Je me retrouve en Poutine parce qu’il refuse un monde satanique

Poutine1.jpg

Tout est religieux. Le conflit Russie/Ukraine est un conflit religieux et relève de la lutte du Bien contre le Mal.

De nos jours, le contemporain ne comprend plus rien au religieux et ne comprend plus rien à rien. Le politique et le philosophique ne peuvent se comprendre sans faire référence au religieux. Car tout est religieux. Les contemporains l’ignorent parce que les marxistes ont imposé leur vision matérialiste de l’histoire. Il n’y a pas de guerres politiques, pas de querelles philosophiques, il n’y a que des guerres de religions. Il en est ainsi depuis le début de l’humanité, et plus encore depuis la Révélation par Jésus-Christ de la Vérité. Le Messie révèle « les choses cachées depuis la fondation du monde », selon l’expression de René Girard. Alors, les initiés mènent une guerre contre la tradition chrétienne. Les initiés n’admettent jamais que le christianisme se prétende la Vérité. En effet, selon la métaphysique, il y a deux façons d’appréhender le monde. Première façon, le monisme de l’Être, un panthéisme, conception d’un être Un, s’accompagne d’un culte du Cosmos, et a pour conséquences le spiritualisme, le matérialisme, le naturalisme, et le cosmopolitisme. Spiritualisme, c’est-à-dire croyance en un esprit cosmique interne au Cosmos. Matérialisme,          c’est-à- dire la croyance que tout est matière. Naturalisme, c’est-à-dire la croyance que la Nature est le seul principe, d’où la négation de la Surnature, de Dieu. Deuxième façon, le dualisme de l’Être, la distinction entre un Être créateur, Dieu, et un Étre créé, l’Univers. Il y a alors deux Êtres, l’Être de Dieu et l’Étre de l’Univers créé à partir de rien. Transcendance contre immanence. Selon une approche philosophique, il y a deux façons d’appréhender la vérité. L’ésotérisme, connaissance réservée à des initiés. L’exotérisme, connaissance offerte à tous. Dans l’histoire des religions, le christianisme est le seul exotérisme.

Depuis la Révolution, des dizaines de millions d’innocents ont été immolés sur l’autel moderne. Les temps modernes sont un monstrueux échec parce que la révolution préparée par le XVIIIe siècle est religieuse. Le XVIIIe siècle fait référence à la « Lumière » des « Illuminés » qui croyaient et croient toujours que la « lumière » vient de Lucifer, le « porteur de lumière » des Rose-Croix. Cette secte diabolique mène un combat anti-catholique, est à l’origine de la franc-maçonnerie, la Synagogue de Satan. L’histoire n’est pas politique, mais religieuse. Le XVIIIe siècle est mensonger, falsificateur, destructeur. Le début du XXIe siècle est mensonger, falsificateur, destructeur, comme tout ce qui vient du diable. Nos dirigeants actuels, politiques, juristes, journalistes, universitaires, scientifiques, sont les descendants et les continuateurs des hommes des « Lumières ».

