Je persiste : les violences policières augmentent

Qui a oublié de raisonner ?

J’ai failli en pleurer de rire. « Vos sources, vos sources ! », ai-je lu chez certains commentateurs. Faut-il qu’ils soient bêtes. Qu’ont-il donc entre les deux oreilles ? Je croyais que c’était un cerveau, soit un organe qui permet de raisonner. Et à partir de quoi raisonne-t-on généralement ? 1. D’après des faits qui, ajoutés les uns aux autres, permettent de se faire une idée de ce qui pourra arriver. 2. D’après des modèles existants, soit des événements similaires dont l’Histoire est remplie. 3. Ou parce qu’on est dans le secret des dieux, mais là, mes amis, peu de gens sont montés à l’Olympe de Jupiter ou au ciel intermédiaire de Philippe. Je me suis donc contentée des deux premières procédures, faits et modèles. Les faits sont nouveaux, certes, et c’est leur accumulation qui nous indique la direction que risquent de prendre les prochains événements. Quant aux modèles, ils sont connus (sinon, vous en conviendrez avec moi, ce ne seraient pas des modèles).

Procédure 1, les faits. Ils sont innombrables pour montrer une violence policière GRANDISSANTE. Des milliers circulent sur Internet et il faut vraiment vivre dans la préhistoire pour les ignorer. Adultes tabassés, lycéens tabassés, vieux agressés jusque sous leurs fenêtres, un nombre colossal de bombes lacrymogènes dont le fracas résonnait toutes les deux ou trois secondes, un fleuve d’eau dans les rues (qu’on ne vienne plus nous parler d’environnement car ce gâchis est insupportable), des blessés par dizaines, des morts… mettez-vous sur les réseaux sociaux, allez sur Internet, regardez les vidéos au lieu de jouer aux étonnés. Ce qu’il faut retenir des faits, avant tout, c’est que la violence policière s’intensifie. La question méritait donc d’être posée : où cela entraînera-t-il le bon peuple de France ? À quel point la répression aura-t-elle raison – ou non – de lui ? Il va de soi que Jupiter, qui n’est jamais que le valet des oligarques, refuse de comprendre la grande colère du peuple de France et que le mouvement des Gilets jaunes, s’il tient la route, va ruiner son projet de déferlante africaine islamiste sur la France (enfin, plus exactement, le projet de ses maîtres). D’aucuns, autour de lui, parlent d’instaurer maintenant l’état d’urgence, soit l’interdiction de manifester, de se réunir, de dire ce qu’on pense, de se déplacer librement, avec l’armée et la police présentes dans chaque rue pour contrôler le bon peuple. C’est très, très violent. Et l’on sait bien qu’un état policier peut pratiquer la pire des violences sur les individus privés de toute protection. On l’a vu en Argentine au temps des généraux, en Grèce au temps des colonels, en URSS au temps de Staline, en Allemagne au temps d’Hitler, et les exemples sont légion. Pour ceux qui doutent encore d’une violence policière de plus en plus inquiétante, j’ai relevé au hasard sur Internet des articles de tous bords accompagnés de vidéos, bien que les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux soient plus parlantes, mais là, c’est difficile de donner les liens. Donc, je soumets les liens suivants, vous pouvez en rajouter à loisir :

http://www.wikistrike.com/2018/11/gilets-jaunes-repression-a-la-reunion-voici-un-temoignage-inquietant.html

http://www.bvoltaire.fr/quand-laurent-nunez-vend-la-meche/?mc_cid=707658d8cd&mc_eid=1c86744038

https://www.lemonde.fr/societe/video/2018/12/03/gilets-jaunes-tabasse-par-des-policiers-un-jeune-homme-temoigne_5392150_3224.html

https://reporterre.net/Face-aux-Gilets-jaunes-l-escalade-des-violences-policieres

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/gilets-jaunes-le-parquet-de-paris-ouvre-une-enquete-sur-le-passage-a-tabac-d-un-jeune-homme-par-des-policiers-samedi_3083297.html

https://www.revolutionpermanente.fr/Avec-le-1er-decembre-la-repression-des-gilets-jaunes-a-franchi-un-cap

https://www.revolutionpermanente.fr/Non-aux-violences-policieres-Le-communique-des-personnels-mobilises-du-lycee-Simone-de-Beauvoir

https://www.revolutionpermanente.fr/Un-eleve-a-eu-la-joue-dechiquetee-par-un-tir-de-flahsball-des-violences-inacceptables-contre-les

https://www.revolutionpermanente.fr/Mehdi-21-ans-sauvagement-tabasse-par-la-police-Je-ne-faisais-que-filmer

https://www.revolutionpermanente.fr/Marseille-Une-octogenaire-decedee-apres-avoir-recu-une-grenade-lacrymogene-en-plein-visage

https://www.revolutionpermanente.fr/Lucie-blessee-au-flashball-Ne-vous-etonnez-pas-si-les-gens-apprennent-a-se-defendre

https://www.revolutionpermanente.fr/A-Tours-des-lyceens-mobilises-reprimes-violemment-par-les-forces-de-police

https://www.revolutionpermanente.fr/8-points-de-suture-apres-un-coup-de-matraque-a-la-tete-Le-temoignage-de-Romain-gilet-jaune

https://www.revolutionpermanente.fr/Du-jamais-vu-Plus-de-5-000-grenades-contre-les-gilets-jaunes-soit-1-par-minute

https://www.revolutionpermanente.fr/Violences-policieres-Ma-vision-de-la-France-a-change-je-suis-choquee-mais-j-y-retournerai

https://www.revolutionpermanente.fr/Merci-a-M-Macron-et-ses-CRS-pour-m-avoir-detruit-le-pied-Le-temoignage-d-Antonio

https://www.revolutionpermanente.fr/Ces-Gilets-Jaunes-gravement-blesses-par-la-police-dont-les-medias-ne-parlent-pas

https://nordpresse.be/premieres-violences-policieres-marge-de-mobilisation-gilets-jaunes/

https://www.franceculture.fr/societe/violences-policieres-un-phenomene-grandissant

https://tendanceclaire.org/article.php?id=all&keyword=Violences-Polici%C3%A8res

http://www.ricochets.cc/Exemples-de-repressions-policieres-contre-des-Gilets-Jaunes.html

http://www.rfi.fr/france/20160407-quand-police-recense-violences-policieres-recensement-acat

https://www.humanite.fr/violence-policiere-peut-rien-contre-eux-604212

https://rue89bordeaux.com/2018/12/cagnotte-gilet-jaune-bordelais-defigure-tir-de-flashball/

https://twitter.com/obs_violences?lang=fr

https://www.franceinter.fr/societe/violences-policieres-une-histoire-francaise

https://npa2009.org/communique/gilets-jaunes-lyceenes-cest-le-pouvoir-qui-est-violent

https://www.lemonde.fr/violences-policieres/

https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/10/05/ouverture-d-une-enquete-pour-violence-policiere-apres-la-diffusion-d-une-video-par-un-rappeur_5365352_3224.html

Bon, j’arrête là, on peut en faire des pages et des pages.

