Je ne supporte plus les moutons masqués

Chaque jour qui passe me déprime de plus en plus. L’effet Covid commence à épuiser mes capacités de tolérance et de compréhension.

Chaque jour qui défile me laisse sidéré par la capacité de soumission qu’ont les Français envers les diktats gouvernementaux. Certains diront « résilience » par politesse, ou par crainte de passer pour des « phobes » quelque chose.

Je reste souvent effondré quand je fais mes courses de voir des « citoyens », des « électeurs », des « adultes », circuler masqués, souvent seuls dans leur voiture. De les voir dans les rues de villes de moins de 1200 habitants, en pleine campagne, le visage effacé, au regard pétri de trouille à l’idée de choper le Covid et vous regardant de travers quand ils vous croisent à visage découvert.

Ils semblent avoir perdu tout bon sens, toute réflexion, toute mesure et sûrement le sourire et la joie de vivre.

En terme de distance, ils ne voient que la distance qui vous sépare d’eux, et non la nécessaire distance et tolérance qu’ils devraient avoir envers toutes les sollicitations et exigences qui sont demandées par des Véran-véreux et autres Macron-Castex.

« Faut obéir aux règles » ! Obéir devenant le mantra de bien trop de citoyens infantilisés. Je réalise avec une profonde tristesse que les Français de 1939/40 ont bel et bien des héritiers avec les collabos qui vont avec. Certains sont prêts à vous dénoncer à la Kommandantur préfectorale du coin pour un masque en dessous du nez dans un magasin.

Chaque heure qui passe me laisse pantois quand je lis les commentaires sur Riposte Laïque. Certains sont d’une abyssale bêtise, ou d’indécrottables crétins se défoulent sur leurs claviers. D’autres, toujours anonymes, utilisent manifestement RL comme exutoire, pour vider les abcès purulents de leur mal-être.

Chaque soir donc, en fermant mon ordi, je me dis que Riposte Laïque devrait être déclarée d’utilité publique et financée pour permettre cette thérapie de groupe. Trop de commentateurs évacuent leurs caniveaux cérébraux encombrés sur des auteurs avec lesquels ils seraient bien incapables de rivaliser en capacité d’analyse et d’écriture. On notera que Wikipédia gauchiste déclare que RL est « d’estrême droaaate », comme quoi il faut, là aussi, prendre des distances.

Alors oui, heureusement,  il y a des commentaires d’une grande intelligence et qui valent le détour en suscitant des débats. Ils sont trop rares hélas, et je remercie au passage ceux qui utilisent leur cerveau pour interroger, informer, apprendre et débattre dans les commentaires, au lieu de vomir leur malaise.

Alors certains me diront que je passe un mauvais cap, que je suis sur une pente glissante et que sans doute, je ferais mieux de me faire vacciner au plus vite pour en finir. Si j’en crois les anti-vaccins…

Je ne suis pas anti-vaccin, mais ma rancune va vers cette obligation tordue d’être obligé de me faire vacciner par autre chose qu’un vaccin. La liberté serait donc dans Pfizer ou Moderna. Pas question d’avoir le Sputnik V ou le Chinois. Interdit, Verboden, Prohibido, Forbidden, Vietato !

On est en droit de se demander pourquoi ? Pourquoi des dirigeants ayant à cœur la santé des citoyens interdisent que tous les moyens soient mis à la disposition des peuples ? On notera la vaillance de l’ami Ivan Rioufol subissant, imperturbable, les quolibets de « ses amis de plateaux » sur CNews.

Il y aurait, paraît-il, des milliards de bonnes raisons nous disent les organismes de santé européens et français. Nous nous doutons bien que c’est surtout une question de milliards de dollars à se mettre dans la poche pour ces « élites » et Big Pharma qui nous veulent tant de bien.

Une lumière tout de même dans cette sombre matinale parmi toutes les informations.  68 % des Rouennais veulent que la statue de l’empereur Napoléon 1er retrouve sa place en face de la mairie.

Le maire écologiste Nicolas Mayer-Rossignol n’aura donc pas la statue de Gisèle Halimi à la place de celle de l’Empereur érigée en 1865.

Une statue de cette avocate née en 1927 en Tunisie, proche du FLN, et figure de la gauche dite progressiste à la place de l’Empereur aurait été une vraie insulte à la France et à Rouen.

Rappelons au passage qu’un collectif de femmes et de filles de harkis, auxiliaires de l’armée française lors de la guerre d’Algérie, s’oppose à l’éventuelle entrée au Panthéon de l ‘avocate Gisèle Halimi , qui s’était mobilisée en faveur des militants indépendantistes algériens. (Source)

Merci à tous les Rouennais qui se sont déplacés pour donner leur avis. S’ils ne l’avaient pas fait, s’ils s’étaient abstenus, c’est une anti-France qui serait à la place de l’Empereur. (Source)

Gloire à l’empereur Napoléon 1er et aux électeurs de Rouen

En 2022, tous les électeurs doivent comprendre que l’abstention est un piège à con. Ils ne doivent pas répéter les erreurs aussi dramatiques que celles des élections municipales qui ont conduit des irresponsables écologistes au pouvoir dans des villes de France.

J’encourage tous les électeurs à lire les différents modes électoraux, à les comprendre surtout dans leurs conséquences. À comprendre que l’abstention est le plus sûr moyen de se taper 5 ans de plus, ceux qui nous détestent depuis 40 ans, et qui détestent la France en voulant sa mort en tant que Nation.

Gérard Brazon

image_pdfimage_print
29

25 Commentaires

  1. Tout à fait d’accord avec votre article étant moi même en over dose et depuis le début de cette vaste fumisterie où nos gaulois réfractaires sont si peu nombreux . Nous sommes cernés par les pleutres, les sans cerveau voire les collabos – j’ose espérer comme vous un sursaut de survie avec les prochaines élections tout en craignant le pire …

    • Je partages en effet votre pessimisme au sujet des élections surtout quand je vois le tapage médiatique au sujet de Pécresse. Les Français m’affole par leur peu de mémoire. C’est effrayant.

      • Quand on voit le niveau des tagueurs du mont Valérien…( A moins que cela ne soit le fait d’antifas )

  2. Pour eviter de tomber dans la folie,un seul moyen. Apprendre la sagesse. La plupart de nous sur ce site l avons déjà.Et faire de nos pensées comme de nos maisons. Un sanctuaire infranchissable et imperméable à la malbouffe médiatique hautement toxique.

  3. Et donc c’est quoi le plus grave? Porter un masque dans la rue par excès de prudence, ou les commentaires que l’on trouve souvent au bas des articles? Vous regrettez que certains évacuent leur « abcès purulent » sur RL, mais où lit-on dans 3 articles que Brigitte Macron est un trans? Et avec ça, vous voulez attirer des gens « normaux », « intelligents », prêt à discuter et échanger des opinions? J’ai toujours dit que vous étiez dans les rare rédacteurs corrects ou intéressants avec Guillemain entre autres; Mais vous même êtes parti dans des parallèles douteux sur le covid 19 tout comme Guillemain avait fini par citer du Qanon pour l’echec de Trump. Vous avez vu le Mont Valérien? Vous approuvez j’imagine? Même si ce n’est pas le cas, vous pouvez être fier. C’est votre œuvre.

    • Le plus grave c’est la soumission, accepter de perdre de plus en plus de liberté pour pouvoir consommer dans des corps sans âme avec toute perte de dignité intellectuelle mon cher bati.

