Jean-Marie Le Pen, un supra-diagnosticien

Publié le 4 août 2016 - par - 33 commentaires - 4 030 vues
Share

Laurent-Joffrin-avec-Jean-Marie-Le-PenLa capacité de survie d’un peuple est égale à la puissance spirituelle dont il dispose pour admirer ces héros et ces prophètes qui ont, leur existence durant, combattu tous les types de tabous meurtriers pour la communauté et auxquels la vie a fini par donner raison. Les grands créateurs des concepts fondateurs de notre civilisation ne se sont pas trompés : un philosophe a d’abord une vision médicale de la société et dans son diagnostic, il s’adresse à ses collègues, ceux qui l’entourent et ceux qui lui succèderont. Cet article est consacré à l’un de ces Asclépiades, Jean-Marie Le Pen. Des années durant, j’ai sciemment refusé de traiter, dans mes travaux, de Jean-Marie Le Pen tant qu’il était tout-puissant au sein de ce parti qu’il a porté à la gloire, car les philosophes cèdent à la banalité quand ils s’attellent derrière une personnalité véhiculant des thèses victorieuses – même si elles sont justes. Il n’y a d’authentique grandeur que dans la défense de citadelles sur le point d’être submergées par des sauvages considérablement plus nombreux ; il n’y a d’authentique noblesse que dans la défense de cause perdue pour le sens commun (par exemple, le choix du corps militaire que fit Christian de La Mazière à la fin de la Seconde Guerre mondiale). Il serait maintenant temps et de bon ton de parler de Jean-Marie Le Pen.

Dans mes séminaires de philosophie politique lus dans des universités étrangères, je présente Jean-Marie Le Pen comme un hippocratique, un diagnosticien tellement moderne que les prévisions qu’il n’a cessé d’offrir durant environ un demi-siècle ne furent ni écoutées ni encore moins suivies, et ce, tant par les charlatans qui règnent sur les facultés de « médecine civique » que par le patient, cette nation française qui a trop longtemps fait confiance aux escrocs du monde politique (et s’ils croient eux-mêmes à leurs potions destinées à guérir une « maladie sacrée », leur escroquerie n’en reste pas moins méprisable).

Il existe une tragédie grecque (naturellement pervertie par nos graphomanes contemporains orduriers tel Heiner Müller, esclave volontaire des immondes tyrans de l’ex-RDA) que mon maître en médecine grecque antique, Jacques Jouanna, actuellement à l’Institut de France, a, à juste titre, enseignée comme étant l’œuvre d’un Asclépiade, ainsi que le fut Sophocle durant son vivant et après sa mort : Philoctète. Voici l’histoire simplifiée : un héros grec mordu par un serpent s’enferme avec sa haine, avec son orgueil et avec la puanteur de sa jambe blessée dans une caverne de Lemnos. Les Achéens savent que seul son arc peut leur garantir la victoire, mais lui préfère mourir entouré de bêtes fauves. Son arrogance et sa détestation des siens sont plus fortes. Ulysse, que Philoctète exècre, vient le chercher accompagné de Néoptolème fils d’Achille. Il arrive plusieurs péripéties, comme le vol de l’arc, mais cette démarche s’avère vaine car, maniée par tout autre que Philoctète, cette arme ne peut remplir son rôle dans le dénouement de l’affrontement sous les murs d’Ilion. Tout se passe pour le pire et il n’y a aucune issue à cette rage meurtrière : sans l’intervention de l’archer supra-humain qu’est Héraclès, la guerre de Troie se serait terminée par la victoire des barbares. Et, si je puis continuer après Sophocle, toute notre civilisation indo-germanique n’aurait jamais eu ne serait-ce que la chance d’exister.

Le peuple français régicide sombre dans une frénésie de douleur et de haine autodestructrice et le serpent, la sophistique égalitariste directement issue des civilisations alexandrines, l’avait mordu. Son poison coule dans son sang. Ce Philoctète francophone aurait pu s’en sortir, notamment grâce à l’intervention du Achille Jean-Marie Le Pen, ce héros qui a survécu face aux barbares et aux barbaresques et a pu profiter de la seconde moitié de son existence pour acquérir la sagesse. Jamais cependant, le peuple français n’a prêté l’oreille aux prescriptions de ce héros qui est également un sage, lequel a néanmoins commis une faute tout humaine : ne possédant pas de fils, de jeune guerrier, c’est une femme, sa fille, qu’il a envoyée proposer le bistouri approprié au peuple français. Là est sa faille ! Sa fille l’a trahi : elle ne désire pas l’application de l’art chirurgical mais obéit aux pulsions d’un cancéreux insensé qui lui impose ses tabous inculqués par des charlatans.

Il arrive des moments où un disciple d’Hippocrate doit faire preuve d’une cruauté certaine envers son patient, surtout si celui-ci est atteint de maux tant somatiques que psychiques. Nous sommes confrontés à une situation autrement tragique, car, en contemporains trop raisonnables, nous ne pouvons espérer en l’épiphanie d’un Héraclès. Le vieil Achille, fort de ses exploits de guerrier et de sage, vit toujours. Mais le malade, psychosomatiquement déréglé, voit le cancer qu’avait diagnostiqué Jean-Marie Le Pen se métastaser dans tous ses organes vitaux faute de soins. Le mourant se contente pourtant d’écouter une fille indigne qui ne fait que répéter les préceptes des charlatans, doublement odieuse car ses soi-disant remèdes, elle les commercialise en affichant le nom de son père au-dessus de la porte de sa boutique.

Les actes terroristes auxquels nous assistons actuellement ne sont que l’insignifiante réaction cutanée d’un cancer généralisé, ce cancer que les pseudo-oncologues avaient déclaré bénin (ne sont-ils pas allés jusqu’à le souhaiter ?) pendant des décennies tout en calomniant (pire encore : en poursuivant en « justice ») son diagnosticien génial, Jean-Marie Le Pen. Ce malade agonisant, notre France, et par conséquent toute la civilisation indo-européenne de l’ouest, ne peut être sauvé que par une intervention miraculeuse doublée d’une cruauté médicale inouïe. Toutes les métastases ayant gagné les organes vitaux doivent être extirpées sans pitié. Mais cela n’est possible que via un changement total de diagnostic, ce qui va à l’encontre de la gestion idéologique du pays à laquelle de nombreuses générations de Français se sont accoutumée. Tous les responsables de ce long assassinat de la France – politique et idéologique – devraient être jugés et exécutés publiquement : ils ont le sang de millions d’Européens sur les mains. Et les honneurs, tant nationaux que publics, doivent être rendus à ce vieil Achille encore vivant, Jean-Marie Le Pen, dont rues, places et universités devraient porter le nom – à commencer par la faculté de médecine de Paris ! Si cet acte de résistance hippocratique n’a pas immédiatement lieu, la France, l’Europe et, dans quelques générations, l’humanité tout entière cesseront d’exister.

Dr Anatoly Livry, Bâle, Suisse

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
jeanluc

Ce qui fait de JMLP quelqu’un d’exceptionnel, c’est un sens du bien commun, une analyse de l’etre humain et un bon sens ‘paysan’.. exceptionnels.On peut d’une certaine maniere le rapprocher de De Gaulle avec sa fameuse phrase sur la ‘civilisation majoritairement de race blanche et de culture greco latine sinon Colombey les 2 eglises deviendra Colombey les 2 mosquees’ : prendre le probleme a sa base et le renvoyer a la face de l’ennemi , sans tabous ou prejuges. Helas, l’un comme l’autre avaient en face d’eux des ideologues et l’on en voit maintenant les resultats.

Clamp

Depuis 10 ans je dis qu’un jour on lui élèvera de très hautes et très nombreuses statues. Il doit le supposer lui-même, mais se doute bien qu’il ne les verra jamais pour notre malheur. ( Moi qui ai horreur de la littérature, je me suis pourtant bien régalé en lisant cet article, au point d’éprouver le besoin de le dire alors que ça n’apporte rien au débat, si ce n’est un petit réconfort à l’auteur qui peut certainement très bien s’en passer : quel bonheur que cette lecture ! ) Oui, il est plus que temps de couvrir ce génie… lire la suite

l\'Orcus

Ce que Jean Marie disait tout les habitants des banlieues dans les années 70 le disaient.
C’est pour cela que j’ai toujours voté pour lui ;
Il y avait que lui qui parlait aux medias d’immigration ,il était notre intermédiaire.
De toute façon le mal est installé.
Peux t on supprimer un cancer avec du dolipran?
Non
Le FN au pouvoir fera t-il qq chose?
je vais voter FN par défaut .
Pour moi le vote démocratique ne nous sauvera pas.
En 40 la résistance n’a pas été créée au parlement.
Il faut absolument créer des réseaux.

dupuis alain

En tous cas il avait un boulevard devant lui et il a tout fait pour le pourrir. Maintenant sa fille tente d’accéder au pouvoir mais par ses propos stupides sur l’économie et la monnaie unique (en aucune façon responsable de notre dette colossale) elle risque de détourner un grand nombre d’électeurs. En fait l’euro nous a fait du mal car il a permis aux gouvernants d’accéder à des financements du pays (2100 milliards d’euros de dettes) dans des conditions exceptionnellement favorable, de différer les réformes urgentes (réduction drastiques des dépenses publiques) etc. Sans l’euro on serait déjà en cessation de… lire la suite

didier

Belle gymnastique intellectuelle… Jean-Marie Le Pen mène une vie Héroïque. A 20 ans pas convaincu, je ne supportais pas son arrogance car je ne savais pas encore que c’était la fierté de ceux peut nombreux qui se savent juste parmi la multitude des foireux à grandes gueules. J’étais juste hypnotisé. Jean-Marie Le Pen est exemplaire, son esprit est brillant mais miné de volcans endormis que savent trop bien réveiller ses adversaires politiques. Vu le contexte Médiatique MLP n’avait pas le choix . Là on est en pleine tragédie ! Pourquoi semer le doute alors que l’on a besoin de s’unir… lire la suite

J’ai compris très tôt le discours de JMLP. Ce qui me gênait, c’était la négation de la Shoah, des chambres à gaz. En ce qui concerne l’avenir du peuple français, il a très bien prévu où menait le laxisme des pouvoirs.

didier

Je ne crois pas qu’il est nié la tentative d’extermination des Juifs d’Europe, Ce qui réveillait les « volcans endormis » c’était le cynisme et la lâcheté de ceux qui l’invitaient à « débattre » à la TV.

jeanluc

Rejoindre la discussion

jeanluc

Pour les 2 sujets que vous evoquez, il faudrait que la parole soit libre et force est de constater qu’elle ne l’est pas, dans ce domaine. Il n’a jamais nie ces 2 sujets mais indiquait des doutes ,nuance.

Olivia

Quand on évoque J.M. Le Pen devant des Français, pourtant convaincus du désastre, ils se retranchent encore et toujours sur « ses discours de haine »… Il faut donc convenir que de propos sensés et prémonitoires ne survivent que des jeux de mots provocateurs et maladroits… Cet homme aurait pu sauver la France s’il avait mieux su maîtriser ses démons intérieurs. Qui n’en a pas ? La classe politique entière se croit pure, comparée à J. M. Le Pen. Quelle sinistre plaisanterie ! Personnellement, j’ai toujours admiré la justesse de ses paroles, ses prévisions. Je savais qu’il avait raison. Et je suis… lire la suite

