1

Je ne savais pas qu’Eric Zemmour pouvait faire tant de mal

A l’instant où je m’apprête à poser ces quelques lignes remplies d’amertume, je prends conscience de ma propre faute, impardonnable. En préambule, je confesse avoir péché par naïveté, quand bien même les indices et autre preuves irréfutables accumulées, auraient dû réveiller ma conscience défaillante. Or, il n’en fut rien, j’ai volontairement insisté dans l’erreur et par moment, sombré dans un jusqu’au boutisme inexcusable. Il serait long et laborieux d’énumérer mes torts tellement ils sont nombreux, honteux, aussi misérables qu’incalculables. A trop vouloir défendre le diable, on se laisse séduire par ce dernier.

https://www.youtube.com/watch?v=3LKLb72K0X0
C’est « en gros » ce qui m’est arrivé. Eric Zemmour m’a séduit par son intelligence féroce et sa rhétorique admirable. Sauf que voilà, peut-on donner encore un peu de crédit à toutes les qualités d’un homme quel qu’il soit, lorsqu’on découvre l’âme abjecte qui si cache et qui ravage la conscience de toute mon existence. Le racisme, l’antisémitisme, l’islamophobie, le négationnisme, le révisionnisme, la misogynie, la xénophobie, la haine de l’étranger, etc… Sont une série de tares dont au final, j’ai cru pouvoir tant bien que mal m’accommoder. J’ai même fermé les yeux lorsque j’ai vu et entendu, abasourdi, le témoignage déchirant de cette jeune femme américaine qui avait subi un viol avec actes de barbarie. Je n’ai pas voulu y croire. C’était bien « trop énorme » comme ficelle. Eric Zemmour n’était pas capable de cela. Encore une fois, j’ai eu tort.
Son témoignage : https://www.youtube.com/watch?v=3vHyy… Barbara Williams s’est suicidée chez elle, il y a à peine quelques jours. Aujourd’hui, la culpabilité me ronge… Et dans mon naufrage indescriptible qui dessine mon méa culpa insurmontable, je découvre cette fois, toujours grâce à des grands reporters intrépides, un nouveau témoignage accablant qui m’a retourné l’estomac aussi fort qu’il a dévasté mon coeur. Grâce au travail exceptionnel de « BRUT », et toute son équipe de journalistes chevronnés, nous apprenons incrédules et meurtris, que le polémiste ERIC ZEMMOUR (celui-là même qui prétend incarner la France) en compagnie d’autres personnalités de l’extrême droite, est en fait l’un des principaux organisateurs du trafic de drogue international. Qu’il dirige certains cartels, va jusqu’à commettre des exactions sanglantes, y compris sur des enfants innocents…
Témoignage explosif/exclusif de JUAN PABLO DE LA VERGA.
Gérard Boyadjian
Durée: 11’10 » 2021©BoyadjianFilms