Je rêve de la mise en place d’une Ligue de Défense des Patriotes

Publié le 25 juillet 2014 - par - 2 104 vues
Share

J’ai dépassé les 60 ans hélas et je le regrette amèrement aujourd’hui, où mon pays est en danger de disparaître, au profit d’un envahisseur sournois, barbare et anti-occidental !

Comme j’envie (et jalouse), la LDJ, « La Ligue de défense juive » ! Avec courage, à 1 contre 10 000,  elle est « prête à en découdre avec les musulmans », après les violences en marge des inacceptables manifestations pro-Hamas palestiniens !

Sans surprise et avec indignation… j’ai vu certains politiques indignes de ce nom… de gauche comme de droite, pointés du doigt le rôle de la LDJ à se défendre… Qui à l’outrecuidance de défendre leurs lieux de culte, leur communauté, leur valeurs et leur droit de vivre en paix en France !

HONTE A CES POLITIQUES ! TRAITRES ! L’HISTOIRE DE FRANCE VOUS JUGERA UN JOUR PROCHAIN !

A CEUX QUI N’ONT PAS ENCORE COMPRIS QU’ISRAEL EST LA PREMIERE LIGNE DE FRONT CONTRE L’ISLAMISATION DE L’EUROPE !!!

France.tv info, dans un reportage orienté (bien sur…), est allé à la rencontre de certains membres de la LDJ… « Adeptes des expéditions punitives et prêts à en découdre… » D’après cette chaîne de collabos !

LDJ« Nous sommes armés comme nos adversaires et déterminés à défendre notre communauté… » « S’il doit y avoir des morts, il y en aura… »

Prévient d’emblée un des membres de la Ligue de défense juive (LDJ).

Autour de la table, à l’arrière d’un restaurant de la rue des Rosiers à Paris, ils sont quatre à avoir accepté de parler. Le rendez-vous a été pris la veille, avec les responsables de la LDJ, émanation française de la « Jewish Defense League », qualifiée de « groupe terroriste », soi-disant, par le FBI et interdite aux Etats-Unis et en Israël…

Affirmation sans fondements du commentaire du journaliste ..!

Les quatre hommes, plutôt baraqués, la trentaine, se montrent méfiants envers le journaliste. Avant une interview, ils vérifient toujours le background des journalistes… Très vite, ils tiennent à remettre les choses à leur place : « Nous ne sommes pas des casseurs, nous…» Et se présentent comme des pères de famille bien installés dans la vie. « On a l’air de voyous à votre avis ? », demande le plus costaud des quatre, cheveux ras, vêtu d’un blouson en cuir… « Une organisation criminelle et  barbare ? »

Après les heurts prémédités survenus à Paris, devant les synagogues, dans le quartier de Barbès, et à Sarcelles en marge des manifestations de soutien aux habitants de la bande de Gaza, l’heure est à la condamnation des « débordements » pudiquement qualifiés par les irresponsables politiques du gouvernement, lundi 21 juillet… « D’intolérables » par le ministre de l’intérieur Cazeneuve !

On accuse mollement les pro-Palestiniens, mais aussi et surtout la Ligue de défense juive (LDJ) !

Comment ? Ils osent défendre leurs lieux de culte !

A gauche, bouches en cul de poule et pantalons baissés, de nombreuses voix se sont émues du rôle qu’aurait joué la « milice sioniste », accusée par certains d’avoir attisé les tensions…

Ben voyons !

Pro-palestinien à mort, le Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon « en pleine dépression… » Et le NPA du facteur schizophrène pro Dieudoné et Soral, ont ainsi réclamé, pas moins, qu’une commission d’enquête parlementaire sur les échauffourées de la rue de la Roquette

Non, vous ne rêvez pas !

Dès fois que la LDJ se soit violemment jeté du cocktail Molotov !

Un des dhimmis de gauche (pléonasme…) Jean-Jacques Candelier, député communiste (il en existe malheureusement encore !), dans une lettre ouverte à François Hollande, a dénoncé (comme au temps de la collaboration nazi des années Pétain), vendredi 18 juillet, «la LDJ comme une organisation criminelle barbare ! » Rien que ça !

Oubliant au passage, les hordes de musulmans hystériques et le visage haineux, le sabre à la main pour découper du juif et au passage les chrétiens dans tout Paris !