L’athéisme affirme que Dieu n’existe pas, ce qui implique un présupposé métaphysique, un Être Un ou monisme de l’Être. L’athéisme n’est-il pas une vision globale de l’Univers, donc une forme de religion? Les athées font donc de la religion sans le savoir ou sans le dire. Le gauchiste est un athée. Pour lui, Dieu n’existe pas et n’a pas créé le monde. Le but inavoué du gauchisme est de détruire la civilisation du Dieu chrétien, de détruire l’ordre naturel, de détruire les valeurs traditionnelles, de détruire la culture au sens noble du terme, de détruire l’anthropologie humaine, de détruire la famille, de détruire la nation, de détruire les identités, de détruire « la » Civilisation, l’Occident chrétien, de faire table rase du passé, de créer un homme nouveau, l’homme-dieu. En devenant la tradition de l’Occident, le christianisme a sanctifié le paganisme antique, c’est-à-dire a mené sur le chemin du salut le paganisme antique. Détruire le christianisme est donc servir le diable. Or, un Occidental est solidaire du catholicisme. La suppression de l’Occident chrétien entraînerait la mort de l’Occident, de la civilisation occidentale. Le gauchisme hait Dieu le Père, qu’il dit masculin, le Dieu d’une civilisation « fasciste » qu’il dit aussi masculine. Il y a un ésotérisme du gauchisme, car ce gauchisme est réservé à un petit nombre, exprimé par des intellectuels dans leurs œuvres. Cet ésotérisme révèle la réalité religieuse des doctrines gauchistes. Doctrines gauchistes que l’on a tort de ne considérer que politiques, puisque le gauchisme a été conçu par des intellectuels juifs et a été porté au pouvoir par des francs-maçons. Des forces occultes se sont émerveillées à ses premiers balbutiements lors de Mai 68, et se félicitent de son triomphe actuel, avec la théorie du genre, le mariage homosexuel, le transsexualisme, la LGBTisation des esprits, la cancel culture, le wokisme, le racialisme, l’indigénisme, le racisme anti-blanc… Le gauchisme s’inscrit dans la guerre de religion des initiés contre la tradition chrétienne, guerre qui sous-tend l’Histoire depuis l’enseignement du Christ, enseignement qui met fin au culte du Veau d’or, aux pratiques magiques, au sacrificiel, aux croyances sataniques, pratiques et croyances qui reviennent en force à l’ère moderne, et particulièrement à notre époque.

Derrière l’apparent combat de la franc-maçonnerie moderne pour la démocratie se profile une guerre de religion contre la tradition chrétienne. La démocratie est un régime mensonger, puisque ce n’est pas le peuple qui est souverain, mais les loges et les banques ; Macron en est l’illustration aveuglante. Pour justifier le mensonge politique moderne, les forces occultes s’appuient sur divers mensonges religieux et culturels. Ces mensonges servent d’alibis à une guerre de religion menée par les initiés contre la religion chrétienne et contre les traditions, qu’elles soient religieuses ou laïques. Dix-huit siècles ont été nécessaires aux initiés pour renverser la société traditionnelle de l’Occident chrétien et y substituer la société moderne.

Nous vivons les Temps modernes, temps ouverts dans le sang par la Révolution dite française, Révolution qui n’a pas été le fait du peuple mais de mercenaires payés par l’Angleterre et dirigés par des francs-maçons. Ces Temps modernes antichrétiens sont les plus irrationnels, les plus violents, les plus sanguinaires, les plus anti-humains, les plus corrompus de toute l’histoire de l’humanité. Deux cents millions de morts au XXe siècle. Des garçons qui veulent devenir filles, des filles qui veulent devenir garçons, des enfants entraînés à la sexualité dès leur plus jeune âge, l’avortement, l’eugénisme et l’euthanasie posés comme modèles de société. La volonté d’extinction d’une race humaine traitée comme du bétail et jugée inutile. La guerre contre la religion chrétienne et contre sa morale s’accomplit depuis la Révolution. Elle a simplement changé de nom au cours des siècles, et elle concerne tous les humains, y compris les ignorants et les utopistes, y compris les croyants et les incroyants.

Au XVIIIe siècle, ceux qui ne s’intéressaient pas aux problèmes religieux eurent la tête coupée lors de la Révolution. Au XXIe siècle, si rien ne change, ils seront bientôt assassinés. Car le gauchisme est l’aboutissement de la Révolution et la Révolution est sanguinaire. Elle est née avec le sacrifice du roi de France et des chrétiens récalcitrants. Elle s’est prolongée avec les massacres socialistes du communisme et du national-socialisme. Elle prend désormais la forme du mondialisme. Le mondialisme est la finalité du politique imposé par la Révolution, la Démocratie, la Démocratie libérale et la Démocratie totalitaire, car le mondialisme réunit les deux systèmes, capitalisme et socialisme. Le capitalisme et le socialisme s’unissent pour soumettre l’humanité à un gouvernement mondial de forces occultes. Cette dictature mondiale se construit au nom de «  la liberté et de la paix », et des  « Droits de l’Homme, philosophie antichrétienne devenue un fascisme intellectuel, parce qu’il est obligatoire d’y croire. La Révolution n’est pas seulement politique et économique, mais philosophique et religieuse. Avec la Révolution, l’économie supplante le politique, la philosophie profane se substitue à la tradition sacrée : la Révolution est un complot de forces occultes qui mènent une guerre de religion contre le christianisme. Tout se tient car la Révolution est une. Du sacrifice du roi à la Terreur, du libéralisme à la nouvelle terreur socialiste, des guerres du XXe siècle au mondialisme.

