1

Je verrais bien un attelage Zemmour-Philippot pour 2022…

Je suis de plus en plus persuadée que, que cela nous plaise ou pas, le temps de Marine et du RN est dépassé. Il nous faut autre chose. Il nous faut quelqu’un d’autre pour incarner le camp patriote.  Bien sûr, s’il n’y a personne d’autre, on soutiendra Marine. Mais son absence lors de la crise Covid  à notre côté fait peur et éloigne… Et nous apprenons que le RN est en faillite, qu’il doit 25 millions d’euros… Sans doute que c’est aussi dû aux difficultés que les juges et Macron ont fait au RN, empêchant le versement de l’argent versé aux partis politiques au prorata de leurs élus… Mais je ne vois pas comment, avec un tel passif, alors que personne ne veut prêter à Marine et qu’elle n’a pas le droit d’emprunter à l’étranger, le RN aurait les moyens de faire campagne pour quelque élection que ce soit…

Mais qui d’autre ? On parle de plus en plus de Zemmour qui ne dit pas un non catégorique, non plus qu’un oui catégorique… : il se tâte, il consulte, tout est ouvert.

Nous en avons déjà parlé, notre ami Gamma avait lancé l’idée et voulait avoir votre avis.

https://resistancerepublicaine.com/2020/11/02/et-si-notre-sauveur-etait-eric-zemmour/

La majorité des commentateurs était plutôt favorable à une candidature Zemmour pour la présidentielle.

J’avoue que les deux seules personnes que je vois pour 2022 c’est Zemmour et Philippot et je me prends à rêver d’un attelage gagnant s’ils s’associaient tous deux.

En 2015, il y avait de menues divergences entre les deux hommes… À cause du RN, de Marine… Marine est-elle de gauche ? Marine est-elle sous l’influence de Philippot ?

Philippot a eu beau jeu de répondre que lui et Zemmour étaient pour Chevènement en 2002. Et ils n’étaient pas les seuls : moi aussi, à l’époque je militais pour Chevènement 😉.

Mais, on s’en fiche, l’urgence est ailleurs.

Par ailleurs, ils ont de grandes proximités que, déjà, il y a quelques années, Florian Philippot mettait en valeur : 

Éric Zemmour est l’instant de fraîcheur dans le débat médiatique car il est l’un des seuls à avoir une voix différente dans un concert de conformisme et ça fait du bien.

Sur certains sujets, on ne peut qu’être proches. Quand il parle de l’immigration, de souveraineté nationale, d’Europe, d’euro… évidemment, on ne va pas se cacher, on est assez proches. Il y a des points de divergence aussi.

Ça fait de sacrés points de convergence…

Je verrais bien l’un comme Président et l’autre comme Premier ministre…, peu importe dans quel sens. Sans doute, néanmoins, que Zemmour serait mieux en gardien du temple, en Président au-dessus des partis, tenant juste la ligne, tandis que Philippot, avec son énergie, sa détermination… mettrait en musique une autre politique.

Philippot, sur un plateau, exploserait Macron, à coup sûr, il ne s’en laisse pas conter. Zemmour est plus poli, plus « gentil », or il faut un « tueur  » face à l’ordure Macron. Je crois que Philippot serait celui-là, mais Zemmour pourrait aussi être à la hauteur…

Christine Tasin