Je soupçonne Allah d’être juif israélien, et donc l’islam d’être une supercherie

Publié le 19 août 2014 - par - 3 412 vues

Charlie Hebdo bio MahometL’Italie a décidé, le 5 août dernier, d’expulser un imam marocain qui avait invoqué Allah pour qu’il « tue tous les juifs, jusqu’au dernier ». Cette information a été relayée par un grand nombre de media, en Europe et ailleurs.

« Ô Allah, clamait l’imam dans un prêche, inflige-leur ce qui nous rendra heureux. Ô Allah, compte-les un par un, et tue-les jusqu’au dernier. N’en épargne aucun. Transforme leur nourriture en poison, embrase l’air qu’ils respirent, emplis leur sommeil de chagrin, et assombris leurs jours. Ô Allah, plante la peur dans leurs cœurs. »

L’Italie a donc décidé d’expulser l’imam marocain. Pourtant, il ne mérite pas cette sanction. C’est injuste. Il n’a fait que son devoir. Parce que demander à Allah de tuer les juifs fait partie du culte islamique. C’est conforme aux préceptes de l’islam. Comment peut-on être musulman sans chercher à faire disparaitre les juifs ou au moins demander à Allah de s’en charger ?

Tout musulman est tenu de faire cette demande. On commence par faire la profession de foi : « Il n’y a de Dieu que Dieu et Mohamed est son prophète ». Une fois votre inscription confirmée, vous demandez aussitôt à Dieu de tuer les juifs. Une demande que vous devez réitérer à chaque instant, toute vie durant. Sinon, vous perdez les avantages qui sont dus aux bons musulmans.

Cette « demande » est faite à chaque prière, dans tous les prêches, dans toutes les mosquées, que ce soit dans le monde musulman ou ailleurs, comme en Italie ou en France. Sans que personne ne s’en inquiète.

Voici, par exemple, ce que dit Tariq Ramadan, ce personnage très médiatisé qui, devant les micros de la presse occidentale, professe l’esprit (chimérique) d’ouverture et de tolérance de l’islam, mais qui, devant un auditoire musulman, change complètement de répertoire :

« Allah, nous te le demandons parce que tu es Allah.

« Allah, renforce la force de nos frères et sœurs en Palestine.

« Allah, renforce leur foi en Palestine et fais qu’ils triomphent de leurs ennemis, tes ennemis, les ennemis de la religion (l’islam) avec ta miséricorde ô combien généreuse.

« Allah, renforce leur foi en Palestine, en Tchétchénie, en Afghanistan, au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Egypte, au Soudan, au Cachemire et dans tous les pays et sur tous les champs de bataille.

« Allah, frappe nos ennemis, tes ennemis, les ennemis de la religion (l’islam) ».

Ce sermon est publié dans une vidéo ( http://www.youtube.com/watch?v=k0dboOY7JpE ) dont on ne peut douter de l’authenticité, sinon Tariq aurait demandé son retrait. Elle a été mise en ligne en février 2012 par l’Union des jeunes musulmans de France qui gère les éditions « Tawhid » (Unicité), présentées comme étant le « spécialiste de l’édition musulmane francophone » et qui publient une grande partie des œuvres des frères Tariq et Hani Ramadan.

Dans cette vidéo, Tariq Ramadan va encore plus loin que l’imam marocain puisque il demande l’extermination de tous les mécréants ennemis de l’islam, associant du coup juifs et chrétiens. Cette demande, qui a l’avantage de ne pas être discriminatoire, et qui tend vers la recherche d’une « solution globale » (comme ce fut le cas à une époque pas très lointaine dans un pays d’Europe), fait aussi partie du culte musulman. Elle est quasi permanente dans les prêches et les incantations, mais la tuerie des juifs reste la plus savoureuse… Celle qui fait exciter et fantasmer les foules adeptes de la religion d’amour et de paix.

Les musulmans n’ont pas cessé de faire la guerre à Israël depuis sa création en 1948. Israël est le seul Etat du monde qui vit en perpétuelle situation de guerre (Il a livré sa première guerre quelques heures seulement après sa naissance avec une armée de moins de 30.000 soldats face à une coalition de cinq pays arabes à laquelle sont venus se joindre des volontaires de deux autres pays) Il n’a jamais eu de répit. Les ennemis lui tombent dessus de partout. Même les Japonais s’y sont mis (avec l’attaque de l’aéroport Ben Gourion par l’« Armée rouge japonaise » en mai 1972 faisant 26 morts et 80 blessés).