Vinay

J’ai toujours apprécié les analyses de Jean-Marie Le Pen portant sur les perspectives démographiques et les phénomènes migratoires. Elles sont toutes d’une lucidité précise qui fait froid dans le dos mais tellement véridiques et en cours de réalisation. Le président-fondateur du FN fait partie de ces personnes -comme Jean Raspail- qui ont vu venir le cataclysme sur notre continent. En retour, il a subi de la part d’une majorité de nos compatriotes que des moqueries et des insultes. Pourtant, tout est train de bouger comme il l’avait si bien expliqué dans les années 80…

Spiculus

J’espère que cette brillante analyse sera reprise sur les meilleurs sites de ré-information…

Je me souviens du dernier séminaire de Dr Anatoly Livry dans notre faculté suisse. Analyse consacrée au Conseil National des Universités françaises (une sorte de « Soviet » des universités françaises à la stalinienne qui sélectionne les plus débiles via les syndicats fidèles au gouvernement). C’est fut splendide ! Anatoly Livry nous a apporté les calomnies, les stupidités, … tout cela signé par des professeurs universitaires français !!! Comment par exemple une claudélienne de Paris IV envoie une calomnie à la présidence et la fait circuler au sein de son université, puis la renvoie, via la chancellerie, au ministère de Belkacem, laquelle… lire la suite

Chantal

PIQURE DE RAPPEL POUR TOUS CEUX QUI ONT FUSTIGE CE GRAND HOMME
QUI N’A CESSE DE NOUS LANCER DES SIGNAUX
MAIS QUI MALHEUREUSEMENT SONT RESTES VAINS !!!!

REECOUTER SON INTERVENTION LORS DE LA CAMPAGNE ELECTORALE DES PRESIDENTIELLES DE … 1988

UN VRAI VISIONNAIRE SUR LE DESASTRE QUI S’ANNONCAIT ET QUE NOUS
SUBISSONS AUJOURD’HUI

Si vous aviez voté LE PEN en 1988, nous n’en serions pas là !

http://www.jeanmarielepen.com/2016/07/voila-ce-que-le-pen-disait-en-1988.html

Thorel

Les beats ont préfères la sécurité ,la pensée unique, l’enfumage mafieux c’est l’heure de payer l’addition ‘Jean Marie n’est pas concerné et moi encore moins Bon courage les couillons!

topinembourg

JMLP visionnaire et prophétique , oui , mais JMLP faisant exprès de se tirer une balle dans le pied à chaque fois qu’il approchait du Pouvoir (« le détail » « Durafour », pitreries multiples devant les cameras (« j’vais te faire courir rouquin, pédé  » etc etc ). Ce pouvoir dont il n’a jamais voulu , se satisfaisant de son rôle d’épouvantail et de « grand méchant » qui lui convenait parfaitement pour continuer à faire son numero de cirque .Bref L’idiot utile du système ( ce n’est pas par hasard si JMLP est poursuivi en permanence par une meute de journalistes dans tous ses déplacements… lire la suite

Boudry

propagande,quand tu nous tiens….

Topinenbourg,
Une bonne patate chaude dans ta bouche pour la fermer,qui es tu pour parler de la sorte de notre grand Patriote !

Romanin

Et après Chantal, le 1er mai j’étais avec Jean-Marie, Bruno et d’autres cadres, nous étions 300 « nostalgiques »(dixit les chaînes TV). En 88, j’ai voté pour lui, je suis au FN depuis les années 80, je suis presque sûr que vous ne connaissez même pas le nombre exact adhésions(déclarées cadres compris: 88 000(?). Ça nous fait une belle »jambe » de savoir qu’il »fût » un grand visionnaire avant l’heure, la merde c’est maintenant avec le problème des enfants de DAECH qui vont revenir sur notre sol(enfant de 10 ans sachant se servir de kalachnikov, explosifs…), le problème c’est l’Emni(EI), le problème des faux migrants… lire la suite

Boudry

ou a les écrire..

