Je ne pleurerai pas sur le sort des professeurs de gauche…

Cher Jean-Pierre,

J’apprends avec une infinie tristesse l’assassinat sordide d’un de tes collègues par un de ceux que tu as passé une longue carrière militante (au sein de diverses associations) et professionnelle (en tant que professeur), à défendre.

Alors cette fois-ci tu es touché dans ton corps, enfin dans ton esprit de corps, par l’ignominie que tu tentes d’imposer en France depuis 30 années que nous te payons à enseigner nos enfants.

Oh ! je ne doute pas que tu ne mettras pas longtemps à te reprendre et à militer à nouveau de toutes les forces de tes petits poings anémiés de pseudo-intellectuel trotskiste pour les sans-papiers, l’immigration légale ou illégale, l’indigénisme, la repentance et toutes ces causes qui te donnent depuis tes 15 ans l’impression de marcher sur la route du Bien.

Lire cette vidéo sur YouTube.

Il faut dire que tu as des excuses. Fils d’un ouvrier communiste déserteur et porteur de valises du FLN pendant la guerre d’Algérie et d’une brûleuse de soutien-gorge fémino-soixante-huitarde tendance Gisèle Halimi, tu as été élevé au biberon de la trahison, de la capitulation devant l’ennemi et de la haine des tiens et de ton pays. Bien sûr, si la nature t’avait pourvu d’une queue aussi longue que tes cheveux, tu aurais pu te révolter contre la triste saga familiale, mais force est de constater que tu manquas autant de couilles que de jugeotte.

Et puis avouons-le, ton époque était douce aux gauchistes et pour glander doctement à l’Éducation nationale, il était de bon ton d’être d’une gauche qui se voulait humaniste, quitte à oublier que les Européens blancs catholiques sont aussi des humains. Je ne prétendrais pas que tes longues années de représentant syndical ainsi que ton engagement au Grand Orient de France sont l’explication à la jolie ascension que tu fis au sein de ton administration malgré tes congés maladie incessants et les piètres résultats de tes élèves, mais ça n’a pas dû vraiment nuire. D’ailleurs tu sacrifias même ta grande modestie en acceptant de recevoir les Palmes académiques des mains d’un ancien Grand Maître qui se trouvait être aussi… inspecteur académique ! Mon Dieu que le monde est bien fait pour les hommes de bonne volonté !

Tu peux aussi être fier de ta descendance ! Ton fils Mehdi (il paraît que sa maman bonne Française de gauche comme toi, était fan de Belle et Sébastien) est aujourd’hui une figure du milieu antifa avec lequel il pourchasse la vermine nazie ou plus exactement ce qu’il a décidé de définir comme telle, de sa hargne. Bien sûr, il le fait bien à l’abri du site La Horde où il mène une guerre sans dangers derrière le doux anonymat des pseudos et des VPN. Au moins a-t-il l’intelligence, contrairement à Clément Merrick, de ne pas croire qu’un pseudo-intellectuel bourgeois et poitrinaire peut longtemps se confronter à un prolétaire faf et boxeur sans quelques désagréments… Je n’aurais pas la cruauté de parler de ta fille sauf pour reconnaître qu’elle a les épaules plus larges que celles de son frère et couche avec plus de nanas !

Bref mon cher Jean-Pierre, tu es un cas d’école et si tu n’existais pas, il faudrait presque t’inventer ! Non, je déconne, en fait on se serait très bien passé de toi…

Mais revenons à nos moutons, halals bien entendu puisque nous parlons d’égorgement, et à la raison de cette petite bafouille que je t’écris entre deux tranches de rillettes, cornichons or not cornichons that is the question.

Comme ton ami Coquerel de la LFI tu t’es aujourd’hui fendu d’un long texte d’indignation contre « cet acte barbare » et si tu t’en prends au « fanatisme religieux », pas une seule fois tu n’emploies les mots « islam » ou « musulman ». Voilà, tout comme Arnaud Beltrame a été victime de son « héroïsme », ton collègue a été victime du « fanatisme religieux ». Pour peu on se demanderait s’il n’a pas été assassiné par un commando de prêtres en soutane de la Fraternité Saint Pie X !

C’est étonnant comme tu as du mal à prononcer certains mots aujourd’hui alors qu’il y a 30 ans que tu les sers à toutes les sauces à tes élèves en leur expliquant la paix, l’amour et la tolérance de cette religion bénie d’Allah…

Vois-tu mon cher Jean-Pierre, tu travailles, sans doute fort naïvement (du moins je préfère le croire), depuis toujours à l’avènement de ce qui se produit de plus en plus régulièrement en France aujourd’hui. Tu étais si heureux d’afficher la main « Touche pas à mon pote » sur ta veste de treillis prétendûment cubaine alors qu’elle n’était qu’américaine, tu aimais tant enseigner à des petits Blancs, dans des classes de plus en plus grises, que la colonisation était la plus grande honte de la France dont ils devaient impérativement se repentir, tu manifestas avec tant d’ardeur en criant « Free Palestine », tu expliquas à tant de gens sans doute moins cultivés que toi qu’ils ne comprenaient rien au sens de l’histoire ni à la politique et qu’en votant Le Pen ils ne valaient guère mieux que le dernier gardien de Dachau ou Treblinka, tu fis tellement la promotion des pauvres migrants réfugiés de guerres inexistantes, tu endoctrinas tellement notre jeunesse qu’aujourd’hui il va bien falloir que tu avales la soupière de merde que tu fais mijoter depuis tes 16 ans de révolutionnaire boutonneux. Trotskiste à 20 ans, socialiste à 30,  syndicaliste à 40, tu as parfaitement réussi ton parcours.

Il te reste néanmoins un regret, « ne pas avoir eu l’élégance d’être nègre » comme le chantait Jacques Brel.

Alors non, Jean-Pierre, je ne pleurerai pas avec toi sur « les profs », du moins sur ceux très majoritaires dans ce pays qui nous trahissent depuis si longtemps.

S’il me restait des larmes – mais je les ai déjà toutes versées sur l’état de la France que toi et tes amis nous avez construite – je pleurerais bien volontiers sur la dépouille de Samuel Paty ton collègue.

Mais des larmes, je n’en ai plus que de rage et les temps ne sont plus aux chandelles, aux fleurs et aux marches blanches. Et si tu me demandes ce que je veux, comme l’enfant grec de Victor Hugo, je te répondrai juste « Je veux de la poudre et des balles ».

Enfin, mon cher Jean-Pierre, il me reste un dernier conseil à te donner. Réfléchis vite à ce que tu écriras de ton doigt ensanglanté sur le bitume après avoir été égorgé par ceux que tu aimes tant. Pense à des paroles fortes… « Ils n’auront pas ma haine », « C’est pas ça l’islam » ou « Pas d’amalgame » seraient de bon ton !

François Galvaire

image_pdf
0
0

55 Commentaires

  1. Article bien apprécié.
    Il faudrait le diffuser sur les sites rouge coco.

  2. Après Arnaud Beltrame victime de son héroïsme, pour ce prof ils pourront apposer une plaque « victime du programme d’histoire de 4e »…

  3. Je connais pas ce grand patriotes de la vidéo…
    Maie je lui présente mes plus grands respect patriotique !
    Vraiment..BRAVO…

  4. François Galvaire, vous avez un véritable talent d’écrivain. Votre Jean-Pierre de synthèse est plus vrai que nature. Nous en avons tous rencontré des douzaines, hélas. S’ils se font tuer, ils l’auront bien cherché.

    Comme on dit:  » Comme on fait son lit, on se couche ».
    Ou bien  » Qui sème le vent récolte la tempête ».

  5. moi non plus car pour « l’immense majorité » (comme les musulmans modérés selon leurs importateurs crypto marxistes…) ce sont des internationalistes toujours prèts à manifester pour toujours plus d’électeurs musulmans

  6. Respect tout est dit et merci pour cette vidéo donc je partage votre analyse. Basdaf et si bien décrite de l’état de dhimmitudes gauche-diarétique qui donne qu’ une seule envie tiré la chasse en enfouir toutes cette merde vendus à leur maîtres lèche- babouches .

  7. J’ai vu une retranscription de l’hommage à Paty place de la raie,de BFMTV il me semble, et ce qui m’a le plus frappé, c’était pas le fait qu’il n’y avait pas grand-monde, c’est un type qui est passé en vélo brandissant un drapeau algérien.
    Bon, ça m’a pas franchement étonné non plus.
    Même les algériennes laïques se font bousculées par les gauchistes.
    https://twitter.com/AgagBoudjahlat/status/1317829115970572299

  8. Ancien prof, lycée, IUT, Ecole Ingénieurs, je hais ces profs troskistes, socialos, cocos et leurs syndicats pourris d’extrême gauche! ils n’ont que ce qu’ils méritent.
    Si le niveau des « diplômés » est devenu si bas c’est à cause de ces cons !!

    • Iannveac, comment savez-vous que c’était « ses chéris »? Incroyable d’écrire ça sans savoir!

    • En tout cas, Macron n’a pas besoin d’être décapité pour perdre la tête.

  9. Ça commence par « je ne pleurerai pas » et ça finit par « j’ai déjà pleuré toutes les larmes de mon corps ». L’excès lacrymal du prétendu « martyr » produit toujours un effet pathétique. Il y a aussi ici quelque chose du ton gras de Dieudonné quand il pratique son humour merdique. Rappelons au passage que le saint homme frayait avec Sefrioui.
    L’exercice de style anti gauchiste 1 000 fois vu et revu est aussi facile que vain. La testostérone il vaut mieux la démontrer face aux racailles ça serait utile. En attendant, on peut aussi aller lire l’article de Guillemain qui rappelle ce que la droite a fait, faire l’inventaire du FN/RN ou finir par cracher sur les « cons de français » qui votent avec leurs pieds. Bref manichéisme puéril, nihilisme sénile mais sûrement pas lucidité et maturité.

    • @Denys: Cocasse de parler de testostérone quand on salit quelqu’un derrière un pseudo. Faut croire que ce portrait à l’acide vous correspond totalement. Je vous souhaite d’avoir la moitié du courage et de la fronde de monsieur Galvaire. Vous seriez alors presque de sexe masculin.
      Estelle Mazoyer ( voyez, moi, je signe. C’est toute la différence entre ceux qui sont droits et dignes et les traîtres à la France).

  10. Pour être l’époux d’une enseignante en LEP, aujourd’hui en retraite, je peux vous dire que pour les profs de droite, leur vie professionnelle est un véritable calvaire. Et la faute en incombe aux syndicats y régnant et à la lâcheté de l’encadrement (les proviseurs) qui font dans leurs frocs et rejettent en général les fautes sur les enseignants plutôt que sur les véritables coupables.

    • @tripes adviser
      Exact, et ça vaut pour toute la fonction publique, et même pour nombre d’entreprises privées.
      Paty était-il de gauche ? Je l’ignore mais un prof en 2020 est obligé de s’adapter tant bien que mal pour ne pas crever sous les persécutions de la gauche.
      Certes, si les profs avaient réagi dès le début de la subversion communiste, nous n’en serions pas là. Désormais la seule solution est le boycott de certaines professions. Et d’autres boycotts.

  11. FLN en 1957 – islamiste 2020….la violence va encore montée..
    2022 – 2027 République islamiste….

  12. Le profil que vous décrivez dans l’article correspond selon mon expérience à un minuscule pourcentage d’enseignants, 2 ou 3 personnes sur une centaine. De là à en faire une généralité…

    • Archi faux ,ce profil est largement majoritaire ,en tous cas en ville ,mais c’est vrai ,plus on s’éloigne vers la campagne, où la raison règne encore un peu, moins il y en a . J’ ai pu observer les différents collègues de mon épouse enseignante , qui m’ayant suivi dans mes différentes localisations professionnelles a fait tous les postes . Et plus les collègues étaient de « gauche…et tout ce qui va avec  » , plus ils étaient nuls comme enseignants.

    • Alors là, pas d’accord. Pour avoir enseigné et fréquenter ce milieu, je faisais figure de raciste alors que je ne suis que Patriote.

    • @ Lucie: j’ai eu ces profs là et mon fils pire. Harcèlé, volé par ces fameux éléments du vivre ensemble, ses enseignants voyaient quand il se défendait, jamais quand il était agressé. Et je vous résume!!

  13. Comme dans Frankenstein; le monstre qu’ils ont contribué à créer finit par se retourner contre eux.

  14. Génial ! Bien envoyé. Mais ce texte parviendra-t’il à ceux qui sont concernés ?

    Il est important qu’ils endossent leurs responsabilité dans la mort de leur collègue.

    Dans les manifs, pas une pancarte pour dire : « L’Islam n’a pas sa place en France » !!!

  15. Il y en a même et encore qui se balade avec des t’shirts ou bérêt avec l’effigie du Che. Ils n’ont pas compris, rien ressenti, ni même envisagé qu’ils auraient pu éventuellement se tromper ; Christine Tasin a eu au moins le courage de le reconnaitre, elle qui manifestait avec son pin’s ‘touche pas à mon pote », sous l’époque bénie du Mythe Errant, enfin elle a fini par comprendre… un peu trop tardivement hélas. Curieusement j’avais déjà tout compris dès octobre 1962 à mon retour d’AFN et pendant des dizaines d’année je passais pour un affreux facho réactionnaire… aucune importance, j’ai toujours eu ma conscience pour moi.

  16. Excellent résumé de l’état d’esprit de ces soixante-huitards qui ont démoli la France pierre après pierre… Mon ex, prof de philo, y a allègrement contribué pendant que je virais facho ! ☠️

  17. MOI, je ne veux pas allumer des bougies, mais ALLUMER autant les parasites DEGENERES muzzs que les ORDURES appelées « zélites » !!!

    Je VEUX, pour ceux que je n’aurai pas pu cribler de balles, les PENDRE, TOUS !!!

    Et laisser ainsi les corps de ces ORDURES en l’état, jusqu’à ce que la tête se détache du corps pourrissant, le tout filmé et retransmis sur INTERNET, afin que les gens du monde entier sachent ce que nous, FRANCAIS, les vrais, ainsi que ceux de coeur, faisons aux ennemis de la France !!!

    VOILA c’que JE VEUX !!!

  18. quand les les égorgés ou les écrasés seront des juges ou des politiques, peut on espérer un changement de prise de conscience ?

  19. L’Institution gauchiste de l’EN par nature est conne (figée dans son idéologie) et ceux qui la servent finissent par en être contaminés.

    Les profs sont de ce fait en première ligne pour recevoir les premiers coups du Djihad.

    Ce qui vient de se passer se reproduira : le jihad retire d’abord des électeurs à la gauche.

    C’est pas grave : ils sont quand même contents de mourir pour leur idéologie antiblanc, antifrançais, antichrétien

    Et de ce point de vue, nous aussi on est de gauche : on est pour l’islam.

  20. Ce portrait de Jean Pierre ressemble un peu à celui de Julien Bayou qui a vanté les mérites de sa mère collaboratrice du FNL algérien (porteuse de valises entre autres) pendant la guerre, l’action d’une traitresse qui aura certainement couté la vie à des soldats français !
    Cette pute a naturellement enfanté une lopette d’extrême gauche, elle aura sans doute hésiter pour le prénom entre Jibril, Jafar et Julien !
    A la différence de JP, ce Julien Bayou n’a jamais véritablement bossé ! (il serait consultant de métier ?)
    Le groupe EELV a donc choisi en Novembre 2019 comme secrétaire nationale un fils de pute qui a la gueule merdique et la carrure pourrie d’un antifa !

  21. Ça peut en fait s’appliquer à la grande majorité des français victimes des envahisseurs !

  22. La charité chrétienne commanderait que l’on passât au-dessus de la probable islamophilie du pauvre prof décapité (ne proposait-il pas, chaque fois que son cours d’éducation morale et civique portait sur la liberté de la presse, que les instructions officielles, très « JesuisCharlie », demandaient d’illustrer avec les fameuses « caricatures » – du « Prophète », analphabète, pédophile et sanguinaire – à ses élèves musulmans de sortir un moment de la classe, afin de ne pas heurter ces jeunes âmes ?…).
    Il a eu une mort atroce, après tout…
    Mais on ne peut que déplorer, dans le même temps, un tempérament mollasson, un à-plat-ventrisme gênant, une trop grande appétence pour les « accommodements raisonnables »…
    Samuel Paty a sans doute creusé sa tombe, par trop de faiblesse, de lâcheté..
    RIP…

  23. Beaucoup de professeurs, d enseignants sont manipulés par les syndicats islamo gauchistes, fuyez et vite ces collabos.

  24. Au risque de faire de l’humour noir, on peut dire que cela fait longtemps que l’éducation nationale a perdu la tête, elle qui a érigé l’antiracisme en véritable religion. Elle paie aujourd’hui l’aveuglement et la lâcheté des profs qui la composent.
    Qu’ils aillent au boulot la trouille au ventre, et qu’ils continuent à se faire humilier quotidiennement par ceux-là qu’ils défendent ( les immigrés) , ça n’est que justice.

  25. Je ne serais pas surpris que le décapité ait Été un militant du vivre ensemble, du multi-culturel, du padamalgam, du ils n’auront pas notre haine.
    Les muzzs n’ont pas besoin de notre haine ;ils ont des stocks leur permettant de faire face pendant des décennies.

  26. Tu étais si heureux d’afficher la main « Touche pas à mon pote » sur ta veste de treillis prétendûment cubaine alors qu’elle n’était qu’américaine, tu aimais tant enseigner à des petits Blancs, dans des classes de plus en plus grises, que la colonisation était la plus grande honte de la France dont ils devaient impérativement se repentir / dixit

    BRAVO ! En realite vous faites reference a ce que j ai moi meme vecu ou croise dans un passe pas si lointain… merci pour votre humour !
    resister a ces individus gauchistes et leurs idees, en etant un enfant ce n etait pas simple. Mon chemin de croix. Mais j ai tenu bon ! 😉 la preuve !

    • Théodore…👌👍
      C’est justement à cela qu’onts reconnais…
      Un guerrier spartiate heleno-chretienne-blancs
      Occidental…
      FORCE/ HONNEUR….EN CHRIST-ROI !

  27. Texte génial et plein de bon sens.
    Je me suis fait la même réflexion à la suite de cet assassinat ; les collabos anti-France finalement détruit par ceux-là même qu’ils défendent et font venir en masse depuis plus de 40 ans .
    Au début quand ils étaient minoritaires ça pouvait passer, mais aujourd’hui les choses ont bien changées..

    • Le point commun entre un cerveau alcoolisé et celui gauchisé est que les deux, à la longue, deviennent des maladies mentales pathologique obsessionnelle addictive!

      La grande difference est que le cerveau d’un alcoolique peut se soigner mais pas celui d’un gauchiste “alcoolisées” a ses utopies d’adolescent dont il n’a jamais pu se defaire et dont les 4 phases de sa maladie mentale gauchiste sont:
      1. le déni : « c’est faux ! »
      2. la minimisation : « c’est un peu vrai, mais c’est pas grave du tout »
      3. la déresponsabilisation : « c’est grave, mais j’y suis pour rien »
      4. l’inversion accusatoire : « cette situation catastrophique c’est la faute des fachos

      • Les gauchistes ont vraiment des troubles comportementaux grave. Est ce le gauchisme en lui même, ou, parce que tous les débiles profonds sont de gauche ..

Les commentaires sont fermés.