Procédure numéro 2 : les modèles. Et tant qu’à aller en chercher, même s’il y en a dans d’autres pays, autant regarder les nôtres. J’avais proposé trois modèles : les révolutions sous Louis XVI, Charles X et Louis-Philippe et me suis vu opposer des remarques du genre « tout le monde aimait Louis XVI » ou « Louis-Philippe ne fut pas un dictateur ». Hors-sujet, hors de propos, à côté de la plaque, alors, une fois n’étant pas coutume, je propose un petit cours d’Histoire afin de justifier mes propos. Car oui, ce sont bien des modèles, qui obéissent à un même mécanisme et que nous risquons fort de retrouver dans les semaines à venir. Vous m’excuserez, mais c’est un résumé très succinct.

Acte 1 : les peuples qui fermaient leur gueule commencent à exprimer leur mécontentement et manifestent, mais les gouvernants font la sourde oreille.

Acte 2 : les gouvernants se radicalisent, n’entendent pas lâcher du lest et envoient leurs troupes.

Acte 3 : les peuples, écœurés, ne veulent rien lâcher non plus, car leur survie est en jeu, et les gouvernants jouent l’intimidation. Bras de fer.

Acte 4 : les peuples s’organisent, se trouvent des chefs et passent de la révolte à la révolution.

Acte 5 : les tyrans sont renversés.

Voyons ce qu’il en fut pour chacun des cas mentionnés plus haut.

Louis XVI

L’origine est une quadruple crise ; économique, car de mauvaises années agricoles se sont succédé. Financière, car il n’y a plus d’argent dans les caisses de l’État. Politique, car noblesse et clergé veulent une part du pouvoir. Et sociale, car on ne supporte plus les privilèges. Le mécontentement est grandissant.

Acte 1 : en 1788, le 8 mai, la troupe, venue exiler le parlement de Grenoble révolté, reçoit des tuiles du haut des toits et doit se replier. Le 21 juillet 1788, dans le château de Vizille, les représentants dauphinois des 3 ordres invitent les provinces à s’unir contre le despotisme et réclament les états généraux que, finalement, Louis XVI convoque à Versailles pour le 4 mai 1789 afin de leur demander… des sous. Le 17 juin, les députés du tiers état se proclament assemblée nationale puis  tiennent tête au roi.

Acte 2 : le roi, poussé par son entourage, appelle de nouvelles troupes à Versailles et tente d’intimider l’assemblée, cassant tous les arrêts du tiers et menaçant de dissoudre les états généraux, mais dès son départ, les députés du tiers continuent leurs travaux comme si de rien n’était et l’envoyé du roi se fait dire par Bailly que « la Nation assemblée ne peut recevoir d’ordre » et par Mirabeau : « Nous sommes ici par la volonté du peuple et on ne nous en arrachera que par la puissance des baïonnettes ». Le roi fait venir des régiments étrangers.

Acte 3 : le 12 juillet, Camille Desmoulins appelle à s’armer et des émeutes secouent Paris. Le lendemain, les armureries sont pillées. Le 14 juillet, on prend aux Invalides 40 000 fusils et 12 canons et on se rend à la Bastille.

Acte 4 : la Révolution s’organise, se trouve des chefs… (1789-92)

Acte 5 : … et se débarrasse de son roi. (1793)

Charles X

Le frère de Louis XVI et de Louis XVIII est un « ultra » qui veut revenir au pouvoir absolu des rois et aux privilèges. Or, comme aujourd’hui, le peuple ne veut plus de privilèges. Très vite, il publie une loi sur le sacrilège, rétablit la censure (comme cela, pas de fake news, n’est-ce pas ?), licencie la Garde nationale qui s’était rangée aux cotés du peuple sous la Révolution, veut rétablir le droit d’aînesse et essaie d’imposer le catholicisme. Tout n’est certes pas gris (arts en particulier, culture…), mais ce que retient le peuple, c’est sa volonté de retour à l’Ancien Régime, notamment par les 6 ordonnances du 25 juillet 1830 qui visent à renverser la Chambre dans laquelle est arrivée une majorité de libéraux.

Acte 1 : les Parisiens se soulèvent contre ce coup anti-constitutionnel et construisent des barricades.

Acte 2 : le roi envoie ses troupes commandées par Marmont.

Acte 3 : le peuple ne cède pas, l’émeute se transforme en insurrection.

Acte 4 : Charles X et sa famille s’enfuient.

Louis-Philippe

L’origine est toujours la même : une grave crise économique doublée d’une crise de confiance dans des institutions plus ou moins corrompues, avec de nombreux scandales (scandale Teste-Cubières, Choiseul-Praslin, etc), et un mécontentement grandissant que le pouvoir refuse de prendre en considération.

Acte 1 : non écouté, le peuple gronde son mécontentement, des livres sur la Révolution sont publiés (Lamartine, Louis Blanc…), on critique les nouveaux privilèges qui se sont mis en place, on procède à des actes symboliques (saccage de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, émeute à l’enterrement du général Lamarque et même complots contre le roi), manifestations et grèves, puis émeutes au Faubourg Saint-Honoré.

Acte 2 : le roi interdit les réunions publiques, le peuple contourne l’interdiction par des banquets… politiques, et ceux-ci sont également interdits.