Cet iconoclaste, a appelé sans honte, à la dissolution de la « LDJ » en lançant une pétition sur le site WeSignIt.fr Car sans doute, pour cet ignoble traitre, oser se défendre d’être massacré par les hordes musulmanes, est répréhensible !

Honte à toi Candelier ! Tu n’es qu’un collabo de gauche !

Les militants de la LDJ rencontrés par France.tv info affirment disposer, « D’un noyau dur de 250 à 300 personnes qui s’entraînent régulièrement au combat et qui sont prêts à en découdre ». Je n’en doute pas ! Même, je pense que les chiffres annoncés sont bien en dessous de la réalité !

Bien avant les incidents de la rue de la Roquette, le groupe de « protection de la communauté juive » et de « lutte contre l’antisionisme » s’est fait connaître par plusieurs autres faits. Le quotidien Times Of Israel (en anglais) lui attribuait l’année dernière 2013, pas moins de 115 incidents depuis 2001.

Comme le rapporte Le Nouvel Obs, les membres de la « Ligue de défense juive » se sont illustrés en 2012, en empêchant une séance de dédicaces de l’écrivain collabo juif, Jacob Cohen, le traitant de « collabo » à cause de ses positions pacifistes pro Hamas.

Exactement comme au temps de « Je suis partout… » Pour les résistants de 40 !

La même année, l’agression de militants de gauche de « l’Union juive française pour la paix » a déclenché la demande de la dissolution de la LDJ, qualifiée de « fasciste », un comble ! Non ?

En 2009, quatre membres de la LDJ ont été condamnés à des peines de prison avec sursis pour le saccage d’une librairie pro-palestinienne.

Les différences entre la Ligue de défense juive et le Bétar, un autre mouvement de protection de la communauté juive, n’empêchent pas les deux entités de coopérer. Ils annoncent par exemple leurs présences respectives devant chaque synagogue proche de cortèges pro-palestiniens. Et, disent-ils, ni le Bétar, ni la LDJ n’hésitera à répondre par la force à toute agression.

BetarDes membres du Bétar lors d’une séance d’entraînement de krav-maga, une technique de combat développée dans le ghetto de Varsovie, pendant la seconde guerre mondiale. (BETAR)

« Nous cherchons surtout à sécuriser les lieux de cultes », affirment d’une même voix les militants de la LDJ et le Bétar rencontrés par France.tv info. Lorsqu’elle use de la violence, la Ligue de défense juive assure avant tout être au service de la communauté juive :

« Au quotidien, nous aidons notre communauté. Nous apportons un soutien psychologique et physique aux victimes d’agression. Jamais nous n’attaquons gratuitement », expliquent ses militants. « Mais nous sommes sans pitié contre ceux que nous reconnaissons comme nos agresseurs ». Et de préciser : « On achète aussi des paniers repas pour les pauvres ».

Le Bétar aussi revendique ce genre d’expéditions punitives : « Lorsqu’une personne est victime d’une agression antisémite, nous essayons de retrouver l’agresseur pour rendre la justice juive », affirme froidement Yaïr, un de ses responsables.

Pourtant les méthodes musclées du Bétar et de la LDJ ne sont pas toujours les bienvenues au sein de la communauté juive…

Contacté par France.tv info, l’incompréhensible et trop célébre, Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) assure que « la présence de ces groupuscules devant les synagogues n’est jamais requise par la communauté… »

Tout comme « Je suis partout ! » En fait… Vous voyez !

Le service de protection du Crif, « fait très bien son travail, pas besoin de la LDJ », estime Alain Grabarz, un des dirigeants de Hachomer Hatzaïr, un mouvement de jeunesse juive de gauche !

Voyez-vous chez les juifs et les chrétiens les mêmes collabos de gauche sévissent !

« L’Etat manque à son devoir de protection des citoyens français. Nous demandons que les juifs puissent vivre en paix », souligne la LDJ. « S’il n’y avait pas de problème, la LDJ n’existerait pas ».

Les manifestations de soutien aux Palestiniens et les dérapages antisémites qu’elles ont engendrés fournissent à la Ligue de défense juive, l’occasion de dénoncer le manque de volonté des pouvoirs publics de punir ces actes. Du côté des membres de la LDJ, on dénonce l’importation du conflit israélo-palestinien en France :

« Un amalgame fait entre Israéliens et juifs français. Nous n’avons rien à voir avec ce qui se passe là-bas ».

Que fait notre jeunesse de souche et chrétienne ? Je suis très inquiet !

André GALILEO

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.