Je ne crois pas une seconde à la sincérité des larmes de Macron

Qui pourrait croire une seconde que ces larmes eussent été le signe d’une véritable émotion, une de celles dont on dit qu’elles sont inapaisables, inextinguibles, ineffaçables ? Les blessures profondes et durables existent, certes, que le temps calme sans les faire disparaitre totalement. En générale, les larmes viennent aux proches, aux très proches touchées dans leur chair plus que par la symbolique mémorielle collective. Et d’ailleurs, que ces débordements ne se sont-ils exprimés en 2017 en 2018 et chaque année depuis ? Pourquoi là, précisément et aujourd’hui ?

https://i.ytimg.com/an_webp/h3xzmxjX0Ls/mqdefault_6s.webp?du=3000&sqp=CJjduIwG&rs=AOn4CLDf-8eDA2j3s-fZJhfK7u10yjOIpw

Certaines langues, déclarées mauvaises parce qu’acerbes, vicieuses, suspicieuses, y verront peut-être la proximité d’un évènement, auquel la démonstration d’un attachement patriotique, venant effacer un regard et des déclarations antérieures sans aménité envers la France, donnera de l’homme, affligé comme s’il venait de perdre son essentiel, une image sensible et généreuse rehaussant l’adhésion écornée de ses concitoyens électeurs.

Je le dis, sans la moindre nuance, ces larmes sont pour moi des larmes de crocodiles, de ces crocodiles qui charment leur proie avant de les dévorer. Je crois avoir pris la mesure de cet homme pour me prémunir de ses avances séductrices.

Qui pourrait croire que ce 103e anniversaire de l’armistice de 1918, dont il fut d’ailleurs peu question en ce jour, ne fut pas aussi et peut-être surtout un élément important de la campagne électorale du Président candidat à sa réélection ? Ce jour pourrait même être considéré comme le premier geste de sa quête d’un nouveau mandat auquel, bien malgré lui, Hubert Germain, le magnifique résistant, le légendaire compagnon de la libération aura post-mortem apporté sa contribution.

Qui a pu reconnaitre dans l’image de cet adolescent attardé pleurnichant et gémissant, celui qui, avec l’arrogance et la prétention de ceux que la vie n’a jamais abîmé, toisait du haut de son olympe ce peuple ignare qui semblait ne rien comprendre à la grandeur de son action à la tête du pays.

Rappelons-nous comment il décrivait ceux qui ont réussi, c’est-à-dire lui et tous ceux de sa caste énarchique, banquiers et super riches et ceux qui ne sont rien c’est-à-dire nous, c’est-à-dire tous les autres.

Qui pourrait croire à la sincérité de l’hommage à la Nation au travers de ses héros de la part de celui qui, après avoir dénigré ses actions, en nie la culture ?

Il y a loin, en effet, de l’image insignifiante du dénommé « chef des armées », larmoyant le mouchoir à la main et la paupière clignant, à celui qui, sans vergogne, a commis l’irréparable outrage de confesser, à genoux devant son ennemi, que la France, son pays, soit l’auteur d’un crime contre l’humanité en raison de la colonisation en Algérie, oubliant au passage le contexte et les motivations qui y ont poussé ainsi que la part de responsabilité adverse dans cette histoire..

Il y a une distance incommensurable entre l’image de l’homme cherchant à unir dans le recueillement et le souvenir, la communauté nationale et celle de celui qui ne cherche qu’à la diluer dans une supranationalité mortifère qui chaque jour annihile l’expression populaire et brade la souveraineté des Français.

Emmanuel Macron est de ces caméléons, reptiles à sang froid qui changent de couleur en fonction des opportunités. C’est un serpent qui hypnotise ses proies avant de les avaler, un renard qui les charmes pour mieux les tromper et les dévorer.

Alors, puisque la campagne est lancée, voyons les choses telles qu’elles se présentent et comment le pire pourrait être évité.

Le pire pour la France serait qu’Emmanuel Macron soit réélu. La raison en est simple et elle tient à 2 éléments :

  • Les modifications de la constitution de la Vème république ont entériné la prééminence du Président de façon absolue dans tout ce qui concerne la « gestion » des affaires du pays et sa réélection serait la première occasion de mesurer le danger d’une telle disposition.
  • Si son premier mandat, en dépit de ses autocongratulations et autres satisfécits autoproclamés, fut très mauvais en termes d’évolution pour le pays, le deuxième serait largement catastrophique car sans contrepouvoir hors celui de la rue.

Il ne serait pas, en effet, le premier Président à cumuler une deuxième mandature. Mitterrand et Chirac ont eu cet honneur, mais ils ne l’ont eu que sous le régime du septennat, lequel les a contraints à chaque fois (pour le Mitterrand lors de sa première élection et Chirac lors de sa deuxième) à une cohabitation qui a limité le champ de leurs emportements respectifs et putatifs. Bien sûr, me direz-vous, cela n’a pas empêché le premier de mener une politique qui a long terme ruina l’économie de la France et plus tard sa souveraineté, mais cela était précisément lorsque rien n’entravait ses décisions. Pour ces deux-là, le septennat associé à la législature quinquennale fut même sans doute le gage de leur réélection.

Le quinquennat a tout changé. La concordance des consultations (présidentielle et législative dans cet ordre) assure au Président la primauté des décisions. Mais par voie de conséquence, elle fragilise sa possible réélection puisque sa responsabilité politique est plus directement engagée. Il hésitera donc à aller trop loin dans le sens qui déplairait à tous ceux qui ne lui sont pas acquis de façon aveugle, et ils sont la majorité…Désir de réélection oblige !

Si, par hasard malheureux, il devait être réélu, rien ne s’opposerait plus à lui et n’ayant plus la nécessité de plaire, il pourrait faire ce que bon lui semble sans crainte d’être désavoué (sauf par l’histoire, ce dont il n’a sans doute pas cure).

Il y aurait bien l’obstacle de « la rue », mais celui-ci demeure trop hypothétique pour être une hypothèse fiable et rassurante.

Quels seraient les domaines à risque :

  1. L’immigration: la porte déjà largement entrouverte s’ouvrirait définitivement et sans que la possibilité de la refermer un jour se présente.

 

https://www.youtube.com/watch?v=adi_0LFdx4A&t=55s

 

  1. Les dérives sociétales : Macron est un progressiste largement acquis à la destruction des valeurs fondatrices de notre société et par exemple, soyons sûrs que la GPA ne rencontrerait plus d’obstacle à son inscription dans la loi.
  2. La lutte contre les fraudes : qu’elle soit fiscale ou sociale la lutte contre la fraude a diminué d’intensité depuis 2017 et tout continuerait ainsi.
  3. Le Wokisme : multiculturalisme, racialisme, volonté de relecture de l’histoire de France, dégradation de la langue française… Macron adore ces dérives qui ne connaitraient plus d’obstacle.
  4. Les inégalités : il est le Président des très riches et cela ne changerait pas non plus, accroissant ainsi les inégalités.

Cela parait évident ? Certes ! Et pourtant tous les sondages laissent entendre que sa réélection serait acquise dans tous les cas de figure. Les Français seraient-ils aveugles, sourd et totalement passif ?

Il semble si sûr de gagner… Pour me rassurez, je me dis que Giscard aussi été certain de gagner en 1981.

Alors, je continuerai de me battre contre le pire.

 

Jean-Jacques FIFRE

 

image_pdfimage_print
25

32 Commentaires

  1. C est un robot dépourvu de glandes lacrymales. Du théâtre, rien que du théâtre. Pas d âme, aucun coeur. Une machine à broyer tout sur son passage. On dit souvent. L histoire se souvient toujours des rois,pas des soldats. Que son nom soit oublié à jamais. Il a trop fait de mal.

    • Macron est une ensileuse d’état une vraie tueuse de libertés bientôt les camps de travail pour les sans emploi la solution finale pour les moins que rien et illettrées le bruit des des bottes est proche sieg heil .

  2. Un bon acteur , élevé par sa mémère qui lui a appri comment jouer son rôle . Quand on est à un tel niveau de tromprie on n’a plus de larmes , sauf pour soi-même s’il le faut . Ce type est une machine dépourvue de cerveau , donc dépourvu de sentiments et de larmes. Les jour venu, faudra le pendre haut et court, avec tous ses complices et sa momie ( qui trempe dans des affaires sordides) et on enverra le prix à payer la corde à la famille restante (s’il en reste) .

    • Je suis triste de voir la tarlouze d’état oh ! oui croyez moi je ne suis pas folle c’est juste du cinéma vite des éponges ma loge est trempée et le reste également , je pense que je vais faire une grosse connerie voter pour cette folle ou le suicide,pardon je suis très émue et proche de la noyade .

  3. Cazeneuve nous avait fait le même coup de la larme de crocodile, avec son kleenex bien visible, aux obsèques du pauvre patron français qui avait été décapité par son employé muzz.

  4. C’est un comédien mais très mauvais !
    Avec sa gueule de ss et son vulgaire jeu de comportements associés à l’événement qu’il rencontre font de cette daube un pauvre guignol se sentant indispensable !
    Mais quel connard de traître ce momo, et on doit supporter ça jusqu’à mai 2022 !

  5. quel bouffon ce minable,ca sent le faux a plein nez,qui va tomber da ns ce piege ? il ira jusqu’au bout pour simuler……triple buse infame.

  6. Merci de cet article, bien vu!
    L’émotion, comme la peur et la dépendance financière (une partie de la population est
     » achetée » par de petites aides diverses) est actuellement un paramètre de l’emprise.
    Bien sur, il n’y avait pas de larmes!
    Nous pouvons nous inquieter de ce qui se passe chez nos amis Polonais, car Macron va presider l’europe à partir du 1 janvier, il y aura aussi l’aniversaire des accords d’Evian, et… il aura en m^me temps sa campagne presidentielle!!

  7. Cette fiotte ne peut pas avoir se genre de sentiments c’est tout sauf un être humain, rien qu’à penser qu’il pourrait être encore là pour 5ans me donne des envies de meurtre même le pot de yaourt de Hollande ne m’avait pas autant dégoûté, c’est le sida de la France, un destructeur de civilisation , un sniffeur de coke , un violeur de vieille 😎 et sûrement pedophile Côme tout ces semblables.

  8. Avec un mouchoir çà se voit encore plus . Bravo l’artiste de ne pas avoir oublié le mouchoir .

  9. MDRRRR !!
    Il ne manquait plus que « les larmes de crocodile » dans sa panoplie de pièges à cons…
    Bravo pour votre article ! Et MERCI

  10. Il n’a aucun soucis à se faire,il nous a mis en prison avec le pass, on va se libérer de ses chaînes! Sa mère peut être fière de lui, la pauvre elle est aveugle car sous cette beauté angélique il y a un monstre détruit inconsciemment par sa deuxième mère Brigitte! Les larmes sont inutiles sauf pour exprimer son échec et sa solitude! Quand on dit et on fait des conneries on se retrouve toujours seul!😇

  11. Pour ceux qui ne l’aurait pas encore compris, cet épisode confirme que Macron n’a aucun scrupule à se mettre en scène comme le parfait comédien qu’il est. Il y a eu l’épisode de Lourdes, où il s’est cru bien inspiré de prier devant la Grotte, les mains jointes, en feignant une ferveur qui n’a trompé que les benêts, et, jeudi dernier, nous avons eu droit au Macron la larme à l’œil en mémoire des millions de soldats morts pendant la Grande guerre pour la France, ce pays qu’il exècre… Ce type est abject !

  12. Comme par hasard au moment précis « des larmes » il y avait un gros plan sur son visage et il a sorti un klinex de sa poche et il a essuyé le coin de l’oeil puis l’autre oeil mais honnêtement je n’ai vu aucune humidité sur son visage …pourtant il était en gros plan !!! ça sent la complicité avec le photographe pour une séquence cinéma …

  13. La honte!!!
    Ce type est rodé à la maîtrise des émotions. Et il veut nous faire croire qu’il a été submergé par l’émotion?
    Vite la cour martiale!

  14. MDR, comme si on pouvait croire une seconde aux larmes de ce faux cul de première. Un peu d’oignon sur son mouchoir voilà la réponse, MAIS certainement pas des larmes dû à l’émotion, chose complètement inconnu pour cet individualiste, ce narcissique qui traite ses sous fifres comme des objets que l’on jette lorsqu’on en a plus l’utilité. Ce dictateur qui a passé 5 ans à rabaisser, humilier, menacer, ordonner, sanctionner les français et à tout faire pour son remplacement. Ce type est prêt à toutes les bassesses pour grappiller des votes au niveaux des gogos.

  15. GRand Dieu moi non plus
    Le coup du mouchoir, on connait. Et je pense que quand même que les abrutis endormis vont voter pour lui
    Préparons les valises.

  16. Macron est en campagne électorale et il savait qu’il était filmé mais en ce qui concerne les larmes, il aurait dû aller demander conseil à Jonathan Daval.

  17. c’est même scandaleux de le voir faire son cinéma devant un de ceux qui a lutté pour le pays alors que lui ne cesse de le dénigrer, de le trainer dans la boue à toute occasion : voilà la relève de tous ces résistants disparus ! : avec ça l’ennemi a de beaux jours devant lui

  18. Le jus d’oignon sur le mouchoir n’a pas bien fonctionné, les larmes sont sèches! comment des gens peuvent se faire avoir avec un tel pitre!
    Jusqu’à s’approprier les macchabés, il ne recule devant rien, un ancien combattant pour que les anciens votent pour lui, joséphine baker pour que la diversité vote pour lui! Il n’aurait pas pu faire une carrière de comédien, c’est pour ça qu’il a fait politique!

    De toute façon, ce type ne serait pas à une trahison prés si cela peut servir ses intérêts et ceux de ses amis! voir ses relations connues (les autres ce doit être pire!) et les gens qui l’entourent lui et sa vieille peau!

  19.  » Cela parait évident ? Certes ! Et pourtant tous les sondages laissent entendre que sa réélection serait acquise dans tous les cas de figure. Les Français seraient-ils aveugles, sourd et totalement passif ?  » Mais NON !
    Les merdias mentent pour influencer les votes ou Micron trichera comme aux USA mais ce qui est certain, c’est qu’il n’est pas si haut dans les sondages : MANIPULATION comme pour le COVID !
    Hélas, beaucoup de gens gobent tout…SNIF.

  20. On aurait plutôt dit qu’il avait un rhume voix légèrement enrouée lors de son discours et yeux qui pleurent ou conjonctivite ou symptômes du covid ?allons allons voyons il n’a pas fait sa troisième dose ,c’est pas bien ca ,il faut donner l’exemple lorsque que l’on veut à tout prix que tout le monde soit vacciné.

  21. Il y a un truc que vous ne pouvez pas savoir si vous ne vous maquillez pas…
    Il suffit d’une petite goutte de fond de teint en contact avec l’œil pour provoquer des larmes. Si sa maquilleuse n’a pas fait attention et a trop mis de fond de teint et que le vent a irrité l’œil, c’est sûr qu’il se retrouve avec son mouchoir.
    Rien à voir avec le chagrin : il est de la même écorce que le Hollande, ni cœur, ni sentiment ! Juste la satisfaction de leur ventre et de leur Q !!

  22. Il pleurera vraiment cet histrion lorsqu’ il sera capturé puis soumis à la question extraordinaire avec des instruments moyennageux !
    Cette saleté mérite le plus cruel des supplices !

  23. Un chef d’Etat ne pleure pas en public.
    Il faut être vil comme Macron pour ne pas respecter cette règle qui est le minimum des devoirs d’un chef d’Etat.
    Et il faut être vil pour voter pour lui et ses complices.

    • vous appelez c’a un chef d’état ? je vous trouve bien gentil a son niveau la virilité n’est pas de mise.

    • Macron n est pas et ne sera jamais un chef d état. C’est juste un président sans majuscule, une tare profonde de l histoire de France.

  24. Manu , je suis ton ex ami adoré , mais tu me fais honte tu pleurniches tout le temps tu est triste pourquoi ? , ma petite bichette je connait des mecs T.B.M pour redresser la situation.

Les commentaires sont fermés.