Je pleure devant la Jeunesse de France qui fait la queue aux soupes populaires

Publié le 4 février 2021 - par - 20 commentaires - 1 216 vues
Traduire la page en :

A la Jeunesse de France

Quelques réflexions sur la manifestation étudiante du 26 janvier et les soupes populaires

Le 26 janvier 2021, j’ai vu passer la manifestation des professeurs et des étudiants qui protestaient contre la politique sanitaire et économique du gouvernement, et ses conséquences sur leurs conditions de travail et leurs perspectives d’avenir professionnel.

J’ai croisé les regards perdus et désabusés de cette Jeunesse studieuse qui est notre avenir et qui aspire, comme nous l’avons fait en notre temps, à un avenir radieux dans un pays prospère et heureux.

Jamais je n’avais vu de tels regards, une telle tristesse.

Spectacle poignant d’une Jeunesse qui frôle le désespoir, et qui doit se résoudre à l’indignité de faire la queue dans les soupes populaires pour pouvoir manger [1]. Une Jeunesse déclassée, sans avenir, face au gouffre de la misère.

Une Jeunesse que personne n’aide ou ne songe à aider, alors que les candidats potentiels à l’élection présidentielle, Marine le Pen, Mélenchon, Xavier Bertrand et leurs cohortes de médiocres font eux aussi la queue, mais pour accéder aux plateaux de télévisions, antichambre du pouvoir suprême.
Qui, parmi eux, s’est vraiment ému de ces sinistres cortèges de misérables qui hantent nos rues et qui sont chaque jour en plus grand nombre ? Aucun parti politique, aucun élu ne bouge, faute de compassion et d’idées, pendant que notre Jeunesse, qui est notre avenir, s’enfonce chaque jour davantage.
Véritables partis de l’étranger, les écologistes, l’extrême gauche et la gauche dite modérée demandent toujours plus d’aides pour les migrants, pendant que nos jeunes crèvent sans ressources, enfermés dans leurs chambres exiguës par un couvre-feu imbécile et inutile. Marine le Pen se couche lamentablement devant le pouvoir de Macron et fait de la surenchère, faute d’idées et de talent, empêtrée dans le désastre financier de la gestion catastrophique de son parti en plein naufrage idéologique. Le centre mou et bedonnant de la République finissante et décadente temporise et manipule, installé dans ses confortables fauteuils du pouvoir, sous les ors des palais de la République : comme au Sénat dont le restaurant étoilé est l’un des lieux les plus courus de la capitale.  Ou encore à l’Elysée où Brigitte, qui vient toute honte bue nous faire de grandes déclarations sur les horreurs de l’inceste alors qu’elle rencontra son futur époux quand il avait 14 ans et elle 40, régente les menus diététiques de son époux et de sa cour, nous informe Paris Match, servis dans un service de Sèvres payé 500.000 euros. La République en mode Titanic, c’est maintenant !
J’entends, de-ci de-là, tel commentaire sur l’incomparable souffrance de la Jeunesse de 1914 ou de 1940, cette génération qui dut donner sa vie pour sauver la nôtre et celle de nos parents. J’entends tel jugement supérieur de bourgeois installés, j’observe tel regard désapprobateur sur de soi-disant enfants gâtés qui se plaindraient d’être privés de sortie en discothèque ou de sortie au cinéma. La comparaison avec notre époque est certes difficile : les souffrances des deux grandes guerres furent bien plus terribles et meurtrières.  Mais « Comme l’homme est dur, malgré ses cris de pitié, comme la douleur des autres lui semble légère, quand la sienne n’y est pas mêlée ! » disait Roland Dorgelès [3]
 
Aux bourgeois égoïstes sans compassion, aux notables du pouvoir installés par un peuple lâche et imbécile et qui profitent du système, je demande : que fera cette Jeunesse abandonnée et misérable ? Croyez-vous qu’elle restera tranquille et s’abandonnera à mourir en silence ? « L’âme ne se rend pas au désespoir sans avoir épuisé toutes les illusions », disait Victor Hugo [2]. Mais notre Jeunesse a-t-elle encore les moyens de garder ses illusions ? Craignez son désespoir, craignez son ressentiment légitime, craignez qu’elle ne se réveille d’un seul coup et ne renverse un système qui l’a lâchement abandonnée. Craignez qu’elle ne devienne la proie facile du très probable réveil des fascismes de gauche ou de droite comme dans les années 20. Avez-vous oublié les leçons de l’histoire ? Voulez-vous vraiment revivre cela ?

