Je suis hostile à un label « ni casher ni halal »

Publié le 23 août 2010 - par
Share

Lectrice régulière de votre blog et ce grâce à ma petite fille jeune soldate assidue dans vos rangs, permettez moi de vous appeler amis.

Je voudrais réagir à l’article de Jaime Horta – Vers la création d’un label « ni hallal ni casher » sur un point précis.

Si un tel label devait voir le jour ce serait très grave, car il y serait sous entendu qu’il serait « non-quelquechose ».

Ainsi si vous le permettez, je suis contre et je m’explique.

Le contraire d’un homme circoncis n’est pas un non-circoncis mais un homme Naturel le terme est donc impropre. En acceptant « non-circoncis » cela tenterait de faire croire que la « norme » serait circoncis.

De même qu’une personne qui n’est pas musulmane n’est pas un non-musulman ou koufar/mécréant.

Une personne qui n’est pas juive n’est pas un non-juif /goy !

Le contraire du hallal/casher n’est pas (et ne doit pas devenir) le non-hallal/casher mais Normal donc la certification n’a pas lieu d’être, et j’en reviens à l’analyse des exemples précédents, la certification non-hallal amènerait à penser que hallal serait la « norme ».

Le privatif non- est dangereux et fait le jeu de l’islam du judaïsme ! Mais surtout, essentiellement, de l’islam !

Ce sont des insultes. Nous devons le comprendre. Nous devons nous en défendre en rétablissant le juste poids des mots, nous ne sommes pas « non-.. » Nous Sommes !

Le hallal/casher concernant l’égorgement des animaux : Officiellement il n’y a aucune loi qui autorise cela, juste une possibilité d’accommodement/dérogation et cette possibilité doit disparaître.

La propagande nauséabonde de ce burlesque ramadan qui blesse les yeux et les cœurs doit cesser !

La contribution involontaire et obligatoire des consommateurs par paiement de la taxe sur le hallal reversée aux moquées est une ignominie un « sacrilège », la vente des produits hallal (hormis les viandes rituelles qui doivent être interdites sur le sol français) doit se retrancher dans des enseignes islamiques et uniquement ..en attendant que tout cela disparaisse, et j’en suis convaincue on en viendra à bout, « faute d’en mourir » dans toute l’acception du terme !

Le coran (et sa kyrielle d’excipients a effets indésirables : hadiths, sunna, droit de l’homme musulman, sharia, sira etc.) doit être mis au ban des accusés pour toute la haine qu’il contient envers l’humanité entière.

L’islam est une non-religion et ce n’est pas une non-vérité, c’est LA Vérité.

Ni VOILE ni BURKA, Oui bien sûr le premier suffisamment infamant à l’égard de toute femme digne de ce nom n’étant que la porte ouverte pour le second et la pointe émergée d’un iceberg qui s’alourdit de 14 siècles de haine contre la Vie.

C’est mon intime conviction.

Merci à toute l’équipe

Marie Lapeyre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.