Je ne supporte plus l’arrogance des cyclistes des villes

Il paraît que nos villes leur appartiennent, désormais. Toutes les politiques menées dans les grandes villes sont exclusivement en leur faveur, et contre les automobilistes.

Devenus les nouveaux rois des villes, les vélos font savoir, par leur attitude, que désormais, les patrons, ce sont eux. Et tant pis pour les piétons et les automobilistes, priés de se soumettre à l’arrogance des nouveaux parvenus.

Quelques exemples vécus…

image_pdfimage_print
16
1

51 Commentaires

  1. Trottinettes et vélos qui slaloment sur les trottoirs entre piétons c’est génial. Si la préhistoire avait connu l’escrologie, on ne subirait la découverte du feu destructeur de nature et se passerai aisément du gaz a poutine.

  2. Il parait que la ville de New-York interdit l’entreposage des vélos électriques dans les appartements et dans les espaces communs des immeubles à cause du risque d’incendie. Les batteries de vélo électrique auraient le même défaut que celles des voitures électriques: prendre feu. Cherchez « incendie vélo électrique ». Déplorable escroquerie mortellement polluante et dangereuse.

  3. Insupportable ! Non solum je dois faire attention à mon cou (vol de collier, possible égorgement…) sed etiam les vélos me foncent dessus. Droit, casqué, loin des chevaliers des temps anciens, le cycliste passe quand ce n’est pas à lui de le faire, accélère, me toise… Je suis une quille sur un passage dit protégé, une quille de bowling à renverser… La boule, c’est le cycliste. Sait-il, ce faux chevalier sur machine en fer que je suis un être humain fragile avec tête et pensée, cœur et sentiment ?
    Alors les copains, on fait quoi ? On se terre chez soi ? On sort en heaume et armure avec blindage cou et tibia ? Ras-le-bol d’une citadine aimant liberté et joie de vivre en paix.

    • Bonjour Dolorès, c’est exactement le scénario que les piétons comme moi subissent á Nantes. Et si se surcroît on se rebiffe aux insultes s’ajoutent les menaces physiques ! Ce pays est devenu une jungle que nous allons devoir reconquérir. Qui eut cru cela il y a 40 ans? Belle journée á vous.

  4. et les « polices » municipales d’errer là où elles sont sûres de n’avoir aucun boulot de répression à effectuer sauf à surprendre un Blanc ayant oublié un point de détail : les « nôtres » sont contre Nous ça va être dur, la plupart refusant de comprendre là où ils en sont, continuant leurs sempiternels « pourquoi ils laissent faire ci, pourquoi ils ne font pas ça…. » sans piger que le bordel est parfaitement huilé pour qu’ils ne comprennent rien et quand ça le sera ça sera trop tard comme d’habitude, ils ne comprendront évidemment que lorsqu’ils verront la narrative dans la presse et leurs manuels d’Histoire ; non, c’est cuit.

  5. et les piétons sont également maltraités par les cyclistes. il ne reste souvent que très peu d’espaces sur les trottoirs pour les piétons. Eh oui! les trottinettes électriques c’est encore pire.

    • Moi j’aimerais bien voir un de ces cons de la pédale entrer dans le cul d’un joyau. Histoire de voir sa réaction et celle des merdias.

    • Promenons nous avec une canne, accessoire pratique et élégant, nous pourrons la faire tourner à l.approche d.un cycliste ou d’une  « patinette » sur un trottoir,voire même d.un chien non tenu en laisse par son maître ou d.un groupe d’obscurcis du derme. Ne pas omettre d.indiquer à l.agent verbalisateur que la chute de l.imprudent est une malheureuse et regrettable coïncidence .

      • D’accord pour tout mais : non, pas le chien. Pauvre bête !
        J’en vois parfois courir les oreilles au vent, sur de grands trottoirs enfin libres quelques minutes et c’est un vrai bonheur. Ca change des motos pétaradantes sur ces mêmes trottoirs.

        • tout à fait: j’ai un chien qui a en horreur les trottinettes.

    • Article du particulier
      Les deux roues ne peuvent pas faire le trottoir
      Par Stéphanie Delmas
      Publié le 26/06/2009 à 13:21, mis à jour le 20/05/2017 à 23:50
      Il est interdit de rouler sur les trottoirs, même pour les deux roues.

      Le code de la route est clair: les conducteurs doivent faire circuler leurs véhicules sur la chaussée (c. route art. R. 412-7). Cette règle s’applique à tous les véhicules y compris aux vélos, cyclomoteur, scooters et autres engins à deux roues.
      Celui qui circule sur un trottoir encoure une amende de 135 €.
      Deux exceptions à la règle sont toutefois à signaler:

      – les enfants de moins de 8 ans peuvent rouler, à vélo, sur les trottoirs (c. route art. R. 412-34) ;

      – l’autorisation de rouler sur le trottoir est accordée lorsque des parcs de stationnement y sont aménagés (c. route art. R. 413-18).

      • @ JEAN
        Bien qu’autorisé par le code de la route, je n’autorise pas mon petit-fils de moins de 8 ans de circuler en vélo sur les trottoirs ou sur une rue piétonne, car, se faisant, même un enfant peut causer accidentellement des dommages à un piéton. Je l’accompagne sur les voies cyclables et tout se passe bien.

    • Si l’on considère que l’engorgement des centres-villes par des voitures particulières, qu’elles soient mûes directement au pétrole ou indirectement à l’uranium, est nolens volens en voie de résolution, c’est sur les chaussées quadricyclables qu’il faut prendre les pistes bicyclables. La maréchaussée urbaine devrait être employée à libérer les trottoirs piétonniers de tout ce qui ne marche pas, comme bicyclettes, patins et planches à roulettes, monocycles électriques ou pas. Mais il faut reconnaître que, quand les Français changeront de régime pour rétablir un exécutif gouvernant, la priorité des forces de l’ordre municipales, provinciales et en dernier recours centrales devrait être de libérer les trottoirs, les villes et les campagnes de ce qui menace le plus les piétons aujourd’hui, à savoir le poignard, le canif à égorger et le sabre d’abattis.

  6. à la rochelle
    les pietons n’ont plus de voies pour marcher
    la ville est devenu un camp fermé
    les vélos motorisés sont des mobilettes non ? alors code de la route
    les vélos caisses à livrer empiles enfants animaux courses et diverses choses
    débiles non ?
    la santé c’est faire marcher avec prudence en haut du trottoir (s’il en reste) et regarder et attendre que la voie soit libre pour traverser en toute sécurité
    tiens + 3 degré avec la minéralisation des centre ville pour justifier les mesures climatiques
    la france utilise 20% de ses ressources en eau
    étonnant non ?

  7. Il faudrait un permis à point pour les uber eats et consors qui roulent comme des sauvages(le classique sens interdit de nuit sans lumières) Permis gratuit donné sur simple demande (à condition d’avoir un permis de séjour…) mais une fois perdu on transmet l’identité aux plateformes qui n’ont plus le droit d’employer la personne pendant une certaine durée, sous peine d’une lourde amende pour la plateforme (les livreurs sont insolvables)

  8. Incivisme généralisé ! Aujourd’hui pour certains c’est le slogan c’est tout pour ma gueule, cette nuit á 3 heure du matin, musique á fond dans mon village, grosse sono poussée á fond, leur réponse : ben quoi on a 20 ans il faut bien que l’on s’amuse et ce n’est ni des arabes ni des noires. Bref le pays devient le tiers monde.

    • Oui c est tout pour ma gueule.
      Qui n a pas roule en voiture le dimanche sur des petites routes
      et être bloque pas ces cyclistes habilles comme des tapettes qui vous évitent de les dépasser. Ils roulent en groupe compacte comme au tour de France.
      C est vraiment des cons. Un jour j en avait un qui voulait m empêcher de passer.
      Obliger de faire des manœuvres pour le faire garer. Il a eu peur ce con.
      Je l ai engueule et voulais lui casser heu son velo.
      Monde de MRD les cyclistes.
      Sauf des vieux papys qui roulaient tranquillement et ne nous importunaient pas.
      A bas les cyclistes en tenue de PD.

  9. les pastèques sont effectivement insupportables que ce soit en ville ou à) la campagne
    je préfère encore les carrioles africaines non éclairées le long des pistes

  10. C’est comme les coureurs cyclistes amateurs qui roulent de front, et si vous avez le malheur de klaxonner en les doublant, c’est soit un doigt d’honneur ou un coup de pied dans la portière, donc ayant eu un coup de pied dans la portière, le connard s’est ramassé un ramponneau au menton.

  11. Hahaha ! On est en terrain miné, on saute de tous les côtés comme des kangourous sans poche pour échapper aux baïcicols folles mais qu’est-ce qu’on rigole, jaune peut-être, dans les commentaires.
    Faut bien se défouler, à quelques-uns et entre nous faute de majorité, ça évite la passoire sur la tête et l’entonnoir à ressorts dans le noyau.

  12. c’est vrai que pour les piétons, le trottoir n’est plus ce qu’il était ou ce qu’il devrait être.
    entre les tables des bars, restaurants, le stationnement des 2 roues, plus vélos et trottinettes, il ne reste plus grand chose.
    sans compter que sur certains trottoirs, il y a des tables sur les 2 côtés et la personne qui passe à pied snife la cigarette des autres de force

  13. Le problème avec les deux roues qu’ils soient cyclistes ou motards, c’est qu’ils sont persuadés que nous les automobilistes les voyons arriver dans tous les cas, oubliant l’angle mort du rétroviseur, alors ils doublent n’importe comment
    Un jour avec ma grosse bagnole, j’ai foutu un jeune cycliste par terre à un rond-point, il me doublait ce gueux alors que je ne l’ai pas vu arriver, heureusement plus de peur que de mal

    Un autre jour c’est un motard qui me doublait par la droite, pareil angle mort du rétro, il s’en est fallu de peu pour que l’envoi embrasser un pilier du pont

    Ces gens sont de vrais dangers

  14. Je j’habite Paris et je vais travailler en vélo. Je suis tres content de ne plus avoir à prendre le métro bondé et malodorant. Qu’il y ait des mauvais cyclistes , c’est vrai. Surtout ceux qui empruntent des Vélib’et plus particulièrement des Vélib’ électriques. Beaucoup de trotinettes électriques roulent trop vite sans rien respecter non plus. Néanmoins le déplacement en vélo me paraît être l’avenir du déplacement urbain. Il faudrait qu’il se discipline un peu mais pas de quoi s’exciter

    • A Bruno, si le vélo vous convient tant mieux si vous travaillez à Paris, mais pour ceux qui travaillent à Paris et habitent en banlieue si il faut mettre trois heures pour aller au boulot ,sans compter quand il pleut ou qu’il fait très chaud tu arrives trempé et en sueur au bureau super!et bonjour l’odeur, idem l’hiver quand il fait froid ,le vélo comme loisir oui , mais pas comme moyen de transport.

    • bruno, à vélo et en soumission, je suppose qu’en plus tu es un covidiste bref une tarlouse qui brame vous n’aurez pas ma haine quand un arabe te crache dessus

    • Vous avez raison Bruno, dans les pays Scandinaves, et/ou aux Pays Bas, les aménagements pour vélos sont bien réalisés et cela ne pose pas de problème.

  15. En Hollande il n’y a pas de problème avec les vélos,(le problème c’est les gens)faut dire quand France on est mal élevé.

    • Les hollandais touristes qui envahissent le Vercors sont sales, incultes, grossiers et arrogants bref comme les bobos gauchistes français , j’espère qu’ils ne sont pas représentatifs ….

    • Aux Pays Bas, il y a des files et ses couloirs parfaitement délimités pour tous : bagnoles, piétons, cyclistes et tramways…

      Et tout le monde respecte son tour de passage !

      • Euh… vous me direz où exactement ! Parce que déambuler dans Amsterdam avec des vélos qui surgissent de partout, même sur les trottoirs où ces projectiles vous rasent sans que vous ne les ayez entendus arriver… et où ces inconscients transportent leurs gamins dans des « caisses », au milieu de la circulation… ce qui a donné lieu, plus d’une fois, à de dramatiques accidents !
        Si le vélo est un bon moyen de transport dans de petites agglomérations ou à la campagne, il est très accidentogène en ville, que ce soit en France ou à l’étranger (paré de toutes les qualités… mais  » a beau mentir qui vient de loin »)

  16. Moi, sur mon vélo ou ma trottinette, j’emmerde ces cons d’automobilistes et de piétons. mais quand je suis au volant de ma caisse, j’emmerde ces connards de cyclistes et de piétons. Et quand je suis à pied, je les emmerde tous !!!

  17. Bonjour Monsieur Cassen,
    Je suis belge et j adore me promener avec mes enfants et mon chien sur les ravels (ancienne voie de chemin de fer betonee) je me suis deja fait agresse verbalement et une tentative physique … tout ceci pour vous dire que les nuisances faites par les velos ne sont pas limitees aux villes. C est penible… cdt

  18. c’est le pire cauchemar des automobilistes : et la dégénérée qui « vélote à paris » avec gardes du corps et cordon sanitaire, elle bloque tout un quartier pour ce faire

  19. Si ce n’est encore que dans les grandes villes… non Pierre, l’arrogance des cyclistes se manifeste aussi dans les petites villes. L’autre jour, circulant en vélo à toute vitesse dans la rue piétonne commerçante de ma petite cité vauclusienne, un abruti d’une soixantaine d’année a failli me heurter de plein fouet de justesse et n’a pu m’éviter que parce que j’ai gardé des réflexes salvateurs de ma jeunesse. Et il a eu le culot de m’insulter en réponse à une réflexion jystifiée peu amène de ma part. Il y a quelques mois c’était une jeune qui circulait sur le trottoir, même mitif même punition, et, il n’y a guère, j’ai croisé une voilée et son rejeton, tous deux circulant fièrement en vélo électrique sur le trottoir.

  20. C’est un motif de guerre civile. Les piétons contre les cyclistes et les automobilistes.

  21. Il y a longtemps que l’envahissement par les cyclistes a commencé. Quand je vais au marché avec mon caddy, je le mets devant moi et si des cyclistes viennent en face,sur un trottoir – le long d’une avenue où ils/elles toute la place, je leur fais face avec mon caddy. Essayez, c’est très efficace, et vous voyez la peur dans leurs yeux.Une m ‘a dit : – on veut pas aller sur la route, on a peur des voitures -.
    Cependant, deux relations ont voulu faire du sport, de la bicyclette à la mode. L’une a dérapé dans un rond – point, l’autre sur le rebord d’un trottoir. Résultat : 2 avants- bras fracturés avec fractures ouvertes
    !
    Un cinquantenaire avancé est mort – mais à vélo !- d’une crise cardiaque dans une côte.
    Trois qui ont renoncé au vélo.

  22. Il y a aussi ces petits cons de skateboardeurs avec leurs bruyantes et inesthétiques planches à roulettes qui mériteraient d’être corrigés sévèrement.

  23. Tout juste! Que les piétons de nos villes aillent faire une promenade à Amsterdam, ils verront ce que c’est de marcher dans une ville vouée aux vélos!

  24. Ils sont odieux et les mairies sont tout à fait de leur côté . C’est une idéologie . Censure et ekologie

  25. Bonjour Pierre, surtout ne mettez pas les pieds á Nantes, surtout des pieds de piéton, sinon malheur á vous. En effet, dans cette ville qui a oublié de rester belle et vivable sous le règne sans fin des islami-gauchistes, les piétons doivent marcher droit dans leurs couloirs et si par malheur ils s’en écartent et qu’un cycliste ou un  »trottinettiste » arrive mieux vaut ranger ses abattis. J’en sais quelque chose pour me  »friter » régulièrement avec ces nouveaux délinquants du trottoir !! Belle journée á vous.

  26. En ville, le vélo j’en fais jamais . Par-contre je pratique régulièrement à la campagne , seul en tenant bien ma droite et en respectant le code de la route . Je roule en facteur sans assistance électrique . Je vois des voitures qui roulent comme des malades sans aucun respect des autres . Surtout l’après-midi . Tous ces chauffards en surcharge pondérale et souvent bourrés , devraient plutôt faire du sport . Arrêter l’acool et le « tabac » , ils seraient plus lucides et en meilleur santé !

    • Ah ! Mais pourquoi les sportifs ou pseudo-sportifs se sentent-ils obligés de faire la morale à ceux qui ne le sont pas ? J’ai perdu un ami, prof de 66 ans, qui a fait une crise cardiaque sur son vélo alors qu’il venait de sortir de son village, et un beau-frère, ni buveur ni fumeur, qui fit une crise cardiaque en faisant un « jogging »… Tous les autres, je ne les connais pas, mais ils sont pourtant légion !
      Et moi je fume depuis plus de 50 ans. J’ai longtemps fait de la danse classique et de l’équitation, mais le mot « sport » me donne de l’urticaire !
      Alors faites du vélo – ou pas -, picolez, fumez – ou pas, mais SVP, en aucun cas ne vous citez en exemple !
      Tout est cas particulier, et VIVE NOTRE LIBERTÉ !

  27. Personnellement je fais de la bicyclette dès que je peux et reconnaît transgresser quelques règles au code de la route sans commettre d’imprudences manifestes qui pourraient m’être fatales. Aux élus de prendre leurs responsabilités en accordant des entorses particulièrement dangereuses comme de circuler en sens interdit ou de s’engager sur la droite au feu rouge. A la police de cesser de penser au déshonneur en verbalisant les excès des cyclistes.

  28. Il faut absolument cesser de stigmatiser toutes ces minorités qui se battent quotidiennement pour sauver la planète du réchauffement climatique du au CO2 anthropique. Tous ces braves citoyens solidaires qui se déplacent sur deux roues éléctriques participent aux mobilités douces pour une circulation apaisée et méritent notre plus profond respect, qui sommes nous pour es critiquer ainsi?..:):):):):)…. Voilà je pense que j’ai tout bon, c’est digne d’un discours escrologiste dans les merdias, 100 points sur mots qui comptent triple, on va sauver le GIEC. Soyons conscients que les piétons boomers et les arbres qui font des feuilles ne sont plus une priorité des gauchos escrologistes et de leurs sponsors de la gôôôôche prôôôôgressiste, qu’on se le dise….

Les commentaires sont fermés.