Quand le profane supplante le sacré, la violence se déchaîne. Quand la philosophie est athée, l’homme méconnaît la nature créée par Dieu. Quand le politique est diabolique, il éradique l’homme, la plus belle créature de Dieu. Telle est la révolution moderne, une monstruosité en cours, et la « vaccination » anti-covid obligatoire en est la démonstration éclatante.

La franc-maçonnerie sous ses diverses formes est l’avatar moderne d’une antique religion à mystères dont on trouve des vestiges dans la plupart des civilisations. Cette religion de type prométhéen opposait un « Dieu civilisateur » ami des hommes à un «  Dieu tyrannique » auteur du Déluge et identifiable au Dieu de la Bible. La franc-maçonnerie tient un rôle déclencheur dans la Révolution, et certains voient dans ce séisme une entreprise luciférienne. Considérée sous cet angle, la Révolution est « le combat de la cité terrestre contre la cité céleste », selon la parole de saint Augustin. Cet étrange culte maçonnique est une création artificielle issue de la combinaison de plusieurs traditions provenant d’un même fond immémorial. Dans la Revue maçonnique de novembre-décembre 1897, page 227, on peut lire : « Si la franc-maçonnerie n’est pas aujourd’hui une religion au sens courant du mot, elle provient cependant d’une antique religion ayant son Dieu, son culte, ses dogmes, ses cérémonies… rivale non seulement du christianisme mais aussi du judaïsme et peut-être du paganisme officiel de la Grèce et de Rome ». La franc-maçonnerie est la forme moderne d’un très ancien culte à mystères qui opposait un Dieu civilisateur, ami des hommes, à un Dieu tyrannique, identifié à l’auteur du Déluge. Le Dieu du Mal et le Dieu du Bien sont inversés. Pour étoffer ses mythes et ses légendes, la franc-maçonnerie a puisé à pleines mains dans les traditions initiatiques du passé. À l’Égypte, elle a emprunté le mythe d’Osiris ; au compagnonnage, la légende du Grand Architecte victime de compagnons jaloux ; au culte de Mithra, des éléments du rituel d’initiation tels que le bandeau et l’épée. Sur le document codé Le Rebis de 1659, le Dieu civilisateur et son épouse, la Connaissance, montrent aux hommes le compas et l’équerre, symboles de la science dont les progrès arracheront le monde représenté par un globe à la domination du tyran représenté par un dragon. Le tyran étant le Dieu de la Bible. Sur le tableau de la loge d’apprenti, les colonnes Boaz et Jakin sont les deux divinités créatrices, soutiens du temple de l’Univers.

