1

Je rêve d’une Tunisie libérée du colonialisme de l’islam… et d’un peuple enfin courageux

10.000 manifestants pour témoigner de leur amour pour la Tunisie en ce jour funeste de la commémoration de son 2ème anniversaire de son assassinat civilisationnel au nom de l’islam, cela en dit long sur la volonté de ce peuple de mener une véritable guerre de libération contre le colonialisme arabo-musulman.

Ce peuple tunisien n’est pas un sacré enfoiré, c’est une mauviette ! Une larve comme il n’en existe plus. On va me dire : « mais toi tu te la coules douce là où tu es ».

C’est certainement vrai mais ma vie ne vaut pas une guigne car j’ai été le seul à pointer du doigt la vraie cause de vos maux : l’islam, oui l’islam pire que la coke et l’héro réunies, ce qui me vaut de mettre ma vie en danger. Une rétrospective de mes pauvres articles depuis le mois d’avril 2011 vous éclairera sur mon diagnostic et mes prévisions quant au scénario actuel.

Au lieu de me tendre une oreille attentive, on me renvoie en Israël, quand on ne me traite pas de sioniste, d’agent du Mossad, de juif haineux et d’islamophobe. Ce qui ne m’offusque guère, au moins vous reconnaissez que je ne suis pas sorti du même moule que vous.

Vous avez l’art de manier l’insulte comme vos coreligionnaires qui manient le couteau et la bombe pour exprimer leur répulsion de la vie humaine.

Vous ne sortez de votre éternelle léthargie que pour crier votre indignation pathétique parce que votre prophète qui n’a jamais été un modèle d’humanisme a été caricaturé.

Vous ne savez que stigmatiser tous ceux qui vous ébranlent dans vos fausses convictions.

Vous avez fait du mensonge de l’islam une vérité absolue dont vous voulez faire une loi universelle pour censurer et criminaliser les écrits des islamo-incompatibles et ceux qui ne sont pas tombés dans le piège du mythe de l’islam inoffensif.

Jamais vous ne prendrez les armes pour défendre l’honneur de votre patrie en butte au colonialisme d’un pays musulman, comme c’est le cas de la Tunisie qui vit sous le joug des arabo-musulmans depuis 1400 ans, mais vous vous faites fort d’intenter des procès en inquisition comme celui qui me vaut de figurer dans votre dictionnaire de l’islamophobie, un véritable pousse-au-crime et qui met ma vie en danger.

Des risques j’en ai pris plus que quiconque parmi vous. J’ai soutenu tous vos parias et rendu hommage aux victimes de votre islam génocidaire.

Avec lui vous n’aurez jamais le bonheur de connaître les joies de la démocratie, voire de la vie tout court.

Vous êtes devenus les premiers pourvoyeurs de terroristes et de filles de joie hallal au monde.

Jolie performance pour un peuple qui a vendu sa patrie pour le repos de son âme damnée. Il a fait de vous des légumes, des mollassons, des loques humaines, la risée des peuples, des renégats indignes de faire partie de l’humanité. Pauvre Tunisie trahie par ton peuple.

Franchement si je rentre demain dans ce pays qui fut le mien et que j’ai perdu à cause de votre antipatriotisme, votre inertie, votre veulerie, votre bigotisme, et votre indifférence quelles sont mes chances de survie ?

Rarement votre islam n’a été autant désacralisé depuis Kamel Atatürk, dixit votre torchon de l’islamophobie, que par un homme comme moi.

Je sais que cela équivaut à une sentence de mort alors que je n’ai jamais fait de mal à une mouche.

Vous tuez les humains pour leurs idées et vous glorifiez les terroristes et les assassins-vengeurs d’Allah.

Avec tous vos fous qui rêvent de gagner à bon compte le paradis en faisant la peau à un ennemi déclaré de l’islam.

Je ne suis pas un apostat, parce que je ne suis jamais tombé dans le piège de votre religion.

J’ai commencé à insulter votre Allah et son prophète dès ma plus tendre enfance. Je suis comme Obélix tombé depuis toujours dans le tonneau de l’allergie à l’islam .

Vous comprenez mon hostilité congénitale pour cette religion qui est la pire imposture depuis que le monde est monde.

J’ai eu le courage plus qu’aucun d’entre vous d’exprimer mon rejet public de cette idéologie liberticide, immorale, barbare, violente, inhumaine et nazie.

Vous avez fait le choix de l’islam, et moi j’ai fait le choix d’une Tunisie sans islam.

Vous faites de l’islam la tombe de votre vie et par conséquent celle de la Tunisie.

Vous vous voilez la face et vous vous murez dans le déni pour ne pas reconnaître que la vraie cause de votre cancer à l’état de métastase est l’islam lui-même.

Salem Benammar