Jean-Pierre Lledo démasque les mensonges et omissions de Stora

Publié le 16 février 2021 - par - 15 commentaires - 1 926 vues
Traduire la page en :

Je viens de prendre connaissance de la troisième partie de la réponse « inattendue », comme nous avons pu le constater dans les deux premières parties, mais la « très bien venue » du communiste Jean-Pierre Lledo, de nationalité algérienne et partisan (à l’époque) du FLN et de l’indépendance. Mais, depuis, « réfugié » en France, après avoir vécu de 1962 à 1993 dans son pays d’adoption.

Je ne peux, à mon esprit défendant, que l’approuver, comme j’ai approuvé les deux premières parties. Et je maintiens que c’est à lui que le Président Macron aurait dû réclamer ce « Rapport mémoriel » et non pas au pro-Algérien Stora.

Je relève, dans ce troisième volet, les constatations suivantes : « Les manques, ou les bavures, du rapport de Stora sont trop idéologiquement orientés pour être innocents ».  

Il n’y a rien d’innocent dans tout ce que peut entreprendre Stora, et je confirme ce qu’affirme Lledo : « Stora est avant tout un militant anticolonialiste désireux de ne pas déplaire aux Algériens. » 

Jean-Pierre Lledo poursuit : « Stora ne dit rien du terrorisme du FLN, dirigé contre les chrétiens et les juifs, qui a transformé cette guerre de libération en guerre d’épuration. » et je ne peux que me rallier à Lledo quand il confirme « qu’il n’y a, dans le rapport Stora, de nombreuses malhonnêtetés intellectuelles et, notamment, la manipulation des citations. » 

Par exemple, quand Stora passe sous silence, après avoir mis en avant d’autres déclarations de Présidents français, le discours de Jacques Chirac, prononcé le 25 septembre 2001 aux Invalides : « Les harkis, et leurs familles, ont été victimes d’une terrible tragédie. Les massacres, comme en 1962, frappant les militaires comme les civils, les femmes comme les enfants, laisseront pour toujours l’empreinte  “irréparable” de la barbarie. » 

Stora omet volontairement de citer le philosophe juif constantinois Raphaël Draï : « Ceux qui ont fait assassiner Raymond Leyris veulent vider intégralement Constantine de ses juifs, qui étaient présents ici bien des siècles avant la conquête de l’islam. Faire fuir les juifs, c’est vouloir effacer les traces de cette présence antérieure. » 

Il est évident que le FLN veut, et a toujours voulu, réécrire l’Histoire et tenter de prouver que ce sont à eux, les Arabes, qu’a toujours appartenu l’Algérie.

Jean-Pierre Lledo ne manque aucune occasion d’accuser Benjamin Stora d’avoir une mémoire « très sélective », surtout lorsqu’il se permet de citer et d’interpréter à sa manière Albert Camus : « Bientôt l’Algérie ne sera peuplée que de meurtriers et de victimes. Bientôt les morts, seuls, seront innocents. ». 

Stora n’est pas le premier, et ne sera probablement pas le dernier, « à lire Camus de façon “équivoque” et à l’enrôler dans son combat politique. », récupérant honteusement la pensée du prix Nobel de littérature en affirmant que « jusqu’à la fin de sa vie, Camus se prononça en faveur d’un fédéralisme ». Ce qui est totalement faux puisque Camus s’est, bien au contraire, exprimé « sans équivoque » en 1959 : « Si demain le pouvoir nous impose un référendum sur l’indépendance de l’Algérie, je me prononcerai contre « sans équivoque », aussi bien dans la presse française qu’en Algérie. Je maintiens qu’Algériens français et musulmans doivent cohabiter. L’indépendance de l’Algérie est une hérésie car,

en un demi-siècle, elle se retrouverait dans l’état où la France l’a découverte en 1830. 

D’autres solutions sont possibles, souhaitables même. » 

Je suppose qu’à présent, le feuilleton médiatico-politique Macron/Stora est terminé. En tous les cas, du côté français, jusqu’à la publication du livre de Stora, que je déconseille d’acheter. Puisque tout a été dit et analysé dans ces trois volets communs offerts gratuitement dans Riposte Laïque et par Jean-Pierre Lledo dans la « Revue politique et parlementaire ».

Manuel Gomez



Chèques à envoyer à Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors

Pour virements ponctuels ou mensuels, nous demander notre RIB IBAN à redaction@ripostelaique.com
Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Jill

Si on veut un rapport en vue de l’interdiction de l’alcool sur le territoire, on ne va pas demander à M. Ricard de l’élaborer.
De même, pour un rapport sur L’Algérie, et en particulier sur la guerre dite d’indépendance, on n’aurait pas dû le confier à un historien
adoubé par les fells.

Theodore

@didier

De rien.. c etait l appartement du frere l albert camus ( il etait au 7 boulevard saint saens a alger, 6 eme etage, ma propre mere etant au 4eme…)
La mere de camus vivant dans cette immeuble parfois, car elle habitait ailleurs en realite…( quartier belcourt / proche hopital mustapha…) c etait une femme tres tres discrete et timide.