Nous connaissons les objectifs véritables de la franc-maçonnerie. Comme l’alchimie et la Rose-Croix, dont elle reprend à son compte les ambitions prométhéennes et les pratiques occultistes, elle a pour but ultime la divinisation de l’Homme par le développement des sciences et des techniques. Comme la Rose-Croix et la Kabbale, elle situe son action dans une conception cyclique de l’Histoire fondée sur la notion de retour à l’Áge d’Or, à l’état de nature. Comme la Kabbale, elle travaille à la mise en place d’un gouvernement mondial. La civilisation nouvelle sera une synthèse du capitalisme et du socialisme. Elle aura à sa tête un despote à la fois « roi » et « prêtre », entouré d’une nomenklatura privilégiée. Dans cet univers rationalisé, famille et mariage disparaîtront. On y pratiquera l’eugénisme et l’euthanasie. À l’unification politique et économique s’ajoutera l’unification des religions, remplacées par un culte unique, celui de la « religion naturelle ». Le plan se réalise sous nos yeux. Le progrès scientifique a donné aux hommes des pouvoirs que l’on croyait jadis réservés à Dieu. Le XXe siècle, que l’on croyait éclairé, a vu s’imposer les utopies folles de la Rose-Croix et de la Kabbale, au nom de la justice sociale ou du nationalisme. La social-démocratie prend le relais du communisme, et s’applique à détruire ce qui reste des vieilles nations chrétiennes, en les intégrant dans de gigantesques ensembles politico-économiques, préludes du futur gouvernement mondial. Pour Marx, la seule réalité est la matière en constante évolution. Il faut donc que tout ce qui est stable disparaisse, la famille, la propriété, la religion.

Cet énoncé rejoint l’article de Boris Karpov, une lutte entre le Bien et le Mal, par-delà les religions.

Vladimir Poutine et les Russes refusent ce monde moderne satanique, dégénéré, criminel et mafieux. Un monde qui inverse le Dieu de la Bible et le Dieu Satan. Un monde qui invertit les valeurs. Un monde qui promeut le mensonge. Un monde qui revient à l’esclavage et au totalitarisme sous des formes déguisées. Un monde qui renverse la morale. Le conflit Russie/Ukraine, conflit religieux, relève de la lutte du Bien contre le Mal. Le monde anglo-saxon et l’Europe, autrement dit l’Occident, un Occident perverti, pourri et corrompu, mènent une guerre religieuse contre la tradition, contre l’ordre naturel, contre l’humanité, contre la vie. Certains musulmans l’ont bien compris, c’est pourquoi certains pays musulmans se rapprochent de Poutine, de la Russie, et rallient le camp russophone. Les combattants pro-russes luttent « contre ces forces qui nous imposent tout ce qui n’est pas plaisant et non approuvé par Dieu, tout ce qui n’est pas naturel pour l’homme ».

Nulle propagande dans cet exposé. Mais un plaidoyer en faveur d’une certaine morale, d’une certaine éthique, en faveur de l’ordre naturel, en faveur des valeurs traditionnelles séculaires, en faveur de notre héritage culturel. Tout homme a le droit d’être catholique comme il a le droit d’être orthodoxe, protestant, juif, musulman, bouddhiste, animiste, athée, agnostique, païen…

Dieu nous a créés libres. C’est ce que refusent les mondialistes.

Jean Saunier

image_pdfimage_print
20
2

47 Commentaires

  1. kabbale, franc maçonnerie, designation de l’ennemi comme etant satanique, dégénéré, et j’en passe… vraiment du rechauffé tout cela…. comme quoi l’obscurantisme à la peau dure. Le combat de la Lumière contre les Ténèbres qu’il disait…

  2. Qu’est-ce que vous en savez, des choses ! Ou plutôt, qu’est-ce que vous en croyez ! Et l’humilité, face à l’inimaginable ignorance de l’humanité naissante, vous en avez la moindre idée ?

  3. j adore cette image du moyen age de DIEU- que certains nomment grand architecte de l univers- GADLU . j adore cette image ou l on voit DIEU un compas en main sur le globe terrestre . cette iconographie est celle qui consacre et celebre le CREATIONISME et c est la plus belle qui soit !

    • On peut voir un grand architecte de l’univers sans sombrer dans le créationnisme. Personnellement, j’aurais tendance à penser comme les Hindous que l’univers n’a pas été amorcé, qu’il suit des cycles de destruction et de création.

