon. Que d’enthousiasme avec lui. Revenons à Marine, selon moi, elle devait démissionner ou remettre son poste en jeu en enclenchant des primaires. Et si les partisans l’avaient réélu, eh bien j’aurais survécu avec sa réélection. Mais je maintiens toujours qu’elle n’a pas le niveau. Et attention, beaucoup de Français ont voté pour le FN aux dernières élections, pas pour elle, attention, mais pour le FN, nuance. Et elle a intérêt à ne pas changer le nom du parti, on l’aime et on y est habitué et ce nom est parfait.

        • Affirmation gratuite sans fondement de la part d’un nostalgique.Attendez le congrès et….pas de chance pour vous le nom sera changé par un vote c’est cela la démocratie .Vos états d’âme en public ne peuvent que desservir la cause de la Droite Nationale

        • Affirmation gratuite sans fondement de la part d’un nostalgique.Attendez le congrès et….pas de chance pour vous le nom sera changé par un vote c’est cela la démocratie .Vos états d’âme ne peuvent que desservir la cause de la Droite Nationale.

Les commentaires sont fermés.