Je viens d’avoir l’honneur d’être reçu par Monsieur Jean-Marie Le Pen

C’est un moment étrange que de rencontrer monsieur Jean-Marie Le Pen. On a là, concentrées en un seul homme, la petite et la grande Histoire avec lesquelles il n’a eu de cesse de dialoguer durant plusieurs décennies. Bien entendu, un cortège d’images et d’événements nous viennent immanquablement à l’esprit, comme autant de madeleines proustiennes.

J’arrivai donc à Montretout, accueilli par le très élégant Lorrain de Saint-Affrique, qui me fit au passage découvrir un étonnant panorama de Paris depuis une terrasse de la propriété. Là, je me pris à imaginer le Menhir s’élevant au-dessus du tumulte de la capitale, dans lequel il avait plongé si souvent au cours de sa carrière politique.

Cependant, quelle ne fut pas ma surprise lorsque je vis entrer dans son bureau – fabuleux cabinet de curiosités où se côtoient photos de souvenirs publics et intimes, bibelots de toutes sortes, maquettes de bateaux et livres, beaucoup de livres – un homme d’une simplicité et d’une courtoisie désarmantes, tandis que nous nous préparions à l’entretien qu’il accordait à l’émission « Libre journal de l’identité » de Radio Courtoisie pour commenter la sortie du premier tome de ses Mémoires ainsi que l’actualité.
Si j’avais eu quelques doutes quant à l’humanité de ce personnage, ils auraient soudain fondu comme neige au soleil. Fort heureusement, je m’étais, depuis pas mal de temps, prémuni contre les détestations du camp de la bien-pensance, dont le président Le Pen a toujours été la proie désignée.

D’emblée, le président se mit à parler avec les uns et les autres, affable, souriant, devinant peut-être qu’il n’aurait pas, ce jour-là, à subir des questions idiotes sur tel ou tel propos tenu jadis ou, pire pour ce grand amateur d’Histoire, des approximations diverses et variées qui collent aux fantasmes du vivre-ensemble mais pas à la réalité ! Et en effet, Henri Dubost, qui menait l’entretien, lui offrit cette intelligence du fond et de la forme qui repose de l’habituelle indigence des médias. Très en confiance, le Président poussa même la chansonnette ; il adore chanter, de son propre aveu.

Les questions d’actualité le disputèrent donc à celles concernant plus spécifiquement les Mémoires du Président, ce dernier répondant à chaque fois avec justesse et mesure. À ce propos, l’écouter parler de Pierre Poujade, dont il fut un temps un proche, a été un grand moment de l’entretien, Poujade, du fait de son parcours politique, renvoyant immanquablement aux Gilets jaunes d’aujourd’hui.

Le Président, contrairement à nombre d’écervelés politiques répondant aux critères du « jeunisme » et du « changisme » – ainsi qu’il l’a si justement souligné –, réfléchit avant de répondre. Sa rigueur de pensée est telle qu’il n’affirme jamais rien avant d’être certain de son fait. C’est sans doute pour cela que Jacques Chirac, dans l’entre-deux tours de la présidentielle de 2002, a refusé de débattre avec lui. Le même Jacques Chirac dont Philippe de Villiers a rapporté l’incurie dans son essai Le moment est venu de dire ce que j’ai vu, évoquant l’anecdote suivante : plusieurs chefs d’État et personnalités politiques, dont François Mitterrand, évoquaient à tour de rôle la date historique la plus importante selon eux quand le même Chirac répondit… « Pour moi, c’est 1664… Kronenbourg » !

Mais ce qui était touchant, c’est qu’entre les Gilets jaunes, la fadeur d’Emmanuel Macron, décrite avec une finesse d’esprit rare, ses souvenirs d’enfance et de jeunesse, le Président se laissait entrevoir tel qu’en lui-même, loin des caricatures abjectes qu’on lui inflige. Mieux, au cours des échanges en dehors de l’émission proprement dite, il se libérait encore plus, pour notre plus grande satisfaction à tous. Il semblait avoir vraiment confiance.

