Je n’aime pas que DSK-Sinclair utilisent l’antisémitisme pour salir un film qui leur déplait

Publié le 23 mai 2014 - par - 2 396 vues
Share

sinclair-DSKJe n’ai pas encore vu le film d’Abel Ferrara, « Welcome In New York », mais ça ne saurait tarder.

Que ce film n’ait pas plu à Dominique Strauss Kahn et Anne Sinclair, il est aisé de le comprendre. Fallait-il pour autant dire que « c’est un film antisémite », alors que des personnes en qui j’ai une totale confiance, notamment Guy Millière, assurent de l’inverse.

http://www.dreuz.info/2014/05/welcome-to-new-york-est-un-film-dur-apre-et-magnifique/

http://www.dreuz.info/2014/05/il-est-des-jours-ou-jai-envie-darreter-decrire-aujourdhui-est-lun-de-ces-jours/

Je doute que Depardieu soit antisémite, et je suis même persuadé du contraire…

Qu’Anne Sinclair supporte Israël n’est pas honteux, c’est même plus que respectable. Qu’elle ait de l’argent, ce n’est pas honteux non plus. Que DSK ait réalisé ou non, les faits qui lui sont imputés, je m’en contrefous, et si il a pris son pied, grand bien lui fasse.

Je n’ai rien contre la débauche, tant que c’est pratiqué entre adultes consentants. Par contre, il est clair que ce comportement est incompatible avec la fonction présidentielle….

Si il avait été élu Président de la République Française, je n’ose imaginer « les petites bombes », que lui auraient envoyées Poutine et qui l’auraient rendu fou ce qui aurait pu donner lieu à des dialogue dans le genre « ….Les codes secrets de l’arme nucléaire ? Les données stratégiques sur nos armées ? Les éléments confidentiels sur les transactions au plus haut niveau, je m’en fous : je veux Olga et Svetlana… ! », Sans compter celles que lui auraient aussi adressées l’Oncle Sam, avec une certaine « Jennifer de Californie » et une autre « Suzy du Missouri », sans compter celles que lui auraient adressées….(bref, la liste peut être longue….) (il faut que je me fasse scénariste…).

Pour éviter le scandale, tout le monde l’aurait tenu par les C…(c’est le cas de le dire…)….et la France avec.

Dès lors, je n’aime pas, que l’on utilise un argument aussi « massif » que l’antisémitisme pour dénigrer un film qui ne vous convient pas. Cela me gêne car, cela nuit à l’ensemble de la communauté juive, et donc à moi-même, quand cela n’est pas justifié.

Il y a également cet aspect de l’argent montré dans le film qui donnerait envie de vomir…

Cela montre à quel point cette gauche caviar, et même « gauche platine », toujours donneuse de leçons, a vécu, c’est à dire totalement déconnectée de la réalité….

Si je m’étais retrouvé à leur place, je me serais fait tout petit, le temps que les choses se règlent….

Par exemple, si Anne Sinclair ne voulait pas que l’on en sache autant sur son patrimoine, peut-être aurait-elle pu louer à son ex-époux un appartement New Yorkais moins onéreux, car 50 000 $ mensuels….quand même….on doit pouvoir trouver moins cher… même à New York….

http://www.lefigaro.fr/immobilier/2012/07/02/05002-20120702ARTFIG00383-la-maison-louee-par-dsk-a-new-york-invendable.php

Ça aurait été moins confortable, c’est sûr, mais bon….

Ce qui est arrivé à Anne Sinclair et à DSK, ressemble au bûcher des vanités. Ça n’a rien à voir avec l’antisémitisme.

Quand on a la chance d’avoir tout eu, santé, argent, intelligence, réussite, famille, pouvoir médiatique, pouvoir politique, qu’on a pu jouir d’une vie que 99% des gens, ne peuvent même pas imaginer, et qu’on se débrouille pour tout « gâcher », il est indigne de se présenter à la face des gens « normaux » en « victime », en prenant comme caution la communauté juive en entier, et l’antisémitisme comme alibi.

En faisant cela, Anne Sinclair ne sert pas les intérêts de la communauté juive : elle ne pense qu’à elle.

Pire, elle ne fait au contraire que renforcer l’idée éculée, et cette fois, largement utilisée par les antisémites que « oui, tous les juifs ont de l’argent » et que donc, tous la soutiennent. Ce n’est pas le cas.

Elle ne supporte pas que les choses ne soient plus exactement comme elle le veut. Mais ça, elle ne s’en rend même pas compte…et dès lors, elle décide de se victimiser, en y incluant une communauté juive qui ne lui a rien demandé…

Son avocat Me Veil, ferait bien d’y réfléchir avant d’aller se ridiculiser en audience et surtout d’aller lui aussi contribuer à accentuer par sa publicité et ses déclarations, cette idée antisémite, que « oui, les juifs ont de l’argent et font la loi… ».

L’enjeu idéologique dépasse largement les honoraires qu’il peut percevoir quitte à perdre un précieux client. La clause de conscience, chez les avocats, ça existe….

C’est un mauvais combat qui discréditera la communauté juive pour les autres combats, réels cette fois, qu’il y aura à mener, et qui ne manqueront pas, dans la lutte contre l’antisémitisme, notamment d’origine islamiste….(loin des lieux où vivent DSK et Anne Sinclair…).

Pour terminer, et montrer que ce n’est pas la fin du monde pour eux, je précise que ces péripéties, n’ont pas empêché Anne Sinclair et DSK, de rebondir, elle à la tête de la version française du Huffington Post, et lui comme banquier d’affaire.

Si des investisseurs pensent qu’il peut leur faire gagner de l’argent par ses conseils avisés, ils se foutent du reste….et c’est tant mieux pour DSK.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/la-nouvelle-vie-de-dsk_1535933.html

Pour résumer, je ne suis pas jaloux de leur succès ou de leur fortune, mais je ne suis pas du tout d’accord pour me voir intégré à mon corps défendant, et sans que l’on me demande mon avis, dans une pseudo fraternité victimaire de la communauté juive, alors que celle-ci, et ses membres ont largement assez à faire avec leurs propres problèmes (qui peuvent être plus importants que ceux de DSK et d’Anne Sinclair, au moins pour eux…), qu’ils ne les font pas supporter à DSK, à Anne Sinclair, ni à personne d’autre d’ailleurs….

Se faire oublier avec un peu d’humilité leur ferait le plus grand bien, car pour parler poliment « faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvage ! ».

Stéphane HADDAD

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.