1

Je voulais qu’on touche les aides à la presse : à cause de vous, c’est raté!

Valise-de-billets.jpg

Le résultat des cent premiers commentaires publiés, suite à la vidéo d’hier sur la réaction qu’auraient les abonnés s’ils assistaient à l’agression d’un ministre par des racailles, est désespérante.

Non seulement pas un commentateur ne paraît prêt à intervenir, quitte à risquer sa vie, mais, fait aggravant, la plupart d’entre eux expliquent qu’ils fermeraient les yeux, les plus radicaux se disant même prêts à participer à la fête !

Quelle ingratitude, alors que nos élus, et surtout nos ministres, se sacrifient pour le bien de la France et le nôtre !

Moi qui espérais être dédiabolisé, voire même bénéficier des aides à la presse, c’est raté !