1

Jean-Marie soutiendra Zemmour s’il est mieux placé que Marine

Jean-Marie Le Pen à son domicile, au manoir de Montretout, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), le 14 janvier 2021.

Jean-Marie Le Pen à son domicile, au manoir de Montretout, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), le 14 janvier 2021. 

JMLP soutiendra Zemmour si celui-ci est mieux placé que Marine ! Un choix logique quand on veut sauver la France.

Le Menhir espère ainsi voir la politique dont il a rêvé depuis 40 ans enfin appliquée par notre courageux essayiste. Une belle perspective pour ce grand patriote au crépuscule de sa vie.

Les soutiens à Éric Zemmour vont se bousculer dans les mois qui viennent. Après Jean-Frédéric Poisson, c’est au tour de Jean-Marie Le Pen de se positionner en faveur de notre champion de l’identité gauloise.

Avec un nouveau sondage Ipsos qui le donne à 15 % derrière Marine à 16 %, mais devant Bertrand à 14 % et Pécresse à 12 %, Éric Zemmour fracasse toutes les analyses politiques de la présidentielle, avant même d’être officiellement candidat. Du jamais vu tant son ascension est fulgurante, déjouant tous les pronostics.

Il y a un mois, Marine le voyait éternellement scotché à 3 %. Il y a 15 jours, Castex ricanait de ce candidat novice en politique, incapable de tenir le manche.

Mais en deux semaines, Zemmour a presque triplé son score dans les intentions de vote. Et les sondeurs n’évoquent même plus son potentiel électoral qui était déjà à 19 % à la mi-septembre. C’est dire combien l’auteur de La France n’a pas dit son dernier mot est en train de dynamiter le système.

Pourquoi un tel ouragan dévastateur qui va tout emporter ?

Mais tout simplement parce que la droite et le RN ont lâchement abandonné les sujets majeurs qui inquiètent pourtant les Français : immigration, insécurité, islamisation.

Leur silence peureux sur ces trois thèmes inflammables cautionne tout simplement la politique mondialiste de Macron. LR et RN sont donc disqualifiés.

Ils se sont coulés dans le moule politiquement correct encore plus que la gauche, trahissant leur électorat comme jamais et se faisant les complices de Bruxelles et des démolisseurs de la nation. Mais pas tous, heureusement.

C’est d’abord Jean-Frédéric Poisson qui a décidé de ne pas se présenter et de soutenir la candidature attendue d’Éric Zemmour. Voici ce qu’il dit :

« Vous le savez, j’ai décidé, après réflexions et consultations, de rejoindre la candidature d’Éric Zemmour quand il se déclarera. Les raisons d’hésiter sont multiples. Mais les raisons de le faire sont encore plus fortes et plus urgentes, pour l’avenir de la France, le devenir des Français, et le Bien commun qu’il convient de servir d’abord.

Depuis l’élection funeste d’Emmanuel Macron, mon engagement incessant pour un rassemblement des forces conservatrices et souverainistes en une seule dynamique électorale rend logique ce soutien. »

https://r.email.lepcd.fr/mk/mr/zkl1AVuatGfnlGQUWuGJBFYD1Biq9V6btPZJM4bHIgpUToTzUsjM7O3rTnPy-1ObayWDVEMnSZJ_-L48ivCuaDOW-X-2_EmybEkkmPEo7cgNoJisfDFXysTOwYT2vtc

Et aujourd’hui, c’est JMLP qui enfonce le clou.

https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2022/article/2021/10/02/jean-marie-le-pen-soutiendra-eric-zemmour-s-il-est-mieux-place-que-marine-le-pen_6096818_6059010.html

Pour le patriarche de 93 ans, Zemmour va vite devenir le diable pour les nantis de l’establishment.

« Ça commence à pousser… il aura bientôt une queue luciférienne et des pieds fourchus, lui aussi  ! »

Entre juin et octobre, Marine a chuté de 28 % à 16 %. Un effondrement aussi brutal qu’inattendu.

« Marine a abandonné ses positions fortifiées et Éric occupe le terrain qu’elle a quitté », déclare JMLP, exclu du parti en 2015 et hostile depuis toujours à la dédiabolisation opérée par sa fille. »

Marine a dilapidé l’héritage familial en écartant tous les proches de Marion et tout son entourage resté fidèle au FN historique. Elle en paie le prix fort.

Et JMLP de conclure : « Si Éric est le candidat du camp national le mieux placé, bien sûr, je le soutiendrai. »

« Éric Zemmour est monté sur la barricade en disant des choses que personne n’osait dire, à part moi. Il dit ce que je pense, mais avec une audience supérieure.»

Sans être candidat et sans avoir présenté son programme, Éric Zemmour a réussi à ramener dans le débat politique les sujets existentiels de l’immigration et de l’islam, thèmes ignorés depuis 30 ans ! C’est déjà un exploit en soi. La percée fulgurante de Zemmour s’explique aisément.

Le peuple entend être écouté et ne supporte plus d’être méprisé, c’est aussi simple que cela. 

Nous sommes des dizaines de millions à refuser le naufrage identitaire de la France, à dire non à une immigration qui refuse de plus en plus de s’intégrer, à dire non à un islam conquérant en opposition frontale avec la République.

Pour avoir méprisé ces millions d’électeurs patriotes, Macron, les leaders LR et Marine en paieront le prix fort tôt ou tard. Et si tout va bien, c’est Éric Zemmour qui leur présentera la facture en avril 2022.

Ces fossoyeurs de la nation voient chez Zemmour du racisme là où il n’y a que patriotisme, ils voient de la xénophobie là où il n’y a qu’une exigence d’assimilation, ils voient de l’islamophobie là où il y a une demande d’adhésion à la République. Tous sont des menteurs.

Assez de mensonges, de trahisons, de lâchetés. Ce que veulent les électeurs, c’est avant tout que la France reste la France et qu’on cesse de cracher sur ses 2000 ans d’Histoire et ses 1500 ans de chrétienté.

Et pour conclure, espérons que des grosses pointures comme Wauquiez, Retailleau ou Nadine Morano rejoindront Zemmour.

Et si par miracle Marine avait la sagesse de se désister et de soutenir Zemmour, ce dernier  aurait réussi à unir ces droites majoritaires en voix mais toujours divisées.

J’ajoute que les jeunes de Debout la France quittent Nicolas Dupont-Aignan pour rejoindre Zemmour. L’hémorragie ne fait que commencer…

Les jeunes de Debout la France quittent Nicolas Dupont-Aignan pour rejoindre… Éric Zemmour !

Comme quoi l’avenir de la France ne dépend que de quelques judicieux ralliements…

Jacques Guillemain