Aujourd’hui, Jeunesse abandonnée, tu es le visage d’une France trahie par l’élite égoïste que tes parents ont installée. Fasse le ciel que ta révolte légitime ne soit trop terrible !

Que tous ceux qui ne veulent pas voir ou ne voient pas, que tous ceux qui détournent le regard par lâcheté ou inhumanité, méditent donc ces paroles de Primo Levi [4] « Vous qui vivez en toute quiétude, Bien au chaud dans vos maisons, Vous qui trouvez le soir en rentrant La table mise et des visages amis, Considérez si c’est un homme Que celui qui peine dans la boue, Qui ne connaît pas de repos, Qui se bat pour un quignon de pain, Qui meurt pour un oui pour un non. Considérez si c’est une femme Que celle qui a perdu son nom et ses cheveux Et jusqu’à la force de se souvenir, Les yeux vides et le sein froid Comme une grenouille en hiver. N’oubliez pas que cela fut, Non, ne l’oubliez pas : Gravez ces mots dans votre cœur. Pensez-y chez vous, dans la rue, En vous couchant, en vous levant ; Répétez-les à vos enfants. Ou que votre maison s’écroule, Que la maladie vous accable, Que vos enfants se détournent de vous. »

 

[1] « Vidéo publiée par RT France le 29 Janvier 2021.

[2] « Les Misérables », roman publié en 1862.

[3] « Les Croix de bois », roman publié en 1919.

[4] « Si c’est un homme », roman autobiographique paru en 1947.

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
BERNARD

Tout d’abord, il y a beaucoup trop d’étudiants n’ayant pas le niveau en France.. et si on commençait par ça au lieu qu’ils traînent leur fond de jean jusqu’à 30 ans sur les bancs des facs ?
Ce qui fait d’ailleurs que les profs s’adaptent et que le niveau des facs baisse d’année en année.
Je rappelle qu’en Suisse, qui, comme chacun le sait est une dictature, plus de 70% des jeunes passent par l’apprentissage. ..
Mais en France 100% a le bac alors évidemment !

Clotilde Prouvost

Absolument exact. Les parents réalistes orientent leurs rejetons selon leurs capacités réelles.
Bien trop d’étudiants en arts, psychologies et autres, d ‘intermittents du spectacle.
Pas assez dans les lycées professionnels avec débouchés garantis ( ou alors il faut être nul ! )

astrid

On nous gave depuis ce matin avec un boucher hallal Slimani installé aux mingettes à Vénissieux (banlieue de Lyon) où par hasard, dans cette zone, on doit croiser un ou deux blancs égalés. Le boucher DONNE 3 tonnes de viande qui correspondrait à son bénéfice de l’année dernière. Il distribue sa viande à tous les assistés du coin, D’autres bachées et barbus arrivent pour profiter de l’aubaine dont même RTL a diffusé l’information à coups de clairon de ce matin avec interviiews d’assistées…reconnaissantes : au chômage, au rsa, avec enfants et bien entendu seules et abandonnées de tous qui remercient sur l’antenne le brave Slimani qui obéit ainsi à ce qui est exigé par sa religion : l’aumône !!!! Et en plus, ça se sait urbi et orbi !!!!! A diffuser merci !!!!!!!

Charette

Macron ne restera pas toute sa vie en France. Quand le bateau va couler, il s`enfuira.

Philippe

Vous n’avez pas encore compris que les mots et les bonnes paroles ne suffisent plus ?!

Hoplite

Bien que je trouve inadmissible la misère des étudiants, je ne m’explique pas l’inertie de leurs parents. A moins qu’ils ne soient tous orphelins… Personnellement je ne laisserai pas mon enfant crever la dalle pendant que je m’attable devant mon steak frites salade fromage et dessert !! Y’a quelque chose de bizarre…

Jean-Michel

“Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne…
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère…
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.”
Le chant des partisans.

Paoli

Pauvres étudiants sacrifiés !!! Notre gouvernement préfère choyer les migrants …pour eux on trouve les sous …Heureusement que certains parents et grands parents peuvent aider parfois …d’autre part on les empêche d’étudier …ouvrir les facs …est une nécessité …c’est vrai que dans une future dictature ,,plus Il y aura d’imbeciles ….plus ce sera facile de les manipuler ….une mamie très en colère !!!!.

