Je propose de changer les noms des rues où l’on prie tous les vendredis

Publié le 21 juin 2010 - par - 275 vues
Share

« IMARAT NOKTAT AL-ZAHAB » (*)

En notifiant officiellement sa décision le mercredi 16 juin 2010 d’interdire l’Apéro géant Saucisson et Pinard à la Goutte d’Or, le Préfet de Police, qui représente le ministère de l’Intérieur, vient de confirmer que ce quartier cher aux Parisiens et aux Français est devenu une zone de non-droit.

En laissant depuis 17 ans, l’islam occuper l’espace public de quatre rues de la capitale de la France, les « autorités » (les guillemets s’imposent) devraient annoncer maintenant le nouveau nom du quartier de la Goutte d’Or : l’imarat de Noktat al-Zahab.

Certains pourraient suggérer, dans la foulée, à M. Daniel Vaillant, ancien ministre de l’Intérieur et maire du 18e arrondissement de Paris, de présenter au prochain conseil municipal, dans la même logique d’abandon du territoire national, un rapport pour modifier les noms des quatre rues comme suit :

– la rue Myrha sera désormais rue Hassan el-Banna (1)

– la rue Polonceau sera désormais rue Mohammad Ibn Abd el-Wahab (2)

– la rue Léon sera désormais rue Abul’Ala Mawdoudi (3)
– la rue des Poissonniers sera désormais rue Ibn Taymiyya (4) et pour
gagner du temps :

– le boulevard Barbès sera désormais boulevard Sayyed Qotb (5)

Le Conseil Municipal fera-t-il aussi appel à l’Etat (encore français) pour déclarer l’extra-territorialité de l’ensemble de l’imarat ?

Reste aussi le problème de la circulation transfrontalière : l’accès à ce nouveau territoire sera-t-il accordé aux dhimmis (6) ?

M. Daniel Vaillant sera assuré de sa réélection et deviendra aussi l’émir de l’imarat du 18e. Sa place est réservée au Firdaws (le Paradis) d’Allah.

Bernard Dick

(*) Quartier bien connu des Parisiens sous le nom de la Goutte d’Or. Le cépage blanc cultivé sur la colline fut désigné « roi des vignes » lors d’un classement effectué sous le règne de Saint-Louis

(1) Fondateur des Frères Musulmans en Egypte (1906-1949) et grand-père de Tarik Ramadan

(2) Fondateur du wahhabisme, mouvement politico-religieux en Arabie Saoudite (1703-1792)

(3) Fondamentaliste pakistanais (1903-1979)

(4) Imam de l’école juridique hanbalite, grand instigateur du djihad et de l’islam politique (1263-1328) .

(5) Idéologue des Frères Musulmans en Egypte (1906-1966), auteur de Signes de piste. Pendu sous Nasser

(6) Les musulmans désignent par le terme de dhimmis (prononcer zimmis) les non- musulmans

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.