Acte 3 : des centaines d’étudiants et d’ouvriers se dirigent vers la Chambre des députés le 22 février 1848, l’occupation militaire de Paris est instaurée, Paris encerclé, les soldats et la Garde nationale représentant environ 70 000 hommes. Le 23 février, plusieurs quartiers de Paris sont investis par les manifestants. Mais ceux-ci obtiennent le soutien des gardes nationaux, comme quoi, quelquefois, l’armée protège le peuple et non ses tyrans.

Acte 4 : le roi lâche du lest, change de Premier ministre, ce qui calme provisoirement la situation, mais un incident imprévu entre un manifestant et un officier provoque des tirs de l’armée, on relève 53 morts, du coup on pille les armureries, on édifie environ 1 500 barricades…

Acte 5 : … et le roi, plus intelligent que Macron, abdique. Il aura évité un bain de sang. Tout dépend donc du comportement de celui qui gouverne.

Et je ne parle pas des révolutions extérieures, toutes sur ce modèle.

Macron

Porté au pouvoir par l’oligarchie mondiale avec l’aide des journalistes aux ordres des mêmes maîtres, sur fond de mécontentement après la catastrophe présidentielle de Hollande. Impôts et taxes les plus élevés d’Europe, sans retour de services au peuple, avec une corruption éhontée. Et crise migratoire dont on ne savait pas encore que ses proportions deviendraient gigantesques. Arrivée au pouvoir par l’élimination bien concertée des opposants politiques, sur fond de prévarication bien mise en scène ou sur fond de fausses accusations de nazisme.

Acte 1 : le mécontentement populaire gronde vite, mais nul ne l’entend. Le président se donne le surnom de Jupiter et n’en fait qu’à sa tète, gaspillant à tous vents les impôts arrachés aux Français. Le peuple, mécontent, use des réseaux sociaux et d’Internet pour faire savoir sa colère. En vain. Et finit par se révolter sous la forme de la mobilisation des Gilets jaunes.

Acte 2 : le président ne lâche rien, annonce qu’il poursuivra son programme d’augmentation des impôts et d’invasion migratoire, prend des lois liberticides (loi sur les fake news), envoie les CRS accueillir les manifestants au lieu de leur ouvrir l’Élysée (qu’il n’ouvre qu’aux drag-queens et autres déchets), annonce qu’il n’écoutera personne…

Acte 3 : le peuple non plus ne lâche rien, tient bon sur ses positions, est décidé à gagner la bataille.

Actes 4 et 5 : À votre avis, compte tenu de tout ce qui précède, quels seront-ils ? Ça vous suffit comme démo, ou vous êtes encore bouchés, les insulteurs ?

Louise Guersan

image_pdfimage_print

82 Commentaires

  1. Bon personnellement j’ai une formation scientifique. Et ce qui fait pour moi véritablement science, c’est la capacité à prédire de manière régulière des phénomènes sur la base de théories, confirmées (mais aussi réfutables) par des expériences reproductibles. L’histoire n’a pas ces vertus malheureusement. Alors votre recours aux faits, aux procédures, aux modèles ne vous assurent en aucun cas de la fiabilité de vos « prédictions ». Je suis persuadé qu’un autre historien pourrait dire tout autre chose. Bref vous ne faites pas une démonstration mais de la prospective, vous ne faites pas de la science mais de l’histoire. Que le temps vous donne raison ne changerait rien à l’affaire. Et si vous n’en êtes pas convaincue : peu de personnes avait « prédit » ce phénomène des gilets jaunes.

    • Pas étonnant que vous vous faîtes appeler Arthur !!

       » Les mêmes causes produisent les mêmes effets  » , ignorez-vous cette phrase, vous, le scientifique ?

      Si, pour ma part, et vous pourrez le vérifier en allant voir mes autres commentaires, j’ai toujours dit, et écrit, qu’à un moment ou à un autre, ça allait dériver, je n’ai bien évidemment pas pu prédire le nom d’un « mouvement », ni quand exactement, et je suis bien loin d’être le seul, Eric ZEMMOUR en a parlé, Laurent OBERTONE a même écrit un roman – que j’ai lu – sur l’embrasement de la France.

      Sachez que le Roman  » GUERILLA  » a été écrit,après passé 2 ans passé avec des personnes travaillant dans les services anti-terroristes, DGSI et autres GIGN…

      Mais vous, le scientifique de formation, ne vous trompez JAMAIS…

        • Donc vous réfutez la loi universelle qui dit que les mêmes causes produisent les mêmes effets, c’est bien ça ?

          • Je vais vous le dire autrement. Je réfute le déterminisme dès lors que l’homme est impliqué, que ce soit à titre individuel ou collectif. Certains invoqueront des notions plus philosophiques comme le libre arbitre à l’appui. De fait, on ne peut prévoir l’évolution humaine avec le degré de certitude que permet la science appliquée à certains phénomènes physiques et surtout pas en faire une « démonstration ». De manière plus prosaïque, l’histoire n’est pas écrite oui absolument.

            • Je serais un peu plus nuancé que vous, en disant qu’on peut tout de même émettre des hypothèses raisonnables sur la base des expériences du passé et de la connaissance de la psychologie et du comportement humains, prévisibles dans une certaine mesure, mais non figés par nature.

              Je prendrais cet article comme une hypothèse raisonnable.

              Mais dire « la loi universelle qui dit que les mêmes causes produisent les mêmes effets », effectivement, ce n’est valable que pour les sciences dites « dures ».

              Et ce n’est pas en mettant la moitié des mots en majuscules qu’on rend la chose plus valide ! ☺

              • @Spipou je vous suis ! C’est exactement comme cela qu’il aurait fallu présenter les choses plutôt que d’asséner une espèce d’évidence sous couvert de démonstration, en insultant au passage les lecteurs critiques.

        • Et c’est sûr que mettre la moitié des mots en majuscules ne rajoute pas de méthode scientifique au discours ! ☺

        • La France n’a pas besoin d’un ami exclusivement des riches et qui se révèle être pratiquement un déséquilibré dans ses postures et ses jugements. Elle a besoin d’un homme fort, réaliste, pragmatique et intelligent. Elle a besoin de quelqu’un qui aime la France.

          • Pour moi, Macron est immature, narcissique, arrogant jusqu’au mépris. Perso, je l’ai trouvé nul durant sa campagne et les débats entre les candidats, sauf face à MLP ou il n’était pas bon, juste meilleur mais ce n’était pas compliqué. Il a menti surtout aux électeurs de gauche : la droite peut pousser des cris d’orfraie aujourd’hui, elle se réjouissait des mesures qu’il prenait et qui detricotaient les acquis sociaux, tout en discréditant les corps intermédiaires. Je rêvais de mai 68 et on a les gilets jaunes, une lutte de classe qui éclate l’unité nationale. Il est parfaitement cohérent : il incarne cette Europe froide et technocratique qui ne jure que par l’économie libérale.

            • Entièrement d’accord avec vous sur tous les points, Arthur !

              Et avec vous aussi, Marnie. Mais cet homme (ou femme, peu importe d’ailleurs), on est encore à chercher dans quel trou de souris il se cache.

              Fillon avait peut-être un peu plus de bon sens et de pragmatisme, mais de là à dire qu’il était « fort, réaliste, pragmatique et intelligent »… Quant à Marine, à mon avis, elle était totalement irréaliste, et Marion, pour l’intelligence c’est pas vraiment ça ! Mélenchon, lui, « quelqu’un qui aime la France », hum !

              Marrant (ou triste), d’ailleurs, cette recherche de l’homme providentiel : ça montre à quel point la France n’est pas encore sortie du régime monarchiste. Un comble pour l’un des rares pays du monde qui possède le mot « république » dans son intitulé !

              • @Spipou. Vous tapez dans le mille avec cette histoire d’homme providentiel et de monarchie ! C’est exactement ça !! Voilà pourquoi certains voient MMLP comme une digne héritière de la dynastie des Le Pen. Et concernant son intelligence, effectivement elle n’impressionne pas.

      • Il n’a absolument pas dit qu’il ne se trompait jamais ! Il a critiqué la « prétention » de l’auteur à prévoir l’avenir, c’est différent.

        Effectivement, je pense que vous n’êtes pas scientifique. Mais c’est pas une tare.

        Là où je ne suis pas d’accord avec vous, Arthur, c’est que dans cet article, je trouve, plus qu’une prédiction, une description assez juste et exacte de révolutions passées.

        Le mot « tyran » est peut-être choquant, mais c’est celui qui a été employé pour Louis XVI, qui était tout sauf un tyran ! Je prends ce mot comme un rappel historique, sans plus.

    • Il est de fait que l’on ne peut jamais prévoir l’avenir, mais ce que l’article expose, c’est un fait récurrent, en France ou en d’autres pays : quand la population en arrive à un tel point d’exaspération, à tort ou à raison, la raison n’a plus cours, c’est la force de la foule qui gagne. Après, appeler « tyran » un Louis XVI ou un Louis-Philippe, ou même un Macron, c’est effectivement très subjectif, mais, comment dire… La montée du phénomène est assez bien décrite, je trouve.

      Phénomène qui peut, bien souvent, amener un véritable tyran au pouvoir, : Robespierre, Hitler, Lénine… J’ai failli citer Cromwell, mais je connais mal son histoire et je ne sais pas s’il était issu d’une révolution populaire.

      Quoi qu’il en soit je ne trouve pas cet article « antiscientifique ».

      • @Spipou. Vous avez raison sur plusieurs points. 1) ne pas etre scientifique n’est pas une tare mais quand on invoque une forme de raisonnement scientifique (faits, procédures, modèles, démonstrations) pour clouer le bec aux gens (les bouchés, les insulteurs) on s’expose à la critique 2) je ne critique pas les qualités d’historienne de L Guersan 3) absolument on vit un moment ou l’émotion est à son comble au détriment de la raison et ici on ne fait qu’exciter les affects en vue d’encourager le chaos. Alors arrêtons de mettre de l’huile sur le feu et revenons à un peu de rationalité si ce n’est à un peu de vérité !

        • Là, Arthur, je crois – à mon grand regret – que vous en demandez beaucoup.

          L’être humain, à mon humble avis – et là encore je ne prends pas les gens pour des cons mais simplement pour ce qu’ils sont, avec leurs qualités qui peuvent être grandes (courage, altruisme, honnêteté, souci du bien commun, etc.) et leurs défauts – est rarement capable de rationalité, et s’il y a un domaine d’où la rationalité est absente, c’est bien la politique. Hélas !

          Un seul exemple, dans un domaine que je connais bien : avec de la rationalité, l’Autriche n’aurait jamais déclaré la guerre à la Serbie en 1914…

          (Quand je dis tout ça, je ne m’estime pas du tout exempt de défauts ! J’ai tendance à rechercher la rationalité, mais j’ai bien des défauts, que je préfère ne pas exposer en public !)

          • @Spipou. Ce que je trouve irrationnel ici c’est de défendre une opinion en arrangeant les faits au besoin.

            • Oui, mais je vous trouve un peu dur envers l’auteur. En ce qui concerne les insultes (j’ai dû relire l’article parce que je ne m’en souvenais pas), je vois qu’elle est ulcérée parce qu’apparemment, des commentateurs lui demandaient des sources pour des événements connus. Je n’ai pas suivi le feuilleton, mais connaissant la délicatesse de certains commentateurs, j’imagine sur quel ton ça a été demandé.

              Quand à l’irrationalité de la démonstration, j’ai vu bien pire sur RL ! Je n’ai pas tellement l’impression que les faits aient été arrangés, et je trouve que l’analyse et l’hypothèse sont intéressantes.

              L’irrationalité, je la trouve surtout dans les commentaires, et là, c’est consternant. (Comme d’habitude, d’ailleurs…)

  2. « Acte 5 : les tyrans sont renversés ».
    Comparer Macron à un tyran relève du délire.
    Non seulement il n’a fait exécuter ni torturer personne, mais il n’y a en France AUCUN prisonnier politique. Il n’a censuré ni fait fermer aucun journal. Et il n’a nullement donné l’ordre de tirer sur des manifestants. Ce sont au contraire ceux-ci qui, à chaque fois, caillassent les policiers et brûlent leurs véhicules.
    Il a été élu démocratiquement. On comprend que vous n’avez pas voté pour lui. Mais ce n’est pas une raison pour appeler à une révolution violente. Veuillez patienter jusqu’aux élections suivantes.

      • Oui, aussi, mais est-il légitime ? On nous l’a vendu comme un paquet de lessive !

