Je ne pleurerai pas la mort de Giscard qui a lancé la France dans un trou noir

C’est fou le nombre des plus de 90 ans qui meurent de la covid-19 en ce moment…

Giscard dit d’Estaing est mort et les pleureuses habituelles vont pouvoir nous faire leurs sérénades coutumières.

Giscard d’Estaing était un retraité qui nous a coûté un pognon de dingue. Il a été le président de la Ve République élu le plus jeune, à 48 ans, mais il fut aussi le ministre de l’Économie qui aura trahi le général de Gaulle. Faute rédhibitoire. Faute impardonnable.

Élu contre la girouette Mitterrand en 1974, grâce à une phrase qui fit son succès : « Vous n’avez pas le monopole du cœur« , il aura permis que des jeunes ayant un peu plus de culture que ceux d’aujourd’hui puissent aller voter dès la majorité abaissée à 18 ans. La loi de 1975 introduira le divorce par consentement mutuel, etc. 

Il permit l’IVG par le truchement de Simone Veil qui, elle, voulait en finir avec les avortements clandestins meurtriers, les faiseuses d’anges, les tricoteuses, et qui avait dû être catastrophée de ce que le planning familial et la Gauche libertaire en auront fait aujourd’hui. Par ailleurs, il y a encore, nonobstant la contraception (légale depuis 1967) 232.200 avortements en 2019, soit largement plus de un million en cinq ans, presque autant que le chiffre des poilus de la guerre de 14/18 qui aura saigné à blanc la France de l’époque, avec ses 1 million cinq cent mille morts.

Là, certes je compte en vies humaines, tous sexes confondus. Je compte les morts au canon, aux charges à la baïonnette. Je compte les morts dans les tranchées. Je comptabilise et je compare, injustement sans doute, mais je mets un point sur un résultat final à considérer, au bout du bout.

La France ne s’est jamais remise de cette saignée de 14/18. Ni en démographie, ni psychologiquement, ni en volonté de puissance. Les dirigeants d’aujourd’hui remplacent, eux, les avortés par les enfants de l’immigration.

Les chemins de l’enfer sont toujours pavés de bonnes intentions. Un peu comme le bon docteur Guillotin avec sa machine, au nom du refus de la souffrance du condamné à mort.

Giscard, c’est l’homme qui fut un acteur majeur dans l’interdiction faite à la Banque de France en 1973, en tant que ministre de l’Économie et des Finances, de prêter directement de l’argent à l’État. Il permit aux banques privées de se faire du beurre sur le dos des contribuables. La dette a un nom, celui de Giscard. Nicolas Sarkozy remit le couvert à travers l’Union européenne, avec son traité de Lisbonne. Tous complices jusqu’au trognon.

Quand il prit le pouvoir en 1974, ce fut sur le budget de Pompidou, et celui-ci était en équilibre. Giscard organisa le déséquilibre des finances.

Giscard, c’est le regroupement familial validé par Jacques Chirac alors Premier ministre en 1976. Un radical-socialiste de l’ombre qui aura bien trompé son monde, et particulièrement la Droite qui se voulait souverainiste avant l’heure (celle des Juillet, Garaud, Chaban, Seguin, Pasqua, etc.). Se souvenir de son « Appel de Cochin », en tant que maire de Paris sur lequel il s’essuya les pieds par la suite. « L’homme de l’avenir appartient à celui qui aura la plus longue mémoire » disait Nietzsche. Il ne sera donc pas français.

Giscard, c’est aussi l’homme qui fut trahi par Jacques Chirac au profit de François Mitterrand, à la suite d’un déjeuner chez la future 1er ministre, Édith Cresson. Chirac refusait une alliance avec Jean Marie Le Pen, mais s’est acoquiné avec le médaillé de la Francisque décernée en 1943, avec le vichyste Mitterrand. Giscard a refusé d’en faire la publicité, or, si les Français avaient su qui était Mitterrand, que se serait-il passé en 1981 ? Plutôt Giscard qu’un collabo ! 

François Mitterrand décoré de la Francisque par Philippe Pétain

Giscard, c’est l’homme de l’Union européenne, celui qui a entraîné la France dans cette horreur liberticide européiste et qui écrivit cette Constitution européenne qui fut heureusement refusée par référendum par les Français en 2005, mais réintroduite en douce en 2008, par Nicolas Sarkozy, un autre traître, à travers le Congrès (Assemblée nationale et Sénat siégeant ensemble à Versailles) adoptant le traité de Lisbonne.

