Je suis candidat à la présidence du CFCM souhaité par M. Valls

Publié le 5 septembre 2013 - par - 1 696 vues

Lettre  à M. Manuel Valls, Ministre de l’intérieur, chargé des cultes.

Copie à la presse et aux dignitaires musulmans de France

Monsieur le ministre,

D’après l’Express, vous ne voulez plus de l’hégémonie marocaine et turque sur le CFCM et vous réfléchissez à « un nouveau Conseil français du culte musulman ».

Etant donné que je suis Français, que j’ai renoncé à tout papier de mon pays d’origine, le Maroc, et que je suis l’initiateur du nouvel islam en France, je crois que j’ai de bonnes chances de convenir au poste de président dans le nouveau Conseil que vous envisagez. S’agissant de l’intérêt supérieur du pays, je mets une sourdine sur mes convictions laïques, un peu trop strictes et cassantes. Je regarde d’un bon œil l’immixtion de l’Etat dans les affaires islamiques, si tant est elle sérieuse.

Je fais donc acte de candidature et vous présente  ici, ainsi qu’à la presse, mon programme et mes recommandations en cinq points (c’est donc plus léger que les dix commandements) :

  1. Déclarons caduques les prescriptions du Coran interdisant à la musulmane d’épouser des non-musulmans et aux musulmans de s’allier à des juifs ou à des chrétiens. Je propose aux musulmanes et aux musulmans d’aimer les Autres, y compris ceux qu’ils nomment leurs ennemis ou les ennemis d’Allah. Libérée de l’interdit d’aimer les non-musulmans, la musulmane n’aura plus besoin de signaler cette ségrégation à l’aide d’un voile.
  2. Déclarons caduque l’obligation faite aux musulmans d’inscrire la soumission dans le corps, l’espace et dans le temps. Je leur propose de prier la tête haute, les yeux tournés vers le Ciel, à côté de leurs femmes et de leur filles puisqu’ils n’auront plus à s’abaisser à des postures indignes, aussi bien pour les femmes que pour les hommes.
  3. Au lieu de faire la fête jusqu’au petit matin durant le ramadan, faisons le choix de la frugalité. Buvez et mangez durant les journées de ce mois du jeûne diurne et de la bombance nocturne.
  4. Sacrifiez pour l’humanitaire au lieu de sacrifier un mouton et goûtez à tous les produits du terroir pour vous y enraciner par les papilles. Le jambon est bon, aussi bien pour l’intégration que pour l’assimilation !
  5. Choisissez de vous faire enterrer en rang, à côté de nos concitoyens et voisins du cimetière communal. C’est depuis 1884 qu’il n’est plus communautaire. Refusons donc les carrés à part et à l’écart.

En un mot : non aux ghettos sexuels, matrimoniaux, vestimentaires, alimentaires, sportifs, commerciaux et sépulcraux !

L’islam, à travers ses pratiques sociales les plus quotidiennes et les plus basiques, est ségrégationniste, séparatiste et ne favorise nullement l’amitié entre les peuples. Abattons donc ses murs qui nous ont toujours maintenus séparés de l’humanité et dans une attitude d’animosité à l’égard des Autres. Une autre humanité doit voir le jour et les musulmans de France doivent y contribuer.

Je me fais fort de la hâter si je suis adoubé comme président du Conseil français du nouveau culte musulman. La bonne foi, c’est aussi simple que cela.

Pascal Hilout, né Mohamed

Initiateur du nouvel islam (depuis 2004)

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi