Jean-Luc Mélenchon, le Goebbels du 9-3, et le peuple déicide…

Nous savons depuis longtemps que plus rien ne doit nous étonner venant de ce politicien en trompe-l’œil. La dernière saillie nous en a fourni une preuve supplémentaire. Ne soyons pas plus étonnés d’apprendre qu’il a déclaré sur la chaîne BFM TV, dont on sait la sympathie qu’elle éprouve envers l’éructeur professionnel, à propos de la crucifixion de Jésus :
« Je ne sais pas si Jésus était sur la croix, mais je sais que, paraît-il, ce sont ses propres compatriotes qui l’y ont mis. »

L’allusion à l’anathème de peuple déicide dont les Juifs furent accablés pendant des siècles étonne dans la bouche d’un personnage qui se dit être athée, et dont l’appartenance à l’esprit jacobin – ce groupuscule qui a détruit la France – est proche puisqu’il est membre du Grand Orient ; or donc, que lui importe la destinée de Jésus-Christ ? Eh bien ! c’est simple. Il faut y voir l’effondrement d’un politicien qui, comme tant d’autres, a été nourri à la gabelle publique depuis des années sans jamais avoir rien fait qui fût remarquable. Si ce n’est de se constituer un patrimoine de plus d’un million d’euros. Empressons-nous d’ajouter que cet argent, il l’a reçu du système. Il n’a pas pioché dans la caisse.

Effondrement, oui. Après le Front de Gauche qui fut une association avec les communistes, et dont les résultats n’ont pas été à la hauteur des espérances, le dialecticien Mélenchon, jamais en retard d’une idée de marketing, a eu l’idée d’insuffler un filet révolutionnaire à un nouveau mouvement en le baptisant La France Insoumise. Nous avons pu constater l’inanité des interventions des députés de la formation au cours des différentes séances à l’Assemblée nationale depuis 2017. Elles ont été conformes à l’esprit de cette extrême gauche : parler, parler, et encore parler. Agir ? Ah non, ça jamais ! démissionner par exemple ; vous n’y pensez pas. Nos idées, nos propositions ne sont pas retenues, qu’importe. Nous avons parlé, nous pouvons rester. Nous n’allons pas nous priver d’un revenu mensuel de six mille euros, plus les avantages divers attachés à la fonction.

L’élection à la présidence de la République de 2022 pointe son nez. Notre politicien doit y participer. Ce sera probablement son dernier baroud. Il doit le réussir et pour le moins limiter la casse autant que possible. Par réussir entendez qu’il lui faut rafler suffisamment de voix de manière à se tenir debout. L’électorat de la France Insoumise s’est réduit, s’est dispersé. Il a fondu. La classe ouvrière qui lui assurait de quoi se maintenir a volé en éclats. Mélenchon et ses amis ont vaillamment participé à la tuer en fermant les yeux sur l’invasion migratoire. Il y a donc urgence à trouver de nouvelles voix. Et pour cela, il est parti à la pêche, jetant ses filets autant qu’il le peut.

C’est dans la Seine-Saint-Denis que se trouve l’électorat qu’il cherche. Il a entendu, lors des manifestations en la faveur de Adama Traoré, des slogans qui ont enflammé son imagination, laquelle n’est jamais en repos. « Mort aux Juifs! » a-t-on crié. Cela a suffi à le mettre sur la voie. Mais attention, subtilité. Pas question de cracher une phrase grossière contre les Juifs. Surtout pas ! Malin comme il est, il va diriger le regard de la population qu’il veut séduire dans la direction des Israéliens. Oui, mais de quelle manière pouvait-il faire le lien ? Et c’est là que Mélenchon a du génie : évoquer les Palestiniens. Sachant que les voix qu’il espère agripper sont majoritairement musulmanes, et qu’elles sont nourries à l’anti-israélisme. Évoquer le sort des Palestiniens. C’est tout bon. Et pour ce faire, il lui a suffi de désigner du coin de l’œil les Juifs de l’Antiquité. Et laisser planer dans une phrase ambiguë : qu’ils ont participé à la crucifixion.
Le message est : vous voyez, déjà à cette époque les Juifs faisaient souffrir, comme de nos jours ils le font avec les Palestiniens. Bien joué.

