1

Je suis viré de YouTube pour diffusion d’informations « médicales incorrectes »

Ce matin, comme à mon habitude depuis deux ans, j’ai fait ma vidéo du jour. Pendant un an et demi, je la postais quotidiennement sur la chaîne YouTube de « Riposte Laïque », avec des résultats de plus en plus encourageants. Mes vidéos tournaient entre 30.000 et 50.000 vues par jour, avec des pointes à 200.000. Cela représentait, par mois, entre 1 million et 1,5 million vues.

Et puis la censure a commencé à frapper.

La première fois, j’ai été censuré pour avoir, en plein conflit des Gilets jaunes, évoqué les « Gibis Gilets jaunes » et les «  »Shadoks macroniens. J’avais donc décidé de rester sur YouTube, mais d’utiliser la deuxième chaîne du site.

J’ai ensuite été exclu pendant une semaine de YouTube pour une vidéo humoristique, comparant le traitement subi par les musulmans en Chine et celui subi par leurs coreligionnaires en France. La vidéo s’intitulait « À bas la Chine islamophobe, vive la France islamophile ». Si vous l’écoutez, je reste, tout au long de cette vidéo, dans l’humour et dans le deuxième degré.

https://resistancerepublicaine.tvs24.ru/cc-content/uploads/h264/jZNHNuPyhGd2Kvo48qYP.mp4

J’avais donc décidé de m’exiler chez nos amis russes, et j’ai ouvert une chaîne, sous mon nom.

YouTube me bloque 7 jours : Messieurs les censeurs, bonsoir !

Depuis, tous les jours, je poste, comme je le fais depuis deux ans, une vidéo sur le site.

Et, pour ne pas perdre le bénéfice de la chaîne YouTube de « Riposte Laïque », qui est passée, en deux ans, de 12.000 abonnés à plus de 42.000, pour faire vivre ce patrimoine de RL, je poste, environ une fois tous les trois jours, une vidéo sur cette chaîne. En général, je suis très prudent sur l’islam, et je réserve mes propos les plus islamiquement incorrects à la chaîne russe, où aucune censure n’existe.

Pourtant, ce matin, les choses n’ont pas traîné. À 11 heures, je mettais ma vidéo du jour, intitulée « Macron interdit aux Français de skier en Suisse ».

Macron interdit aux Français de skier en Suisse

Et, une heure plus tard, comme cela m’arrive de le faire, je postais la même vidéo, avec un autre titre (sur YouTube, le nombre de signes pour un titre est plus réduit), »Pas de ski à Noël, mais vaccin pour tous en 2021″.

En à peine une heure, la censure YouTube se mettait en action, et je recevais le message suivant :

Pourtant, je n’avais pas parlé de l’islam, mais j’avais osé évoquer d’autres thèmes politiquement incorrects, et notamment le vaccin. J’ai osé ironiser sur le « plan vaccin » qui se met en place, j’ai osé évoquer les professeurs Raoult, Perronne et Toussaint, j’ai osé parler de l’interdiction faite aux Français d’aller skier en Suisse, quand les clandestins, dont beaucoup sont porteurs de maladies contagieuses que j’ai citées, comme la tuberculose et le sida, entrent librement en France. J’ai expliqué que le plan de Macron et de ses complices étant de vacciner le maximum de la population française entre avril et juin 2021, ils allaient devoir nous faire le coup de la 3e vague, pour justifier les mesures liberticides qui allaient suivre, et la grosse manipulation du vaccin.

Et bien, j’ai subi le même sort que le film « Hold-Up » (que j’ai évoqué) et il n’a fallu qu’à peine une heure pour me faire suspendre une semaine, avec mise à l’épreuve pendant trois mois. J’ai subi le même sort que le professeur Raoult en personne, accusé de choses semblables. YouTube et ses censeurs, aidés de ses robots programmés comme les machines à voter américaines, décide donc des informations correctes, que tout le monde peut consulter, et des informations jugées incorrectes, qui sont interdites au public. Et bien sûr, les censeurs de YouTube ne vous donnent aucune explication, si ce n’est une vague formule de prétendu non-respect des conditions d’utilisation, qui permet à la plateforme d’exercer les choix les plus arbitraires. Qu’est-ce que cela aurait été si j’avais évoqué l’islam, ou l’élection américaine ? Est-on encore en France, ou bien en Chine ou en Corée du Nord ?

Dans un autre registre, Majid Oukacha avait subi un sort semblable, pour délit d’islamophobie.

Je remarque d’autre part, depuis plusieurs semaines, une chute spectaculaire de mes taux d’audience, suite à des pratiques qu’on appelle le « shadow banning ». Le shadow banning (également stealth banning, ghost banning et comment ghosting) pouvant se traduire par bannissement furtif, est le blocage (en) total ou en partie d’une communauté en ligne d’un utilisateur, ou du contenu qu’il produit, de telle sorte que celui-ci n’en ait pas conscience. Cela se fait en rendant les contributions de l’utilisateur invisibles ou moins visibles auprès des autres membres du service concerné, tout en les gardant généralement visibles par lui-même, espérant ainsi que l’absence de réactions va finir par lasser l’utilisateur et amener ce dernier à adapter ses publications, réduire ces dernières, voire carrément quitter la communauté concernée.

Ainsi, en général mes taux de visite tournaient entre 30.000 et 50.000 visiteurs, et le chiffre de 20.000 visiteurs était considéré comme un mauvais résultat. Or, depuis environ un mois, je constate que je n’atteins plus, sur YouTube, le chiffre de 20.000, et qu’il arrive même que je n’atteigne même pas les 10.000.

La meilleure façon de contourner la censure de YouTube est donc de s’inscrire massivement sur cette chaîne russe (en haut à gauche sur la page d’accueil), et de contribuer ainsi à contourner des réseaux sociaux qui se permettent, entre autres, de censurer Donald Trump et de rouler ouvertement pour les collabos et les mondialistes.

Accueil

Je compte sur vous pour m’aider à réaliser une contre-attaque fulgurante, dès demain.

Pierre Cassen