1

Je quitte Marianne, indigné par son recentrage vers une gauche multiculturelle à la Julliard

Lettre ouverte à Marianne

Ce qui aujourd’hui m’indigne, c’est votre nouvelle ligne éditorialiste :
Recentrage vers une gauche multiculturelle qui assimile la critique du multiculturalisme à de la xénophobie. Jacques Julliard : l’image type de la bien- pensance, venant du nouvelObs, magazine bon chic bon genre,
où, les porteurs de Rolex de plus de 50 ans sont légion.
Ce qui m’indigne surtout ce sont les petits oublis de Marianne, exemple : Le phare de la pensée universelle, le marquis Bernard-Henri Lévy convie le tout Paris au Flore, la basse- cour accourt au son du cor, ils sont venus, ils sont tous là :
– « Ma chère, vous ne devinerez jamais qui était là ? »
– « Dites-moi tout baronne »
– « Marianne vous savez, ce magazine qui se targue de combattre la pensée unique, mais pas un mot leurs lecteurs ne doivent pas savoir ». Vous avez honte de vos fréquentations les gars ?. Egalement pas un mot sur la réunion annuelle du Dîner du club « Le Siècle » où se rencontrent nos élites mediatico-politico-financiéres dans un haut lieu parisien : Le peuple n’a rien à savoir, circulez , il n’y a rien à voir. Vous êtes sur la liste d’attente peut-être ?
Plus grave encore, car ce n’est pas du son du joyeux tintement des coupes de Champagne de nos élites dont nous allons parler ici mais de gens dont la vie est en danger, l’histoire de Myriam Picard, son mari et leur bébé qui ont failli être lynchés par une bande de Racailles parce qu’ils avaient demandé un peu de silence en pleine nuit, le bruit réveillant leur bébé, ou encore du cas de Marie Neige Sardin, libraire au Bourget, du braquage à main armée dans sa librairie et une série d’agressions qui ont fait la une du journal « Le Parisien » à cette époque, elle eut le « malheur  » d’avoir reconnu le chef de la bande d’une cité voisine , son quotidien devint cauchemardesque : pas un mot dans Marianne.
Christine Tasin, victime d’une fatwa a reçu plusieurs menaces de mort dans l’indifférence la plus totale des Médias et des donneurs de leçons d’humanisme. Mais pourquoi ? « Bon sang ,mais c’est bien sûr ! »
Tasin, Sardin, Picard, ça fait un peu trop franchouillard, blanc, F de souche oh » pardon un gros mot !
Aicha, Aziza, Djamila, ça sonne mieux, là, nos grandes âmes de la gauche compassionnelle, MRAP, Halde, Licra, Sos Racisme, Marianne, se seraient bousculés aux portillons pour appeler à une grande manifestation de solidarité. Picard franchement, ça fait surgelé pas assez exotique il y a de quoi jeter un grand froid sur ces « rebelles de confort ou « Maton de Panurge » (les individus qui tentent par tous les moyens de faire taire les voix qui s’opposent au consensus politiquement correct), (ces insoumis qui pullulent dans le parc d’abstractions de la modernité. » (Philippe Muray).
Ayaan Hirsi Ali d’origine somalienne, elle, au moins, sent bon le sable chaud, les dunes brûlantes du désert, les horizons lointains, le thé à la menthe, c’est autre chose que le gigot pascal ou le pot au feu. Ce que je note aussi, c’est que vos indignations doivent être nos indignations, c’est vivement conseillé !. Et puis à Marianne, vous avez d’autres chats à fouetter : Le chat de gouttière Sarkozy, par exemple, hante vos esprits :
Il pleut : c’est la faute à Sarkozy, il neige idem ; un tsunami ou un raz de –marée frappe les côtes Indonésiennes : Sarkozy devait être à la barre du yacht de Bolloré.
Ce qui m’indigne encore : « Autres temps autres mœurs, L’Événement du jeudi et Marianne à ses débuts, nous informaient régulièrement sur la montée de L’islam en France et dans le monde. Aujourd’hui, malheureusement, on vous sent mal à l’aise sur le sujet. La rue Myrha en est un exemple. Comme dit l’hérétique sur son blog :  » La cohorte des imbéciles s’est mise en marche « . On préfère s’en prendre au messager en l’occurrence Marine le Pen, pourtant, depuis des années, Riposte Laïque nous alerte sur le sujet, suivit par d’autres de plus en plus nombreux qui ont pris conscience des dangers , mais la tactique de la Gauche immigrationniste la bien –pensante, la police de la pensée, c’est pas de débat, le mépris !