Le mercredi 15 juillet 2020, Jean-Luc Mélenchon a perpétué, et entonné une nouvelle fois, le crime contre les Juifs, le peuple déicide. Crime qui a conduit six millions des leurs dans les chambres à gaz.
L’anathème de peuple déicide a été lancé pour la première fois par le pape Urbain II en 1096, la veille du départ de la première croisade. Le souverain pontife devait exciter la jeunesse paysanne désœuvrée, parce que sans travail – le mot chômage qui n’existait pas encore était cela dit endémique – à partir pour délivrer le tombeau du Christ. Il n’était pas entre les mains des Juifs mais des Ottomans. Peu importe la réécriture de l’histoire. Les jeunes hommes se peignirent des croix sur leur vêtement et partirent droit devant eux sans savoir où ils allaient. Rejoignant Jérusalem, dont ils n’avaient aucune idée géographique où se trouvait la ville sainte. Sur leur passage ils assassinaient tout ce qui pouvait ressembler à un Juif.

L’anathème de peuple déicide a servi de justification à tous les pogromistes pendant des siècles, jusqu’à Hitler, pour assassiner les Juifs en toute légalité. Il faudra attendre l’arrivée en 1978 de Sa Sainteté Jean-Paul II pour que soit effacé et aboli à jamais le terrible anathème.
La crapule Mélenchon ne craint pas de chercher son salut dans les tumeurs de l’humanité. S’il y a procès, c’est bien de ce crime qu’il doit être accusé, et peut-être puni. En attendant qu’il ait lieu, qu’il sache que je lui crache ma haine au visage.

Raphaël Delpard

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. Bon Melenchon racole vraiment dans le caniveau. C’est de pire en pire. Qu’il dénonce les exactions d’Israel soit. Qu’il critique les juifs sionistes qui ont moins d’attachement à la France qu’à Israël et servent les intérêts de cette dernière soit. Mais qu’il nous ressorte cette vieille histoire ah quoi bon ? Il est bien évident que les romains ont organisé un référendum et que le peuple juif y a participé massivement pour faire condamner Jesus. Il est bien connu aussi que Jésus fut torturé et mis en croix par le peuple juif, les romains se contentant de superviser leur saine fureur. Il est aussi avéré que sans cet odieux crime Jésus aurait connu le succès que l’on connaît. Le problème pour les chrétiens c’est que les juifs croyants les méprisent eux et leur messie aujourd’hui.

  2. Il serait enfin temps que la Vérité historique éclate : comment un peuple (Juif) alors pourchassé et massacré par les Romains (voir « Massada » qui relate le suicide collectif de quelque 800 femmes, enfants, vieillards plutôt que de se livrer aux Romains qui en feraient des esclaves) a t-il pu se livrer publiquement à la crucifixion du rabbin Jésus ? alors qu’un certain romain Ponce Pilate a fait le geste du pouce renversé vers le sol, signifiant ainsi son ordre d’exécution de mort.

    • Heu … question sans grand intérêt. La mort de Jésus aurait pu être orchestrée par les papous que ç’aurait été tout benef pour sa religion. Expliquez moi en effet ce que serait devenu Jésus s’il n’était pas mort en croix. Vous croyez qu’un charpentier, coincé avec sa femme Marie Madeleine et leur 4 gosses dans un deux pièces cuisine, en banlieue de Jérusalem aurait eu un destin aussi fulgurant ? En tout cas, il est clair que le christianisme ne serait jamais advenu, pas plus que l’islam d’ailleurs.

  3. Pour moi, je ne sais pourquoi à chaque fois que je pense à lui, je sors un rouleau de papier de toilette

  4. «  »merluchon » » est un marrane, c’est normal qu’il déteste Jésus !son dieu est Lucifer !!

  5. Mélenchon, tête d’étron! C’est simple comme rime riche mais tellement a propos concernant ce déchet islamo-mahomerdo-gocho.