        Ceci étant, si 70% des votants ont voté pour lui, et si près de 50% des électeurs ne se sont même pas déplacés, c’est de leur responsabilité, et ils n’ont de reproches à faire qu’à eux-mêmes.

        Du point de vue strictement comptable (en comptabilité des votes en accord avec la constitution), il est légitime. Je le regrette, je trouve des arguments pour le contester ou pour contester une constitution qui a permis cela, mais c’est ainsi… C’est toujours mieux qu’un système qui permet des Néron ou des Gengis Khan.

    • Ridicule! La démocratie en France est une farce. Macron a été nommé à son poste par l’oligarchie.

      • Bombastus, c’est toi le ridicule.
        Macron a été nommé à son poste par les électeurs.
        Ces électeurs admettent pour la plupart qu’ils avaient encore plus peur au 2e tour de Marine Le Pen .
        Aux prochaines élections ils espéreront un autre Président qui ne sera pas de l’ex-Front National.
        C’est écrit dans le ciel…..du moins mon ciel.

        • @quiditvrai
          Vous avez réfléchi à cette élection ?… Macron est complètement fabriqué. On le connaissait à peine quelques mois avant, on pensait juste qu’il avait été un mauvais ministre de l’économie de Hollande. Les électeurs sont influençables, et il n’y avait pas beaucoup de choix, Macron très friqué a pu se payer une campagne à la hauteur (à moins qu’elle ait été payée par d’autres), et puis Fillon a été éliminé pour pas grand chose, Marine diabolisée. Et maintenant, les électeurs, qui sont coeur d’artichaut, se sont mis à détester Macron aussi vite qu’ils l’avaient aimé…oui, ils se sont complètement faits avoir par l’oligarchie financière et mondialiste. C’est dur à reconnaître, mais c’est la réalité.

          • @Sophie. Macron fabriqué pourquoi pas. MLP diabolisée vous savez ce que j’en pense. Fillon aurait probablement été élu s’il n’y avait pas eu cette affaire. Mais non cette affaire ce n’est pas rien c’est ce qui discrédite régulièrement la classe politique dans la logique du tous pourris. La classe politique, les capitaines d’industrie (comme les Carlos ghosn) doivent être exemplaires. La justice doit s’appliquer aux puissants sinon le peuple n’y croit plus et ne veut plus s’y soumettre.

            • @Arthur
              Tout à fait OK les politiques doivent être exemplaires. Mais je trouve que cette histoire avec Fillon a été un tout petit peu surfaite…exprès pour l’éloigner.

      • Tout à fait d’accord,
        Son élection n’a été qu’un habillage grossier qui a fait croire au bon peuple que la démocratie était sauve.
        Certes les dispositions constitutionnelles ont été respectées.
        Mais il faut rappeler que le principe de souveraineté énoncé dans l’article 2 de la Constitution de 1958 dispose que :
        « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».
        Le Président et son gouvernement doivent avoir en tête qu’ils ne sont aux commandes que pour une durée limité et par délégation du Peuple

    • Vous avez de la MERDE dans les yeux, et aussi dans les oreilles, vous n’avez PAS entendu le mécontentement, non plus la cause première, mais maintenant, LES causes des Gilets Jaunes ?

      C’est vrai, le MACRON a juste, et en seulement 18 mois :

      – en permanence RABAISSER, HUMILIER, INSULTER, juste TOUS les Français natifs, et tous ceux qui aiment la France plus généralement
      – AUGMENTER les TAXES & IMPÔTS à un niveau JAMAIS vu, et VOULAIT les augmenter encore
      – TRICHER sur les déclaration de ses gains
      – MAGOUILLER sur les financements de son parti
      – BRADER nos plus grandes entreprises
      – MENTI, voir l’affaire benallah
      – ACCELERER l’INVASION migratoire (dont le dernier épisode se passera à MARRAKECH)
      – MIS en place d’un système de CENSURE digne de 1984

      Je n’ai pas fini !!!

    • Suite :

      – AUGMENTER le FINANCEMENT de l’INVASION
      – LAISSER CREVER et de plus en plus, les Français natifs en premiers

      – RENOVER l’Elysée dans des proportions HALLUCINANTES – coût de la moquette, juste 300 000€, une paille selon vous si j’ai bien compris !

      – FAIT MASSACRER, et TOUS les jours, des gens qui ont le malheur d’avoir été au « mauvais endroits » au  » mauvais moment » – qui vous savez, ce que j’appelle l’espèce « protégée »

      Avec le macron, c’est un FOUTAGE de GUEULE PERMANENT !

      – FAIT MAINTENANT réquisitionner l’ARMEE, alors qu’il MEPRISE les forces de l’ordre

      – A UTILISE l’APPAREIL MERDIATIQUE et continue, à des fins POLITIQUES de l’UTILISER

      Il a du SANG sur les mains, et TOUJOURS plus CHAQUE jour !!

      Ce sont ses « potes » ANTIFAS et BLACK ROC qui AGRESSENT…

      • Certains sont révoltants mais ils persévèrent et signent. Ils iront jusqu’au bout sans arguments mais forts de leurs idées qui amènent la France à ce point de non retour. Mais s’ils arrivent à leurs fins et continuent dans leur aveuglement ce sera la fin de la France livrée à leurs copains les muzz qui les haïssent d’ailleurs et n’en feront qu’une bouchée. Seule l’union, l’humanité et le désir de cohésion permettront à la France de s’en sortir.

    • Tyran non, certainement pas ! Mais démagogue, oui.

      Toujours est-il qu’il a su attirer la majorité des votants avec une simple phrase « Parce que c’est notre projet ! » Je déplore peut-être plus les gens qui se sont laissés prendre par ce « projet » que Macron lui-même.

      On a les présidents qu’on mérite, hélas !

      • @Spipou. Vous pensez encore qu’on s’est laissé « prendre ». Au 1er tour on avait une dizaine de candidats. Au 2nd, certains ont voté par conviction et ont leurs raisons de continuer a le soutenir en lui donnant du temps. D’autres ont voté par défaut contre MLP. Ceux qui ont voté Macron ne sont pas plus débiles ou aveugles que ceux qui ont voté pour MLP. Mais ici on veut le croire ou vous le faire croire. Et vous oubliez surtout que les français ont donné une large légitimité à Macron en élisant une majorité de députés LaREM, ce qui lui donne le pouvoir d’agir. Tout ça est absolument démocratique.