  4. Je ne m’exprimerai que sur l’AMORC dont j’ai fait partie. Rien à dire de négatif sur cet ordre. Ce qui est vrai : se revendique de traditions antiques dont celle de l’ancienne Égypte, la notion d’initiés. Ce qui est faux : le dénigrement du christianisme puisque le chrétien à la rose et à la croix (Christian Rozenkreutz) en est une figure allégorique et que Jésus est considéré comme un initié. Autant on peut considérer que les enseignements de l’ordre sont des foutaises, autant votre article me paraît être un gigantesque baratin obscurantiste. Dès lors que l’on parle du combat entre le Bien et le Mal, en invoquant un conflit entre nations, désolé mais ça ne vaut pas tripette. Poutine et les musulmans sanctifiés, qui joindraient leurs efforts contre le diable occidental, mort de rire ! Au passage dans votre fable, les musulmans abandonnent aussi leurs délicieuses pratiques ici-bas et les 72 vierges dans l’au-delà, je suppose ?

    • Le Bien et le Mal , encore une invention simpliste des adeptes du suspendu au clou INRI
      pour les beati pauperes spiritu .
      Je ne sais pas si cela existe aussi chez les arriérés du pédophile de Médine 😁

      • Rodrigo, je ne peux m’empêcher de sourire en lisant vos propos « blasphématoires ». Que les religions s’expriment mais qu’elles évitent de virer à l’Inquisition ou de faire passer des foutaises platistes pour des vérités.

        • Bigre, heureusement que Bernard Gui et Torquemada sont morts , sans quoi , je serais soumis à la question (extra)ordinaire et accusé puis brûlé pour blasphème envers dieu 😀 comme ce pauvre curé Urbain Grandier .
          J’ abhorre le simplisme de ces religions du livre et surtout celui de l’ islam , la barbarie à l’ état pur et la bêtise à front de Mahomet , le guerrier pillard et pédophile à ses heures perdues

          • Et vous l’auriez bien mérité, mécréant que vous êtes ! :-)))) Mais paraît-il que les musulmans sont une bénédiction. Même la « sainte » Russie envisage de nous envoyer quelques pieux moudjahidines pour restaurer notre foi en Dieu. Vous allez donc apprendre à bien vous tenir. :-)))

      • « encore une invention simpliste « …non, non quasiment toutes le religions ont ce principe, même les hérétiques Cathares,

  5. poutine le grand satan qui ne veut pas de la propagande lgbt, pas d’immigrés etc. qui a refusé que bruno lemaire devienne son ministre des finances, qui refuse de se laisser marcher sur les pieds par l’ue et l’otan! c’est un vrai cinglé (comme moi)

  6. Ce qui se passe actuellement sur terre c’est la guerre séculaire entre la bien et le mal; il s’agit d’une bataille spirituelle aux dimensions titanesques. Le mondialisme est une version feutrée du communisme ayant pour but de faire le bonheur de l’homme malgré lui.

  7. Gloire à Vladimirovitch Vladimir Poutine ! Si Dieu le permet, c’est là que se trouvera la victoire contre les satanistes qui veulent détruire l’humanité ! (l’humanité, vous en faites partie)

  8. Y a-t-il un complot maçonnique ? par Eric Verhaeghe

    Les progrès du multilatéralisme et l’adoption d’un nombre grandissant de normes selon des règles opaques amplifie la conviction que des réseaux de pouvoir agissent dans l’ombre pour contourner les processus démocratiques. Parmi ces réseaux, quel est le rôle de la franc-maçonnerie ? Vous trouverez mes réponses dans le feuilleton vidéo que je publie sur Telegram cet été.

    https://by-jipp.blogspot.com/2022/07/y-t-il-un-complot-maconnique-par-eric.html

  9. Exposé qui ne manque pas d’interêt, et plutôt pertinent pour l’essentiel, mais intellectuellement hors de portée pour certains.

    • Vous prenez vraiment les gens pour des idiots. Cet article manque de références et de logique, c’est tout.

    • j’aurai plutôt dit :  » spirituellement hors de portée pour certains » .

  10. Voila le retour version sitcom américaine des écrits de Karl Joris Huysmans, il nageait parfois en plein délire mais au moins avait du talent, on ne va pas essayer d’argumenter sur ce nouveau torchon qui a tendance à devenir hebdomadaire sur RL, ce serait perdre son temps et ameuter tout les religieux du coin. Un salmigondi philosophique.

    • Oui le Chti. C’est le grand retour de la bigoterie, de la chasse aux sorcières, des bûchers … On est en train de repartir avec la devise « Gott mit uns ». Dès que l’on s’imagine rangé du côté de l’absolu, le bon, le vrai, on tombe dans les délires les plus profonds et la violence devient sacrée. C’est cela en fait la décadence. A priori, les chrétiens devraient être préservés vu les paroles de Jésus. Mais non. Ils arrivent à emboîter le pas aux autres religions qui prônent la guerre « sainte ».

      • « gott mit uns ». C’est exactement ça, comme sur l’article de « karpov ». A partir de ce précepte, évidement tu peux tout justifier, même l’abominable.

        • Ça s’appelle le fanatisme. Des musulmans se fanatisent et ici des cathos font de même. Chez ces obsédés du Mal, Satan est partout. Il prend des visages multiples. Mégalomanie et paranoïa sont le lot de ces « croyants » sans esprit. Ils finissent par se prendre pour leur propre Dieu et s’autorisent à rendre la « justice » en son nom de mille manières cruelles. Ils servent surtout leur ego aveugle en suivant de morbides passions, convaincus de leur bon droit. Pas étonnant que certains aimeraient qu’on en finisse avec les religions. Mais hélas, elles finissent par ressurgir sous d’autres formes car l’Homme est doté d’un instinct religieux. Pour moi, dans toute spiritualité véritable qu’elle s’incarne ou pas dans le corps formel d’une religion, la tempérance est une règle.

      • Hermès, la peur a toujours poussé les hommes à chercher des victimes sacrificielles, pour apaiser des dieux, ou chercher des coupables facilement identifiables et différents du groupe, ce n’est pas nouveau, mais ce qui désespère, c’est que par la science dévoyée, l’homme crois être son maître alors qu’il n’est l’esclave de ses créations et de son orgueil démesuré. Le progrès technologique a fait un bon en avant mais le progrès humain, lui n’a pas évolué depuis. Les chrétiens ne sont pas mieux,comme vous dites plus haut, il ont même été des précurseurs dans la guerre sainte avec les croisades. Mais comme disait Goethe, ne donnons pas la perle aux pourceaux, ils en feraient mauvais usage, parfois, ici, cette sage parole prend tout son sens. Salutation.

        • « Victimes sacrificielles », bien vu, le chti. Pour ma part, dans le monde dystopique qui pourrait se préparer, je mise sur ma formation pour avoir un pied dans la première Fondation comme dans la seconde : celle de la technologie et celle de l’esprit. :-))) Petit clin d’œil à mon ami Ridley. En clair et sans décodeur, d’aussi loin que je me souvienne, je me questionnais sur le fonctionnement des choses, ce qui m’a conduit à la science mais aussi sur la compréhension de moi-même et donc des autres, ce qui m’a amené à relativiser la première en m’ouvrant aux disciplines de l’esprit. Je garde ainsi toujours en tête la conclusion du Tractatus Logico-Philosophicus : « Ce dont on ne peut parler, il faut le taire ». La science a ses limites (le langage) pour théoriser le monde et il faut se méfier de l’illusion scientiste. Au-delà ou en deçà, il y a tout bonnement l’expérience du monde, qu’elle soit mystique ou pas.

          • Malheureusement quand je lis ce genre d’article, on est clairement dans la decadence de l’Empire. Et on ne verra pas les Fondations…
            Sur le silence, j’aime bien aussi le precepte alchimique : savoir, oser, pouvoir, SE TAIRE. Intéressant de finir les etapes par le silence…

            • Cher Hari, voilà ce qui s’appelle me caresser dans le sens du poil. Et je ne peux que ronronner d’aise en vous lisant :-))) C’est clair que si le les Fondations, c’est Musk ou autre GAFAM d’un côté, l’islam de l’autre, ça ne fait pas rêver. Les 4 forces réunies dans le sphinx, c’est plutôt savoir, vouloir, oser, se taire. Pour le silence, vous avez raison. Trop de bruit et de fureur en ce bas monde.