Giscard, c’est l’un des artisans les plus importants de la déliquescence française. Il a mis plusieurs pavés sur ce chemin de l’enfer, comme le firent tous ses amis et adversaires politiques.

Giscard, c’est la mort de Jean de Broglie, celles de Joseph Fontanet morts par balles, ou de Robert Boulin noyé dans une flaque d’eau. Tous disparus d’une manière plus que suspecte.

Les complices

Le portrait est taillé à coup de serpe bien sûr, il est partial, probablement injuste et incomplet, mais le mandat présidentiel de Giscard est le premier d’une longue et sinistre cordée, qui comprendra Mitterrand avec ses 14 ans de règne, Chirac avec ses 12 ans, et les quinquennats de Sarkozy et Hollande en suivant.

Les Français ont une fatale mémoire de poisson rouge. Ils auront validé tous les mensonges, les artifices, les compromissions. En pensant changer de Président, ils auront tout validé sans examen, sans réfléchir, sans protester, tout en continuant d’aduler les Présidents morts, comme les vivants. La politique n’a pas changé, les pigeons sont et restent toujours les mêmes, y compris sous Macron.

Nous sombrons aujourd’hui dans une sorte de tiers-monde. Giscard a donné le premier coup de pioche pour la démolition de l’œuvre du général de Gaulle.

Le traitement sanitaire de la covid-19 nous démontre, s’il fallait un exemple, que les actions politiques de ceux qui nous dirigent sont des aberrations. La France s’effondre sous des yeux étonnés, puis intéressés, voire cupides, de nos partenaires comme de nos ennemis.

Nous voyons depuis le premier coup de pioche de Giscard la France s’enfoncer, et continuer de s’enfoncer sur tous les plans : sur la puissance militaire, l’énergie nucléaire ou l’instruction publique – celle qui fabrique des bacheliers crétins ne sachant pas écrire, ni analyser, ni même comprendre.

La plupart sont incultes historiquement, nient la culture française et sa grandeur, sont incapables de s’exprimer dans un français correct, sans y ajouter des anglicismes. Ils utilisent, comme les animateurs, les journalistes, une sorte de sabir des cités et veulent faire « d’jeune ».

Tous arrivent à s’intégrer cependant, avec cette « déconstruction nationale » désastreuse, à la fois dans les médias, les administrations, dans la police, la justice, les grandes écoles, et nous les retrouvons in fine, dans les cercles du pouvoir comme porte-parole, ou comme ministres.

Aujourd’hui, un Français né dans les années 40 ou 50, voire 60, et n’ayant qu’un CEP ou un CAP, voire le baccalauréat, peut se prendre facilement pour un intellectuel, eu égard au gouffre d’inculture de cette jeunesse. De ceux qui sont aux commandes, et autres diseurs et faiseurs d’opinion.

Giscard pour moi, c’est la naissance d’ »un trou noir ».

Gérard Brazon

image_pdfimage_print

31 Commentaires

  1. On a assisté hier à un tombereau de louanges à l’adresse de Giscard, à les écouter tous les politicards, les journaleux il n’ a fait que de bonnes choses, par contre aucun n’a parlé du regroupement familial parce que ça, c’est une belle saloperie, donc oui ce mec est le 1er responsable du déclin de la FRANCE, il faut noter que tous ces successeurs ne sont pas en reste avec une mention spéciale à celui qui est en poste, lui c’est le champion du monde.

    • Pareil pour Mitterrand, nous savons tous à quel point ce type avec son air bon enfant étaient redoutable et que la liste de ses saloperies est ultra longue sans oublier son fils et ses armes !

    • Et même Dupont Gangnan c’est cru obligé de faire son éloge une certitude je ne voterai pas pour lui

  2. Ce n’est pas la phrase que vous citez qui a fait tomber Giscard, c’est l’intervention de Chirac entre les deux tours annonçant son refus à voter pour Giscard. Cela vient d’être rappelé dans le reportage de la 2 hier soir. Les gaullistes ont une mémoire de poisson rouge et une rancune acerbe parce que tous les reportages, depuis l’annonce du décès, signalent 5% de croissance pendant le septennat de V. Giscard d’Estaing.

