Que le journaliste Alvarez lise le Coran avant d’écrire n’importe quoi

Publié le 26 janvier 2016 - par - 6 commentaires - 1 062 vues
Share

BrunoAlvarezA l’attention de Monsieur Philippe Boissonnat, rédacteur-en-chef de Ouest-France

Monsieur,

Suite à l’article rédigé par Bruno Alvarez dans Ouest-France, je me permets de vous communiquer l’appréciation de Riposte laïque en P.J. Elle mérite de retenir votre attention et celle de votre direction.

http://ripostelaique.com/saint-brieuc-le-journaleux-bruno-alvarez-encourage-le-prefet-a-interdire-la-manif-rr.html

Personnellement, ayant lu l’article de Bruno Alvarez, je souhaite que votre journaliste lise le Coran, la Sunna, la Sira (vie de Mahomet), la Charia, et surtout l’Histoire de l’islam (plus de 270 millions de morts …) et l’histoire de ses origines, les pratiques du jihad et de la taqiya…, avant d’écrire quoi que ce soit à propos de cette « religion » (système théocratique, totalitaire et hégémonique), et surtout, surtout qu’il évite d’écrire quoi que ce soit à propos de ceux qui ont pris la peine de l’étudier et qui manifestent leur opposition à l’islamisation de la France (comme RL et quelques autres …).

Islamisation déjà en cours et qui est accélérée par l’immigration débridée et incontrôlée, car on sait que la grande majorité des « migrants », « réfugiés », « demandeurs d’asile », … sont des hommes jeunes et musulmans seuls, conditionnés dès leur enfance par les « préceptes » de l’islam, dont la Taqiya.

La Déclaration du Caire du 05 août 1990 sur les Droits de l’Homme en Islam basés sur la Charia (signée par 57 pays musulmans) est de lecture complémentaire intéressante … .

Et si Bruno Alvarez voulait bien vérifier en détail les sourates et versets du Coran prêchés dans les mosquées par rapport à nos lois républicaines, dont le Code Pénal, il pourrait vraiment informer…

Malgré les appels de Ouest-France à aider les minorités persécutées au Moyen-Orient (par des musulmans) par un tout petit encart très souvent, il semble que votre journal devrait être de plus en plus considéré comme complice de cette islamisation de la France et de l’Oumma (dhimmitude ?), et des conséquences sur la vie et l’avenir des citoyens français.

Sincères salutations.

Georges COLLETER

(72 ans, retraité de l’agriculture et de l’industrie lourde)

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
BALT

Bravo pour votre intervention!

jo

J’avoue n’avoir jamais ouvert un coran de ma vie et n’en ai aucune envie pour le moment, car ce que je vois autour de moi me suffit, revendications religieuses trop criantes de la part de certains musulmans

Glazik

Ces journaux régionaux, Ouest-France et le Télégramme, sont supposés être apolitiques et informatifs sur les événements locaux, mais ils sont positionnés politiquement à gauche et centre droit. Insidieusement, ils déversent leur message politique et le lecteur avale avec confiance et naïveté la bonne parole de ces journaux soi-disant non partisans ! Ils sont bien plus dangereux que les journaux d’opinion car ils donnent le ton de l’info. Une manifestation peut ainsi être condamnée d’avance par ces journaleux, il leur suffit d’écrire que celle-ci sera motivé par un mouvement « raciste, fasciste », et hop, le tour est joué ! Le quidam qui souhaitait se… lire la suite

Daniel Boutonnet

Bravo. On en a assez de tous ces collabos islamophiles. Les musulmans n’ont pas besoin de faire de la propagande, d’autres le font très bien pour eux !

Éddy Leurquoy

Je ne supporte plus les abrutis qui parlent de l’islam sans jamais avoir ouvert un Coran j’ai envie de leurs faire bouffer page par page LoL

wika

Je me déplace assez souvent dans différentes régions de France et je ne manque pas, à chaque fois de lire la presse locale.
Ces journaux locaux, quels qu’ils soient, donnent un résumé succinct de l’actualité et parlent surtout de la vie locale, mais je constate à chaque fois que tout ce qui a trait à l’accueil des réfugiés ou de la politique d’immigration dans notre pays est systématiquement présenté de façon positive.
Je constate donc à chaque fois avec agacement que ces journaux ne sont que des journaux de propagande du gouvernement.