  4. Bonsoir j’ai bien lu votre article. Je suis d’accord mais personnellement au travail ils l’obligent à le porter. Et si je ne le porte pas il va y avoir des conséquences alors quoi? Qu’est ce qu’il faut que je fasse. Cela fait depuis deux ans que j’ai tous les syndicats qui passent devant moi et qui disent tous la même chose  » on ne peut aller à l’encontre de mesures gouvernementales ». Vous savez je suis extrêmement dépressif comme jamais je n’ai été dans ma vie à cause de toutes ces conneries donc voilà je partage le fonds de vos propos. Bien cordialement

    • Je vous remercie de ce commentaire et je sais, comme des proches de ma famille qui travaillent dans des hôpitaux que c’est obéir ou partir Mais ceux qui circulent dans la rue, surveillent leurs voisins dans les supermarchés, font des réflexions, ceux-là, je ne les supporte plus. Ils pourraient au moins faire fonctionner leurs cerveaux. Merci Nicolas.

    • Et que penser de mes voisins qui ont été jusqu’à coller des affichettes « gestes barrières « dans les parties communes et les ascenseurs de mon immeuble ?

      • On ne doit rien en penser, on doit enlever la propagande. C’est ce que j’ai fait dès le départ dans les parties communes de mon immeuble. C’est le syndic qui les avait fait mettre, sur les portes, depuis le dernier étage jusqu’au -4 où les sous-sols servent de parking. C’étaient des autocollants, que j’ai tous patiemment décollés. J’ai été obligé de m’y reprendre à plusieurs fois et il m’a fallu une bonne semaine pour les enlever tous, ne prenant pas le risque de voir surgir quelqu’un de derrière une porte que j’étais en train de dépropagander. Mais quelle satisfaction de constater que ces affichettes n’ont pas été remplacées.

      • On ne doit rien en penser, on doit enlever la propagande. J’ai dépropagandé une piste cyclable que j’emprunte régulièrement dans des bois. C’était compliqué car la propagande était ajoutée en bas de panneaux plastiques guidant les cyclistes. Il m’a fallu découper les bas des panneaux avec un outil à main pour laisser le haut utile du panneau en place. J’ai fait un panneau à la fois, sur le coup de minuit / une heure, et il m’a fallu découper en petits morceaux les parties enlevées pour les transporter et les mettre à la poubelle sans attirer l’attention. Il m’a fallu deux mois pour en venir à bout. Les panneaux ainsi amputés n’ont pas été changés.

  5. Une fois, je suis rentré dans un petit magasin d’alimentation avec mon masque pendu autour du coup ; je le pends comme ça pour éviter de l’oublier, ça me motive tellement…
    Ce coup si, donc, n’y pensant plus et une fois arrivé au milieu du magasin, la milice citoyenne c’est mise à me faire des réflexions de plus en plus désobligeante. Après avoir réalisé ce qui les stressait tant dans mon attitude, j’ai alors mis l’objet du délit sur mon visage pour éviter toute discussion stérile, tout en ne prenant même pas le temps de leur expliquer que c’était un oubli de ma part et en m’excusant encore moins.
    Je parle pas aux cons, je les ignore.
    Vous dites que « l’abstention est un piège à con » d’autres dirons d’autant que « l’élection est un piège à con ».
    Espérons, que cette fois-ci, l’armé d’abstentionniste fera mentir cette devise… en ne votant pas pour des cons.

  6. En fait on observe que seuls 10 % des adultes résistent à un lavage de cerveau et ce phénomène quand in est appliqué sur une foule a été très bien décrit et étudié par Gustave Le Bon. « l’individu au milieu d’une foule tend à se comporter de manière différente de la manière dont il se comporterait s’il était isolé. » La foule ici concerne un pays subissant une propagande continuelle pour que les concepts clefs s’installent de manière stable dans la mémoire à long terme. Le Bon « se forme une âme collective, transitoire sans doute, mais présentant des caractères très nets ». « L’individu plongé depuis quelque temps au sein d’une foule agissante tombe bientôt dans un état particulier se rapprochant beaucoup de l’état de fascination de l’hypnotisé entre les mains de son hypnotiseur ».

    • C’est ce phénomène qui touche tous ceux qui ont vécu les grands rassemblement communiste, fasciste et nazis à travers l’ambiance, les messages répétés en permanence, le regard de vos voisins:
      – Toute propagande doit être populaire et placer son niveau spirituel dans la limite des facultés d’assimilation du plus borné parmi ceux auxquels elle doit s’adresser. Si la faculté d’assimilation de la grande masse est très faible, son entendement petit, par contre son manque de mémoire est grand. Toute propagande effective doit donc se limiter à des données peu nombreuses et les mettre en valeur à coups de formules toutes faites aussi longtemps qu’il le faudra afin que le dernier des auditeurs puisse en saisir la portée.
      Mein Kampf.
      Rien de neuf sous le soleil.

  7. je suis bien d’accord et je subis aussi, comme des millions de personnes . J’en peux plus de voir ces zombies masqués, partout et en tous lieux, même les ados qui sortent de l’école.. Mais le pire, en dehors des commerces (où j’ai eu des problèmes ) c’est chez le médecin, 2 fois on m’a virée car je refusais de remonter mon masque . Un médecin , qui n’étais pas le mien , m’a dit en entrant en salle d’attente, « vous remontez votre masque ou vous allez attendre dehors, ou encore, s’adressant à un autre patient présent « venez me prévenir si la dame ne remonte pas son masque (la délation assumée)

  8. (suite de mon message) : Je change de médecin et là pire, j’ai eu droit à une demi heure d’idioties covidistes ( je vous épargne les détails ), et pour finir cette personne a ouvert la fenêtre pare que j’avais le nez à l’air, c’était très humiliant, j’ai eu l’impression d’être une pestiférée Je suis arrivée à un point où la dépression se transforme en idées suicidaires Ils nous auront à l’usure, ce monde est fou

  9. Merci pour cet article qui décrit si bien la réalité ! (j’habite à la campagne, village de moins de 1.000 habitants).

  10. Chaque soir donc, en fermant mon ordi, je me dis que Riposte Laïque devrait être déclarée d’utilité publique et financée pour permettre cette thérapie de groupe. / dixit

    moi je ne crois absolument pas ! c’est pour cette raison que j’évite de perdre mon temps à échanger des points de vue sur RL…( site désormais hyper anxiogène…! en gros la fin du monde est proche ! ) c’est devenu un déversoir des auteurs + des lecteurs

    vous souffrez de voir des abrutis avec un masque en permanence, c ‘est très simple moi j’en rigole… ( et même devant eux ! )
    et puis faites du sport ou une activité qui va vous détendre et vous allez
    même plus les voir.

    depuis la nuit des temps il y a des cons en pagaille, et je ne vais pas jouer les Don Quichotte pour les changer, je m’en branle

  11. « Je ne supporte plus les moutons masqués » Ben moi non plus !
    Comme disait Coluche « jusqu’à quand ça va s’arrêter » ?
    Je rajouterai… ce floutage de gueule

  12. Comme vous Monsieur Brazon je ne supporte plus tous ces moutons et je me demande oú sont les français, ceux qui reflechissent, réagissent, n acceptent pas tout et ne prennent pas la TV comme réference..J’ai 71 ans et ne mets le masque uniquement dns bus, etc….et si on me fait 1 réflexiin je dis haut et fort que si le masque protégesit il n » y aurait plus d Epidémie et que non je ne suis pas vaccinée et pas le Covid..

  13. dans mon village de 600 ames il n’est pas rare de voir des personnes agées ou pas se trimballer avec la muselière sur le nez , jadis j’écoutais les récits de l’occupation par mes parents qui décrivaient les collabos ou les froussards face aux allemands et hélas je retrouve la même veulerie 60 ans après . les français ont la mémoire courte et son des veaux

  14. Je pense et ressent la même chose que vous. Ces moutons m’énervent et me dépriment car ces « merdes » vont aller voter Pécresse ou Micron !!!!!!!!!!!
    Terminé la réflexion, l’observation, en bref plus de cerveaux, terminé, FINI !!!! The End pour la logique de ces gens…hélas pour nous.

Les commentaires sont fermés.