        • Je n’ai pas dit que ce n’était pas démocratique, Arthur. Mais je n’ai jamais dit non plus que la démocratie était la panacée universelle.

          Et Marine le Pen, soit dit en passant, n’a été brillante ni par la qualité de son programme ni par la façon de le défendre devant son adversaire.

          Mais il me semble quand même juste de dire que Macron nous a été vendu comme un paquet de lessive. Si la publicité n’était pas efficace pour s’insinuer dans l’esprit des gens, je ne pense pas que les entreprises y consacreraient des parts aussi importantes de leur budget ! Ca ne veut pas dire que je prends les électeurs de Macron pour des cons ! Mais influençables, ça oui.

          • @Spipou. Nous sommes tous influençables oui. Influencés également. Par la publicité, les discours politiques, … L’essentiel est d’en avoir conscience sans pour autant sombrer dans la paranoïa, je pense. Sinon on en vient à douter de tout et finalement on vit dans le faux semblant. Ceux qui en revanche tiennent leur opinion pour une vérité notamment contre les autres, se leurrent. Ils voient juste midi à leur porte et veulent en faire un combat.

    • Je fais un copié/collé d’une phrase de mon commentaire plus bas :

      « Le mot « tyran » est peut-être choquant, mais c’est celui qui a été employé pour Louis XVI, qui était tout sauf un tyran ! Je prends ce mot comme un rappel historique, sans plus. »

      Je pense que c’est dans ce sens-là qu’il faut lire l’article.

    • Hallucinant ! Vous venez de la planète Mars, peut-être, et votre ovni vient de s’échouer dans un champ de la Beauce ?
      Je préfère ne rien dire de plus pour rester poli…

  3. Louise, les mêmes causes produisent les mêmes effets…

    Tu n’as regardé que l’histoire de France, mais on peut aisément la transposer à d’autres, comme la fin du CEAUSESCU …

    Cependant il y a un « mais », je parle des différents éléments en « place ».

    Les « éléments » en question sont les suivants :

    – Des GAUCHOS – idiots utiles
    – Des extrêmes GAUCHOS – la mouvance ULTRA-VIOLENTE
    – Des musulmans, pour le moment, dits « modérés »
    – Des musulmans NAZISLAMISTES
    – Des gens au milieu, surtout désinformés
    – Des Patriotes, de TOUS bords
    – Des EXTREMES-DROITES, sans doute les plus minoritaires

    A ça, ajoute que les technologies de l’information ont permit, pendant des DECENNIES de MENTIR au peuple, de le DESINFORMER, de le DESARMER, etc…

    Suite dans un autre commentaire…

  4. Suite commentaire plus bas :

    Des « éléments » cités, nous ignorons la proportion, donc le nombre d’individus, surtout le nombre d’individus capable d’agir physiquement…
    J’ai oublié un élément, que personne, à mon avis, n’aura relevé..

    Cet élément, ce sont les ILLEGAUX musulmans sur notre sol…

    Donc, si je partage le fait que l’histoire se répète, à savoir un début d’insurrection, des morts, et ensuite la révolution, quand on sait que le peuple, malgré le nombre est bien plus désarmé, que ne le sont les RACAILLES, je peux déjà prédire :

    Beaucoup de morts parmi les nôtres, non- musulman, et non-racaille!!
    Certes; ce seront d’abord tous ceux, qui, et on pourra juger les JOURNALEUX plus tard, car de nombreuses personnes seront, « au mauvais endroit », au « mauvais moment » …

  5. Je persiste à dire que des 2 faits futures suivants, l’un suivra ou précédera le second, la seule inconnue est dans quel ordre, ordre qui ne changera pas le fait que les faits en question arrivera, si je puis l’écrire ainsi, au « coude à coude » !!!

    J’avais écrit que, au départ, l’élément déclencheur de la révolte n’aurait pas de rapport direct avec la NAZISLAMISATION de la France, nous verrons demain et dimanche, ce qu’il en est …

    Si l’INSURRECTION arrive, nous aurons tous la réponse en termes de nombre de musulmans passant à l’action, c’est à dire révélant leurs vraies pensées pour les non-musulmans que nous sommes !!

    On a jamais été aussi près, tout en étant aussi peu..prêts !!!

    L’armée, elle, tirera à balles réelles, si c’est les GAUCHOS, pas grave, au contraire…

  6. Louise Guersan, je persiste aussi :
    Vous êtes une insulte à la vérité car vous osez affirmer sans preuve aucune que et je vous cite : « Les ordres ont été donnés aux forces militaires : tirer dans le tas. Afin de justifier le meurtre de masse, ils ont armé des casseurs, des vrais ceux-là, les milices de Macron, Africains ….. »
    Voici l’essentiel de ma critique.
    Qu’attendez-vous pour nous fournir cette preuve ?
    https://ripostelaique.com/samedi-ils-sont-prets-a-toutes-les-manips-pour-faire-tirer-sur-le-peuple-francais.html

    • Toujours pas l’once de cette preuve à cette heure qui viendrait soit de Louise Guersan ou de toute autre personne.
      Par contre, plus je vais aux infos crédibles de tous bords et de tous côtés et plus il devient évident que cette preuve ne viendra jamais .
      Mais le pire est de constater le grand nombre qui croient en elle dans sa position plus dogmatique que rationnelle.

  7. Louise Guersan, ce site que vous nous référer 12 fois ne parle des policiers que pour les dénigrer et est pro immigration anti Front National et probablement anti Riposte Laïque.
    Lisez cet extrait :
    « Révolution Permanente est une initiative du Courant Communiste Révolutionnaire du Nouveau Parti Anticapitaliste qui s’inscrit dans le projet plus large de redonner une vitalité aux idées marxistes et révolutionnaires, en faisant la preuve qu’elles n’ont pas vocation à rester confinées dans les bibliothèques, les caves ou les musées, mais gardent au contraire toute leur actualité pour comprendre le monde dans lequel nous vivons, et pour former de nouvelles générations militantes prêtes à le transformer. »
    http://www.revolutionpermanente.fr/Reseau-Internacional/quienes.html

    • Un autre extrait : »En réalité, ces préjugés racistes, homophobes, islamophobes, entre autres, sont manipulés de façon démagogique par ces courants politiques pour diviser les classes populaires dans leur légitime mécontentement et le dévier des vrais responsables : le grand patronat. Ce ne sont ni les migrants, ni les LGBT, ni les musulmans qui sont les responsables de la hausse des prix, des taxes et de la perte du pouvoir d’achat ; les sans-papiers, comme les « français de souche »
      http://www.revolutionpermanente.fr/Gilets-Jaunes-Pourquoi-il-faut-combattre-les-prejuges-racistes-et-homophobes

      • Merci de ces infos quiditvrai. Comme quoi les extrêmes finissent toujours par se rejoindre.

    • D’ailleurs ils sont de fidèles supporteurs du Comité Adama un groupe anti -policiers frustrés de la mort de Adama Traoré, une petite crapule qui avait résisté à une demande policière légitime de présentation de ses papiers et qui s’est mal terminé et dont après enquête il a été prouver que les policiers n’avaient rien à se reprocher durant l’incident.
      Ils ont infiltrés les Gilets jaunes à Paris.
      http://www.revolutionpermanente.fr/Gilets-jaunes-acte-IV-le-comite-Adama-et-l-Intergare-appellent-a-une-assemblee-generale

      • Ça c’est clair ce comité passe son temps à discréditer les forces de l’ordre en faisant passer Traoré pour un ange. Et les gens de gauche qui le soutiendraient au nom d’un évangélisme anti raciste sont à coté de la plaque. Moi je ne suis pas de cette gauche là qui fait passer l’idéologie avant les faits et pourtant je soutiens le combat contre le racisme. Qu’on soit blanc ou noir, riche ou pauvre, la loi est la loi : pas de dérogation.

  8. lol, voilà ce que cet article m’inspire.
    c’est une démonstration totalement orientée et à charge.

  9. Continuez à vomir votre haine des policiers.
    Enlevons les 89000 policiers mobilisés aujourd’hui et on fait le bilan des dégâts, des viols, des pillages, des saccages et incendies demain matin.

    Et en plus insultez vos lecteurs !!!

    « Faut-il qu’ils soient bêtes. Qu’ont-ils donc entre les deux oreilles ? Je croyais que c’était un cerveau, soit un organe qui permet de raisonner. »

    C’est pitoyable. Vous voulez quoi ? L’anarchie ?

    • Personne n’a la haine du policier en général … Mais l’histoire a parlé maintes fois de l’Armée, de la Police et de la Gendarmerie. tous au service du pouvoir en place et tenus à l’obéissance.

    • Il n’y a pas de haine envers les policier … Mais il est à remarquer que EM tient le pouvoir et que malheureusement il n’en a pas l’étoffe et fait tout pour le garder. C’est la survie de la France qui est en jeu.

  10. En plus vous mentez effrontément.
    JAMAIS, je dis bien JAMAIS, l’ordre de tirer dans le tas n’a été donné aux forces de l’ordre.
    Si un policier tire un jour, ce sera pour sauver une vie ou pour éviter d’être lynché et sauver sa peau.
    Vous parlez de choses que vous ignorez. Les écoles de gendarmerie et de police ne sont pas des écoles du crime.
    C’est du délire. Nous sommes en France en 2018.
    Pas au Venezuela !!

    • Qu’en savez-vous exactement ??? Nous verrons bien ce qui va se passer ce jour et la suite donnée. Moi je crois que ce GVT de décrébrés est capable de tout, surtout du pire.

    • Calmos guillemain !
      Louise Guersan a raison d’écrire sur les violences policières grandissantes !
      Ta nation n’existe plus guillemain ! Nous sommes en dictature depuis déjà un certain temps !
      L’anarchie en France en 2018, c’est du délire ? Ah bon !
      Et les territoires perdus de la république c’est quoi alors ? …
      La fonction du CRS (larbin cogneur du système) est de protéger ses maîtres, il est programmé pour cela, c’est un zombie avec une matraque !
      Le recrutement semble rencontrer quelques difficultés puisqu’il y a de plus en plus de zombies femelles.
      QUEL BORDEL !

    • Monsieur Guillemain, vous le savez très bien que si EM donne l’ordre à la Police ou à l’Armée de tirer sur les gilets jaunes ils le feront ! C’est pourquoi EM doit quitter l’Elysée au plus tôt. Il a tout fait pour être haï, non seulement il a insulté son propre pays avec des propos de crime contre l’humanité, et injurier les français à maintes reprises : ceux qui ne sont rien, des ivrognes et j’en passe mais Il n’est pas à la hauteur de sa fonction. S’il reste cela va empirer. C’est cela que certains veulent ?!

  11. à Louise Guersan : « Vos sources, vos sources ! », ai-je lu chez certains commentateurs. Faut-il qu’ils soient bêtes. Qu’ont-il donc entre les deux oreilles ? »
    Vous rencontrez l’éternel problème posé par la rubrique commentaires dont j’ai dit maintes fois qu’elle n’apporte rien à RL. La plupart des dénigreurs habituels n’écrivent jamais le moindre article et beaucoup ne comprennent même pas ce qu’ils lisent. (Je viens ainsi de répondre à l’instant à un anonyme « quiditvrai » (rien que ça!) à la suite de mon article. Ajoutons les trolls et les barbouzes, les rabâcheurs, les demandeurs de sources, les feignasses anonymes qui ne veulent faire aucune recherches, ceux qui ne relaient aucun article pour augmenter l’audience. Il ne reste que quelques commentateurs valables qui devraient rédiger.

    • C’est assez savoureux de lire d’un côté votre article qui promeut la voix du peuple et fait au passage de la pub pour le parti de la France et de l’autre, votre volonté toute démocratique ici de supprimer la rubrique « commentaires » au prétexte que « beaucoup ne comprennent même pas ce qu’ils lisent ». Vous êtes un peu comme Macron : un aristocrate de la pensée, un adepte du « en même temps » quand il s’agit de donner votre vision de la démocratie. Ou alors comme Mélenchon : le peuple vous l’utilisez quand ça vous arrange.

    • CHASSAING Les commentaires peuvent apporter des idées à la rédaction de RL, les discussions peuvent apporter des éclairages à certains, tout le monde se sent également plus impliqué, et c’est aussi une mine d’informations supplémentaires par les liens qui y sont proposés. D’ailleurs même les retours négatifs sont forcément constructifs. Par exemple « vous sources » est une exigence légitime du lecteur qui impose ainsi aux auteurs de ne pas peser sur la crédibilité de RL car les sources, c’est une règle de base intangible du journalisme. Du coup, ici, ils ont été servis. Je ne prends par parti, je n’ai pas suivi la dispute et personnellement j’ai été parfaitement convaincu par la démonstration. C’est vrai aussi qu’il y a beaucoup de déchet mais c’est le prix à payer de la probité, gloire à RL

    • Parfois c’est une déception de vous lire Monsieur Chassaing. Pas une seule personne ne peut avoir exactement les mêmes opinions, les mêmes sensibilités. Même si on n’est pas d’accord sur tout il reste l’essentiel à maintenir : notre amour de la France telle qu’elle est et notre liberté.

  12. Cc les appréciations-commentaires, c’est bête d’additionner les votes « pour » et les votes « contre ». On ne voit plus la proportion entre les 2. C’est bien en tout cas de conserver ces commentaires et aussi de ne pas censurer ceux qui n’ont pas toujours les mêmes opinions que l’auteur de l’article.

    • Les articles sont d’un intérêt relativement inégal. Parfois on apprend des choses. La plupart commentent au final l’actualité que l’on voit dans les medias avec un parti pris évident. Les articles ne sont qu’un prétexte : ce qui importe au contraire le plus, ce sont les commentaires voire le débat qu’ils suscitent. Comme pour tous les médias, ce sont les lecteurs qui font vivre le site. Sans eux, les auteurs sont condamnés au monologue.

      • Oui et non… A la lecture de certains commentaires, je me dis parfois qu’un monologue serait préférable !

        Mais souvent – je parle pour moi – les commentaires me permettent de me défouler, et de temps en temps je peux y avoir une conversation intelligente, voire même constructive. C’est rare, mais ça arrive.

        C’est toujours ça de pris pour mon petit ego ! Ce n’est certes pas ça qui sauvera notre pays, mais si ça peut au moins avoir cette utilité pour moi et pour d’autres, après tout…

        Et bien sûr, c’est bien de ne pas censurer les commentaires ! Censurer, sauf les propos tombant sous le coup de la loi, serait une pure idiotie.

        • Pourtant il y a bien de la censure quand on n’est pas en phase avec la ligne éditoriale

          Vous trouvez vraiment que vous êtes censuré, Arthur ? Et pourtant, vous n’êtes pas en phase avec la ligne de RL… Reconnaissez-nous au moins l’incroyable liberté que nous laissons à nos contradicteurs et que vous aurez bien du mal à trouver ailleurs ! Cordialement quand même. (le modérateur du moment)

    • Bof… Les pouces baissés vers le bas, ça amuse les petits enfants ! ☺

      Il suffit de s’y habituer.

  13. A la Libération quelques flics vendus au régime ont eu des accidents de chasse ou de la circulation. Messieurs vous êtes fichés AE ! A éliminer !

  14. Je trouve moi que la police ne cogne pas assez
    contre les racailles. Dès lors qu’ils ne peuvent pas les envoyer en prison, grâce à la compassion
    des juges ;qu’ils les envoient à l’hôpital.

    • Il faudrait en outre que les flics castagnent les juges du mur des cons !!! apres on y verrait nettement plus clair …

    • Je vous rejoins. Une bonne descente des forces de l’ordre pour se débarrasser des racailles qui pourrissent les cités.

  15. Je ne sais plus si j’ai lu l’article originel dont la contestation a amené à cette réaction ultra probante, mais je m’interroge sur les conclusions qu’il proposait. Si c’était pour démontrer que Macron va sauter par analogie symptomatique alors oui, parfaitement d’accord. Je serais quand même très triste si ça se terminait sans que les GJ et les flics s’unissent contre les racailles alliés aux gau(fa)chiasses ! Ce serait vraiment une très belle affiche. Mais bon, il ne faut trop rêver.

  16. Violences policières versus violences des manifestants les unes entraînant les autres. Combien de manifestants brûlés vifs ou égorgés par la police ? Zéro.

  17. Quand j’étais petit et que le chef de brigade disait  » T’as rien à faire ici, gamin ! Va-t’en  » tu te sauvais en courant sinon il te mettait une bonne claque qui te remettait les idées en place. En rentrant chez toi, tu ne te plaignais pas à ton père qui t’en aurait foutu une autre. Aujourd’hui on crache sur les policiers, on jette des cailloux aux gendarmes voire même des cocktails Molotov sous les hourras de la foule stupide et s’ils ripostent ils sont poursuivis pour usage abusif de la force. En laissant faire la violence des racailles on augmente forcément la violence des ripostes qui doivent être proportionnées à l’agression.(les conditions de la légitime défense). Heureusement, les Forces de l’Ordre ne sont pas encore équipées de lance-flammes. Pour riposter aux cocktails-Molotov…

  18. Et VOUS ? Tel Macron, vous n’insultez personne ?
    « Ont-ils un cerveau » et « encore bouchés les insulteurs » ? Je vous cite !
    Je fus l’un que vous citez.
    « Forte en injures, nulle en économie et vos appels à l’annulation de la Dette » !
    Rompons là, Madame !

  19. Enfin , quoi qu’il en soit, les forces de l’ordre sont restées fidèles à Macron et lui obéissent au doigt et à l’oeil quand il ordonne de charger les Gilets Jaunes.
    A partir de ce moment là, je n’ai pas à pleurer sur leu sort. Point Barre.

    • Si ‘ai bien compris, vous parlez du sort des GJ ?
      Dans ce cas et si ces derniers finissent par obtenir de substantiels résultats j’espère que vous saurez les refuser et que dans l’alternative où vous ne pourriez pas les refuser vous vous empresseriez de les redistribuer vers ceux de votre entourage qui se sont battu-e-s pour les obtenir.
      ON COMPTE SUR VOUS. Comme ils disent dans le poste!

  20. Je suis d’accord et les casseurs sont une aubaine pour le gouvernement qui comme tous les gouvernements a toujours utilisé des provocateurs ou a même utilisé nos forces dites de l’ordre pour jouer le rôle de provocateurs afin de réprimer et d’avoir plus de Pouvoirs sur tous les plans ! ! !

Les commentaires sont fermés.