Tout ceci est veridique !

jeanlg75

Benjamin Stora se décrit comme un partisan de Trotsky, l’inventeur de “comment faire, parler ou disparaitre les opposants politique” par la police, il est le créateur de l’UNEF (le syndicat islamiste étudiant. La seule erreur stratégique de la France sur le territoire Ottoman, qui fut nommé Algérie par la France, c’est d’avoir appris la languie française aux autochtones musulmans. Sans cela ils ne seraient jamais venue en France par millions, ils auraient immigrés au moyen orient.

astrid

Pour y avoir vécu, je peux vous dire que le proche et moyen orient ne veulent absolument pas de ces maghrébins faiseurs d’histoires, assez butés et primaires et qui savent tout mieux que tout le monde.
Ils se considèrent comme les vrais arabes et les considèrent comme des tribus pas beaucoup évoluées. D’ailleurs, les maghrébins n’y vont pas.
Ils n’ont pas envie de se prendre des coups de pieds dans le derrière pour leur fermer leur clapet ! Moralité : on les récupère !

Theodore

Sans cela ils ne seraient jamais venue en France par millions, ils auraient immigrés au moyen orient./ dixit

Totalement faux ! Ils viennent en europe ( pas uniquement en France ) pour des solutions de facilites… traverser “le lac” mediterrannee est plus simple, pratique, et surtout sans les ennuis nombreux du moyen orient ! ( car ils ne s aiment pas entre eux ! Clans ! )

Ce n est pas la langue qui est fautive ! Mais la lachete des etats europeens et de la naivete idiote des habitants depuis 60 ans…nous vous avions pourtant averti…( des 1963 ! )

astrid

Partout, dans tous les pays européens, ils savent qu’ils auront des aides de toutes sortes qu’on leur versera pour entretenir leur smala qu’ils ne manquent pas de faire venir se faire entretenir. Il est évident que les pays du moyen orient n’accordent pas le chômage, la cmu et autres incitateurs pour fainéants patentés !

Jill

Au Moyen-Orient, personne n’en veut.

patphil

les mensonges par omission, c’était un des pêchés qu’on devait dire en confession (il y a bien longtemps!)
stora a été mandaté comme seul “historien” pour réécrire l’histoire afin qu’elle corresponde à la vision macronnienne et “progressiste”

Theodore

“Ce qui est totalement faux puisque Camus s’est, bien au contraire, exprimé « sans équivoque » en 1959 : « Si demain le pouvoir nous impose un référendum sur l’indépendance de l’Algérie, je me prononcerai contre « sans équivoque »” dixit
Je me doutais de ceci depuis longtemps, et conforte le texte ci dessous…( ma mere a vecu dans le meme immeuble que la mere d albert a alger, elle a eu la chance adolescente de le connaitre )
Car le journal algerien “Le Soir d’Algérie” rapporta que les intellectuels de gauche en France, comme Simone de Beauvoir, disaient que Camus s’était rangé «du côté des pieds-noirs», et qu’il avait choisi la colonisation contre la guerre d’Algérie….

didier chabaillé

merci pour ce témoignage

Theodore

@didier

De rien.. c etait l appartement du frere l albert camus ( il etait au 7 boulevard saint saens a alger, 6 eme etage, ma propre mere etant au 4eme…)
La mere de camus vivant dans cette immeuble parfois, car elle habitait ailleurs en realite…( quartier belcourt / proche hopital mustapha…) c etait une femme tres tres discrete et timide.

Tout ceci est veridique !

Denfer VICTORIA

Ce sont les “veaux” qui ont approuvé le félon 2gool qui sont coupables et responsables de la situation de notre belle FRANCE aujourd’hui .https://chardon-ardent.blogspot.com/2012/05/la-malediction-du-marechal-alphonse-juin.html
Et aussi:
http://exode1962.fr/exode1962/en-savoir-plus/celebres/juin.html

Jill

C’est faux… Jusqu’au milieu des années 70 les Maghrébins étaient en situation raisonnable en France. Ils travaillaient dans les mines ou l’industrie ;et surtout on n’entendait pas parler de l’Islam.
C’est Giscard et Chirac qui avec le regroupement familial declencherent le cataclysme que nous ne maîtrisons plus.

Dupond

En 1951 Albert Camus publia L’Homme révolté, dans lequel il tentait d’élucider ce mystère : comment l’homme, au nom d’un idéal révolutionnaire, peut être amené à cautionner le meurtre collectif ? Camus dénonçait la démission consentante de l’intelligentsia de gauche qui passait sous silence les réalités soviétiques pour ne pas déstabiliser l’idée de Révolution. Sartre demanda à Jeanson de rendre compte de l’essai en mai 1952, il apparut alors comme le second couteau de Sartre. Ce fut « Albert Camus ou l’âme révoltée » qui entraîna la rupture définitive entre Sartre et Camus
https://maitron.fr/spip.php?article87316

Theodore

en realité ce qui entraîna la rupture définitive entre Sartre et Camus ce n’est pas l’ouvrage en question, car c’etait une rupture politique entre eux…
Il s’opposait à l’existentialisme et au MARXISME, sa critique VIOLENTE du totalitarisme soviétique lui valait les anathèmes ou injures des communistes et sa rupture definitive avec Jean-Paul Sartre…! voila la verité
Manuel Gomez a eu raison de le montrer sous un autre aspect ! car pour beaucoup de metropolitains il etait d’accord avec les idées du FLN et ce n’est absolument pas le cas.

“J’ai toujours condamné la terreur. Je dois condamner aussi un terrorisme qui s’exerce aveuglément, dans les rues d’Alger par exemple, et qui un jour peut frapper ma mère ou ma famille. Je crois à la justice, mais je défendrai ma mère avant.” dixit lui

Lire Aussi