Je ne supporte plus que mes impôts financent des nouveaux venus qui ne nous apportent rien

Publié le 24 octobre 2011 - par - 1 770 vues
Share

Et bien ! Les nouvelles ne sont pas gaies ces derniers temps, entre l’Union qui prend le chemin de sa monnaie, les émeutes grecques qui finissent mal, le nombre de pauvres qui explose et des politiques qui ne semblent pas prendre la mesure de tout ce bazar, il ne me reste, à l’heure ou j’écris ces quelques lignes d’humeur, qu’à espérer en la victoire de la France en finale de la Coupe du monde de rugby.

Pour ma petite famille aussi, cette fin d’année n’est pas facile. Nous ne sommes pas les plus à plaindre mais tout de même, entre tout ce matos, pour lequel on se crève en se demandant bien pourquoi au final, qui lâche simultanément (voiture, machine à laver, télé, sèche linge et j’en passe… quelle série noire) et des impôts qui, eux, ne veulent pas nous lâcher en fin d’année, il est difficile d’échapper au rouge du compte en banque. D’ailleurs ça y est, ma femme, qui fait les courses, n’a pas pu payer les dernières… carte de paiement bloquée. Bon, va falloir se débrouiller en faisant des chèques…

Mais savez-vous quoi ? Ce qui m’embête le plus là-dedans, ce n’est pas de payer tant d’impôt (à mon échelle évidemment), c’est de les payer pour que d’autres, devinez-qui, les affecte à des charges dont je ne veux même pas entendre parler ! La fin d’année est rude mais je paierais volontiers le double pour aider des travailleurs français qui peinent encore plus que nous ! Pas de ces « travailleurs » pseudo-français, présents sur le territoire depuis quelques mois, ne parlant pas la langue, mais sachant parfaitement ce à quoi ils ont « droit » ! Voilà le genre d’affectation de mes impôts que j’exècre. A niveau égal par exemple avec les subventions d’associations chargées de défendre une frange et seulement elle de la population (devinez encore laquelle) ! Idem, participer à payer des retraites à des gens venus d’ailleurs, n’ayant jamais cotisé à quoi que ce soit me colle des boutons que la Sécurité sociale me permet de moins en moins de soigner, certains médicaments étant jugés aussi peu efficaces que moi-même je juge l’action du gouvernement.

Je veux bien payer le double d’impôts MAIS PAS POUR DILAPIDER ET DISTRIBUER A TOUS CEUX QUI VIENNENT FRAPPER A LA PORTE FRANCE !

J’entends que la pauvreté augmente ! Personnellement ça ne m’étonne pas mais que les politiques ou associatifs s’en étonnent me laisse pantois ! Peu ou pas de croissance, on fait rentrer légalement dans l’année 200 000 personnes fuyant la misère de leur pays et on voudrait que ces gens deviennent riches subitement rien qu’en ayant franchi la frontière (hein, quelle frontière ?) ? Quelle naïveté vraiment ! Moi j’ai un don de divination, écoutez bien : je prédis que l’année prochaine la pauvreté aura encore augmentée en France ! C’est un peu le même principe que pour les logements : prenez un pays, disons la France, où il manque, on nous le rabâche assez souvent, 1 million de logements ; faites-entrer 200 000 personnes légalement (plus disons quelques dizaines ou centaines de milliers, je ne sais pas bien et pour cause, illégalement) ; proclamez que le logement est un problème de plus en plus difficile ; et surtout ÉTONNEZ VOUS DE CE FAIT ! Quel foutage de gu… ! Moi ils ne m’auront plus, ils n’arriveront plus à me faire culpabiliser je vous le dis ! Mes raisonnements sont peut-être simples, voire primaires, c’est pour cela qu’ils sont justes ! C’est aussi pour cela que des millions de personnes, qu’on s’échine à faire taire, peuvent très bien les comprendre quand politiques et associatifs grassement nourris à la collecte publique et aux raisonnements tortueux passent complètement à côté… ce que je ne crois pas tout à fait d’ailleurs. A mon sens, ils font au moins un peu exprès de ne pas comprendre ce qui est simple et évident !

Autre exemple : pour ma part, avec plus de 3 000 000 de chômeurs, je n’ai jamais compris, depuis pourtant des décennies qu’on tente de m’en persuader, un raisonnement qui dit que chômage à millions et centaines de milliers d’entrants sur le territoire chaque année sont deux phénomènes qui n’ont rien, mais alors rien à voir du tout entre eux ! Extraordinaire, non ? Désolé, je ne peux pas ! Je pourrais essayer de comprendre ! Je pourrais me dire : aller, ils ont raison, ça n’a vraiment aucun lien ! Mais non, je dois être trop bête, trop obtus… il y a décidément quelque chose qui coince là-dedans ! J’y suis, ce doivent être les mathématiques que m’a inculqué l’Éducation Nationale, du temps ou elle formait les esprits au lieu de faire du social désormais en essayant de convaincre que nous avons réellement tous, de toutes origines confondues, quelque chose que nous partageons. En tout cas, ce n’est pas l’Histoire c’est certain ! Qu’à cela ne tienne, on change l’Histoire de France, du moins son enseignement. Donc, on tait ce qu’on ne peut pas dire, et oui, comment faire avaler la pilule ancestrale des Gaulois quand entre 20% et parfois 100% de la classe est d’origine étrangère, la plupart de temps Africaine ? La tâche est impossible, on y renonce donc. Et à la place, on raconte autre chose, en particulier l’Histoire des civilisations étrangères, nettement plus grandioses et surtout humaines voire humanistes que la triste et cruelle Histoire de France, évidemment !

Sur qu’avec un enseignement de cette qualité, les futures générations ne sont pas prêtes de douter de ce qu’on leur raconte. Pour elles, 3 000 000 + 200 000 feront toujours 3 000 000 ! A l’ouest rien de nouveau, vous pouvez circuler !

Quant à moi, j’avoue de plus en plus me sentir davantage proche de voisins tels qu’Anglais, Allemands et autres peuples dont je partage les mœurs et le style de vie que nombre de mes « concitoyens » avec lesquels, j’en faisais encore l’expérience hier dans le train, je ne partage pas plus la langue que l’accoutrement, voire même la nourriture ! Rien ! Je ne dénonce pas, je constate ! Il y a de nombreux « concitoyens » avec lesquels JE NE PARTAGE RIEN ! L’éducation des enfants non plus par exemple, comme j’ai également pu le constater récemment à la sortie de l’école ou un garçon d’origine nord Africaine (au delà du fait qu’il ne faille pas le dire tant c’est « choquant », cela étonne-t-il quelqu’un, sincèrement ?) était en train de frapper un autre écolier, hélas blanc lui (oulàà, là c’est pas bien ce que je dis) !

Mais ne nous y trompons pas, lorsque, grâce à tous les « aveugles » (politiques et associations), les immigrés auront numériquement pris le dessus, eux, qui déjà ne se sentent pas très proches de nous non plus, nous le ferons bien savoir ! Merci à ces « aveugles » donc pour l’avenir qu’ils préparent à nos enfants, sans le savoir ces c__s ou pire, en le sachant !

J’arrête là, il faut que j’aille réparer ma voiture que je ne peux pas amener chez le garagiste… VIVE LA FRANCE ( laquelle ?) !

Tristan Canuhese

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.