Pour preuve, il exhuma, du secrétaire se trouvant dans son dos, une grande enveloppe de laquelle il sortit un béret vert, celui de Roger Degueldre, arrêté pour sa participation active au sein de l’OAS, jugé de manière expéditive et exécuté dans des conditions atroces au fort d’Ivry en 1962 : une première salve le blessa ; un adjudant s’approcha alors pour l’achever mais n’y parvint pas car son arme était enrayée. On apporta un autre pistolet mais le coup atteignit l’omoplate et pas la tête ; enfin un second coup partit et l’acheva (source : http://www.contre-info.com/cetait-un-6-juillet-lassassinat-sordide-de-roger-degueldre).

Toutes ces choses, le Président les savait, lui qui servit, faut-il le rappeler, en Indochine et en Algérie. Son regard en disait long à ce moment… les souvenirs sont parfois un poison douloureux.

Oui, ce vieux monsieur, assis dans son fauteuil, aurait pu vivre dans l’oisiveté ; il a préféré combattre, de toutes les manières possibles, non pour sa gloire personnelle mais pour celle de la France, qu’il révère. « J’ai toujours été un Français bien que je fusse celte », dit-il en forme de serment de fidélité à la patrie, dont il déplore le possible avenir si rien n’est fait : « Il n’est pas encore trop tard mais il est presque trop tard », prophétise-t-il. Nous serions bien inspirés de l’écouter cette fois-ci, parce que, des années plus tôt, ce qu’il avait prédit est advenu : l’islamisation de notre pays n’est plus une lubie d’extrême droite !

Et de constater que notre confort nous fragilise chaque jour un peu plus : « J’ai vécu dans un monde d’anciens combattants tout autour de moi », énonce-t-il à titre de comparaison. Il est dans le vrai : à une agression majeure nous répondons par des larmes et des peluches quand nous devrions à notre tour prendre les armes au lieu de nous recroqueviller dans ce qu’il résume ainsi : « Nous avons récolté les fruits amers de la démagogie et du renoncement. »

Puis il a fallu partir, avec ce désir secret de revenir un jour pour parler avec un homme de grande envergure ; il en reste si peu…
Une dernière chose : à la lumière de cette rencontre au sommet, tant du point de vue de la hauteur des lieux où nous nous trouvions que de la personne élevée du Président, je sais maintenant pourquoi le nom de « Rassemblement national » me gêne aux entournures, car pour lutter contre les hydres destructrices de la Nation on ne se rassemble pas, on fait front !

Charles Demassieux

PS : Je tiens à remercier ici deux personnes sans qui je n’aurais pas eu l’occasion de vivre ce moment historique, à savoir Henri Dubost et Ghislaine Dumesnil qui me l’a présenté.

(Photos : Charles Demassieux pour Riposte laïque)

 

image_pdfimage_print

67 Commentaires

  1. Vous parlez d’un honneur ! JMLP, le parrain de la fille de l’islamo-collabo et pro-djijadiste Dieudonne M’Balla M’Balla ! Le Pen est l’ami des Arabes (les « Palestiniens », Saddam Hussein) et l’ennemi des Juifs. Mais c’est cela qui vous rend certainement fier ! Ce vieux bouc est n’est pas un patriote. Il ne cesse d’excuser les actes des Nazis en France pendant la collaboration, collaboration qu’il a d’ailleurs toujours défendue ! Allez ! Allez ! Du balai !

  2. JMLP a hurler au désastre de l’islamisme et il a été trainé devant les tribuneaux . Il a été traité de fachiste et autres joyeusetés d’extreme droaaaaaaaaaaate : et bien avant de mourrir je crois que le menhir va pouvoir se dire « j’ai été un fin visionnaire »

    • Bien avant de mourir il pourra se dire qu’il a été un fin visionnaire !
      Exact, … pour notre malheur !

    • Quand a-t-il hurlé au désastre de l’islamisme ? Je n’en ai pas le moindre souvenir, ce doit être ma mémoire qui est défaillante, certainement.

  3. JMLP a eu le grand tort d’avoir raison… trop
    tôt ? Tôt ou tard, çà ne change rien pour les politicards qui sont dans la déraison depuis
    quatre décennies et qui entendent bien poursuivre.

    • Si elle était le père elle en aurait deux, ce qui n’est pas élégant pour une fille !!

    • Qu’elle soit élue et vous verrez ce qu’elle vaut vous risquez d’avoir une grosse surprise, moi je signe des 2 mains qu’elle sera encore meilleure que son papa.

  4. Jean-Marie le Pen a dit pas mal de vérités c’est un fait mais il n’a jamais voulu aller au pouvoir. A chaque fois qu’il était haut dans les sondages, il s’arrangeait pour sortir une petite phrase lamentable qui le discréditait complètement. Son rapprochement avec l’islamo-collabo Dieudonné a sonné le glas de sa carrière politique.

      • Les attaques du Système seraient restées inopérantes si JMLP ne s’était pas lui-même complaisamment diabolisé avec ses « petites phrases » inutilement provocatrices sur les chambres à gaz et sur la 2èmeGM(des sujets à des années-lumières des problèmes quotidiens des français) et qu’il lâchait « opportunément » dès qu’il grimpait trop dans les sondages .Ce fut de toute évidence pour lui le moyen imparable de se saborder afin de ne surtout pas être élu , préférant le rôle d’éternel opposant qui lui permettait de fanfarrronner aux tribunes et sur les plateaux TV pour sa seule satisfaction narcissique.

    • Bertrand
      Dieudonné a servi d’amuseur a JMLP qui adore la provocation face aux dirigeants qui n’ont jamais mis les pieds aux combats . Il n’a jamais voulu du pouvoir et bien qu’instruit son coté naturel de baroudeur n’en aurait probablement pas fait un président « de classe » . Pour Dieudo sois disant antisémite et islamo collabo il ne doit pas s’informer beaucoup !!! C’est peut etre le manque de connaissance historique et politique de dieudo qui en a fait le bouffon de JMLP ( je résume : il s’en est servi pour semer le trouble et éveiller les esprits des bulots  » il adore »).

  5. quel dommage que ce GRAND Mr LE PEN NE SOIT PLUS DANS LA POLITIQUE PROPREMENT DITE ! ON A SA FILLE MAIS AURA T ELLE LA FOUGUE QUE SON PÈRE AVAIT AVANT QU4IL SOIT MIS AU RENCART ! MERCI JEAN MARIE !!!

  6. Mes compatriotes ou du moins une grande majorité, un peu autiste et totalement irresponsable car l’enjeu est vital, on voulu croire aux chimères de l’ ensemble de la classe politique dirigeante. Classe politique incarnée par une succession de parasites toxiques et nuisibles tous à la solde de ce nouveau ordre mondial destructeur d’état nation. Si nul n’est prophète en son pays, JMLP en est l:execption, car tous les évènements actuels ont étés prophétisés, il incarne toutes les valeurs qui ont fait et bâties notre pays n, en déplaise aux cocos, aux frangins mal éclairés, aux bobos aseptisés, aux ecolos aux cerveaux malades, aux médias leche babouches etc……La dérive est totale, la plus grande avorteuse de tous les temps pamtheonisee avec des hôpitaux qui portent son non, l’horreur totale

    • depuis 40 ans,le menhir le pen,nous a avertit sur l’islam et l’immigration,en 2002,ils ont preferer elire chirac,le roi faineant,que JM LE PEN, depuis nous en subissons les consequences, et nous sommes dans le non,retour,15millions de musulmans en france,seul une guerre civil pourrait nous sauver,mais connaissant certains francais,ils prendront leur valises,et fuiront et connaissant les musulmans islamiser,armees et n’ayant pas peur de mourrir car allah les attends au paradis avec 40 vierges,je suis sur que la france serit perdante, le menhir est un viel homme mais a 90ans,je suis sur qu’il prendrait les armes,car il a toujours aime la france et les francais

      • Je ne l’ai JAMAIS entendu avertir sur l’islam.

        Au contraire, il a toujours parlé et agi avec un très grand respect de l’islam.

        Je me souviens, dans des journaux comme Libération, c’était le seul point sur lequel il trouvait grâce à leurs yeux. Je me souviens en particulier d’un article pour une fois élogieux, qui racontait comme il avait obtenu des autorités que les tombes de ses soldats harkis soient orientées vers La Mecque.

        C’est bien grâce à lui en tout premier qu’on passe actuellement pour des fachos et des nazis.

        « subir des questions idiotes sur tel ou tel propos tenu jadis »… Ces questions ne sont pas du tout idiotes, et tout le travail de sa fille a été d’essayer à grand-peine d’effacer l’effet désastreux et profondément durable de ces propos « plaisantins ».

        • vous avez le cerveau lave par les mediats,il y a 30ans,des affiches avec non a l’islam,non a l’islamismeil a meme ete condamne pour racisme, et je m’enrappele car j’ai colle ses affiches

  7. C’est à cause de JM Lepen que le nationalisme est synonyme en France d’outrance et de racisme. Les gens se disent en l’écoutant : si c’est ça être patriote alors votons de préférence pour les progressistes.

  8. Merci Jean Marie j’ai été de près dans votre entourage en Bretagne ,que de bon souvenirs !

    • et moi également , je suis d accord avec vous et je garde également que de très bons souvenirs et a l époque il y avait moins de nuisibles dans ce pays à l’époque s’appelait la France…… (le bougre avait vu très juste). Jean Marie……… on monte on monte , bientot c est nous aux commandes .

  9. Bizarre la phrase :on ne se rassemble pas ,on fait front.
    Bien sûr se rassembler prend du temps mais jouer le coq tout seul n’est pas très efficace .
    Ne dit-on pas que l’union fait la force ?

  10. C’était un grand visionnaire et on l’a mis au rancart, dommage car la France ne serait pas dans cet état catastrophique s’il avait été écouté.

  11. il n’en reste pas moins vrai que son antisémitisme réitéré a fait tant de mal, aujourd’hui encore on le paye! si macron a été élu avec 66% c’est aussi à cause de son négationnisme!

    • Rejoindre la discussion…Vous dite negationniste,mais qui connais vraiment la verite? vous ou peut etre vraiment les negationnistes qui sais!la verite n’est pas toujours du cote de ceux qui veulent que leur verite sois la verite,comme le climat,ou autre verite mensongere.

  12. Faire front est un mot à double sens, n’est pas une bonne idée d’où sont changement car au lieu de rassembler il divise il affronte il fait fac. On peut aussi l’interpreter comme faire front au sens de s’opposer à la France à la nation à la Republique.,

    • « Suis je bloqué pour bloqué » ? Non ! Ça passe. C’est débloqué de chez débloqué !

  13. Comment les français ont-il pu se détourner d’une aussi grande figure pour préférer la plus abjecte et la plus abominable créature anti-patriote et anti-française au moment le plus crucial?.
    Monsieur Le Pen a dit « il est trop tard »!.
    Personnellement, je ne le pense pas, mais ne perdons plus de temps désormais.
    Les G J nous rappellent aujourd’hui que la France et les Français se sont enfin réveillé, et qu’il nous appartient, maintenant, patriotes de raviver les couleurs et notre identité française.

  14. Un homme, un vrai qui a connu la guerre et ne s’est pas laissé happer par des lobbies. Pas comme ces énarques et autres planqués qui nous « gouvernent » et se goinfrent à nos dépens en nous prêchant les droits de l’homme

  15. Merci pour ce bel éloge. Je ne doute pas de la grandeur de Monsieur Le Pen et c’est bien dommage que nous n’ayons jamais eu un homme de cette envergure à la présidence de la République. Si tel avait été le cas, la France ne serait pas moribonde… RESPECT à vous, Charles et à ce vieil homme admirable à qui je souhaite encore de belles années.