Une patriote

La jeunesse française complètement abandonnée crève de misère pendant que Macron et sa chienlit d’incapables font tout pour le SATISFAIRE en donnant GÎTE, COUVERT, ENTRETIEN ET FORMATION à de la racaille d’IMPORTATION faussement mineurs bien souvent camés et violeurs, exporter en vue d’un REMPLACEMENT de notre jeunesse et dont l’entretien se chiffre EN MILLIARDS d’euros / an. Question, toute cette jeunesse a des parents que font ils ? Pourquoi aucune révolte contre Macron pour PROTEGER LEURS ENFANTS ? Ont ils le cerveau complétement lessivé par les médias pro Macron que la misère de leurs gosses dans laquelle les PLONGE Macron au bénéfice des envahisseurs leur est devenu complétement indifférente ? Ont ils CONSCIENSE que Macron et sa clique SACRIFIENT toute une génération puis la suivant

geronimo

ben moi je ne vais pas pleurer devant cela, ces etudiants si prompt à manifester pour tout et n’importe quoi, pour bloquer les facs, casser du materiel, mollester ceux qui ne sont pas de leu avis, defendre les clandestins, le port du voile, les gauchos, etc etc…et bien qu’ils bougent et qu’il entamment la revolte, la vraie, celle qui fera le menage dans les rangs des salopards qui se agvent sur notre dos…ah, mais non, là ils ne bougeront pas…et bien qu’ils restent dans leur misere avec leur portable cheri….

Joël

“régente les menus diététiques de son époux”
Et ça se voit. Lors de son dernier passage à la télé, il était pâle comme un cul.
Ou alors les maquilleuses sont en télétravail.

Anonyme

Un nouveau mai 1968 s’impose

Anonyme

Bonjour , il faut dire merci macron grace à vous , nous sommes obligés d’allez au secours catholique pour avoir à manger , alors que vous distribuer l’argent des Français , à tout les envahisseurs qui arrivent d’ailleurs , qui les fait soignés gratuitement , alors qu’il y a des Français qui non plus les moyens de se faire eux soigner , vous êtes la plais du gouvernement Français , vous devriez donner votre démission avant que vous soyez destitué , car cela va vous arriver , au moins que tout les clowns qui vous entourent , soient de votre acabit , remarquer avec tout votre entourage cosmopolite nous ne serions pas étonnés . Arrivés vous à dormir le cœur léger ?

lucifer

Ne vous inquiétez pas pour les jeunes ! On leur prépare un avenir où ils seront logés, nourris et habillés….. par l’armée !!!

Une patriote

Par l’armée ou un allé simple au jardin des allongés par le suicide !

thierry

les francs mac. 1 minorite omo compatible qui ecrase la majorite…200 000 tares obsedes par la syrpopulation ont pris le controle de ce pauvre pays, fait voter a 2h du matin au moment des vacances des lois scelerates et mortiferes : mariage omo, ideologie du genre avortement ( 9 millions de petits francais ont eu la tete ecrasee dans le ventre de leur mere depuis la loi veil…) pma gpa euthanasie sterilisation forcee…et pire demain? quoi d autre? pauvre pays. Merci a la Russie qui ferme la porte a ces tarés.

Camerone

127 milliards en 1an pour les chances pour la France et rien pour notre jeunesse. Une seule solution les armes doivent parler. Plutot mourir comme un patriote que d’être un miséreux .

katarina

il faut informer tout les français, pourquoi ces jeunes français dont les parents et grands parents ont payé, cotisé des taxes, impôts, assurances, budget de l’état, sécu, caf, que tout les français ont finançé comme toutes les associations, ong, parasites des assos pro-étrangers, qui captent toutes les plus grandes subventions mais pour les étrangers, clandestins, faux étudiants, faux mineurs, les minimums vieillesses versées pour les étrangers retraités, ont des revenus payés par les français pendant que des jeunes français n’ont rien, c’est fait exprès, il faut dissoudre toutes ces associations.

Prosper la vipère

C’est aussi révoltant qu’insupportable de voir ça. J’espère que ces jeunes trouveront des forces morales et rageuses pour se révolter contre cette caste politico-mediatique puante.

katarina

ên même temps ces étudiants manifestent pour qu’on expulsent pas les clandestins, il faut leurs demandez si ils veulent donner leurs places, dans leurs chambres d’étudiants et à l’école, en quelques sortes, du suicide, depuis des années ce sont que les étrangers qui sont entretenus, et sans rien faire, même sans étudier, imaginez les pays étrangers doivent rigoler de nous, car ils doivent dire, la France laisse crever ses jeunes qui doivent faire l’avenir de la nation pendant qu’ils entretiennent des étrangers clandestins, assassins, violeurs, brigands, voleurs avec l’argent des français……

Lire Aussi