1

Jean-Louis Olaizola, un obscur maire, prend la plume pour nous insulter

Ce lundi de Pentecôte, peut-être M. le maire s’ennuyait-il… Toujours est-il qu’il semble avoir découvert, au bout de bientôt treize ans d’existence, notre site, Riposte Laïque. Et le malheureux paraît avoir manqué de faire une attaque, à peine élu brillamment pour entamer un quatrième mandat dans sa petite ville de mille habitants de Blénod-lès-Toul, en Meurthe-et-Moselle.

Et cet homme, apparemment sanguin, n’a pas pu s’empêcher d’appuyer rageusement sur les touches de son clavier, et de nous faire connaître sa colère et son indignation.

Je viens de lire vos inepties… vos saloperies ..j’ai honte d’être Français à la lecture de cette merde…totalement faux …que des slogans racistes..sans fondement..J’ai passé ma vie à  m’occuper des autres ( sécurité sociale… mutuelles… retraite…et accessoirement conseiller municipal pendant 20 ans et maire aussi longtemps..vous me faites  » gerber « . 90 ans..plus tard..on les retrouve en pire. Tŕes heureux d’atteindre un âge où avec un peu de chance je pourrai ne pas avoir à prendre les armes contre les extrémistes…et autres racistes…homophobes qui souillent toutes les valeurs humaines..honte à vous..😥

Jean-Louis Olaïzola

Sauf qu’il ne faut pas réveiller un Paul Le Poulpe qui sommeille paisiblement un lundi de Pentecôte, et que la direction de Riposte Laïque a collé de vigilance internet toute la journée, parce que c’était son tour !

Intrigués, je lui ai demandé de préciser sa pensée, pour en savoir davantage, par cette réponse un peu ironique :

Vous habitez où, vous avez été maire de quand à quand ? Quand vous aurez retiré vos peaux de saucisson devant les yeux, revenez nous voir.

J’avais assuré le minimum syndical, et me préparais à reprendre ma sieste réparatrice, après un repas bien arrosé, en chaise longue. Mais c’est que le bougre n’en est pas resté là.

Je suis toujours maire…et aucune chance que je revienne vers vous..je préfère oublier que de telles structures existent et en rester à l’impression d’un très mauvais cauchemar..🤬😥

Pauvre chou ! Cet animal m’a donc obligé de me mettre au boulot ! Pffff ! Recherche internet, c’est qui ce zigomar… Un retraité de la fonction publique. Comme il parlait des mutuelles, des retraites et autres Sécu, je sens le bon planqué, qui ne doit pas être bien fatigué à 70 ans ! Et d’autre part j’ai découvert que le brave homme était le maire de sa commune, Blénod-lès-Toul. Certes, il n’y a eu qu’une seule liste, en 2020, ainsi qu’en 2014, dans cette commune de 1 095 habitants. Mais le maire, qui en est à son quatrième mandat, a osé appeler sa liste « Blénod Renouveau ». Comme dirait Audiard, faut oser !

J’ai donc, intrigué et curieux, fait quelques recherches, pour voir comment cette ville, qui élisait M. le maire (seulement 40 % de votants en 2020) votait lors des élections nationales.

Et qu’est-ce que je découvre ? M. le maire, l’honorable Jean-Louis Olaïzola, est à la tête d’une ville de véritables fascistes ! Je constate que lors du premier tour, Marine Le Pen est arrivée en tête avec près de 40 % des voix, avec un taux de participation de 85 % de votants, et qu’au deuxième tour, elle est arrivé largement devant Macron, avec 58 % des voix.

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/presidentielle-2017/resultats-elections/ville-blenod-les-toul-54113_54080.html

J’ignore quelle est l’attitude de ce maire, manifestement un espèce de catho de gauche, ou bien un gaucho compassionnel, devant ses électeurs. Je ne sais pas s’il est prêt, comme tous les maires de gôche, à leur imposer des migrants. Mais j’espère qu’il est un bon gestionnaire, juste un peu couillon et totalement déconnecté des réalités, et qu’il n’imposera pas à ses électeurs ses lubies immigrationnistes et sa vision de petit collabo en puissance.

Mais puisqu’il nous renvoie aux années 1930, je lui ferai remarquer qu’il ressemble, avec son discours humaniste et pacifique à deux balles, davantage à Marcel Déat qu’à Jean Moulins. Le premier, socialiste, a, par pacifisme, collaboré avec l’occupant nazi, quand le second a été un pilier de la Résistance.

Nous considérons l’occupant musulman comme aussi dangereux que l’occupant nazi, même si l’invasion se déroule en dehors d’une victoire militaire. Nous nous reconnaissons en Jean Moulin, et nous détectons dans les propos, par ailleurs haineux et agressifs, de Jean-Louis Oloïzola, à qui nous n’avions rien demandé, le discours d’un collabo comme Marcel Déat.

Nous n’aurons pas la cruauté de rappeler à ce benêt l’ensemble des crimes commis au nom de l’islam, en France, depuis quarante ans, à cause de nombre d’islamo-collabos comme lui. Par ailleurs, nous ne voyons pas ce que vient faire l’homophobie dans attaque contre RL. Il faut qu’il nous en dise davantage !

Par ailleurs encore, si des électeurs de Blénod-lès-Toul ont des choses à nous raconter sur leur maire, nous sommes à l’écoute, bien évidemment, eh, eh !

Et bien sûr, si M. le maire exige un droit de réponse, et de nous dire, de manière moins convulsive, tout le mal qu’il pense de nous, nos colonnes lui sont ouvertes.

Mais qu’il sache qu’on ne réveille pas impunément un Poulpe qui dort…

Paul Le Poulpe