Les musulmans ont pris à leur compte cette promesse d’Allah, parvenue dans la Sourate d’« Al Imran » : « Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre ». Pourtant les six petits millions d’Israéliens tiennent bon devant le milliard et demi de musulmans. Plus encore, ils leur administrent une raclée chaque fois que les musulmans se hasardent à les agresser.

L’extermination des juifs est également l’objectif déclaré des institutions arabes et islamiques reconnues internationalement et agréées auprès de l’ONU, comme l’Organisation de la coopération islamique (OCI) et la Ligue arabe (Au sein de ces deux institutions, les décisions sont prises au niveau des chefs d’Etat dans des Sommets en présence, généralement, de représentants des Nations-Unies et d’autres institutions internationales).

Allah reste cependant sourd aux adjurations et supplications des musulmans. Pourquoi ne se décide-t-il donc pas à faire disparaitre cet Etat maudit à leurs yeux ?

Il en a bien le pouvoir, mais ce n’est point une demande facile à satisfaire pour Allah. D’abord parce que les musulmans sont déjà bien supérieurs en nombre. Il y a 250 musulmans contre un seul juif, soit, en termes militaires, l’équivalant de près de deux compagnies contre un soldat isolé. Si avec ce rapport, on ne peut plus favorable, les musulmans cherchent encore une aide extérieure (ou céleste), c’est qu’ils ne sont que des mauviettes…

De plus, Allah est tenu par des engagements envers les enfants d’Israël : « Ô enfants d’Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés. Si vous tenez vos engagements vis-à-vis de Moi, Je tiendrai les miens ». C’est dit dans la sourate « La Vache » (c’est son nom. « Al Bakara » en arabe. Ce n’est pas une insulte. Avis au délateur Richonet…). On ne sait pas de quels engagements il s’agit, mais il est clair qu’il y a une alliance entre les deux parties…

Non seulement Allah a des engagements envers les enfants d’Israël, mais il ne cache pas qu’il les préfère à tous les autres peuples. « Ô Enfants d’Israël, (rappelez-vous) que Je vous ai préférés à tous les peuples », est-il dit dans la même sourate. C’est le comble pour les musulmans. C’est le verset qui les agace. Le verset qu’ils voudraient egorger…

Allah va plus loin. « Certes, Nous avons établi les Enfants d’Israël dans un endroit honorable » (Sourate « Younous » ou « Jonas »). Là, c’est le verset honni par les Palestiniens. On les comprend. D’autant que le nom de « Palestine », contrairement à « Israël », n’a jamais été prononcé ni par Allah, ni par Mohamed… Il ne figure ni dans le Coran, ni dans les Hadiths…

Voici donc plus de 66 ans que les musulmans combattent Israël en demandant l’aide d’Allah et c’est toujours Israël qui gagne (un peu comme l’Allemagne en football…)

C’est donc bien Israël que nul ne peut vaincre. C’est, indubitablement, à lui que va le « secours » d’Allah. Quelle nation aurait pu résister aussi longtemps et avec triomphe à un si grand nombre de pays dotés de tous les moyens humains, financiers et militaires sans une aide divine ?

Le verset en question « Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre » est d’ailleurs parvenu dans la sourate dite « Al Imran » (« Al » ici se lit avec un « a » prolongé. C’est un substantif, pas un article. Il signifie « famille » ou « descendants »). Or, Imran est, d’après les musulmans, le père de Moïse. Allah s’adressait donc aux juifs, pas aux musulmans.

Y’aurait-il eu alors un détournement de la destination du message céleste ? L’islam serait-il une supercherie plutôt qu’une saloperie (comme cela a été dit dans « La Déclaration de Belfort ») ?

Une chose est sûre. Allah est bien du côté des juifs.

Dans l’impossibilité de procéder à une analyse de son ADN, on peut avancer qu’il est peut-être tout simplement juif.

Juif israélien.

Messin’Issa

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi