Je n’oublierai jamais mon riche et chaleureux échange, place de la Bourse, avec Brigitte Bayle

Publié le 25 décembre 2013 - par - 476 vues
Share

Brigitte Bré-BayleJe suis extrêmement peiné d’apprendre que Brigitte nous a quittés. Je l’avais approchée la première fois lors de la manifestation de la place de la Bourse. Elle se tenait derrière le stand ou l’on pouvait acheter les livres de RL. Je venais justement d’achever la lecture de « La colère d’un Français ». Or, je ne pouvais cesser de fixer Brigitte tant que je ne parvenais à déterminer où et quand j’avais pu la rencontrer précédemment. C’est que je n’avais, jusqu’alors jamais participé à quelque réunion de RL.

Brigitte s’est amusée de ma perplexité jusqu’à ce que je réalise en m’exclamant que c’était elle qui, sur la photo de couverture du livre pointe un doigt interro-accusateur sur cette femme en burqa dont on ne distingue qu’une paire d’yeux effarés aux côtés de son époux, dans un accoutrement non moins provocateur.

Il s’en est suivi un chaleureux échange avec Brigitte au cours duquel, j’ai pu lui dire à quel point cette photographie porte en elle tout le choc des civilisations annoncé par Samuel Huttington. J’ai pu mesurer l’engagement de Brigitte dans la résistance à la nouvelle peste verte. C’était la première fois que j’osais participer à une manifestation de R.L. Le dialogue que j’ai eu avec Brigitte a eu vite fait de démentir toutes les accusations que j’avais pu entendre à l’encontre des organisateurs de l’apéro saucisson-pinard auquel je ne m’étais pas rendu. (A cause des Heures les + sombres….. Nauséabond, Bla-bla…. , Catéchisme largement propagé par toute la presse de cette époque).

Je n’oublierai jamais ce riche et chaleureux échange avec Brigitte, une vraie patriote qui nous manquera cruellement.

Didier Frenkel

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.