Le premier qui dit la vérité doit être exécuté. C’est vous qui avez un voile islamique devant les yeux, vous ne voulez pas voir la réalité en face. Vous fantasmez sur un islam à la Française, un islam des lumières, pour bien vivre sa foi il faut au musulman un état islamique, c’est une religion masculine, virile, va-t-en-guerre, à rebours du Christianisme, qui est une religion compassionnelle aux vertus féminines. Le Coran étant un texte dicté donc immuable, il est incompatible avec nos valeurs. Quand les musulmans seront majoritaires en France, ils imposeront la charia et ils élimineront tous ceux qui se mettront en travers de leur route. Comme ils l’ont fait partout ailleurs : Irak, Iran,Somalie, Arabie Saoudite, Égypte, Libye, Soudan, Pakistan, Afghanistan, J’en passe et des meilleurs. La haine des juifs, l’intolérance, exécutions des homosexuels, lapidations des femmes infidèles, polygamie, excision, destructions des églises chrétiennes, là où il en reste ..
D’autre part dans les pays mahométans, les musulmans qui abandonnent l’Islam et se convertissent à une autre religion sont punis de la peine de mort, je ne vous apprendrai pas que l’islam est composé de deux maisons (Dar al islam) maison de l’islam et (DAR al Harb) maison de la guerre.
Je cite le premier ministre turc Tayyip Erdogan : « Les minarets sont nos baïonnettes, les coupoles sont nos casques, les mosquées sont nos casernes et les croyants , notre armée ». D’autres, avant lui, ont employé les mêmes mots, Kadhafi, Boumediene etc.… Des hommes de paix et une religion d’amour ? Et il en serait autrement lorsqu’ils seront majoritaires en France ?
Les islamistes ne connaissent que les rapports de force tout signe de bonne volonté, et de tolérance de notre part est considéré comme de la faiblesse.
Que nous dit la bien-pensance dont vous faites maintenant partie : Foutaise, paranoïa, islamophobie.
Vous me faites penser aux pacifistes d ‘avant guerre, vous êtes des naïfs et quand vos grands principes se fracasseront sur la dure réalité de la barbarie vous serez balayé et nous avec.
Malheureusement, l’Histoire s’est toujours faite avec du sang et des larmes, vous avez tendance à l’oublier. Par lâcheté, nos élites, comme toujours, trahissent le peuple. Monsieur Joseph Macé-Scaron, je vous ai entendu sur RTL (on refait le Monde) «lundi 4 janvier 2011» face M. Robert Menard et je vous ai trouvé méprisant. Arrêtez de parler du peuple, vous ne le connaissez pas. Vous avez sans doute de la culture mais cela ne vous donne pas le droit d’insulter les petites gens. Qui vous permet de dire de telles sottises. Venant d’un journaliste de Marianne hélas cela ne m’étonne plus.
Une majorité de plus en plus grande de français pense que l’islam est un danger et alors !
Pourquoi le bon sens populaire n’aurait-il pas raison ? Et le droit de le dire. Au lieu d’essayer d’en comprendre la signification, vous lui crachez à la figure. Vous dites :  » Cest du bourrage de crâne, du matraquage gouvernemental », dû au débat sur l’identité nationale…
Pas une seconde, il ne vous viendrait à l’esprit qu’il puisse penser par lui même et avoir une opinion sur ce qu’il vit, les violences quotidiennes qu’il subit, le prosélytisme religieux de plus en plus oppressant dans nos quartiers populaires, pas dans le votre évidemment Mr Macé-Scaron.
Vous rejoignez Serge July, ancien directeur de « Libération » qui à l’époque, avait insulté ses lecteurs après le NON au référendum. Les grands esprits se rencontrent, vous pourrez toujours demander à July de vous parrainer au « SIECLE « . Vous verrez, vous y serez très bien entre gens du même monde. Les conversations doivent être moins nauséabondes que chez le populo.
J’ai arrêté de lire Libé bien avant son naufrage et aujourd’hui, après avoir été un lecteur assidu et de la première heure des nouvelles littéraires puis de L’événement du Jeudi, j’arrête Marianne, en fin d’abonnement ..
Mes salutations distinguées. Un lecteur très déçu.
Michel Uciani