        • Ch’ti, avez-vous oublié les torches humaines à partir de chrétiens sous Néron ? En outre, les chrétiens sont partis en croisade parce que les ottomans les privaient de l’accès au tombeau du Christ. Mahomet a été le premier à entreprendre des conquêtes via les armes, contrairement aux chrétiens qui ont attendu le 9ème siècle pour guerroyer au nom du Christ, et encore à titre défensif.
          Vous aussi semblez être en croisade contre les chrétiens vu votre acharnement à vouloir les convaincre qu’ils sont déraisonnables, alors que vous athée l’êtes parce que vous prétendez être plus rationnel.
          Voyez en dessous l’aporie que je signale sur la croyance en Dieu ou en la Nature, l’une et l’autre suppose que l’entité choisie se soit auto-créé et existe de toute éternité, ce qui sort des limites de notre comprenoir.

          • Anne marie, vous ne faites que déformer mes dires, je n’ai jamais dis que les chrétiens étaient les premiers à faire la guerre sainte, j’ai dis qu’ils ne valent pas mieux que les autres, notez aussi que je critique la religion en général et pas spécifiquement les religions chrétiennes et si, il est des choses qui échappent à notre entendement, je me demande pourquoi s’échiner à essayer de les expliquer, comme dirait will :  » il y a plus de choses dans le monde que dans vôtre philosophie « .

            • Le chti, laissez tomber, j’ai essayé. Cette pauvre Anne-Marie est toujours à côté de la plaque. Sa spécialité : faire dire aux autres ce qu’ils n’ont jamais dit, histoire de se lancer dans un procès et une querelle vains. Bref, elle est épuisante et il vaut mieux l’ignorer.

      • « qui prônent la guerre « sainte » »…ou la guerre juste de Saint Augustin et Thomas d’ Aquin…

  11. Lucifer, « le Porteur de Lumière », ce n’est plus son nom depuis qu’il a voulu prendre la place de Dieu. Dieu lui a donné un autre nom : Satan (dont chaque lettre a une signification = sournois, néant, etc…). C’était lui qui devait être à la tête des armées célestes de Dieu. Mais c’est Michel « Mi Cha El » que Dieu a mis à sa place lorsqu’il a projeté le Grand Cornu dans le Monde de Ténèbres. De fait, on ne doit plus l’appeler par son ancien nom.

    • Je pense que ni le barbu d’ en haut ni le cornu d’ en bas n’ existent .
      Tout ceci sort de l’ imagination féconde de l’ homme et des élucubrations du crucifié mort sur la croix pour endosser les péchés des hommes : plus simplet que cela , on meurt ! 😛
      Que dire aussi d’ un dieu que personne n’ a jamais vu

      • « élucubrations du crucifié mort sur la croix « …une piste : « paraphrène confabulant »

      • encore plus simplet de croire en un big bang explosif
        du a un amas de gaz ( de rien est apparu une explosion )
        plus drôle , une explosion ça éparpille façon puzzle
        mais la big bang ou big boum (pourquoi bang , il étaient
        sur place pour enregistrer ) une explosion qui crée la vie
        de façon parfaite , évidement c est logique !
        Mouaif ! que dire de l homme qui descend du singe avec
        ou sans variole ?
        Le singe descend de l arbre , mais d ou il sort cet
        arbre ? bin du big bang , logique !

  12. Excellent article en ce qui concerne les gauchistes et la révolution française. Mais il y a erreur en ce qui concerne les Rose Croix. Ils n’ont jamais adoré Lucifer, pour la bonne raison que sur le tombeau de leur fondateur, au XIVème siècle, était écrit  » Jesus omnia mihi » c’est à dire « Jésus est tout pour moi ». Quand à dire que le christianisme est la seule religion exotérique, il faut n’avoir pas lu les évangiles pour dire cela.

    • Non ce n’est pas un « excellent » article. Sur rien. Toute religion exotérique a ses courants ésotériques. L’islam avec le soufisme, le judaïsme avec la kabbale, le christianisme avec la Disciplina Arcani. Toute religion exotérique y est donc considérée comme une religion à mystère dont le cœur profond ne peut être révélé qu’à des initiés.

    • Cet article on peut le résumer en une parole de Jésus qui nous dit que » Satan est le chef de ce monde  » Ce monde de domination de l’homme par l’homme. Le Créateur le laisse faire mais pour un temps qui lui appartient, mais il ne va pas le laisser faire éternellement, pour éviter les hypocrites, le Créateur ne nous donne pas, ni le jour ni l’heure de son intervention. Il nous fait part de certain signes qui seraient des indications. Donc on peut toujours expliquer ce, qui se passe, le Dieu de la Bible, Lui, est le véritable Maître des horloges.

  13. J’admire les gens qui joignent à une envergure intellectuelle certaine, la capacité à croire en un au-delà du monde pour expliquer l’existence de ce dernier.
    Moi-même, influencée par l’esprit de l’époque, suis tiraillée entre mon besoin insatiable de connaissance de la vérité ultime et le matérialisme, c’est-à-dire la croyance que seule la Nature existe, qu’elle s’est auto-créee à partir de rien, comme le Dieu biblique.
    Mon besoin d’espérer est nourri par ce mystère et cette aporie : si la vérité ultime est en un Dieu unique qui a créé le monde, il s’est auto-créé donc. Si la Nature dont on ne peut nier l’existence est l’ultime réalité, elle s’est auto-créé donc, elle aussi, sortie de rien !

  14. Ça serait bien de ne pas faire un copier coller de lectures que vous avez faites ici et là sans chercher à vous renseigner.
    Donc:
    -Il existe plusieurs obédiences dans la franc maçonnerie. Vous nous présentez une caricature de Grand Orient.
    -les LGBT sont un groupuscule sectaire pretendant représenter les homosexuels.
    -Il n’y a pas de complot juif, kabbaliste ou je ne sais quoi. C’est comme si vous disiez que tous les Picards sont des salades parce que macron et sa bonne femme sont nés à Amiens. Dans la clique qui gouverne, il y a des juifs noyés dans une caste qui là non plus ne représentent nullement le juif lambda.

    • Tellement évident. Prenons même le « fameux » GODF tant honni. X rituels utilisés dans l’obédience, dont des rituels christiques, genre RER, où on prête serment sur l’Évangile de st Jean. Ca fait clairement satanique! Et même des rituels expurgés de la référence à Dieu, genre le rite français, ne peuvent masquer leur filiation directement: « frappes et on t’ouvrira, demandes et tu recevras, cherches et tu trouveras ». vous avez pas entendu ça du coté de l’evangile de st matthieu? Et ce n’est pas étonnant ni choquant…

    • Bien répondu, joris, il était important de faire cette mise au point. Merci.

  15. Personnellement, un petit quelque chose me gêne dans votre démonstration :en filigrane on pourrait y lire la fameuse idée hitlérienne du non moins fameux complot JUDEO MAÇONNIQUE à l’origine de tous les maux qui amenèrent la seconde guerre mondiale et qui justifia (le-dit complot) pour les NAZI l’extermination de millions d’êtres humains.
    Je dis donc : attention, attention à ne pas retomber dans des prêts à penser hautement préjudiciables à l’ humanité.

  16. Un bon rappel, la folie n’est pas que dans l’islam…
    Allez, pour aller dans votre sens, tout est religion, surtout satan. Religion = satan. Vade retro satanas ! Retire-toi religion !
    Tout est idéologie effectivement. On peut distinguer celles reposant sur du virtuel (dieu, religion) et celles reposant sur le réel (science, humanisme).
    Vous devriez tester le métavers, la religion du futur… un virtuel créé par la science.

  17. « d’où la négation de la Surnature, »…et pour cause… « Nous connaissons les objectifs véritables de la franc-maçonnerie »…manifestement non… »Nulle propagande dans cet exposé »…on voit ça …mdr

Les commentaires sont fermés.