1

Jean-Loup Izambert sur TVL : Trump et Hillary Clinton, c’est pareil !

A Riposte Laïque des contributeurs aiment bien Jean-Loup Izambert. D’autres le détestent, voyant en lui un complotiste nostalgique de l’URSS. Il a déjà accepté de répondre à plusieurs interviews, et nous a proposé des articles de qualité.

https://ripostelaique.com/author/jean-loup-izambert

Quand il démontre la complicité des dirigeants occidentaux avec les islamistes, il fait l’unanimité chez nos lecteurs.

https://ripostelaique.com/bravo-a-riposte-laique-davoir-donne-parole-a-jean-loup-izambert.html

Il était ce jour l’invité de nos amis de TV-Libertés, et présentait son livre « Trump face à l’Europe ». Je l’avoue, même si j’aime bien Jean-Loup, je suis resté stupéfaite devant certains de ses propos, et surtout devant le dogmatisme de son discours.

Je peux entendre que les Etats-Unis n’ont aucun intérêt à la réussite de l’Europe, et qu’ils font tout pour saboter le projet de l’Union européenne, avec la complicité des dirigeants actuels. Je peux encore admettre le rôle des guerres pour les dirigeants américains (ou Etats-uniens), et l’importance du lobby militaro-industriel.

https://www.youtube.com/watch?v=DLVgokCERk4

Mais je suis stupéfait quand j’entends Jean-Loup reprendre les accusations des médias traditionnels, sur la folie du président américain, son côté imprévisible, et en venir à regretter le temps d’Obama, dont il juge l’administration plus fiable que celle de Donald Trump.

Aveuglé par son rejet de ce pays, il en vient à dire que Trump n’a pas été élu par le peuple américain, et qu’il est minoritaire sur son propre sol. Selon lui, Trump et Hillary Clinton, ce serait bonnet blanc et blanc bonnet. Aucune analyse sur le fait que Trump a été élu par le peuple des exclus, contre Clinton qui avait le soutien de Wall-Street. Aucune analyse sur le rôle des médias, et la volonté du système de destituer un président pourtant souverainement élu.

Rien sur le fait qu’il ait sorti les Etats-Unis de la Cop 21 et d’accords internationaux imposant l’immigration à son pays. Rien sur le chômage qui n’a jamais été aussi bas. Rien sur les discours identitaires et patriotes du nouveau président, aux antipodes de ceux de Clinton ou d’Obama.

Pourtant, Albert Nollet, dans cet article élogieux, pointait du doigt le formidable bilan de la première année de Trump.

https://ripostelaique.com/le-formidable-bilan-de-la-premiere-annee-du-president-trump.html

Par ailleurs, sur d’autres aspects de son interview, Jean-Loup est passionnant, et nul doute qu’il faut lire son nouveau livre 56, tome 2. Mais son anti-américanisme, et son aveuglement sur le phénomène Trump, est parfois déroutant.

Lucette Jeanpierre