Je suis ravie d’apprendre que Jésus était antisémite, nazi et raciste

On n’est pas surpris, ayant connu les débuts de Riposte laïque, d’y trouver des propos anti-catholiques. Mais les dernières « sorties » de Guillaume Plas et de Pierre Régnier dépassent la virulence coutumière par des explosions haineuses qui laissent perplexe, voire inquiet.

« Il ne faut surtout pas, dans Riposte Laïque, mettre fin à la controverse sur les valeurs comparées du christianisme et des autres religions. » écrit  P Régnier   Mais quelle controverse est-elle possible quand le verdict a déjà été rendu, et sans appel ?

Guillaume Plas entre en transe et on craint pour lui la crise cardiaque. Se moquer est mal, mais il fait penser à un personnage de dessin animé ayant mis les doigts dans une prise électrique.

Il nous ressort pêle-mêle un discours de Hitler se réclamant de Jésus, – ayant oublié momentanément  que Jésus était juif… – les nazis chrétiens, Mussolini et les accords de Latran, une invective de Jésus aux juifs, la réintroduction de l’ancien texte liturgique sur la responsabilité des juifs dans la Crucifixion, la distinction entre ceux qui sont avec Jésus et ceux qui sont contre… Et j’oubliais, les homosexuels, pédérastes (c’est-à-dire aimant les petits garçons) ou non.

Oui, en 1930, l’immense majorité des Européens étaient baptisés. Guillaume Plas en conclut automatiquement que tous les chrétiens sont des nazis. Ou des fascistes, puisque Mussolini a concédé le Vatican au Pape. Comme Jésus a invectivé les juifs qui se livraient au péché, et que les Evangiles rendent les juifs responsables de sa mort, les chrétiens sont antisémites, CQFD. D’ailleurs le rabbin Di Segni le dit. Donc parole  d’Evangile.

Et pour comble, ce salaud de Jésus dit que ceux qui ne sont pas avec lui sont contre lui. Comme Hitler. Donc Jésus est antisémite, nazi et fasciste. Et ceux qui ne sont pas d’accord avec lui sont antisémites, nazis et fascistes, euh,  pardon, iront en enfer.

Mais où donc iront ceux qui ne sont pas d’accord avec Guillaume Plas, et qui sont des antisémites, des nazis et  des  fascistes ? Brrr… Au congélateur ?

Ce qui est marrant, c’est que Guillaume Plas n’est pas choqué du tout des préceptes juifs, inscrits dans le Lévitique (20, 24 – 26 ) (traduction Segond, un protestant) : « C’est vous qui posséderez leur pays (des nations que je chasserai devant vous, les goyim) ; je vous en donnerai la possession: c’est un pays où coulent le lait et le miel. Je suis l’Éternel, votre Dieu, qui vous ai séparés des peuples. » ; « Vous pourrez aussi en acheter des enfants des étrangers qui demeureront chez toi, et de leurs familles qu’ils engendreront dans votre pays; et ils seront votre propriété. » « Vous les laisserez en héritage à vos enfants après vous, comme une propriété; vous les garderez comme esclaves à perpétuité. Mais à l’égard de vos frères, les enfants d’Israël, aucun de vous ne dominera avec dureté sur son frère. »

Et le Deutéronome (7, 1-5) :  « 2. Lorsque l’Éternel, ton Dieu, te les aura livrées et que tu les auras battues, (les goyim), tu les dévoueras par interdit, tu ne traiteras point d’alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce. »  « Voici, au contraire, comment vous agirez à leur égard: vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, vous abattrez leurs idoles, et vous brûlerez au feu leurs images taillées. »

Il se trouve que Jésus, juif, s’adressait à des juifs à qui il reprochait de ne pas respecter les dix commandements. Il est arrivé qu’on me réponde de ne pas me mêler de cette affaire « judéo-juive », confisquant ainsi la judéité des disciples de Jésus,  appelés  « chrétiens », et leur histoire pendant 2000 ans…

Et pourtant, ils l’ont bien fait mettre à mort, et si les juifs d’aujourd’hui n’en sont pas responsables, ils n’en continuent pas moins à demander qu’on efface l’acte fondateur du christianisme…

Il faudrait peut-être aussi rappeler  que les premiers internés dans les camps furent des Allemands, donc des chrétiens et que Mein Kampf appelle à détruire le christianisme, comme on peut le voir sur ce site,  http://www.coranix.org/114/mein_korampf.htm

Les propos de Jésus tenus envers des juifs et cités par Guillaume Plas, s’adressent à des interlocuteurs précis de Jésus, qui ne veulent  pas admettre que « la Vérité (les) affranchira » et qui veulent le mettre à mort. (Jn, 8, 31-37). Pas très honnête, l’amputation des citations.

Nadia Furlan

image_pdf
0
0