1

Je ne suis pas métisse, dois-je m'excuser ?

Identité nationale. L’idée du débat était excellente au départ, mais le débat est actuellement tronqué.
Comment, en est-on arrivé à ce la Française que je suis, n’ayant jamais commis la moindre infraction, n’ayant jamais eu le moindre à priori sur aucun de mes compatriotes, comment se fait-il qu’aujourd’hui je me sente presque honteuse (non, on voudrait que je me sente honteuse) de n’être que la descendante de générations et de générations de Français ?
Métissage, la France est mixte, la France est métis, soit! Mais je ne le suis pas …est-ce une tare ??? Je commence sérieusement à me le demander, me demander si je ne devrais pas m’excuser,
excuser ces ancêtres qui ont épousé les dames de leurs villages, ou de villages voisins qu’ils avaient probablement connues à des mariages venant de villages voisins. C’est devenu honteux selon certains… et si j’ajoutais que c’est à la messe qu’ils se sont probablement aperçus pour la plupart, pour la première fois, je commettrais presque un blasphème républicain!
La mode est à l’Islam, pour entrer dans la bonne configuration du Français bien vu, je devrais à présent être métis et de préférence musulmane, voilà…
Mais je ne le peux!!! Mes ancêtres de qui j’ai cherché les actes de baptêmes, de mariages, n’ont jamais quitté ma terre bretonne et si une branche est partie du sud, mes ancêtres Cevenoles partageaient la même foi que mes ancêtres Bretons, je garde et garderai, quoi qu’on me dise, quoi qu’on me fasse ces racines là, parce que j’en suis fière, parce que je les honore ces générations qui ont construit la France dont j’étais encore si fière il y a peu!
J’ai des compatriotes athées agnostiques, catholiques, juifs et musulmans, je les ai depuis que je suis née, je les respecte parce qu’ils ont comme moi l’amour de ce pays, qu’ils en ont choisi le mode de vie , de pensée, parce que laïques ou croyants nos convictions se vivent dans le secret de nos coeurs depuis 1905, nous avons réussi cet exploit du vivre ensemble, regardant dans la même direction, dans le respect de la liberté de chacun de penser ce qu’il veut tant qu’il n’impose pas ses idées aux autres.
Mais voilà que des prêcheurs étrangers, aux moeurs rétrogrades envahissent la place publique et qu’on me demande d’accepter de me cacher, je ne corresponds plus au modèle français…
A quel titre devrais-je accepter cela? Devrais-je demain devenir antisémite pour plaire aux nouveaux arrivés ???
Hélas, je crois que la France perd la tête et avec la tête tout ce qui a fait d’elle cette nation libre, véritable maison-témoin pour tous ceux qui, à la recherche de la liberté de penser, de vivre, de partager, rêvaient de s’ajouter à nos compatriotes!

Des générations de musulmans sont nés Français, la dernière s’est laissée emporter dans la nasse d’une secte rétrograde et malfaisante à qui l’Etat et une majorité de journalistes imbus de leur personne déroulent le tapis rouge. Nous allons changer nos lois, j’ai même lu hier qu’il était question d’ôter les croix de nos cimetières pour complaire à cette minorité invasive….
Pauvre France! Alors, de ces bons Français de toujours, qui ne savent plus vers quel saint se tourner pour retrouver leur France,celle de toujours, une partie va essayer de trouver refuge auprès de politiques… Làs! Les gens de gauche qui en veulent toujours à l’Eglise de la place qu’elle a tenue choississent de s’allier à ceux qui veulent tout détruire, sans même prendre la peine de se renseigner sur ces illustres prêcheurs de haine; les gens de droite entrent dans le ballet en voulant récupérer les voix précieuses que la gauche s’appropie en promettant minarets et tout ce qui va avec, pourquoi pas encore se lier avec d’autres pays musulmans,
aller chercher d’autres compatriotes en Afrique musulmane pour nous convaincre que nos racines ancestrales sont moisies, sentent mauvais.
Certains vont voter pour les extrêmes, espérant retrouver dans le Nationalisme acerbé une oreille bienveillante, sans chercher à savoir que ceux -là se sont alliés plus tôt aux mauvais prêcheurs sur une idéologie commune, la haine du Juif (et que ma célèbre compatriote
ne dise pas le contraire, son père n’est-il pas l’ami intime d’un non moins célèbre ecclésiaste intégriste, qui accuse publiquement lui aussi le juif d’être celui qui empêche la terre de tourner rond, je ne crois pas à ceux qui prétendent renier ce dont ils ont été
bercés dès leur plus jeune âge…).
Alors que dois-je faire? Reconnaître que les « Frères Musulmans » sont des musulmans comme ceux à côté desquels j’ai grandi ? Mais non, je sais que ce ne sont que les messagers sombres d’une idéologie barbare qui a même été chassée de pays musulmans.
Pourtant, comme ils sont adulés dans les banlieues (on voit le résultat) à la télé! Hier, encore, dans « Vous aurez le dernier mot », un de ces prêcheurs s’emparait du débat, ne laissant que peu de chances à l’un des plus dignes représentant de cette France dont on
était si fiers, M. De Gaulle.
Ils sont pour l’apaisement disent-ils, eux qui font l’apologie de El-Banna , fondateur des « Frères Musulmans » dans leurs conférences!
Et que dire du tapis rouge déployé en France à Tariq Ramadan qui à l’instar de Marine prétend être le seul à ne pas suivre l’idéologie sectaire de son grand-père, de son père, de ses frères ??) Lui, assure s’être détaché du groupe… mais ouvre la tribune aux prêcheurs
venus de ce courant et incite fortement la France, à ne pas suivre son voisin la Suisse- ce pays ami depuis la nuit des temps -, ce T. Ramadan qui voile sa femme et recommande vivement à notre président de permettre aux citoyennes françaises de porter la burqa ?
On pourrait s’attendre à ce que notre Président lui rétorque : SINON QUOI ??? Mais non, il faut plaire à l’électorat musulman, alors on va faire tout comme ils demandent! A-til seulement songé, notre cher Président, que la majorité silencieuse des musulmans qui vivent chez nous depuis longtemps ne sont pas tous pratiquants, que certains ont justement fui les pays tyranniques et où la liberté de croire ou pas est bannie ?
Va-t-on les livrer et livrer la totalité des citoyens à cette tyrannie nouvellement arrivée ? On me l’a demandé, j’ai obéi, j’ai retiré de mon cou, ma Croix que j’ai portée un demi-siècle, sans qu’elle m’ait value aucune remarque déplaisante, elle « heurtait » soudainement la vue de mes compatriotes musulmans.
Les kippas ont aussi disparu de l’espace public… ostentatoires disent-ils, mais alors que dire de ces milliers de gamines le cou enserré dans d’affreux fichus noirs ?? Que dire de ces femmes qui envahissent nos rues , nos marchés dans des robes allant jusqu’aux pieds, qui certes ne portent pas de burqa puisqu’on peut encore distinguer leurs visages , seulement le visage …ne savons-nous pas tous, même de loin qu’il s’agit de musulmanes ?
Serait-ce alors, « ostentatoire »? Oui, mais ça fait partie du politiquement agréé. Même M. Melenchon ne les voit pas, il remarquerait une bonne soeur bien de chez nous à 1km, mais, ça c’est l’islmam, prosternons-nous à l’unisson!
En fait, nos hommes politiques craignent ces gamins de banlieues instrumentalisés par ces prêcheurs fraîchement débarqués, craignent de déplaire à ceux qui ont le pétrole, surtout accepter tout et il n’y aura pas de vagues.
Tout refus de se plier à ces directives sera considéré comme du racisme, poursuivi, le peuple doit s’adapter, accepter de voir changer tout ce à quoi il croyait! Mais, que je sache, l’islam n’est pas plus une race que le judaïsme n’en est une? Nos racines sont bien judéo-chrétiennes que M. Sarkosy l’admette ou pas.
Il reste un vieux peuple de France qui lui ne renie ni sa foi ni ses racines, croyez-vous qu’il le fera ? Pourquoi aller toujours brader notre nationalité auprès de gens qui disposent déjà d’une autre nationalité, qui viennent de pays où la religion est obligatoire, qui viennent en France en sachant que la république est laïque?
Ne serait-il pas plus simple pour ces personnes qui se sentent mal de vivre leur foi en catimini chez nous, de choisir de retourner vivre chez leur autre eux où ils seraient plus heureux ?
Ce cher Président ne réalise-t-il donc pas qu’en 2005, s’il avait fait rajouter nos racines judéo-chrétiennes dans la Constitution, ces coucous qui veulent prendre la place laissée vide se seraient tournés vers d’autres contrées ?
Pourquoi, la France, Pays des Droits de lHomme, n’accueille-t-elle pas en priorité ces chrétiens de Syrie, d’Egypte, de Somalie, du Soudan qui ne sont plus tolérés dans leurs pays à cause de leur foi? Nous aurions moins de problèmes, ces gens-là ne tenteraient nullement de semer la pagaille dans notre pays.
Prenez garde, Français, ceux qui ne veulent pas courber la tête pourraient eux aussi se rebeller et mettre ce pays en cendres,car tous ne sont prêts à tomber dans l’extrêmisme juste pour revendiquer leur droit à vivre en paix, chez eux, puisqu’ils n’ont qu’une Patrie et qu’elle leur convenait tout à fait il y a encore peu.
France, réveille-toi, l’amour, la paix et la tolérance sont des valeurs que nous pratiquons depuis des siècles, sans avoir à prendre de leçons d’ailleurs!
Jeanne Bourdillon