Louve Normande

Texte superbe et vrai !

montecristo

Entièrement d’accord ! Je suis au FN depuis sa création, avec le même sentiment que la Patrie est en danger et qu’il lui faut un remède « révolutionnaire » , parce qu’il est de plus en plus évident que nous n’en sortirons pas autrement.
Je regrette toutefois que Jean Marie ne nous ait pas donné l’impression de vouloir accéder au pouvoir … alors que je rêvais (et j’en rêve encore) de voir tous les vendus, tous les collabos, au bout d’une corde !
Sans doute n’avait-il pas la haine de Philoctète …

Thorel

1 jour ,je suis rentré dans 1resto à Cagnes/s/Mer’la photo de Jean Marie (en grand)était au mur,et soudain je l’ai vu arriver et saluer le patron 1 copain de régiment je. lui ait serré la main ,j,etais Très Fier!

Romanin

@Thorel, le 1er mai place Jeanne d’arc, nous avons « communiés », mais nous n’étions que 300 « nostalgiques » sur place, beaucoup de vieux et un peu de jeunes. Jean-Marie, Bruno, Marie-Christine sont venus échanger après le discours. Et après, être fier c’est bien, mais on fait quoi avec notre fierté???

montecristo

Faudra faire avec ce qu’il reste Romanin !
Mais ce sera le dernier carat …

Romanin

Sans être pessimiste, compagnon Montecristo, le : »ce qu’il reste » me parait assez angoissant surtout lorsque que l’on prend un peu de recul et que l’on analyse les réactions et prises de position d’une grande partie de nos con-citoyens français. Ils ont toléré et accepté des politiques qui aujourd’hui nous reviennent en pleine tronche, donc ils sont tous COUPABLES et RESPONSABLES!
Et malheureusement, le « ce qu’il reste » ne sera pas suffisant pour nous sortir les « doigts du cul », et maintenant il va être dur d’aller déposer un cierge à Sainte Rita.

Romanin

Compagnon Montecristo, c’est mille Philoctète qu’il va nous falloir dans peu de temps, le « danger » se précise avec: -Retour des enfants de DAECH, entraînés dès 10 ans aux maniement des armes de guerre, explosifs…(familles de nos djihadistes partis et qui ont ordres de continuer la lutte ici) -Jeunes présents ici et qui ont déjà une approche de la « guérilla urbaine », et qui par internet s’instruisent à l’insu de notre plein gré -Branche de recrutement et d’exportation de l’Emni de l’État Islamique -Faux migrants afghans, nigérians, syriens…. -Nouveau voisin de palier un peu déganté…. Mais nous, nous sommes là à blablater… lire la suite

GYO

Tout est dit par ce brave résistant Hippocratique Dr Anatoly Livry .. Dommage encore pour les tabous sémantiques français et la Terreur indigne que les charlatans ont exercé depuis des décennies sur le langage et sur la langue française sinon le texte du diagnostic aurait pu être encore plus percutant , en mettant les mots justes , la syntaxe qu’il faut et la grammaire des Noms sur l’idée et les choses de l’esprit et sur les chemins désormais tortueux d’une conscience indo-européenne défaite et avilie par un Totalitarisme dont la Terreur éthique et les métastases cancéreuses n’en peuvent plus de… lire la suite

Thorel

il a fondé 1 parti en béton ‘la faune médiatique et politique il l’a écrasé ce sont des. Hommes comme lui qui nous font défaut!

ctal

tout cela ne me plaît guère :  » le corps militaire choisi par Christian de la Mazière  » était, à ma connaissance, la waffen SS !
Bref, mais savez vous qui est sur la photo, torse nu à côté de JM Le Pen ?
c’est Laurent Joffrin, actuel directeur de  » libération « 

sinecure

Votre conclusion est fataliste…nous ferons tout pour que des rues portent le nom de JMLP.

jean-marc

Pour sa culture,sa clairvoyance et la fulgurance de son jugement,il est l’égal des Churchill,Clemenceau ou autre De Gaulle….

Boudry

trop d’images,tuent l’image…Et donner des bâtons pour se faire battre,n’est pas ce qu’il y a de plus positif !!
la vraie question est de connaitre le nom de l’homme pour qui voter en 2017 ?