  16. JM Le Pen est effectivement fort différent des caricatures dressées par les « progressistes » issus de l’école marxiste de la république
    Dommage qu’il ait fait deux graves erreurs dans sa vie:
    1- ne pas s’entendre avec le brillant Megret
    2- Confier le FN a sa fille dont il ne pouvait ignorer les caractéristiques

  17. Ce que j’ai trouvé un peu décevant , c’est que dans son Journal de Bord du 21 Décembre 2018, il n’a pas prononcé un mot pour plaindre ces malheureuses jeunes femmes Scandinaves assassinées au Maroc. Il ne sait peut-être pas ce qui est arrivé ? ça m’étonnerait. Moi j’y pense tous les jours de puis que je le sais, Nous sommes tous sous le choc, surtout au moment de Noel. Il a l’esprit Radio Courtoisie , les ‘faits divers’, on ne connait pas.

    • Il y a maintenant plus de quarante ans que JMLP alerte sur les dangers de l’islam mortifère, mais personne ne l’écoute ni ne l’entend.
      Si une prise de position et une déclaration officielle devait être faite, c’est au gouvernement en place de le faire et personne d’autre.
      Mais de ce coté soyez certain que ce sera motus et bouche cousue, pas de stigmatisation comme ils disent!.

      • Comme disait Jésus, ‘Si eux se taisent, les pierres crieront’ ! Sénéchal, je n’ai pas dit que JMLP aurait dû faire une ‘déclaration officielle’ , j’ai simplement remarqué qu’il n’en avait pas parlé dans sa vidéo et que j’avais trouvé cela décevant, de la part d’un homme qui comme vous le dites ,nous a avertis sur la dangerosité de ces peuples depuis des décennies.Même moi , la personne de l’ombre , j’en parle, mais pas lui. Bonne soirée.

      • Sénéchal,Je rédige de nouveau cette réponse que je ne retrouve pas :Je n’ai pas dit que que JMLP aurait dû faire une déclaration officielle , mais que j’avais remarqué que dans son dernier Journal de Bord , il n’en avait pas parlé.Pour quelqu’un qui a depuis 40 ans comme vous le dites , alerté les Français sur la dangerosité de l’islam,j’ai trouvé cela décevant. Le Figaro et le Parisien en ont parlé, et même moi, la personne anonyme sur Internet. Mais pas JMLP. Le christ disait : « si eux se taisent, les pierres crieront » Bonne soirée.

    • Ce Grand Homme n’a pas à s’abaisser à commenter les conneries qu’ont faites deux merdeuses même pas Françaises !

  18. JEAN MARIE LE PEN nous a averti de ce qui nous arrive combien de fois.Quand il a fait une manifestation a AVIGNON pour MADAME BOUVIER en 88 égorgée violée pour le festival d Avignon LA FRANCE SERA LE KOSOVO une marche et beaucoup de monde mais pas avec les bougies avec des discours de la réalité des événements on manifesté vraiment avec haine de ce qu il arrivait il était présent GRAND GRAND HOMME

  19. Charles, vous êtes un veinard !
    Il fait partie des gens exceptionnels qu’on aimerait pouvoir rencontrer quelques instants, non pas pour dire j’y étais mais pour se rendre compte de la grandeur qu’ils représentent et de leur capacité à faire passer ce truc qui donne envie d’aller de l’avant.

    J’aimerais pour ma part rencontrer Clint Eastwood, voir en concert Bob Seger (pour lui c’est foutu) et par dessus tout… ruquier.

    Nan je déconne pour Clint…😆

    • « Nan je déconne pour Clint… » Je croyais que c’était pour Ruquier. Mais enfin, en privé, il est sans doute très différent du personnage médiatique.

      • C’était humour Kader.Clint est mon acteur préféré et ruquier… je préfère pas continuer, c’est interdit par la loi…

Les commentaires sont fermés.