Je suis classée comme emmerdeuse parce que je refuse l’islamisation de la RATP

Publié le 28 septembre 2013 - par - 1 828 vues
Share

BurqaPanneauInterditMon supérieur hiérarchique RATP dit, à qui veut l’entendre, que je suis une emmerdeuse parce que je dénonce et je refuse l’islamisation de mon entreprise.

Bah oui, je refuse d’être considérée comme un symbole négatif par des collègues religieux parce que j’estime que les femmes ne sont pas des citoyennes de seconde zone et qu’elles ont le droit au respect de leur dignité comme tout être humain. C’est fou !

Je refuse de voir sur mon lieu de travail des hommes qui prient sur un tapis dans une position avilissante ou qui font leurs ablutions dans les sanitaires parce que ça me met mal à l’aise. Quel scandale !

Je refuse que la RATP autorise la nourriture halal parce que j’aime les bêtes, je pense que l’égorgement est barbare, je ne veux pas financer le terrorisme et je ne veux pas être contaminée par la bactérie e.coli. Quelle infamie !

Je refuse de prendre la pratique du ramadan à la légère parce que je pense qu’elle met en danger la vie des usagers des transports, celles des usagers de la route et des piétons, qu’elle trouble sérieusement l’organisation du service public et coûte cher à la RATP. Quelle horreur !

Je pense que laisser des agents RATP porter la barbe islamiste c’est favoriser le prosélytisme, c’est les laisser penser que la laïcité ne les concerne pas, c’est laisser s’opérer une pression religieuse sur les musulmans non pratiquants et sur les femmes et c’est injuste vis à vis des autres religions. Quel honte !

Je pense qu’il faut stopper la politique de discrimination positive parce qu’elle est anti républicaine et qu’elle créé un communautarisme religieux agressif qui met en danger la cohésion et la paix sociale. Quel égoïsme !

Je pense qu’un syndicat n’est pas là pour mener des revendications religieuses mais pour défendre l’intérêt général des salariés. Quel culot !

Je m’exprime ouvertement sur le site Riposte laïque parce que je pense qu’il est inutile de faire appel au « bon sens » d’individus qui considèrent que la femme est impure, tentatrice et inférieure ou qui considèrent que la foi religieuse doit passer avant la dignité humaine et les lois de la république. Quelle E.M.M.E.R.D.E.U.S.E !

Je ne dois rien à personne, je suis une femme libre, j’ai une conscience, je l’exprime et j’aime ça ! Si c’est sa définition de « l’emmerdeuse » et bien je l’emmerde !

Ghislaine Dumesnil

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.