    • Chirac ne pouvait pas voir Giscard, il a fait voter Mitterrand qui lui a rendu l’appareil des années plus tard pour qu’il accède au pouvoir ! Comme quoi la politique a toujours été un milieu bien pourri !

  3. Très bonne analyse. J’ajoute le dynamitage de Jacques Chaban-Delmas par la publication très opportune (bien qu’illégale) de sa déclaration d’impôt transmise à la presse par les services du ministre de l’économie et des finances de l’époque (un certain Valéry Giscard d’Estaing).

  4. Il faut arrêtez de TAPER SUR LES CORBILLARDS, alors que nous avons en PLACE UN PSYCHOPTATHE QUI DETRUIT TOUT pendant que le bon peuple NE FAIT RIEN pour le DESTITUER acceptant tout et préfèrant ATTENDRE 2022 ! C’est bien beau de revenir sur le passé, MAIS le passé est mort, nous ne pourrons rien y changer. Préoccupons-nous plutôt de LA SITUATION CATASTROPHIQUE PRESENTE avec un Macron à la suite de Hollande qui nous plonge depuis 3 ans dans le plus grand DES CHAOS, poussant le peuple à bout afin qu’il entre dans une guerre civile. Au lieu de revisiter le passé OCCUPONS-nous du PRESENT, IL Y A URGENCE et arrêtons de RESSASSER sur des aberrations gouvernementales que le peuple aurait ûu CONTESTER LE MOMENT VENU au lieu de voter et remettre en place ceux qui le détruisaient !

    • Il faudra dire ça à toutes les familles qui ont un proche mort dans des attentats à cause du regroupement familial – que leurs morts, c’est du passé !!!

      • Mais si Giscard n’avait pas fait le regroupement familial Mitterrand SE SERAIT EMPRESSE DE LE FAIRE, tout comme les autres après surtout HOLLANDE et encore plus MACRON QUI LES IMPORTE carrément. Macron et Ducon Moretti qui en ont fait sortir 13 000 DE PRISON afin qu’ils se regroupent et assassinent les gens. Les 300 imams RADICALISES qui les incitent aux crimes dans les mosquées viennent d’Algérie, Maroc, Turquie, Tunisie comme quoi pas besoin du regroupement familial pour avoir des assassins en France. Macron les laisse entrer comme ils veulent toute l’année et ENCORE PLUS AU RAMADAN sans jamais en refouler aucun vers son pays d’origine ! Sous Macron PLUS UNE SEULE EXPULSION DE TERRORISTES / SALAFISTES / FICHES S DEPUIS 2018 !!!

        • je cite
          « Mais si Giscard n’avait pas fait le regroupement familial Mitterrand SE SERAIT EMPRESSE DE LE FAIRE, tout comme les autres après surtout HOLLANDE et encore plus MACRON QUI LES IMPORTE  »

          Qu’est-ce que vous en savez ? Vous êtes Mme Irma, vous lisez dans les boules de cristal ? !

        •  » Les 300 imams RADICALISES qui les incitent aux crimes dans les mosquées viennent d’Algérie, Maroc, Turquie, Tunisie, comme quoi pas besoin du regroupement familial pour avoir des assassins en France. »

          Qu’est-ce que vous en savez ?

        • « Mais si Giscard n’avait pas fait le regroupement familial Mitterrand SE SERAIT EMPRESSE DE LE FAIRE, tout comme les autres après surtout HOLLANDE et encore plus MACRON QUI LES IMPORTE »
          Je constate que le péché originel de ce marasme a bien commencé avec le regroupement familial et le nier comme vous faites est très grave!!! vous avez voté pour Giscard et Mitterrand et Chirac !!!!!

  5. Le premier enfoiré pro-immagrationiste qui nous a imposé le regroupement familial 🤬

  6. Espérons. Qu’il se réincarne dans un camp de migrants à Lampedusa histoire de vivre le regroupement familial !

  7. J’atteste : avec un CEP j’ai quitté l’école à 13 ans et je calcule, parle, écris mieux et avec moins de fautes que 3 de mes enfants qui ont eu le BAC, dont un avec « mention » !!!
    niveau fautes d’orthographe c’est même plutôt la catastrophe pour deux d’entre eux !!!!

  8. 💢 Pour vraiment prendre conscience de l’abaissement de l’éducation scolaire en France , il suffit de regarder certains petits documentaire INA( souvent en noir et blanc ) sur Internet où des enfants français sont questionnés et comparer l’expression de ces gamins à celle des ceux d’aujourd’hui.

    Pour se souvenir de la société de cette époque , il faut regarder les photos de classe par villes et établissements (datées) sur « COPAINS D’AVANT ».📸 . Attention, âmes retenez vos larmes .😭

    À ce moment là , tout s’explique .

    Les Français ont existé , contrairement à ce que dit Debouze ( 3000 ans )

  9. S’il fallait encore une preuve de la nocivité de giscard et de son appartenance à la nébuleuse mondialiste, c’est son héritier spirituel macron qui vient de nous la fournir en décrétant un deuil national mercredi prochain.
    Les grands esprits se sont retrouvés.

    C’est donc mercredi prochain que j’ouvrirai, pour ma part, la bouteille de champagne que je tenais en réserve pour fêter cet événement.

  10. DEUX FOIS DE SUITE, mon commentaire pour dire que macron est l’héritier spirituel de giscard est censuré !
    Bravo RL ! De quel côté êtes-vous donc ?

    Modération : pas du tout. Ne soyez pas interprétatif.

    • Macron est l’héritier du DIABLE, il en a tous les agissements. On en veut pour preuve qu’il n’a de cesse que de tout détruire et de POUSSER les Français à bout pour qu’ils s’entretuent. Il leur fait détester la police en la faisant se retourner contre EUX tout en protégeant la racaille. Ensuite il envoie la police se faire lyncher par ceux qu’il leur a demandé de protéger, pendant que les Gaulois se font assassiner, violer, tabasser par la racaille qu’il a fait sortir de prison sous le prétexte du covid. Ensuite viendra le tour de sortir les terroristes afin qu’ils aillent rejoindre CEUX qui sont PLANQUES dans les 4 villes complétement RADICALISEES par les frères musulmans, grands amis de Macron. Et vous pensez après tout ça que MACRON EST L’HERITIER DE GISCARD ?

    • 💢 Stentor bonsoir, moi aussi, j’avais posté un commentaire correspondant à « âmes sensibles » qui était une rectification , ce message n’apparaît pas.
      Est-ce un dysfonctionnement ou une censure, je l’ignore .

  11. Je vous cite :  » Chirac refusait une alliance avec Jean Marie Le Pen, mais s’est acoquiné avec le médaillé de la Francisque décernée en 1943, avec le vichyste Mitterrand. Giscard a refusé d’en faire la publicité, or, si les Français avaient su qui était Mitterrand, que se serait-il passé en 1981 ? Plutôt Giscard qu’un collabo !  »
    Giscard a peut-être hésité à mentionner la Francisque de François Mitterrand, sachant qu’un certain Edmond Giscard d’Estaing (le « d’Estaing » était relevé depuis 1922), haut fonctionnaire, avait lui aussi été décoré de la sorte.
    C’était le père de VGE (qui décédera en 1982).

  12. Les Français veulent changer le monde mais sont incapables de se tolérer les uns les autres .😉 .
    ▶⛔ ça ne m’empêchera pas de dormir .

  13. « Chirac refusait une alliance avec Jean Marie Le Pen, mais s’est acoquiné avec le médaillé de la Francisque décernée en 1943, avec le vichyste Mitterrand. Giscard a refusé d’en faire la publicité, or, si les Français avaient su qui était Mitterrand, que se serait-il passé en 1981 ? Plutôt Giscard qu’un collabo !  »

    Giscard a refusé de parler de la Fransique de Mitterrand parce que son propre père l’avait obtenue aussi ! Et Mitterrand le savait aussi, en tant que membre de la confrérie pétainiste… Voir aussi que seul Rivarol en 1980 met la Francisque mitterrandienne sur la table de l’opinion publique, mais les médias mainstream répondent que ce sont « les éternelles calomnies des cagoulards »…

    12 ans plus tard, « Une jeunesse française » de Pierre Péan !

  14. Bravo M. GERARD BRAZON vous retablissez la vérité et remettez chacun à sa place
    MACRON cherche un model et les médias blanchissent Giscard pour qu il s y accroche mais après De Gaulle ont ne peut en trouver.

Les commentaires sont fermés.