Je rejette l’islam dans sa totalité… ainsi que ses soutiens

Publié le 25 février 2016 - par - 7 commentaires - 2 784 vues
Share
A Carpentras en octobre 2014

A Carpentras en octobre 2014

Oh là ! J’entends déjà beaucoup de personnes bien informées, bien formatées, bien dans leur crasse idéologique, me traiter d’islamophobe et, dans la foulée, de raciste et de xénophobe, donc de fasciste  d’extrême droite ! Je suis ce que je suis et, grâce au site Riposte Laïque, j’ai encore le droit d’exprimer ce que je pense.

Tout d’abord sachez que je ne suis pas atteint de « peur instinctive » ou de « crainte déraisonnable » c’est-à-dire de « Phobie » et ce que je vais écrire est fondé. Et je me qualifierai bien de personne « normale » si le terme n’était pas dévoyé par l’actuel locataire de l’Elysée. Quant à m’accuser d’être raciste, que personne ne s’y aventure, même avec les plus grands avocats du Syndicat de la Magistrature. Cela n’est pas une menace mais un rêve de procès dans lequel les actes d’une vie réduiraient à néant « les idéologies humanistes de salon ».

Donc je dis ne pas agréer l’islam. Je n’accepte pas, je rejette cette idéologie pseudo-théocratique dont le pouvoir est exercé par des gens qui se disent investis de l’autorité d’Allah. Et pourquoi ? Parce que je suis Français, avec des aïeux morts pour la France, pays dont l’Histoire agricole, industrielle, littéraire et artistique, religieuse et sociale, guerrière, dont la géographie avec toutes ses beautés, sont inscrites en moi pour la vie. Les évolutions politiques et sociales ne me sont pas étrangères et plus particulièrement le positionnement des politiciens actuels par rapport à la France, dont « ils » semblent avoir oublié les origines et les valeurs. Nos dirigeants-dictateurs sont des pleutres sournois et cachotiers, autoritaires, désireux de décapiter toute opposition gênante.

La République Française, avec sa constitution, ses lois, ses bases judéo-chrétiennes, peut-elle s’accommoder d’un islam (même modéré) avec son idéologie, sa charia, son archaïsme figé ?

Voici quelques comparaisons, remarques et informations justifiant mon total rejet.
-La Liberté : de pensée, d’opinion, de croyance, est inscrite dans la constitution française (mais de plus en plus contrôlée et mise à mal par le pouvoir socialaud)  alors que l’Islam, signifiant « soumission » en arabe, interdit toute pensée, toute critique, toute réflexion autres que celles inscrites dans le coran. En terre d’islam la mort peut être appliquée en cas de critiques et d’apostasie.

-L’égalité : en France toutes formes de croyances et de non croyance sont acceptées mais en islam la religion musulmane se dit supérieure à toutes les autres ; et qui n’est pas musulmans est déclaré « non croyant donc impie » avec le statut de dhimmi (juif et chrétien) ou d’esclave pour les autres. Que dire de l’inégalité Homme-femme érigée en lois dans le coran ;  c’est monstrueux.

-La Fraternité : elle n’est que de façade si la communauté musulmane est en état d’infériorité. Paix et Amour n’existent pas en Islam et le coran dit bien de ne pas prendre pour amis des juifs et des chrétiens. Il ne pourra pas y avoir de fraternité ou d’union globale en France puisque les pays où les musulmans sont majoritaires sont « dar al Islam » (la maison de l’islam) avec le Coran pour seul guide religieux, juridique, affaires sociales, administration ! Le reste du monde est à conquérir et islamiser et pour atteindre ce but TOUS  les moyens sont bons.

-La Laïcité : dans notre République les religions n’interfèrent pas dans la conduite de l’Etat laïque (sauf l’Islam avec ses méthodes qui fascine beaucoup de responsables ambitieux…). Or l’Islam est plus qu’une religion ; c’est aussi un ensemble de loi civiles et pénales datant du 7ème siècle, nommé « Charia » et appliqué par des tribunaux religieux (les femmes y sont particulièrement visées !).

-La Patrie: si pour nous la Patrie – la France – est une magnifique portion de la Terre avec une histoire et sa réalité, en Islam il n’y a pas de patrie (l’espace et le temps passé n’ont pas d’importance) seule compte la communauté des croyants appelée Oumma (la mère) avec ses liens, ses rites, ses querelles, ses assassinats… !

-Le Patriotisme : ce sentiment qui anime encore beaucoup de français (même Monsieur Manuel Valls, notre Premier Ministre ‘actuel’) n’existe pas en islam car tous les pays musulmans font partie du dar al islam (57 pays). Cela n’exclut pas qu’ils se déchirent avec passion ! Pour ma part je ne ferais jamais l’erreur de monter à l’assaut avec un français musulmans armé derrière moi !

-La Langue : le français est la langue nationale faisant l’unité du pays ; mais beaucoup d’entorses sont apparues et se développent en faveur des analphabètes musulmans (documents administratifs, étiquettes, dans les hôpitaux, etc, où les informations sont doublées en arabe … qu’ils ne savent pas lire.) Même certaines mosquées portent un écrit arabe tel que « Al Fath » signifiant « la conquête » ce que peu de personnes contestent évidemment !

-La Franchise : (franc : du bas latin francus : qui appartient à la race franque, libre) Nous sommes en France, pays où l’on peut parler sans détour, sans dissimulation, sans cacher sa pensée, sans équivoque, où l’on peut regarder tout le monde d’un regard franc et direct. L’islam, bien au contraire, approuve le mensonge, la dissimulation, les flatteries et l’hypocrisie, le langage tortueux à double sorties, trompeur et fourbe dont l’un des maîtres incontesté est sa seigneurie Tariq Ramadan qui pratique et enseigne cet art appelé Taqyya.

-La Loyauté : maintenant obsolète pour beaucoup, elle n’existe qu’envers Allah, sinon elle dépend du plus offrant !

-La Bravoure : en général elle se manifeste au couteau et par derrière ; de face et en nombre pour être sûr de vaincre comme le précise le coran, surtout en présence de femmes ou de personnes âgées ou sans arme.

-Le Travail : le droit au travail est inscrit dans notre constitution alors que cette nécessité pour vivre et progresser n’est pas abordée dans le coran. Le travail y est plutôt déconsidéré car il est la marque d’un désir malsain : l’accumulation de richesses dans ce bas monde ; la prière lui est supérieure. Le livre saint parle de « nature généreuse » créée par Allah et que l’homme n’a qu’à « cueillir » figues et dates, raisins juteux et faire pâturer les animaux source de lait et de viande. Allah est donc l’approvisionneur universel et l’Homme un prédateur, un parasite en somme ! Et c’est très bien ainsi.

-L’Agriculture (secteur primaire) : point de départ de l’évolution normale d’un pays, l’agriculture n’existe pas dans le coran ; cela explique que beaucoup de pays musulmans sautent cette étape pour aller vers l’exploitation de « rentes de situation »…c’est plus facile ! J’en veux pour exemples proches de nous : l’Algérie et son pétrole, la Tunisie et ses plages à touristes, deux pays qui importent les bases de leur alimentation (blé, sucre…) et qui, au moindre accroc mondial, se trouvent en grande difficultés. Il faut savoir aussi qu’en arabe le mot « fellah » ne veut pas dire agriculteur mais paysan c’est-à-dire personne de seconde catégorie par rapport à la bourgeoisie commerçante.

-La Recherche et les Inventions : Parait-il que tout ce que l’humanité découvre, en particulier l’occident depuis deux siècles, est déjà écrit dans le coran (c’est ce qu’enseignent des imams et des grands chercheurs musulmans), alors pourquoi se fatiguer les méninges, d’autant plus qu’il n’y a qu’à aller se servir dans les pays évolués !  Aucun musulman n’a reçu de prix Nobel  sauf un pakistanais en 1979 (physique) et un égyptien en 1999 (chimie).

-La Santé, l’Hygiène : dans ce domaine tout est prescrit dans le coran et la sunna ( sunna = actes et dires du prophète au cours de sa vie) : tout ce qui est Haram (illicite) y est mentionné : la viande de porc, le sang… Mais tout animal abattu selon la tradition est déclaré Halal (licite) même s’il est porteur de maladie(s). L’urine de chameau est très recommandée pour beaucoup de maladies. Mais pourquoi  les adeptes du coran viennent se faire soigner en Europe et particulièrement en France ?

-Les femmes et la sexualité : avant les révélations coraniques faites à Mohamed c’était l’époque de la Jahilya, c’est-à-dire le temps de l’ignorance et en Arabie la naissance d’une fille était mal acceptée au point que la nouvelle venue soit enterrée vivante. Avec l’islam tout bascula dans l’autre sens : la femme devint un objet sexuel très convoité. Allah en accorda 4 par homme, sans compter les esclaves et fit des largesses au prophète en lui accordant autant de femmes que nécessaire pour assouvir ses pulsions sexuelles fort nombreuses. Le syndrome de  Cologne (Allemagne – Saint Sylvestre 2015) n’est pas fait d’eau parfumée. En cas de manque de femmes la zoophilie est autorisée avec n’importe quel animal pourvu qu’il soit abattu ensuite car impure.

-L’Intégration – assimilation – communautarisme : Le coran impose : la récitation des prières dans la langue originelle : l’arabe ; la supériorité de l’homme face à l’épouse ; l’absence de la femme dans la vie sociale ; l’alimentation réglementée ; le jeûne d’un mois – qui d’ailleurs n’en est pas un puisque les repas diurnes deviennent nocturnes et très copieux – ; et bien d’autres choses font que l’Ecole de la République ne fait pas le poids face aux rites religieux et aux histoires apprises dans les mosquées de France. Un musulman ne peut s’intégrer, encore moins être assimilé par la société française tandis que lui se plaindra, demandera sans arrêt, exigera, manifestera si nécessaire pour obtenir l’implantation de l’islam ! Et les responsables cèdent par lâcheté politique.

-Le Coran : livre malsain de l’islam ; « livre sein » que chaque musulman tête souvent et qui fait de lui un croyant « attentiste et méditatif » aspirant à rejoindre le bord d’Allah afin de disposer des 70 jeunes filles vierges ! Mais il fait aussi de ce croyant un individu arrogant imbus de ses connaissances sans valeurs humaines.

-Le Coran, livre en un seul exemplaire, non critiquable, non modifiable, est à prendre tel quel. Il ne peut donc y avoir plusieurs niveaux en islam, en particulier pas d’islam « modéré » qui ne prendrait en compte que la partie révélée à la Mecque (partie modérée mais souvent abrogée par les révélations de Médine). La création du C.F.C.M . fut une erreur mortelle car ce fut la reconnaissance d’un culte hégémonique qui est bien plus qu’une religion. C’est une dictature « idolatrothéiste  régressiste ».

Pierre  Le Jeune

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
penelope

La seule explication c’est que certains de nos dirigeants, élus et autres collabos se sont soit convertis à l’islam soit aux capitaux des rois du pétrole arabo musulmans. L’argent n’a pas d’odeur, mais en l’occurrence il a l’odeur du pétrole et de tous les marchés d’armement signés avec ces émirats démarcheurs de l’islam en Europe. Nous sommes gouvernés par une bande traîtres qu’ils soient de droite ou de gauche.

gutofsalins

quand on voit tous ces pourris de politicards soumis a cette secte il me prend une envie folle de tous les envoyer se faire congeler au pôle sud .

BALT

On a le droit de ne pas aimer quelqu’un qui ne t’aime pas, qui ne t’aimera jamais.

pauledesbaux

oui Pierre je suis la cousine germaine de Bernard que vous avez connu à Béja ….en appliquant de la conseil d’un Ami très cher : signer de son propre nom est très positif, j’en suis ravie à plus tard vos article me ravissent, ils disent tellement ce que nous ressentons, mais nous sommes tellement mal » » gouvernés » » le gouvernail d’un pédalo est trop faible
,

Le Jeune Pierre

Pierre Le Jeune demande à Paule di Malta si parente avec Bernard di Malta, ami d’enfance du Cours complémentaire de Béja.

Anonyme

bravo à vous PIERRE LEJEUNE parfait édito que vous venez de poster je suis à 500% de votre avis pour moi pas de cet ISLAM en France et je ne comprends pas pourquoi tout ces gouvernements s acharnent à nous l imposer .les français ne disent rien ils ne se révoltent pas contre cet religion idéologique qui ne sera que malheur ,votre commentaire me fait froid dans le dos et je pense surtout à nos enfants ,nos femmes ,nos filles qui pour le coran son considérés comme des merdes et ne serviront qu à vider les couilles des musulmans en… lire la suite

pauledesbaux

que voilà un beau texte écrit par un de mes compatriotes, très explicite que tout français devrait apprendre àl’école, devraitfaire l’objet d’un sujet d’examen avant de se lancer dans la vie aveuglément. Comme quoi dans le moindre village de Tunisie du temps où* l’enseignement national n’était pas félé on pouvait préparer les cerveaux à la receptivité bravo et même plus encore BRAVISSIMO signé paule di Malta