  6. Un peu d’Histoire !
    Les Juifs nous donnent cet étonnant spectacle, les lois de Solon, de Numa, de Lycurgue sont mortes, celles de Moïse bien plus antiques vivent toujours. Athènes, Sparte, Rome ont péri et n’ont plus laissé d’enfants sur la terre. Sion détruite n’a pas perdu les siens, ils se conservent, ils se multiplient, s’étendent par tout le monde et se reconnaissent toujours, ils se mêlent chez tous les peuples et ne s’y confondent jamais ; ils n’ont plus de chefs et sont toujours un peuple, ils n’ont plus de patrie et sont toujours citoyens »
    Jean-Jacques Rousseau 1712-1718 *
    Ils ont une patrie depuis 1948 n’en déplaise aux nombreux antisémite qui se manifestent sur ce site ! *

  7. Jean-Cul Lèchemelon est un antisémite notoire, comme tout gauchiste qui se respecte

  8. Et ce type complètement illuminé et névrosé plait a certain français, c’est dire à quel niveau de conditionnement idéologique et de bêtise chronique une partie de notre population est soumise.. ignorance, inculture, déni, aveuglement, fantasme idéologique, illusion, mensonge, superficialité de la pensée, confusion des valeurs et des idées, rejet des valeurs civiques, de l’autorité, de l’auto discipline, actes et désirs compulsionnels, absence de moralité, égoîsme primaire… Qui croit encore que l’humanité évolue encore, elle est en pleine régression psychique et mentale, et la démographie accélérée en est une des causes, ne laissant pas de temps à la maturation psychique et comportementale de millions d’individus.

  9. Je suis dubitative : Urbain II avait lancé une croisade contre les turcs pour délivrer le tombeau du Christ, ceux-ci empêchaient le libre accès aux lieux saints et massacraient les juifs. D’après vous les troupes ont assassiné tout ce qui ressemblait à un Juif. Turcs et Juifs se ressemblaient-ils ?! Toutes les croisades ont été faites pour délivrer le tombeau et sauver les chrétiens de Jérusalem.

  10. Par contre les romains et leurs descendants ont peut les stigmatiser, hein ?
    Si on lit les Ecritures et que l’on est honnête intellectuellement , les juifs ne sont pas pour rien dans la mort du Christ. Et alors !!!!!!
    Cela s’est passé il y a plus de 2000 ans et ne concerne qu’une assemblée de rabbins.
    La responsabilité collective n’existe pas. En outre aux yeux de ces rabbins, leur détestation de Jésus était légitime, c’était leur opinion, chacun voit midi à sa porte. En 2020, qui pourrait reprocher aux juifs la crucifixion de Jésus ! Les critiques à l’égard de la communauté juive ne portent pas sur ce point. Et toute communauté peut faire l’objet de critiques, ceux qui prétendent le contraire sont des tyrans, des gangsters.

    • Et si l’on adopte le point de vue de l’auteur de cet article , qui lui ne se gêne pas pour étaler sa haine anti catholique, tout rappel d’un fait historique, quel qu’il soit, mettant en évidence la responsabilité d’un juif, doit être interdit au motif qu’il déclencherait des pogroms. Et cela se passe en 2020 ! Est ce que les européens hurlent au risque de pogroms envers eux, alors qu’ils ne cessent d’être diabolisés ? Non !
      Il est temps pour la communauté juive de cesser de jouer la carte de la victimisation, comme les racailles des cités eh oui, à des fins peu louables.
      D’ailleurs il serait temps pour la planète entière de devenir adulte, cad de regarder la réalité en face et de faire pour le mieux avec cette réalité, au lieu de se soumettre à l’imposture dite progressiste.

      • « Jouer la carte de la victimisation ». Tu as raison, on oublie jusqu’à la prochaine fois.
        Et au fait en tant que FDS blanc catho, tu n’as pas fini de jouer la carte déclaration victimisation? C’est vrai quoi, on vous entend geindre sans cesse qu’on vous vole votre pays. Faut tourner la page et accepter la gentille bourgeoisie quoi loooool

  11. encore un article trop long, dix lignes auraient suffit pour informer des lecteurs qui ne regardent pas la télé, la piqure de rappel visant mélanchon n’est plus à faire, on sait qui il est

  12. L insoumi soumis a l islam , l extreme gauchiste qu il est a laissé échapper le fond de son âme ordurière, un arriviste prêt a vendre la patrie pour le pouvoir.

Les commentaires sont fermés.